Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Sam 28 Déc - 15:23



« Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »


Yui Komori & Eliot Simmons

Lundi après-midi. La sonnerie venait de retentir et les élèves rangeaient leurs affaires avec hâte, pressés de rejoindre leur club ou d'aller se reposer dans leurs quartiers. Yui aussi s'apprêtait à quitter la classe mais avec plus de douceur que les brutes qui l'entouraient. Même si elle rangeait ses cahiers avec la même rapidité que les autres, on ressentait sans mal qu'elle ne partageait pas leur empressement. Ses affaires mises en place, elle prit son petit cartable et suivit les autres qui se précipitaient vers la sortie.

Professeur ✿ Yui ? Je peux te demander quelque chose ?

Elle s'arrêta à l'appel du professeur et alla le rejoindre, un sourire poli sur le visage. Élève exemplaire, elle savait qu'il ne l'appelait pas pour lui reprocher quelque chose ou la punir. Mais que voulait-il, dans ce cas ?

Professeur ✿ J'ai besoin de toi. Pourrais-tu apporter ceci à un étudiant ? Je n'ai pas le temps de le faire...

La jeune fille prit les feuilles qui lui étaient tendues. Il s'agissait de partitions déjà remplies de notes dessinées au crayon. L'élève en question, en avait-il besoin pour un travail en classe ou avec son partenaire ? Elle n'en savait rien, et elle était consciente qu'elle ne risquait pas de le savoir de sitôt. Après tout, on lui demandait juste de faire une livraison, pas de se mêler de ce qui ne la regardait pas. Et elle avait beau être curieuse, elle savait ce qu'il convenait de faire et ce qu'il fallait éviter.

Yui ✿ Bien sûr, monsieur.

Et elle lui adressa un large sourire, un sourire d'ange. Il le lui rendit. Cette petite était si serviable, c'en était presque irréel. Il ne voulait pas se servir d'elle, mais... il savait qu'elle était la seule à toujours accepter de faire tout ce qu'on lui demandait, et elle s'appliquait, en plus. Il savait qu'en lui donnant ces feuilles, elles arriveraient rapidement à destination.

Professeur ✿ Merci beaucoup. Donne-les à Eliot Simmons, il est en troisième année.

Yui acquiesça, retenant ces précieuses informations, et quitta la classe, son cartable dans une main, les feuilles dans l'autre. Eliot Simmons... Elle n'en avait jamais entendu parler. Mais bon, ils n'étaient pas dans la même année, c'était normal. Elle comptait accomplir sa mission le plus rapidement possible. Son senpai devait attendre ces feuilles avec impatience, elle ne pouvait pas le décevoir... Eh oui, même si elle ne l'avait jamais rencontré, c'était ce que Yui pensait. Quel sens du devoir exemplaire, n'est-ce pas ?
Elle passa rapidement dans sa chambre pour y déposer ses affaires et repartit en quête d'Eliot, les feuilles en main. Elle se dirigea vers le dortoir des garçons. Quelqu'un là-bas pourrait sans aucun doute la renseigner. Le dortoir des garçons... Elle n'y était jamais allée. Cependant, elle savait que son accès n'était interdit aux filles qu'après le couvre-feu et que rien ne l'empêchait d'y aller maintenant. Dans le couloir, elle rencontra deux garçons qui discutaient et elle décida de leur demander des indications.

Yui ✿ Hum... Excusez-moi... Pourriez-vous me dire où se trouve Eliot Simmons ?

Ils la regardèrent d'une drôle de façon, d'une façon qu'elle ne comprenait pas. Ils se concertèrent ensuite du regard et restèrent silencieux un moment avant que le plus brave se décide à répondre.

Élève ✿ Eliot ? Pourquoi tu veux le voir ?

Yui ressentit l'hésitation dans sa voix. Pourquoi parlait-il ainsi ? Qu'y avait-il de si surprenant à ce qu'elle aille voir ce garçon ? Étrangement, elle avait l'impression qu'elle devait prendre ça comme un avertissement. Mais que risquait-elle ? Elle leur montra les feuilles qu'elle tenait.

Yui ✿ Un professeur m'a chargée de lui donner ça...

Son interlocuteur soupira de soulagement et l'autre se mit à sourire. Le premier lui indiqua une porte.

Élève ✿ C'est sa chambre, je pense qu'il y est.

Elle les remercia et ils partirent. Ravie d'avoir pratiquement mené sa mission à bien, Yui alla frapper délicatement à la porte de ladite chambre. Elle lui donnerait les feuilles, ferait peut-être un peu sa connaissance et retournerait faire ses devoirs. Tout allait bien se passer. Naturellement...




Dernière édition par Yui Komori le Ven 16 Mai - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Dim 29 Déc - 10:24

Que me veut-elle?


Aujourd'hui Eliot était resté dans sa chambre toute la journée, ce dernier n'avait que une heure de cours et pour lui cela était inutile de s'y présenter, de plus ce dernier devait recevoir ses partitions qu'il avait donner à un de ses professeurs, il avait passé plus d'une semaine dessus, cela devait finaliser son parcourt qu'il avait fait pour la présentation d'un anime, quelques élèves de l'académie ont étaient choisi les deux critères principaux étaient la voix et le physique. Eliot lui avait été choisi pour incarné l'un des personnages principaux d'ailleurs une affiche qui le représenter se trouver dans le hall principal de l'académie.

 

Ses cheveux devenaient courts, ils étaient teint en blond, enfin ce n'était qu'une perruque à vrai dire et presque personne ne le reconnaissait. Ce dernier était torse nu dans sa chambre, il avait un peu trop chaud et préférait se mettre à l'aise. C'est alors que quelqu'un frappa doucement à sa porte, il se demandait qui cela pouvait être surtout à cette heure. Il éleva sa voix assez fort pour que la personne derrière la porte l'entende.
 
« Entrez »

Ce dernier prit quand même la peine d'enfiler un t-shirt avant que la personne rentre remettant alors ses longs cheveux comme il faut. Après que la personne soit entrée et ait fermé la porte Eliot la regarda, c'était une jeune fille, il se demandait pourquoi elle était là. Il la trouvait très mignonne soit dit en passant.

« Qu'est-ce que tu me veux? Si c'est pour "ça" que tu es venue tu aurais put me demander avant »

Il s'approcha d'elle sans pour autant faire du corps à corps avec elle, mais il était assez près d'elle et il la fixait du regard en attendant sa réponse.




_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Dim 29 Déc - 12:47



« Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »


Yui Komori & Eliot Simmons

Yui n'eut pas à attendre longtemps. Très vite, une voix lui répondit de l'intérieur de la pièce. C'était une voix d'homme, une voix mature. A l'entendre, il était difficile de penser qu'une année seulement séparait l'âge des deux jeunes gens...

Eliot ✿ Entrez.

Elle s'exécuta et, fidèle à ses habitudes, ouvrit la porte sans bruit et la referma tout aussi délicatement. Le garçon qui se tenait en face d'elle était grand. Plus grand qu'elle, en tout cas. Comme la plupart des garçons qu'elle connaissait, vous allez me dire. Elle dut lever la tête pour voir son visage. D'ailleurs, ce visage... elle avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, mais où ? Non, c'était impossible, elle s'en souviendrait si elle l'avait déjà rencontré. "Eliot", c'est un nom qu'on n'oublie pas si facilement. Yui comprit rapidement qu'il était étranger : son nom, d'abord, et les traits de son visage qui n'étaient pas tout à fait japonais. Elle était sûre qu'ils avaient quelque chose d'européen...

Eliot ✿ Qu'est-ce que tu me veux ? Si c'est pour "ça" que tu es venue, tu aurais pu me demander avant.

Elle pencha légèrement la tête sur le côté, incertaine. "Ça" ? Que voulait-il dire par là ? Qu'est-ce que c'était, "ça" ? Parlait-il des feuilles ou d'autre chose ? Elle baissa les yeux sur les partitions qu'elle tenait, ne sachant pas trop comment répondre. Elle aurait dû... lui demander avant ? Mais elle ne le connaissait même pas... Elle fronça ses petits sourcils. Décidément, les garçons de cette académie étaient tous incompréhensibles ! La plupart de ceux qu'elle avait rencontrés récemment lui avaient dit des choses bizarres...

Yui ✿ Hum... C'est pour vous...

Elle décida d'ignorer ce qu'elle ne comprenait pas et son expression se détendit. Elle se remit à sourire de cette façon si caractéristique que beaucoup qualifiaient d'adorable. Elle tendit les feuilles à Eliot. "Vous". Elle l'avait vouvoyé. C'était logique, pour elle : polie à l'excès, Yui s'appliquait toujours à vouvoyer ses aînés. Quant aux personnes dont elle ne savait pas estimer l'âge, elle les vouvoyait quand même. Autant dire que les seules personnes qu'elle acceptait de tutoyer étaient les enfants et ses rares amis...

Yui ✿ Un professeur m'a dit de vous les apporter.

Voilà, elle avait fait ce qu'on lui avait demandé. Le professeur serait content... La jeune fille ne pensa même pas à l'éventualité qu'il lui rajoute quelques points. Tout ce qu'elle voulait, c'était rendre les gens heureux en faisant tout son possible, même ceux qui ne l'aimaient pas et ceux qui se servaient d'elle... Mais, après tout, elle ne le remarquait même pas. Le mal ? Yui n'en avait pas conscience. Pour elle, tout le monde était gentil et sincère, tout le monde était comme elle...




Dernière édition par Yui Komori le Ven 16 Mai - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Dim 29 Déc - 14:40

Que me veut-elle?


Eliot afficha un regard interrogatif qu'est-ce que cette jeune fille avait avec elle ? Lorsqu'elle évoqua le professeur Eliot eu un léger sourire aux lèvres, il attendait cela depuis longtemps, depuis ce matin à vrai dire, mais pour lui ceci est une éternité et ce que la jeune fille tenait dans ses mains si délicates, c'était la clé de la réussite pour notre jeune étudiant.

Ce dernier s'approcha un peu plus d'elle et saisi doucement les partitions.  
 
« Thanks »

Il n'avait pas fait attention, il avait parlé dans sa langue natale qui est l'anglais, il ne s'en rendit même pas compte, et en regardant plus attentivement ses partitions, il remarqua que son professeur avait fait énormément de remarque sur une seule feuille, les autres étaient parfaites. En voyant cela il déposa ses feuilles sur sa table de nuit marmonnant deux trois mot en anglais évidemment, il se retourna en direction de la jeune fille qui lui avait apporter ses partitions.


« Excuse moi pour tout à l'heure, je croyais que tu étais venue pour autre chose. »

En effet en général les élèves viennent pour autre chose qui est réservé aux adultes comme on dit, mais ses derniers temps Eliot les refusés tous un par un, car un mystérieux sentiment faisait surface, mais il ne le savait pas encore.

« Je me nomme Eliot Simmons, mais tu peux m'appeler Haruka, si tu n'arrive pas à prononcer mon prénom, c'est mon prénom japonais. Et toi, tu es?  »

Pour une fois il essayait la sympathie, voyons comment cela va finir.


_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Dim 29 Déc - 19:35



« Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »


Yui Komori & Eliot Simmons

Yui vit avec satisfaction Eliot s'emparer des partitions. Un instant, elle avait cru s'être trompée de chambre ou de personne... Elle fut donc incroyablement soulagée quand il les prit.

Eliot ✿ Thanks.

Elle afficha une petite expression étonnée. "Thanks". C'était anglais... Elle se remit à sourire doucement, sous le charme de cette si belle langue. De la beauté, Yui en voyait partout : dans la mélodie d'une musique triste, dans le chant d'un rossignol, dans l'exotisme d'une langue étrangère... Elle entendit encore Eliot murmurer quelques mots qu'elle ne comprit pas. Tout ça faisait remonter bien des souvenirs... Elle se souvenait de son père adoptif, le prêtre, qui savait parler anglais. Parfois, il invitait des missionnaires chez eux - des missionnaires qui ne parlaient pas japonais. C'est ainsi que la jeune fille apprit les rudiments de la langue de Shakespeare.

Eliot ✿ Excuse-moi pour tout à l'heure, je croyais que tu étais venue pour autre chose.

Elle secoua doucement la tête pour lui signifier que ce n'était rien. D'autres élèves plus normaux auraient peut-être pensé à un dealer de drogue ou de choses aussi peu catholiques - et, à vrai dire, peut-être n'auraient-ils pas été très éloignés de la vérité - mais Yui, elle, n'y songea pas le moins du monde. Elle ne savait pas pour quelle raison on viendrait ainsi le voir et elle ne s'en préoccupait pas plus que ça... Ahlàlà, ton innocence te perdra, jeune Yui !

Eliot ✿ Je me nomme Eliot Simmons, mais tu peux m'appeler Haruka si tu n'arrives pas à prononcer mon prénom, c'est mon prénom japonais. Et toi, tu es ?

Haruka. Une fille de sa classe s'appelait Haruka. Mais Yui jugea bon de ne pas le dire, ça n'aurait pas été poli. A la place, elle se mit à répéter tout bas le prénom de son interlocuteur.

Yui ✿ Eliot... Eliot...

Non, elle n'avait aucun mal à le prononcer. Son père l'avait formée à parler anglais, après tout. Et puis, elle trouvait ce prénom joli et pensait qu'il lui allait mieux que "Haruka". C'est alors qu'elle se rendit compte qu'il lui avait posé une question et qu'elle ne devait pas avoir l'air très maligne, à radoter comme ça... Elle rit doucement en pensant à sa bêtise mais reprit vite son calme pour lui répondre.

Yui ✿ Pardon... Je m'appelle Yui Komori. Je suis en deuxième année.

Et elle lui adressa un de ses plus beaux sourires. Et maintenant ? Devait-elle partir et le laisser tranquille ? Elle n'avait plus rien à faire là, après tout. Un élève normal l'aurait certainement fait mais Yui, dans son innocence, avait envie de poser quelques questions à Eliot, quitte à l'importuner sans le faire exprès...

Yui ✿ Vous êtes né en Angleterre ?

Ses yeux brillaient comme ceux d'un enfant un matin de Noël. L'Angleterre... Elle était sûre que ça devait être magnifique, là-bas.




Dernière édition par Yui Komori le Ven 16 Mai - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Mar 31 Déc - 12:42

Que me veut-elle?


La jeune fille n'avait aucun mal a prononcer son prénom, à croire qu'elle était parfaitement anglophone, cela fit sourire notre jeune Eliot, il avait l'habitude qu'on déforme son prénom dans tout les sens et au final qu'on l'appel Haruka. Il aimait moyennement son prénom japonais, car ce prénom était plus féminin que masculin, sa mère l'avait choisi, car Eliot a un visage parfaitement efféminer.

A l'entente du rire de la jeune fille, Eliot resta la regarder et c'est avec le même regard qu'il découvrit le prénom et le nom de la jeune fille. Yui Komori, il trouvait cela très mignon comme prénom, cela lui allait très bien jugeait-il.

«Très jolie prénom, cela te va a ravir. »

Sur ce sourire, Eliot se recula afin d'aller s'asseoir sur son lit, il invita d'ailleurs la jeune fille à le rejoindre.

«Fais comme chez toi. »

Par la suite Yui lui demanda si il était né en Angleterre, c'était vrai, mais il n'y resta pas longtemps, deux ans exactement, juste après la naissance de sa petite sœur Ashley, la petite famille décida de partir pour le japon, pour avoir une vie de famille meilleure, mais au final cela ne s'est pas passé comme prévu.
 

« Oui, c'est exact, dans une petite ville pas très loin de Londres. Et toi je présume que tu es née au Japon, je me trompe?  »

Il soupira par la suite avant de continuer.

« Et s'il te plait, ne me vouvoie pas, même suis je suis ton ainé, je n'aime pas le vouvoiement entre élèves.  »




_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Lun 13 Jan - 21:22



« Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »


Yui Komori & Eliot Simmons

Yui hésita, au premier abord, à aller s'asseoir près d'Eliot.  Celui-ci était particulièrement gentil à ses yeux mais, tout de même, elle ne pouvait pas se permettre d'avoir l'air impolie en prenant trop ses aises. Discrète, la jeune fille marchait rarement au milieu des couloirs et préférait longer les murs, alors qu'elle aille s'asseoir sur le lit d'un inconnu ? Disons que ça ne l'emballait pas trop. Cependant, elle avait toute confiance en Eliot et ne tarda pas à aller le rejoindre. Le dos droit, les jambes collées l'une à l'autre et les mains sur les genoux, la blondinette avait tout de la parfaite petite écolière studieuse.

Eliot ✿ Oui, c'est exact, dans une petite ville pas très loin de Londres. Et toi, je présume que tu es née au Japon, je me trompe ?

Elle sourit. Londres... Elle s'imaginait déjà un grand manoir victorien, un majordome à l'uniforme parfaitement repassé, une fontaine au milieu d'un labyrinthe derrière ledit manoir, des portraits de la Reine accrochés aux murs d'immenses couloirs, un grand escalier avec un tapis rouge... Ah, naïve petite Yui, toi qui ne sais pas que l'Angleterre n'est plus celle que tu as vue dans tes livres d'Histoire... Heureusement, elle se rendit vite compte qu'elle rêvassait encore et s'apprêta à répondre à Eliot quand celui-ci la devança.

Eliot ✿ Et s'il te plaît, ne me vouvoie pas. Même si je suis ton aîné, je n'aime pas le vouvoiement entre élèves.

Cela surprit un peu Yui. D'habitude, ses aînés aimaient bien être vouvoyés... Mais Eliot n'était pas ainsi. Peut-être était-ce parce qu'on ne faisait pas ça en Angleterre ? Incertaine, elle lui sourit tout de même et acquiesça d'un charmant signe de tête.

Yui ✿ D'accord, comme vou... tu veux.

Elle se reprit de justesse alors qu'elle allait recommencer à le vouvoyer. "Tu". C'était bizarre de lui dire ça, mais elle s'y ferait sûrement...

Yui ✿ Oui, je suis née ici.

Elle aurait aimé en dire plus, le renseigner sur sa ville natale mais elle-même ne savait que dire. Enfant adoptée, Yui parlait très peu de ce sujet délicat avec son père adoptif. Ses parents l'avaient-ils abandonnée ? Pourquoi ? Était-elle purement japonaise ? Métissée ? A moitié anglaise, peut-être ? Elle n'avait aucune réponse à ces questions. Mais peut-être était-ce mieux ainsi. Pour positiver, elle se disait qu'elle pouvait être tout ce qu'elle voulait, tout comme ses parents pouvaient être tout ce qu'elle voulait qu'ils soient.

Yui ✿ En fait, je n'en suis pas vraiment sûre... J'ai été adoptée, alors je ne sais pas trop d'où je viens.

Elle avait le regard dans le vide et elle repensait à son père tout en parlant. Son très cher père... C'était dur pour elle de ne plus le revoir. Il avait toujours été la seule personne à qui elle avait pu se raccrocher et avait toujours su combler à la fois le rôle du père et de la mère. Il lui manquait terriblement... Elle poussa un tout petit soupir avant de se remettre à sourire, comme si de rien n'était.

Yui ✿ Tu es resté longtemps en Angleterre avant de venir ici ?




Dernière édition par Yui Komori le Ven 16 Mai - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Ven 17 Jan - 20:12

Que me veut-elle?


La jeune fille le tutoya, du moins elle essayait, c'est vrai Eliot détester le tutoiement en général, tout le temps il est confronté à ceci, lorsqu'il est chez son père dans cette immense demeure, le personnel le vouvoie, ce qui déjà l'énerve quelque peu. Le comble était que cette jeune fille était une élève, même si Eliot était son ainé, il ne veut pas de tutoiement surtout entre élèves, il trouvait cela bizarre.

Eliot avait vu juste la jeune Yui était bine née au Japon, mais son regard la contemplé et quelque chose clocher, elle était blonde avec des yeux de perles, ce n'est pas du tout le stéréotype japonais, mais il garda son opinion secrète pour le moment, il venait à peine de la rencontrer, il ne voulait pas avoir de paroles déplacées. Mais peu de temps après, ses pensées furent mises à nues indirectement, il continua de la regarder en l'écoutant attentivement, Eliot comprenait parfaitement les sentiments de la jeune fille, son père ayant traversé la même histoire, il pouvait légèrement comprendre ce qu'elle pouvait éprouver, il ne put que lui sourire.      


« Je comprends un peu ce que tu ressens, t'inquiète pas tu finis toujours par retrouver tes racines, crois moi.  »

Eliot remarqua que son regard se vider peu à peu, instinctivement il se rapprocha un peu plus d'elle, ayant une sœur, il sait se montrer intentionné quand il le faut, c'est alors qu'elle lui posa une autre question. C'est vrai qu'il est resté un certain temps en Angleterre un an et demi, après la naissance de sa petite sœur, ses parents ont décidés de repartir pour le Japon.  

« Eh bien j'y suis resté un an et demi, après la naissance de ma petite sœur, ma famille est venue habiter ici. D'ailleurs ma sœur et moi n'avons à peine un an d'écart, c'est étonnant, n'est-ce pas?   »

Il se mit à rire avant de reprendre la conversation en montrant son plus beau sourire.

« Alors, tu es dans quelle classe? S ou peut-être A ?   »


_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Ven 16 Mai - 20:11



« Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »


Yui Komori & Eliot Simmons

Yui se sentait déjà mieux avec Eliot. Elle avait l'impression d'être moins timide, de pouvoir lui parler sans crainte. Elle n'avait pas remarqué qu'il s'était rapproché mais son inconscient le savait sûrement, ce qui expliquerait pourquoi elle se sentait si en sécurité... En fait, Eliot était comme le grand frère dont elle avait toujours rêvé : grand, beau, gentil et compréhensif. Elle espérait qu'il deviendrait vite son ami et qu'elle pourrait le revoir sans devoir faire la commission d'un professeur... Mais comment ? Ils n'étaient pas dans la même classe, même pas dans la même année ! Et il ne voudrait sûrement pas perdre son temps libre avec elle...

Eliot ✿ Eh bien j'y suis resté un an et demi, après la naissance de ma petite sœur, ma famille est venue habiter ici. D'ailleurs ma sœur et moi n'avons à peine un an d'écart, c'est étonnant, n'est-ce pas ?

Elle ne connaissait pas sa sœur mais elle acquiesça quand même, tout sourire. Eliot se mit à rire et elle sentit son cœur se réchauffer : elle était toujours heureuse de voir quelqu'un de bonne humeur. Et puis, Eliot avait vraiment un joli rire... Et le sourire qu'il lui montra juste après était tout aussi beau ! Décidément, elle était contente que le professeur lui ait demandé ce service. Sans ça, elle n'aurait jamais pu rencontrer son nouvel ami.

Eliot ✿ Alors, tu es dans quelle classe ? S ou peut-être A ?

En entendant ça, Yui ne put empêcher un léger rire de s'échapper de sa gorge. Dans la classe S ? Elle ? Oh non, elle ne faisait pas partie de l'élite, pas du tout !

Yui ✿ Excuse-moi... fit-elle en se calmant. Mais non, je suis juste en classe A, pas en S.

Elle était cependant fière de ses résultats et de sa classe : la A, c'était très bien ! Et elle avait parfois un peu de mal à suivre les cours, alors elle ne voulait surtout pas aller là où c'était encore plus compliqué !

Yui ✿ Par contre, j'ai jeté un coup d’œil aux partitions que je t'ai amené et... tu es dans la classe S, non ?

Elle en était presque sûre : ces partitions étaient compliquées, même pour un élève de troisième année... Et elle voulait en avoir le cœur net, même si ça voulait dire qu'elle devait avouer qu'elle avait lu ce qui ne s'adressait pas à elle... La curiosité est un vilain défaut, Yui le sait bien, mais que pouvait-elle faire contre ça ?


Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Sam 17 Mai - 18:30

Que me veut-elle?

Le temps que passer Eliot en compagnie de cette jeune fille était très spécial. Eliot était dans un état de bien être s'il on pouvait dire, bon c'est vrai qu'il passe le plus clair de son temps en compagnie de fille, mais ce dernier ne pensait qu'à une seule chose, les attirées dans ses bonnes grasses, mais avec Yui tout était différent, il n'avait pas de pensées déplacées envers elle, au contraire il voulait à tout prix la protéger, agir comme un grand frère, mais le rire de la jeune fille le sorti de ses pensées et il la regarda avec un air d'incompréhension, mais lorsqu'elle lui annonça son rang, Eliot comprit enfin, le fait qu'il croyait qu'elle était en classe S l'avait fait rire.
Par la suite lorsque Yui lui demanda si par le plus grand des hasards Eliot faisait parti de l'élite, dans la classe S. Il sourit avant de lui répondre.

« C'est vrai que je suis en classe S, cela ne m'étonne pas que tu ais remarqué, c'est vrais que nos compositions sont un peu plus compliquées que les vôtres. »

Eliot le savait puisque ce dernier était en classe A lors de son arrivée à l'académie, mais son talent l'empêcha de voir à l'époque que les compositions étaient moins compliquées, mais il a sut ouvrir les yeux.

« J'étais en classe A lors de mon arrivée à l'académie, donc je comprends pourquoi tu en as déduit assez vite que j'étais en S. Mais bon c'était avant, ça va faire 2 ans que je suis en classe S, je suis sûr que tu arriverais facilement à y aller, tu n'es pas le genre de fille a avoir de salles notes et de refuser les opportunités qui s'offrent à toi.   »


_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Jeu 19 Fév - 15:51



« Dusse-t-il durer 3 ans, on le finira, ce Rp ! »


Yui Komori & Eliot Simmons

Eliot lui répondit, une nouvelle fois, par un de ses sourires de beau gosse qui lui allaient si bien. Ne vous méprenez surtout pas – ça, c’est ce que moi j’en pense, ce n’est pas l’avis de Yui. Elle, la charmante et innocente Yui, ne vit qu’un doux sourire de grand frère. Ce n’était pas demain la veille qu’elle aurait droit à sa jolie petite romance, la pauvre…

Eliot ♫ C'est vrai que je suis en classe S, cela ne m'étonne pas que tu aies remarqué, c'est vrai que nos compositions sont un peu plus compliquées que les vôtres.

Elle haussa les épaules en étouffant un petit rire, un sourire espiègle mais adorable étirant les commissures de ses lèvres. Elle avait envie de recommencer à le vouvoyer, tout d’un coup… Elle recommençait à se sentir mal à l’aise, maintenant qu’elle savait qu’il faisait vraiment partie de l’élite. Et elle, elle n’était rien d’autre que la petite kouhai de classe A, studieuse et travailleuse mais pas assez inventive et originale pour se démarquer des autres. Enfin, ça, c’est ce qu’elle en disait… Moi, je sais que Yui a toujours tendance à se rabaisser. Et, sous sa carapace de gentille petite fille sage et timide, elle cachait une ingéniosité et une débrouillardise merveilleusement bien dissimulées. Elle en avait bien eu besoin, pour s’épanouir dans l’adolescence en restant aussi innocente qu’aux premiers jours de sa vie. Malheureusement, il faudrait que quelqu’un de haut placé remarque cette petite perle pour faire bouger les choses…

Eliot ♫ J'étais en classe A lors de mon arrivée à l'académie, donc je comprends pourquoi tu en as déduit assez vite que j'étais en S. Mais bon c'était avant, ça va faire 2 ans que je suis en classe S, je suis sûr que tu arriverais facilement à y aller, tu n'es pas le genre de fille à avoir de sales notes et de refuser les opportunités qui s'offrent à toi.

Il avait raison : les notes de la demoiselle étaient très bonnes, et elle était assez maligne pour saisir sa chance quand elle arrivait. Mais tout ça, ce ne serait pas pour tout de suite… En tout cas, elle était soulagée d’apprendre qu’Eliot avait commencé par la classe A avant d’intégrer la S. C’était un peu la preuve qu’ils n’étaient pas si différents que ça, après tout.

Yui ♫ Merci, c’est gentil de m’encourager comme ça.

Sa voix était douce, aussi douce que des plumes de papillons. Euh, attendez…
Par habitude, elle commença à tripoter discrètement le collier qu’elle portait à toute heure : son pendentif était une petite croix dorée, un talisman précieux qui lui rappelait son prêtre de père. C’était comme si elle ne l’avait jamais quitté, qu’il était toujours là à ses côtés… Emménager à l’académie avait été un choix difficile, mais nécessaire si elle voulait transformer sa passion en boulot rentable. Le plus dur était de n’avoir plus aucun contact avec le peu de famille qu’elle possédait – son père n’étant pas du tout branché nouvelles technologies et ne possédant même pas de téléphone portable. Comme elle, quoi. Le plus triste était que, si jamais elle réussissait ses études et commençait une carrière de compositrice d’un groupe connus – on peut toujours rêver -, il ne serait même pas au courant et ne verrait pas un de ses exploits !

Yui ♫ Mais du coup, comme tu es en classe S, tu as beaucoup de travail, non ? Tu veux que je te laisse tranquille ?

Elle afficha une petite mine soucieuse, réellement inquiète. Elle ne voulait surtout pas le déranger et l’empêcher de travailler. Elle jeta un rapide coup d’œil aux partitions qu’elle venait de lui apporter. Il devait sûrement les retravailler, puis les rendre au professeur qui les commenterait une nouvelle fois… Du moins le supposait-elle.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Sam 21 Fév - 20:00

Que me veut-elle?

Le jeune homme esquissa un léger sourire, pourquoi l'avoir encourager ? Tout simplement parce que il avait lu en elle comme un livre ouvert et il voyait qu'elle manquait cruellement de confiance en elle et même si cela ne se voit pas Eliot était pareil à une époque. Une époque lointaine puisqu'il était encore au collège, le jeune homme était la plupart du temps seul ou malmener par ses camarades et pourtant il avait de très bon résultat scolaire et lorsqu'il est entré à Saotome le jeune anglais se penser incapable d'arriver en classe S, mais avec le temps il avait prit du poil de la bête et a commencé à prendre confiance en lui. Et il sentait par instinct que cette jeune demoiselle aller y arriver aussi, mais peut être qu'il faudra quelqu'un derrière elle, en tout cas Eliot se fera un plaisir de l'accompagner.

Son regard se déposa de nouveau sur la jeune demoiselle et ce dernier remarqua qu'elle tenait fermement un pendentif, certainement un cadeau de grande valeur, Eliot en possède un également, une gourmette en or blanc avec son prénom marquer dessus. Instinctivement le jeune homme s'approcha d'elle lorsqu'elle reprit la parole, mon pauvre Eliot cette jeune fille n'est pas ta promise tu sais ? Donc ne l'approche pas de cette façon. Le jeune homme approcha donc son visage du sien afin de lui répondre dans un souffle doux.

« Ne t'en fais pas j'ai pas mal de temps libre et puis ta compagnie ne me gêne pas au contraire.»

Il était d'humeur assez taquine et il déposa un léger baiser sur la joue comme il le ferait pour sa sœur, Yui dégage la même aura que sa jeune sœur Ashley, c'est donc pour cela qu'il s'était tant approcher d'elle. Tout en restant près d'elle, le regard du jeune homme se déposa sur le pendentif de la jeune fille, il plaça sa main sur la sienne, pour orienter le bijou de façon à ce qu'il le voit mieux sans pour autant enlever la prise de sa jeune camarade. Son regard s'attendrit et Eliot repensa au fameux jour où son père lui avait offert cette gourmette qu'il porte toujours, il était si heureux ce jour là, à chaque fois qu'il l'a regarde il pense à sa vie de famille qu'il avait avant et cela l'apaise, mais malheureusement il sait que ça ne pourra jamais être comme avant. Il esquissa un léger sourire tout en regardant le pendentif de sa camarade.

« Il est vraiment beau ce pendentif, un cadeau familiale je suppose ?   »

Mon pauvre Eliot, tu es beaucoup trop curieux, crois-tu vraiment que cette jeune fille va te répondre ?


_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Dim 22 Fév - 0:36



« Aww, so cute ! »


Yui Komori & Eliot Simmons

Eliot se rapprocha encore mais, étrangement, Yui n’en ressentit aucune gêne. Elle était tout à fait à l’aise et, un léger sourire sur le visage, elle appréciait simplement le moment présent. Au final, elle était contente que le professeur lui ait demandé de lui rendre ce service. Eliot était vraiment un garçon gentil, et elle serait contente de passer plus de temps avec lui, à l’occasion.

Eliot ♫ Ne t'en fais pas, j'ai pas mal de temps libre, et puis ta compagnie ne me gêne pas, au contraire.

Le doux contact qu’elle sentit alors, sur sa joue, lui fit vibrer le cœur. Elle sentit ses joues se mettre à rougir mais, pour une fois, n’en fut pas effrayée. C’était un sentiment agréable et, sur le coup, elle eut envie de faire un gros câlin à son senpai. Elle l’aurait bien fait si sa timidité ne l’en avait pas empêchée – malgré tout, Yui restait Yui. Le regard perdu sur les lèvres d’Eliot, la demoiselle le laissa observer son pendentif, ne sentant pas le besoin de le lui cacher. Pourtant, elle savait que certains élèves la jugeaient à cause de ça : il s’agissait d’une croix chrétienne, et ce n’était pas forcément un symbole apprécié de tous… Mais elle savait que ce n’était pas le cas de l’Anglais : il était gentil, et il ne la jugerait pas sur si peu. La preuve : il recommençait déjà à sourire, d’un de ses beaux sourires si agréables à contempler.

Eliot ♫ Il est vraiment beau ce pendentif, un cadeau familial, je suppose ?

Elle sourit joyeusement, tout heureuse de pouvoir parler de son passé et de sa famille. Yui, toujours prompte à écouter les autres, ne parlait que rarement. Les moments où elle pouvait enfin s’exprimer librement lui étaient précieux, et les personnes qui permettaient à de tels moments d’arriver l’étaient encore plus.

Yui ♫ Oui, c’est mon père qui me l’a offert. Mon père adoptif. Il est prêtre.

Elle baissa les yeux sur la petite croix dorée et, satisfaite, finit par la lâcher, la laissant ainsi reposer au creux de son cou. Elevée sous la tutelle de l’Eglise, Yui était parfaitement innocente et avait toujours été préservée de tout. Une jeune fille plus normale aurait certainement été embarrassée par les actions d’Eliot, mais pas Yui. Elle, elle avait l’impression que c’était naturel, qu’il n’y avait rien de mal à ça.

Yui ♫ Comme il est prêtre, il n’a pas le droit de se marier. Du coup, je n’ai jamais eu de mère, mais il a toujours su remplir les deux rôles. En fait, je n’ai jamais manqué de rien ! Je suis contente qu’il m’ait adoptée.

Son sourire s’agrandit sous l’effet des beaux souvenirs qu’elle revoyait en mémoire. Décidément, cette discussion lui aura vraiment fait du bien ! Elle était reconnaissante envers Eliot et, si jamais elle pouvait faire quoi que ce soit pour l’aider d’une manière ou d’une autre, elle le ferait sans hésiter.

Yui ♫ Il me manque un peu, mais ça va. Comme je n’ai pas beaucoup d’amis, je me sens seule, des fois. Mais ce pendentif me rappelle toujours que j’ai quelqu’un qui pense à moi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Mar 24 Fév - 19:29

Que me veut-elle?

Le jeune homme esquissa un léger sourire, il avait visé juste, c'était bien un bijou familiale un bijou très spécial pour cette jeune fille et cela se voyait très nettement. Eliot savait bien reconnaitre la valeur des objets dans le regard des gens, il y a une lueur dans leurs yeux, une lueur presque invisible, mais lui pouvait la voir, le seul inconvénient c'est qu'Eliot lui même ne la possède pas, du moins il ne la voit pas. Eliot continua d'écouter attentivement sa camarade et il en apprenait beaucoup sur elle, son histoire était touchante et attendrissante, c'est alors qu'il prit conscience qu'il n'avait pas que lui qui ressentait un manque, elle aussi.

Lorsque ses parents ont divorcés, Eliot est tombé bien bas, il se prostituait pour gagner de l'argent pour subvenir aux besoins de sa petite famille, personne ne connait sa situation, son calvaire, il a vendu sa virginité et sa dignité, à prix fort en terme économique, mais à prix faible en terme d'humanité. Même si le jeune anglais obtient des notes plus que correctes, son passé le ronge encore aujourd'hui, il a toujours ce travail corporel, mais personne ne doit être au courant et surtout pas son entourage y compris cette jeune fille qu'il voyait comme sa petite sœur. Instinctivement, Eliot passa son bras autour de l'épaule de la jeune fille, descendit sa main vers sa hanche et l'attira un peu plus à lui, pourquoi ? Parce qu'il avait la sensation qu'elle allait verser une larme, il voulait être là pour elle, alors qu'il ne la connait que depuis peu, il voulait être, un frère, un protecteur, il laissa la tête de la jeune fille aller sur son torse, laissant alors cette dernière entendre les battements faibles de son cœur.  

« T'inquiète pas, tu m'as moi, maintenant.»

Eliot était sûr de lui dans ses propos, il savait que la jeune fille ne lui en tiendrait pas rigueur et que peut être au contraire elle s'appuierait sur lui, pour évacuer la tristesse, la solitude et qu'elle partagerait ses moments de joie et de bonheur. C'est alors que Eliot s'ouvra un peu plus à la jeune fille, un partie de lui commençait à s’éclaircir, les abysses reculées peu à peu, mais la souillure resta légèrement dominante sur ce corps.

« Je comprends ce que tu ressens, je l'ai vécu...en bien pire. »




_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Sam 7 Mar - 20:03



« ~ Sad story ~ »


Yui Komori & Eliot Simmons

Yui n’hésita pas à se blottir contre Eliot, tout à fait à l’aise aux côtés du garçon. C’était étrange, cette façon qu’elle avait de se fier à son instinct plutôt qu’à sa raison – si un autre garçon avait fait les mêmes gestes que l’Anglais, elle se serait sûrement enfuie en courant. Mais là, c’était différent : son cœur lui disait de faire confiance à Eliot, alors elle le faisait. Que ce soit le bon choix ou non.

Eliot ♫ T'inquiète pas, tu m'as moi, maintenant.

Elle laissa échapper un tout petit rire, presque un gloussement. C’était vrai : maintenant, en plus de son lointain père qui pensait à elle, il y avait aussi Eliot. Et, dorénavant, elle penserait beaucoup à lui, sans aucun doute ! Eliot avait tout du garçon parfait, le genre à hanter les pensées de toutes les filles qu’il croisait. Et ça allait être pareil pour Yui, mais pour une tout autre raison…

Eliot ♫ Je comprends ce que tu ressens, je l'ai vécu... en bien pire.

Elle se calma tout de suite, saisissant, dans la voix de son nouvel ami, quelque chose de sombre et triste qui lui était inconnu. Elle comprit immédiatement qu’Eliot n’avait pas un passé des plus joyeux, et qu’une profonde tristesse devait se cacher au fond de lui. Elle ressentit le besoin de l’aider, mais que pouvait-elle faire ? Elle, la gentille et naïve Yui, comment pouvait-elle comprendre pareille situation ?

Yui ♫ … Comment ça ?

Sa voix était toute douce, mais pas pressante. Elle ne voulait pas le bousculer et, s’il ne souhaitait pas parler, elle ne le forcerait pas. Elle voulait juste lui faire savoir qu’elle était là pour lui et qu’elle était prête à l’écouter, maintenant ou plus tard. Et, pour essayer de communiquer son soutien à Eliot, elle se blottit un peu plus contre lui, se laissant bercer par les battements réguliers de son cœur.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   Dim 15 Mar - 18:08

Que me veut-elle?

Eliot regardait un point fixe en face de lui, le regard pensif, ses yeux se plissait comme lorsque l'on voulait voir plus loin sauf que la il revoyait son passé qui était également son présent, mais devait-il vraiment en faire part   à la jeune demoiselle ?
Eliot a très mal vécu le divorce de ses parents et depuis ce moment, il s'était mis en tête que l'amour véritable n'exister pas que seul les passades et l'amusement existait au sein de ce monde recouvert de souillure. Sa mère n'acceptait aucune aide financière du père pourtant ce dernier insister lourdement, de ce fait Eliot s'était mis en tête de trouver un travail, mais malheureusement le travail de barman ne rapportait pas grand chose, en tout cas pas assez pour faire vivre correctement la famille. C'est alors qu'un jour, un homme vint à sa rencontre au café "gold secret" où il travaillait et il lui donna un moyen très simple pour gagner énormément d'argent, se prostituer. Eliot ne voulait absolument pas faire ça, mais les mois devenaient très difficile, si bien que le jeune anglais alla en secret à l'adresse que lui avait laissé l'homme et il fut très surprit lorsqu'il vit le nombre de personne travaillant dans l'établissement, aussi bien des hommes que des femmes.

L'homme en question était assez satisfait de la venue d'Eliot et il lui expliqua le fonctionnement, les prix qui variés en fonction de la demande, par exemple les femmes qui viennent et qui souhaites éventuellement tombé enceinte, payent le prix fort, surtout si "l'animal" était très convoiter. Avec les explications de l'homme Eliot n'avait pas réfléchi et il se laissa tenté et devint une prostitué parmi tant d'autres, seulement très vite le jeune anglais tapé dans l'oeil de bien des personnes et sa première fois étant mise à prix, les prix grimpés très vite et de ce fait Eliot subissait les plaisirs sexuelles de bien des personnes et en particulier des hommes. La douleur était insoutenable, mais il le devait, pour sa famille et pour lui même.

Revenant très vite à lui Eliot secoua négativement la tête avant de reprendre, même si sa voix était devenue bien distante à la réalité.

« Tu... tu n'as pas à le savoir... ces souvenirs doivent rester secret. »

Ces souvenirs hein? Seulement ces souvenirs sont encore présent aujourd'hui, d'ailleurs Eliot devait bientôt partir pour la maison close en question, il avait prit une petite semaine de retrait dernièrement et son patron n'avait pas tellement apprécier et dès le premier soir Eliot avait 15 clients dont un groupe de deux et il savait ce qu'il l'attendait, mais il ne préférait pas y penser, d'ailleurs son téléphone le rappeler à l'ordre, un sms de son patron lui rappelant ses activités du soir et Eliot plissait les yeux nerveusement face à ce discours des plus agaçant pour lui, quand ce cauchemar prendra t-il fin ?

« J'avais complétement oublier...je travaille ce soir...»


_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olympe£ Si on devait mettre un point rouge sur la tête de tous les cons, le monde serait un vaste champs de coquelicot !
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Y'a pas de fumée sans flammes ! [CLOS]
» Henriette d'Angleterre, mais appelez moi « Madame » !
» Léonor Fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: