Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ami ou ennemi ? [PV Mizuho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Ami ou ennemi ? [PV Mizuho]   Dim 24 Nov - 9:54

Ami ou ennemi ?
Une nouvelle journée débutait pour Eliot, il ne savait pas ce que lui réserver cette journée, mais il soupirait déjà rien qu'en repensant à son emploi du temps. Des heures de compositions, d'anglais, de chant et pour finir en beauté une magnifique évaluation, un programme un peut charger, mais il s'y est habituer.

Son colocataire lui dormait encore et pour une fois Eliot ne lui sauter pas dessus pour le réveiller et c'est la seule personne qu'Eliot n'a pas croquer pour la simple et bonne raison que ce dernier le repoussait tout le temps, ils sont juste embrasser, mais cela n'allait jamais plus loin. Le jeune étudiant avait revêtu l'uniforme de l'académie qu'il détestait tant, pour sa couleur, vert et marron n'étaient pas ses couleurs préférées. Une fois prêt il prit sa sacoche et alla en direction de son étage pour commencer sa journée de cours, et comme d'habitude la matinée commençait avec une tonne de sms provenant de ses différentes  conquêtes, mais bizarrement aujourd'hui il n'était pas d'humeur, donc il refusa toute les demandes en expliquant qu'il commençait à être malade.

Les cours étant terminés, il se dirigea vers le réfectoire afin de prendre son déjeuner et il mangeait avec son coloc' et une autre personne qu'il connaissait vaguement, en même temps c'était juste l'ami de son coloc' donc il ne voyait pas l'intérêt de faire plus connaissance. D'ailleurs Eliot se demandait se qu'il pourrait faire cet après-midi, car pour une fois il n'avait pas sport, il avait l'idée des jardins, ils sont spacieux et en plus de ça il y a un lac donc il pourra éventuellement nager, il opta donc pour cette idée.

Le jeune étudiant marcha tranquillement dehors jusqu'à se qu'un autre élève ne regardant pas où il allait le percute, Eliot n'était pas tombé, son camarade non plus, mais il n’apprécier pas  tellement qu'on lui fonce littéralement dessus, mais en regardant son camarade un souvenir revint faire surface.

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/36/1410118830-free-full-1744701.jpg

Eliot se demanda pourquoi ce souvenirs revenait maintenant, mais il en fit abstraction un petit moment avant d'adresser la parole à cet inconnu.

« T'aurais pu faire un peu plus attention»  


_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ami ou ennemi ? [PV Mizuho]   Dim 22 Mar - 17:30

Amis ou ennemis ?
S
a journée, il la commençait comme toutes les journées qui avaient commencé et s’étaient achevées sans jamais rien de particulier, la routine, une routine monocorde qu’il attribuait à Saotome malgré sa spécificité, et dont il commençait légèrement à se lasser. L’anglo-japonais s’étira dans la pénombre de la chambre fournie par les rideaux tirés devant les rayons solaires qui tentaient tant bien que mal de les pénétrer, et, à la manière d’un robot, se frotta les yeux. Il exhala un profond soupir en imposant le silence à son réveil, repoussa ses draps et se leva. Sa toilette effectuée et ses habits enfilés, il jeta un bref coup d’œil à son téléphone et un faible sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’il lisait les quelques mots que sa sœur lui avaient envoyé… Des mots qu’ils ne pouvaient plus s’échanger qu’en écrivant, des mots qu’il n’entendrait plus jamais de ses oreilles. Il serra les dents et répondit du mieux qu’il put, repoussant sans grand succès l’image du sang giclant sur le pavé boisé de sa maison de la périphérique…

Mizuho soupira et rangea son téléphone dans sa poche. Il n’adressa aucun regard à son colocataire toujours endormi, fit tout de même un effort pour ne pas faire tomber sa guitare en passant et sortit de la chambre. Comment s’appelait-il déjà… ? Ah oui, Arata. Non, Edwin n’était pas bourru, il n’abordait juste pas les gens pour rien et celui qui partageait sa chambre ne semblait pas être très bavard non plus, c’est alors ainsi qu’ils vivaient, comme deux oiseaux partageant le même écosystème mais dont les territoires étaient différents, s’ignorant sans hostilité ni amitié.

Il descendit les suites d’escaliers jusqu’au réfectoire, pris son petit déjeuner, seul comme il en avait coutume. A présent, tout était clair : comme chaque jour, il allait prendre son cartable dans son casier, comme chaque jour, il allait monter à sa classe étudier, monter encore pour s’entraîner à chanter, donner tout de ce qu’il avait comme il l’avait promis à Uta. Et en parlant d’Uta, autant dire qu’elle allait perturber les plans du jeune homme. La vibration dans sa poche poussa Edwin à se saisir de son engin, il lut le message de sa sœur et ne comprit pas où elle voulait en venir. Au « Dis, grand-frère, tu as toujours un peu de temps avant d’entrer en cours ? », il répondit « Oui, pourquoi ? », c’est alors que presque dans l’immédiat, il reçut une réponse.

« J’aimerais vraiment savoir à quoi ressemblent les jardins de Saotome… Tu veux bien m’en envoyer une photo ? Enfin, si tu es occupé ça peut attendre ! »

Il sourit légèrement en expirant. Après tout, il était ici pour elle, alors ce n’était pas une aussi petite requête qu’il allait lui refuser. Il se redressa sans plus attendre, rangea son téléphone et se dirigea vers l’endroit qu’elle souhaitait tant voir. Il était légèrement perdu dans ses pensées, alors qu’il réfléchissait à quelle prise conviendrait le mieux. Envoyer plusieurs photos était la meilleure solut-

- T'aurais pu faire un peu plus attention

Edwin serra les dents et se retourna vers son interlocuteur, près à le foudroyer du regard comme il savait tant le faire. Cependant, en reconnaissant une face qui émergea d’un lointain souvenir, il fut quelque peu déconcerté, mais pas assez pour ne pas froncer les sourcils.

- C’est valable pour toi aussi, rétorqua-t-il sèchement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Ami ou ennemi ? [PV Mizuho]   Dim 22 Mar - 20:03

Ami ou ennemi ?
Eliot & Mizuho

   
Tu ne me reconnais pas ?

   

   
Non, cela ne pouvait pas être lui, les souvenirs d'Eliot remontaient peu à peu et le jeune homme était quelque peu déstabiliser, il fallait dire que les évènements récents ne lui avait fait que aggraver son déséquilibre psychologique qu'il tient depuis le divorce de ses parents. L'enfant qu'il revoyait, c'était un certain Mizuho, un des rares gamin de son âge à l'avoir accepté, Eliot étant qu'à moitié japonais était légèrement repousser par tout les autres avec sa jeune sœur, mais Mizuho était le seul à les avoirs acceptés. Tout les jours ils se retrouvaient au parc pour passer du temps ensemble et puis un jour Eliot l'invita finalement chez lui, dans la villa de ses parents, et c'est à partir de ce moment là qu'Eliot découvrit que Mizuho et lui avaient beaucoup de points communs et plus le temps passé et plus Eliot commençait à aimer son camarade. Il savait très bien que Mizuho ne serait pas du même bord, de plus ils étaient petits, mais Eliot dans sa pénible inconscience l'avait embrasser, un baiser de trop, voyant que son camarade le prenait pas au sérieux, Eliot avait décidé de couper les ponts, Mizuho ne s'en portait que mieux  du moins c'est ce qu'il croyait.  

Depuis Eliot n'était plus le même petit garçon, il était devenu froid, neutre, quelque peu distant avec les autres, mais allez savoir tout le monde venait vers lui, Eliot n'a pas vraiment d'amis, mais il est accompagné et il faut dire que c'est mieux que de le laisser seul. Voyant l'expression de ce parfait "inconnu" devant lui, Eliot fronça les sourcils et s'avança lentement vers lui, peut être qu'il était plus grand et plus imposant, mais il n'aimait pas sa façon de le regarder, finalement il est peut être bien comme les autres. Ses yeux bleus plongea dans le regard du jeune homme et les souvenirs continuaient de remonter, les sensations d'avant et les rires.

"Hn, nan, mais tu me prends pour un con? C'est toi qui fait pas attention où tu vas mec, moi au contraire je regarde devant moi !"

Mon pauvre Eliot, peut-être y est tu allais un peu fort ? En même temps c'est ta seule manière de riposter envers les autres, l'énervement et pour toi un échappatoire. Eliot soupira, il ne voulait pas rester une minute de plus avec lui, ses souvenirs lui faisait mal, trop mal, il suffoquait dans ses souvenirs. Le jeune anglais s'avança, le bousculant légèrement avec son épaule pour passé et il continua d'avancer à côté du petit grillage et sans se retourner il murmura peut être d'un son inaudible pour les autres, mais assez pour ce fameux "gamin d'autrefois"

" ...little shark..."

Un surnom qu'il donnait à ce fameux Mizuho, un surnom parmi tant d'autre, mais qui le faisait sourire à l'époque par la réaction de son camarade.   ► ELIOT
Code by AMIANTE

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ami ou ennemi ? [PV Mizuho]   Dim 29 Mar - 20:52

How dare you...
- H
n, nan, mais tu me prends pour un con? C'est toi qui fait pas attention où tu vas mec, moi au contraire je regarde devant moi !

Edwin haussa un sourcil en sentant une vague de colère monter en lui. Plus grand, plus arrogant. Ce petit con avait l’air cinq fois plus insupportable qu’avant… Il serra les poings et se retourna vers son interlocuteur qui lui trounait à présent le dos. Gabriel était ainsi, susceptible, facile à la colère, et lorsqu’on avait devant soi quelqu’un qui avait un jour été son ami, quelqu’un qu’on n’avait plus vu depuis une éternité et qu’on souhaitait ne plus jamais revoir, la fureur était d’autant plus difficile à réprimer. Mais si au début, ses accès de colère se manifestait par de la violence physique pure et simple, il apprenait aujourd’hui à être plus… civilisé, à sa manière.

- ...little shark...


Quoi ?!
Cette fois-ci, il abandonna toute idée de civilisation, toute idée de faire le moindre effort pour garder sa fureur enfermée en lui. Le maestro avait pris les rênes de ses actions, sa Majesté la rage, devenue souveraine pas la fréquence avec laquelle elle se manifestait lui intimait de se saisir du col de cet idiot qui osait l’appeler de cette manière.

- The little shark is grown today, as you can see… fit-il remarquer, sur un ton de menace.

Sa voix était basse, comme un orage marin qui ne faisait rien d’autre qu’étendre ses pernicieux nuages gris et menaçant sur la voûte céleste, inspirant la peur à quiconque lèverait le regard vers le haut et envoyant un sérieux avertissement aux pêcheurs trop intrépides qui peut-être aurait eu l’idée de s’aventurer sur les insidieuses eaux d’une mer aux flots qui allaient bientôt exécuter une danse macabre. Edwin, qui jusqu’ici, n’avait pas les sourcils bien contractés, les fronça soudainement de plus belle en foudroyant l’imbécile qu’il tenait du regard. Et c’est alors que l’orage éclata, dans un éclair pourfendeur qui jouait la première mesure d’un presto hargneux. L’éternel maestro d’Edwin passait à l’action.

- And a grown shark tears whatever he wants to whenever he wants… Watch what you say, you dumb!

La langue de son ordure de père… Mais il n’y pouvait rien, si son ignoble sang coulait dans ses veines, si son accent était purement britannique et nullement influencé par la prononciation japonaise, si quand on l’insultait en Anglais, il répondait en Anglais, instinctivement. Mais il n’y pensa pas plus, resserrant de plus en plus fermement son emprise sur le t-shirt d’Eliot au fil des secondes. Il fallait le mater. Une bonne fois pour toutes. Oh oui, des souvenirs était remontés quelques instants plus tôt, mais… Ce qu’il avait fait était impardonnable. Et ce qui était impardonnable, Edwin ne le pardonnais sous aucun prétexte. Cela faisait parti de ses défauts, pour ainsi dire. Mizuho était un rancunier de première.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Ami ou ennemi ? [PV Mizuho]   Lun 30 Mar - 9:37

Ami ou ennemi ?
Eliot & Mizuho

 
Et maintenant, t'ai-je manqué ?

 

 
Encore une fois Eliot était allé beaucoup trop loin, ses souvenirs et sa naïveté allaient le conduire à sa perte, comme toujours. Ce surnom était celui qu’il attribuait à son ancien ami d’enfance, un surnom qu’il n’appréciait pas tellement il fallait le dire, mais ce n’est pas pour autant qu’Eliot se priver de lui dire à longueur de journée au contraire. Maintenant qu’il était sûr que ce jeune homme était bien Mizuho, son déséquilibre psychologique allait certainement prendre le dessus, mais Eliot ne voulait en aucun cas que ce dernier le découvre, après tout ils ont coupés les ponts depuis bien longtemps. Son « ennemi » le rattrapa rapidement et l’attrapa par l’épaule pour qu’Eliot soit face à lui, son dos était contre le grillage, une blessure de plus sur son corps et une main serrée vint sur le col du t-shirt du jeune anglais. Le regard turquoise du brun resta neutre en toute circonstance, mais le fait que Mizuho étirait son t-shirt pour le tenir, mettait à nue les marques récentes d’une partie de son calvaire, des marques de coupures et d’hématome au niveau de ses clavicules, mais cela n’était qu’une infime partie. Eliot n’était plus le petit garçon joyeux que Mizuho avait pu connaitre, mais au fond de lui, le jeune anglais savait qu’il n’y prêterait pas attention, après tout Eliot n’a jamais compté pour lui, ce n’était qu’un bouche trou parmi tant d’autres non ?
A l’écho de sa voix Eliot ne changea ni sa posture, ni ses traits de visages, il pouvait être menaçant, lui taper dessus Eliot restera impassible. Mizuho était peut-être plus grand que lui aujourd’hui, mais ce dernier ne l’intimider pas, d’ailleurs Eliot resta le fixer de son regard turquoise qu’il tenait de sa mère et rapprocha son visage, ses traits qui devaient rester impassible devinrent plus rude. A ce moment-là Eliot allait sortir une phrase qu’il disait autrefois, une phrase pleine de bons souvenirs.  

« Oh…Excuse me your Highness… »

« Your Highness », un surnom qu’Eliot possédait également de par le majordome de son père qui était souvent au parc pour le surveiller et un jour Eliot avait eu la bonne idée de le dire à Mizuho, c’était un petit jeu entre ces deux-là, Eliot s’inclinait, un genou à terre et souriait en lui disant cela, mais aujourd’hui une toute autre posture qu’il adopte. Il défiait son adversaire du regard et il avait dit cela sur un ton assez distant et froid, rien de comparable à l’époque. Mais la plaisanterie avait assez duré, les doigts de la main droit d’Eliot entrelacer le grillage, il resserrait entre ses griffes les deux extrémités du losange de ferraille. Et d’un geste vif il attrapa la main de son interlocuteur et lui serra plantant alors le peu d’ongle qu’il avait dans sa chair et il le repoussa assez violemment de manière à de qu’il perde d’une certaine façon l’équilibre. Sa voix devenait tremblante et distante, briser par les souvenirs, briser par ses actes, briser par ses années de distance…

« But to me you will remain a little shark ... .Unlike what you think ... you have not changed ...»


Il parlait anglais, sa langue paternelle, cette langue qu’il parlait tout le temps auparavant, aujourd’hui encore, mais moins. Il ne fallait pas qu’il craque, qu’il montre ses souffrances, qu’il montre son déséquilibre, il devait s’éloigner de lui, lui qui ne l’aime pas, comme tous les autres. Ses poings se serraient, ses yeux devenaient rouge de colère.  « Eliot….part…cet être te déteste tu le vois bien, tu n’ es que souillure pour lui, une catin des bas fond, tu ne pourras plus te lier avec lui, éloigne-toi maintenant… » Le regard du jeune anglais se baissa presque instantanément, peut être que ce côté de lui avait raison…

« Poor asshole ...»

Eliot s’avança laissant son épaule heurter celle de son camarade et sans pour autant partir en courant il avança doucement, ses mains se trouvant le long de son corps, il venait de perdre toute raison, plus le temps avancer plus les abysses l’engloutissait, son cœur devenait charbon par la braise des souffrances, mais ne t’inquiète pas Eliot…Mizuho t’apprécie toujours peut-être, du moins un petit peu et c’est ce que tu vas  pouvoir remarquer lorsque ce dernier te rattrapa, mais tu lui devra quelques explications et cette fois tu n’y échappera pas.
  ► ELIOT
Code by AMIANTE

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ami ou ennemi ? [PV Mizuho]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ami ou ennemi ? [PV Mizuho]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» [Ennemi] Galaad
» Comment réagir face à l'ennemi [Pv Nuage de Vigne ]
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami. / Aurore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: