Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hard to say: Hello ft. Kannon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Hard to say: Hello ft. Kannon   Dim 16 Fév - 8:23

Cette journée à l'académie a été particulièrement épuisante. Je crois que je n'ai jamais aussi exaspérée par les élèves. En effet aujourd'hui deux garçons plutôt calmes d'habitude, du moins dans mon cours, ont agressé un jeune élève de première année. Celui étant d'une timidité « over excessive » . Le pauvre était en larmes devant ces grand costauds. Du coup je partis le secourir et les séparèrent. Mais mauvaise idée : ils faisaient une tête de plus que moi mais je n'allais pas me laisser faire.

-Vous ferez mieux de passer votre chemin avant que je ne m'énerve. Fis-je d'un ton posé.

L'un des deux gars a commencé à avoir une hésitation mais l'autre ne comptait pas lâcher le morceau.

-Mademoiselle Misaki devrait passer son chemin avant de voir son jolie minois défiguré.

Il me défigura de manière pour ainsi répugnante comme si il pensait me faire tomber dans son charme avec une phrase de gros dur. De plus il avait passé un doigt sur mon visage ce qui m'irrita encore plus. Sans crier gare, je lui pris le doigt d'un poignée ferme et lui tourna la main : son doigt aurait pu se casser mais je n'avais pas tant de force que ça. D'une voix mielleuse et avec un sourire je répliqua :  

-Mademoiselle Tendo, précisais-je, pense que c'est toi qui devrait passer ton chemin avant qu'elle ne se n'énerve vraiment et ne finisse pas te faire exclure de l'établissement et d'après ce que je sais sur toi c'est bien la dernière chose que tu voudrais. Toi qui a dut te battre pour une place ici, ne voudrait sûrement pas décevoir ton père qui je crois attend beaucoup de toi.

Ce n'est pas du tout inventé : j'ai une mémoire d'éléphant et donc retenue toutes informations sur les élèves, pas au point de savoir leur date de naissance mais le principale. Le plus important c'est qu'il n'hésita pas pour partir. Gros dur mon œil...  Après avoir consolé mon élève je repartis à mes occupations soit des cours.

Ayant  accumulé plus de stress que prévu,  je me suis retrouvée dans la salle de danse après les cours. D'habitude je vais courir sur la plage mais ces temps si la température baisse rapidement. Revêtue d'un shot et d'un débardeur de sport qui étaient les éléments de mon sac de sport que j'emportais avec moi partout, un CD dans la radio et puis je me laissa aller au fil des sons et des rythmes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hard to say: Hello ft. Kannon   Dim 16 Fév - 15:31

Depuis quelques jours, au lieu de me réfugier dans ma salle de classe je déambulais dans les couloirs. La plupart du temps j'évite de sortir pendant les inter-cours mais j'avais une subite envie de changer cette mauvaise habitude. Après une bonne sieste dans un carré d'herbe fraîche éloignée des salle, je revins par le couloirs principale quand je vis cette fille... ou femme je ne saurais dire. Elle s'était interposé entre un costaud et un autre qui pleurnichait.

Le grand gaillard commença à lui faire des avances un peu trop poussées au goût de la jeune fille qui immédiatement riposta en lui tordant la main. Avec ses cheveux roses, son jean moulant et son t-shirt, ses airs angéliques se cachait en faite une démone !
Je n'aurais pas aimé être à la place de ce garçon.  
Celui-ci s'éclipsa rapidement. Quant a la jeune femme qui avait toujours aussi contrariée,  après avoir consoler l'autre élève s'en alla.

Comique... Mais plutôt jolie...
pensais-je.

Après cet événement je me réfugie dans ma salle de danse, mais malheureusement pas pour longtemps : le principal de l'académie me convoqua pour une raison encore inconnue. Après avoir vivement réajuster mes vêtements, je pénétrai dans son bureau.

Après deux heures, je sorti enfin. Je n'avais pas l'habitude de rester aussi tard dans l'établissement. La seule dont j'avais envie, s'était de rentrer chez moi. Je me dirigeai vers ma salle de danse pour récupérer mes affaires quand en ouvrant la porte j'entendis de la musique provenant de l'intérieur.

Qui cela peut-il être ?

Entrebâillant la porte je pus découvrir l'intrus, plutôt l'intruse. Il s'agissait de la jeune femme de ce matin. Jeune « femme » je précise car malgré son aspect jeune elle semblait bien mature. Ses longs cheveux roses attachés en queue de chevale, un short et un débardeur simple. Je pouvais voir de grosses gouttes de sueurs perler sur son visage et aussi ses longues jambes. Elle dansait et sautait dans la salle à tue-tête.

Elle n'est pas danseuse ça c'est sûr mais elle sait bouger.


Puis elle chanta avec la radio, d'une voix étonnamment forte pour quelqu'un d'essoufflée. Son timbre de voix était clair et virevoltant. Tout en tournant sur place et sourire aux lèvres, elle criait, pas chantait, criait des « Oh oh oh oh oh » sur le rythme de Viva la vida de Coldplay.

Sur le coup je croyais qu'elle s'entraînait pour un concert car elle se plaçait devant l'immense miroir comme si elle était devant une foule, mais à sa manière de chanter comme de danser cela manquait sérieusement de sérieux. Je ris dans mon coin de cette femme aux allures enfantines tournant sur elle même et chantant de plein cœur.

A la fin de la chanson elle s'allongea épuisée apparemment sur le sol. Je pouvais voir sa poitrine se soulever au rythme de sa respiration. Elle roula sur le ventre et me vis devant la porte. Elle se releva précipitamment et essaya de dompter quelques mèches de cheveux qui tombaient sur son visage. J'allais lui dire que je venais prendre mes affaires et repartir mais aucun son ne sortis. Pour l'instant je ne l'avais vu que de dos mais là je fus encore plus surpris par ses yeux : roses pâles tout comme ses cheveux.

Il eut un moment de silence fort gênant dans l'immense pièce. Je ne l'avais pas remarqué mais mon cœur battait anormalement vite. Essayant de me reprendre, je finis par parler.

Joli timbre de voix.


Wahou. Qu'est ce que je raconte...

J'avais envie de rentrer chez moi le plus rapidement possible après l'entrevue avec le principal, mais bizarrement, cette envie s'était envolé quand j'ai ouvert cette porte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hard to say: Hello ft. Kannon   Jeu 6 Mar - 15:27

Je m'étais laissée emporter comme à mon habitude. Il y a à peine dix minutes j'avais pénétré cette salle de danse. On m'avait précisé lors de ma première visite qu'elle était libre à tous dès la fin des cours. Lors de mon enseignement je l'utilisais quand toutes les salles de musique étaient prises avant les examens ou concerts de fin d'année. Donc j'avais déjà tissé des liens avec elle. Je m'étais donc installée à mon aise sans soupçonner que je n'étais pas seule.

Les souvenirs avaient envahis mon esprit et avaient pris le dessus sur le besoin de se dépenser. Épuisée je m'étais effondrée sur le sol, j'avais chaud et des gouttes de transpiration sortaient de tous mes pores. Lorsque je me suis retournée, je n'aurais me trouver nez-à-nez avec quelqu'un.
Dans la précipitation, je me suis relevé si rapidement que quelques mèches de mes cheveux s'étaient échappées de ma queue de chevale. Nerveusement j'essayais des les caler derrière mon oreille mais rien à faire elles  ne voulaient rien savoir. Abandonnant mes problèmes capillaires j'observais plutôt la personne en face de moi : un homme d'environ 1 mètre 80 peut-être, aux cheveux marrons cours et aux yeux sombres qu'au début je croyais noirs mais qui se révèlent être violets. J'ignorais qui il était ce qui était sûr c'est que je ne l'avais encore jamais vu.

On se tenait l'un en face de l'autre dans un silence qui commençait à devenir pesant. Puis je me souvins d'un sac dans le coin de la salle : il venait sûrement le chercher. J'allais parler quand il prit la parole :

Joli timbre de voix.

Sa voix me fit frissonner. Pourtant ce n'était qu'une voix : celle d'un homme qui ma fois était bien bâtis. Je me contenta de sourire.  Après un moment d'hésitation je réussis à articuler :

Merci.

Je ne savais trop quoi  dire. D'habitude j'arrivais à parler habilement avec des inconnus mais là cela semblait différent.  Une nouvelle fois le silence s’immisça entre nous, comme si que juste se regarder suffisait. Je me mordillais nerveusement les lèvres cherchant tant bien que mal quelque chose à dire.

Mais bon sang qu'est ce qui m'arrive !!


D'une voix pas très assurée, je risquais à lui parler et à briser ce moment :

-Pardonnez ma curiosité mais qui êtes vous ?


« Pardonnez » mais c'est quoi ça Misaki !!


J'étais apparemment paralysée devant ce personnage aux yeux étranges. Mon cœur battait anormalement vite, au début je croyais que c'était à cause du sport  mais tout bonnement réfléchis... pourquoi avais-je si peur de ce qu'il pourrait penser ? Ou bien pourquoi moi qui suis d'habitude  très ouverte à tout le monde me trouve soudain tétaniser devant lui ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hard to say: Hello ft. Kannon   Dim 30 Mar - 7:48

Dans la nervosité, je m'étais contenté d'un « Jolie timbre de voix » mais j'en avais oublié de me présenter. Alors que j'avançai prudemment de la jeune femme, mon coeur lui tambourinait dans ma poitrine. De près, il se trouve qu'elle est assez grande, je la dépasse d'une tête mais elle reste légèrement plus grande que les personnes que j'avais l'habitude de fréquenter. Ses yeux roses me transpercèrent : elle avait un regard non pas dur mais neutre... non... innocent dans lequel je pouvais me voir parfaitement. J'étais prêt à parier que si elle souriait elle aurait des fossettes. Quand à ses lèvres... je passerais ses lèvres, ses magnifiques lèvres... Quelques mèches rebelles tombaient sur son visage. J'eus une irrésistible envie de les écarter de son visage recouvert de sueur.

En un instant j'oubliais pourquoi je m'étais avancé. Je m' éclaircis la gorge avant de me présenter correctement.

-Je suis Kanon Nakamura, professeur de danse ici même dans cette salle.


La curiosité m'envahissait car en faite il n'y a que là que je me suis demandé qui était elle ? Et si elle était en réalité une élève ? Ou peut-être n'était-elle pas intéressée par les hommes ? Sans plus attendre, je répliquais :

-Qui êtes vous mademoiselle pour vous introduire ici ?


J'aimais bien taquiner les personnes. En espérant qu'elle ne le prenne pas mal...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hard to say: Hello ft. Kannon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hard to say: Hello ft. Kannon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Hyakushiki Kannon !
» Sur les Traces de la Déesse Kannon...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: