Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   Sam 6 Sep - 20:09

Hana Otanatsuke
NOM : Otanatsuke.
PRÉNOM(S) : Hana.
SURNOM(S) : Libre à vous !
ÂGE : 16 ans.
ORIGINE : Japonaise.
ORIENTATION : Hétérosexuelle.
GROUPE : Compositeurs.
ANNÉE : Première Année.
CLASSE : A.
OPTION : Littérature.
Caractère
Se décrire soi-même est toujours un peu difficile… Je pense que les autres – notamment mon frère – pourraient mieux vous expliquer comment je suis. Mais bon, comme y’a personne aux alentours, je crois bien que je n’ai pas le choix… Bon, du coup, par quoi on commence ? Les qualités ou les défauts ? En fait, je connais plus mes défauts, donc je pense que je vais commencer par ça… Ça sera plus simple pour moi.

Si j’ai bien un défaut, c’est la timidité. Je suis toujours un peu intimidée face aux gens… A telle point que parfois, lorsque je ne connais pas bien la personne en face de moi, je bégaie. C’est en partie pour ça que je préfère largement être compositeur qu’idole ! Vous imaginez le drame une fois sur scène ? Devant des tonnes de visages tournés vers moi ?! Je pense que je mourrais sur place ! En plus, je suis une fille qui rougit vraiment facilement et c’est très souvent hyper embarrassant… On m’appelle parfois « la Tomate » tellement je deviens rouge ! Mais bon, Nii-san me dit qu’il trouve ça mignon… Alors c’est vrai que ça me décomplexe un petit peu… En fait, j’aime bien quand il me dit ce genre de chose… Le seul problème, c’est que ça me fait rougir encore plus ! Vraiment, je me sens ridicule…

Je suis aussi une fille horriblement maladroite. Je ne suis pas très habile avec mes mains et il m’arrive assez fréquemment de casser ce qu’il m’entoure. Vraiment, c’est hyper énervant ! Je parie que vous ne devinerez jamais le nombre de vases que j’ai déjà brisés… Même moi je ne compte plus ! Alors mieux vaut ne pas me confier quelque chose de fragile… Je risque de vous le zigouiller sans faire exprès en quelques minutes !

J’ai aussi un peu tendance à me dévaloriser… Je pense que je suis complexée à vrai dire… Bon, en même temps, j’ai des tonnes de problèmes dans ma tête. Déjà que je ne suis pas gâtée au niveau de mon physique avec ma petite taille et ma tignasse indomptable, c’est déjà dur de s’assumer ! Mais il n’y a pas que ça… Je suis aussi toute chamboulée au niveau de mes sentiments envers mon frère. Parce qu’il faut bien avouer que ce je ressens envers lui n’est pas quelque chose de normal. Ce n’est pas une simple relation entre frère et sœur… C’est bien plus que cela. Je me sens un peu perdue. Et surtout, j’ai honte… J’ai l’impression que je suis déficiente, voire même sale ou malsaine… Et ça me rend nerveuse. Je n’assume pas mes sentiments. J’ai peur du regard des autres, de ce qu’ils pourraient penser. Ça me ronge. Parfois, j’en fais des cauchemars. En fait, j’ai l’impression que c’est de ma faute alors que ça ne l’est pas forcément… En tout cas, ça me fait peur. Et comme tout le monde, je déteste avoir peur…

C’est pourquoi il y a un autre gros défaut en moi… Quand je me sens mal, quand je ne vais pas bien, quand j’ai envie de pleurer, j’affiche toujours un sourire. Oh non, ça ne veut pas dire que je suis optimiste… Ça n’a même rien à voir avec l’optimisme. C’est un sourire de façade, qui dit « Je vais très bien, le monde est beau avec pleins de licornes et d’arc-en-ciel ! » alors qu’en vrai, je ne vais pas bien du tout. En fait, je pense que je déteste être triste, alors j’essaie de me persuader moi-même que qu’il n’y a pas de problèmes et que la vie est magnifique. Sauf que, même si j’arrive parfois à me berner moi-même, je n’arrive pas à berner les autres. Ça se voit tellement que je fais semblant d’aller bien qu’ils me trouvent tout de suite suspecte… Mais ils auront beau me demander, je répondrai toujours « Tout va bien, tout va bien ! ». Je refuse de voir la réalité. C’est égoïste et lâche, je le sais… Mais je ne sais pas si j’arriverai à changer…

Enfin, parmi tout ça, j’ai quand même des qualités ! Je suis pas dépressive non plus ! C’est juste que j’ai mes propres problèmes, comme tout le monde… Et c’est vrai que mon problème en particulier est plutôt un sujet tabou. Mais ne nous attardons pas trop là-dessus… Je crois qu’il faut tout de même que je dise mes points forts, sinon je vais passer pour une fille déprimée et suicidaire…

Bon, premièrement, je crois que je suis gentille… Une chose est sûre, je n’aime pas faire du mal aux gens. Même s’ils sont mauvais ou qu’ils ont été méchants avec moi, je n’arrive pas à me venger. Je ne sais pas… Ça fait partie de ma morale en quelque sorte. Tout le monde ne peut pas être entièrement mauvais comme il ne peut pas être entièrement bon. Alors du coup, je pardonne facilement. Parfois, on me dit que je suis trop gentille, que je me laisse marcher sur les pieds. Mais au pire, il y a toujours Nii-san qui pourra me protéger quand quelqu’un qui abuse de ma gentillesse… Parfois, j’ai tout de même l’impression que je me repose un peu trop sur lui… Mais je sais que je peux lui faire confiance. Il me défendra toujours, j’en suis certaine…

Pour continuer, je suis plutôt curieuse et intelligente. Je m’intéresse à pleins de choses et je m’émerveille assez facilement sur ce qui m’entoure. J’ai toujours été bonne en classe. J’ai des facilités et je n’ai jamais été fainéante. Je fais généralement du bon travail et on se plaint très peu souvent de moi. En fait, je me sens à chaque fois un peu fière lorsque je termine un travail réussi. C’est ce qui me motive tous les jours à faire de mon mieux ! Enfin… Il ne faut pas croire que je suis un génie non plus. Il y a plus intelligent que moi, c’est sûr… Mais je suis tout de même plutôt douée.

L’imagination est aussi une de mes plus grandes qualités. En fait, c’est la qualité que je préfère le plus. J’ai un esprit un peu rêveur qui aime voyager dans des mondes irréalistes. Ma petite tête est une incroyable machine à inventer des histoires bizarres ! Et, franchement, j’adore ça ! Je pars loin… Loin de la réalité… Loin de la vie… Loin des problèmes… Loin de tout ce qui fait mal… Et c’est vraiment quelque chose de merveilleux.

C’est sans doute lié au fait que j’ai pas mal d’imagination, mais je suis aussi très créative. J’adore m’exprimer par les arts, notamment par la littérature et la musique. Je suis passionnée par les mots et les mélodies. C’est d’ailleurs ces passions qui m’ont donné envie de devenir Compositrice. J’ai écrit la plupart de mes chansons pour Nii-san. On a toujours formé une sorte de duo imbattable. Je composais, il interprétait. Et le résultat était toujours génial ! Bon, c’est vrai que depuis qu’on est entré à Saotome Gakuen, c’est un peu différent. Je compose pour plusieurs personnes. Mais mes meilleures chansons sont toujours pour Nii-san. C’est son privilège. Et en même temps, ce geste montre aussi indirectement les sentiments que j’éprouve pour lui… Parce que, même si j’ai du mal à le reconnaître, j’ai souvent envie de lui dire que je l’aime…
Physique
Pour résumer, on peut me décrire en quelques mots : une toute petite taille, une énorme tignasse rouge incoiffable (oui, j’invente des mots), une poitrine plate, et un visage de gamine. Voilà, en gros… Il faut dire que j’ai pas été vraiment gâtée… En fait, je ressemble à ma mère. Elle aussi, elle est toute petite et elle fait très jeune pour son âge. Il paraît que je suis même son portrait craché quand elle avait 16 ans… Enfin, la seule chose que j’ai et qu’elle n’a pas, c’est cette tignasse rouge impossible à coiffer. Franchement, je me demande quand même d’où ils viennent ces cheveux ! Peut-être de mon grand-père… (En fait je dis ça mais j’en sais rien… Comme je l’ai toujours connu avec une calvitie…) N’empêche, je déteste mes cheveux. Ils sont tout simplement indomptables ! Je mets un temps fou le matin à essayer de faire en sorte qu’ils ne soient pas trop emmêlés ! Mais bon, même si j’y passe une heure, le résultat n’est jamais très concluant… Alors pourquoi est-ce que je ne les coupe pas alors ? C’est une très bonne question… En fait, je pense que je m’y suis habituée… Ma mère voulait d’une petite fille pour qu’elle soit sa poupée, et qu’elle puisse la coiffer et la chouchouter. Bon, elle n’a pas été vraiment gâtée avec moi… Ma tignasse ne se pliera jamais devant une brosse à cheveux ! Mais bon, Oka-san n’a jamais pu se résoudre à couper mes cheveux courts quand j’étais petite. Alors du coup, je pense que ça me ferai super bizarre d’avoir une coupe courte. J’aurai l’impression qu’il me manque quelque chose… Mais bon, c’est vrai que c’est quand même embêtant ces cheveux longs… J’ai toujours pleins d’épis sur la tête… Mais les gens disent que ça me donne un côté mignon en plus de ma bouille de petite fille… Même si je ne comprends pas du tout ce qu’ils veulent dire par « mignon » !
Bon, c’est vrai, j’ai une tête de gamine… On pourrait me confondre avec une collégienne de 13 ans ! Mais j’ai 16 ans, punaise ! A mon âge, je devrais déjà commencer à avoir mon visage d’adulte, non ?! C’est presque comme si la puberté n’était jamais passé par là… Mais bon, je garde tout de même un peu d’espoir… Peut-être qu’un jour, je ressemblerai enfin à une adulte !

Quant à ma taille, je ne suis pas gâtée non plus… Je suis vraiment petite. A côté de moi, Nii-san ressemble à un géant ! (Ou moi à une fourmi à vous de choisir…) C’est vraiment pas pratique… Surtout pour attraper les choses en hauteur. En général, je prends une chaise ou je demande à quelqu’un pour m’aider… J’ai l’impression d’être naze parfois… Être petite, c’est vraiment pas pratique.

Mais bon, malgré tout ça, on me dit que je suis mignonne. Les gens trouvent que j’ai une bouille « absolument a-do-ra-ble » avec mon petit nez, mes joues rondes, et mes grands yeux… Je suis le genre de personne d’apparence plutôt frêle et innocente qu’on a envie de protéger, d’après eux. Ça me fait rougir à chaque fois. Pour les autres, je suis une sorte de poupée toute chou toute mignonne dont on s’attache tout de suite… Et je ne sais pas pourquoi, mais pour une certaine raison, ça m’embarrasse…
Histoire
Quand j’étais petite, je disais que j’épouserai mon grand-frère quand je serai grande. Quand j’étais petite et que je me réveillais d’un cauchemar, je me réfugiais dans le lit de mon grand-frère pour qu’il me rassure. Quand j’étais petite, je détestais quand mon grand-frère changeait d’école juste un an avant moi. Quand j’étais petite, je ne pouvais tout simplement pas me passer de mon grand-frère. Et je pense que c’est encore le cas aujourd’hui. Me séparer de Nii-san, c’est comme m’arracher un organe vital. Je n’y survivrai pas. D’aussi loin que je m’en souvienne, on a toujours été collés ensemble. Et je n’imagine pas du tout comment serait ma vie sans lui… Ce serait vraiment triste. Je me sentirais vide. J’aurai l’impression que plus rien n’a d’intérêt. Pourtant c’est vrai, parfois il m’énerve, il m’embête, me taquine. Mais, je ne sais pas pourquoi, je l’aime… J’ose à peine l’avouer à moi-même, mais mon affection pour lui dépasse les simples relations d’un frère et d’une sœur… Parce que oui, j’aime mon frère d’amour. Je l’ai longtemps nié. Je le nie encore. J’ai même essayé de rejeter mes sentiments. Mais je n’y arrive pas… J’aime toujours Nii-san.

Quand nous étions petits, nos parents trouvaient ça mignon qu’on soit si proche… Ils étaient heureux qu’on se dispute peu souvent, pas comme d’autres frères et sœurs. Ils nous regardaient d’un air attendri pendant qu’on se faisait des câlins et qu’on jouait ensemble. Nii-san adorait jouer aux super stars. On imitait les chanteurs qui passaient à la télé et puis on faisait des concours avec nos parents comme juges. A chaque fois, ils nous disaient qu’on avait tous les deux gagné, même si je savais que Nii-san chantait bien mieux que moi… Bon, ce n’est pas que je chante faux. C’est juste que Nii-san a un talent que je n’ai pas. Il a toujours été plus doué que moi dans ce domaine…

J’ai appris le piano quand j’étais petite. J’étais plutôt douée d’ailleurs, en tout cas, plus douée que pour le chant. Mais je ne sais pas pourquoi, je n’aimais pas trop suivre les partitions. Je préférais improviser, créer mes propres mélodies ! C’est à cette période que j’ai commencé à composer des chansons… Mais au début, ce n’était que des mélodies, il n’y avait pas de paroles. Alors je les chantonnais moi-même en faisant nanana… Et puis, Nii-san chantait avec moi. Plus tard, j’ai écrit ma première vraie chanson, avec des paroles, des couplets, un refrain et tout et tout… Je l’avais faite spécialement pour Nii-san. Bizarrement, j’étais hyper stressée quand je lui ai fait écouter mes paroles et ma mélodie… J’avais l’impression que c’était comme lui donner une lettre d’amour et j’avais peur que ça ne lui plaise pas. Mais en fait, il a adoré, et j’ai commencé à lui écrire de plus en plus de chansons ! C’est comme ça que plus tard, j’ai voulu être Compositrice. Nos parents étaient fiers de nous. Ils avaient des enfants artistes ! Bien qu’ils n’étaient pas du tout sûrs qu’on allait réussir à réaliser notre rêve, mais ils voulaient nous aider. On a eu de la chance d’avoir des parents comme ça…

Mais même si c’étaient des parents géniaux au début, ils ont commencé à changer de comportement quand Nii-san et moi étions au collège. Ils commençaient à s’inquiéter sans que je comprenne pourquoi. Ils nous regardaient Nii-san et moi, toujours de plus en plus proches. Les gestes qu’on avait durant notre enfance, les longs câlins remplis de tendresse, les bisous sur la joue pleins d’amour, n’étaient jamais partis. On continuait à les faire sans penser que c’était anormal. Pourtant, à notre âge, on aurait dû commencer à les arrêter. On aurait dû devenir plus distants l’un de l’autre. Et c’est ce qui inquiétait nos parents. Nii-san et moi, on était trop proches à leur goût… Ils s’agaçaient lorsqu’on se tenait « trop près » l’un de l’autre. Ils nous disaient d’une voix irritée « Vous ne pouvez pas vous lâcher un petit peu ?! ». En fait, ils avaient peur. Je ne comprenais pas de quoi… Ils sont devenus si étranges, ça m’a effrayée aussi… Ils ont commencé à tout faire pour qu’on se sépare Nii-san et moi. Ils ont même essayé de nous faire nous détester ! Quand j’ai découvert ça, je ne me suis jamais mise autant en colère. Pourquoi ils faisaient ça ?! Pourquoi ils voulaient absolument qu’on s’éloigne ?! J’avais l’impression de ne jamais pouvoir leur pardonner. Suite à cet échec de tentative de séparation, nos parents nous ont envoyés voir un psychothérapeute pour une consultation. C’était vraiment la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. On était pas tarés Nii-san et moi ! Alors pourquoi on devait voir un psy ?! Si c’est parce qu’on était « trop proches », ils se fourraient le doigt dans l’œil ! C’était hors de question que Nii-san et moi nous nous aimions moins…

En fait, si je détestais tant mes parents c’est parce que je ne comprenais pas pourquoi ils s’inquiétaient tellement… Et c’est vrai que j’aurai préféré ne jamais comprendre… J’aurai préféré les détester à jamais… Je crois que Nii-san l’avait compris bien avant moi. Je pense même qu’il le savait depuis le début… Mais moi, j’ai mis plus de temps à le réaliser… A vrai dire, je pense qu’inconsciemment, quelque chose me disait de ne pas essayer de comprendre. C’était pour me protéger que je restais aussi bornée. Mais il vint bien un moment où je compris. Tout ça, c’est à cause de cette fille… Elle était dans ma classe et est venue me voir pour me dire qu’elle était amoureuse de mon frère et qu’elle aimerait bien que je l’aide… Je n’avais pas compris pourquoi, mais j’ai bloqué. Je n’ai rien répondu et je suis partie, silencieuse… Le lendemain, je l’ai vue discuter avec Nii-san. J’ai fait comme si rien n’était alors qu’au fond de moi, il y avait mon cœur qui tambourinait douloureusement. Je détestais que cette fille parle à mon frère. Je détestais qu’elle s’approche de lui. Je détestais qu’elle soit amoureuse de Nii-san. J’étais malheureuse, et en même temps, je me sentais ridicule d’être jalouse… Après tout, pourquoi est-ce que je devais l’être ? Pourquoi est-ce que je devais l’être…? C’était un soir, alors que je réfléchissais à la réponse de cette question, que je réalisai que mes sentiments envers mon frère étaient bien plus forts que je ne le pensais… Et j’ai pleuré… Pleuré parce que j’étais jalouse. Pleuré parce que j’avais honte d’une telle réalité. Pleuré parce que j’aurais aimé que Nii-san ne soit pas mon frère… Le lendemain, j’ai fait comme si tout allait bien et que j’avais fait de merveilleux rêves alors que je n’avais pas dormi de la nuit. Nii-san a tout de suite vu que je n’allais pas bien. Il est venu me voir seul à seule, m’a demandé ce qu’il n’allait pas… J’ai essayé de retenir mes larmes, pourtant, je n’ai même pas eu le temps de dire un seul mot. Mes joues étaient mouillées avant même que je ne le réalise. Je sanglotais comme une petite fille. Je n’arrivais tout simplement pas à me retenir… Il m’a prise dans ses bras, je me suis accrochée à lui comme à une bouée de sauvetage. Avec douceur, il m’a redemandé ce qu’il n’allait pas. Entre deux sanglots, je suis parvenue à dire d’une voix étouffée « Je t’aime ». Je l’ai serré encore plus fort contre moi, comme si je voulais qu’il ne parte jamais. J’avais peur… Peur qu’il ne comprenne pas ce que je ressentais. Il y eut un silence, puis il a murmuré « Moi aussi ». Et là, je me suis sentie libérée, comme si un immense poids venait de tomber. Mon cœur battait à toute allure. Je me suis mise sur la pointe des pieds, puis j’ai rencontré ses lèvres en un léger baiser. Je continuais à pleurer. Ca y est, je l’avais fait. L’acte impardonnable, considéré comme impur. J’avais embrassé celui qui était mon frère.

Maintenant que je savais ce que j’éprouvais pour Nii-san et que mes sentiments pour lui étaient réciproques, je me sentais un peu mieux… Je dis seulement un peu parce que nos parents étaient toujours là, à essayer de nous séparer… Ils me culpabilisaient. Je me sentais de plus en plus fautive de mes sentiments… Alors, Nii-san et moi, on a décidé d’aller à Saotome Gakuen. Après tout, devenir des artistes était notre rêve depuis toujours. Cette école était loin de notre maison. Elle nous éloignerait de nos parents. L’idée qu’on aille au même établissement ne les a pas trop enchantés. Mais, comme ils avaient décidés de nous aider à devenir des professionnels, ils ont accepté. Après tout, ils se sont dits qu’entre le temps où Nii-san irait là-bas et où je resterai au collège, il se déroulerait un an, et qu’en un an, on pourrait éventuellement s’éloigner naturellement. Mais nous avons tenu. Nous nous sommes retrouvés, loin de nos parents, loin de leur pression. Et maintenant, nous sommes plus libres… Mais toujours pas entièrement. Il faut faire attention au regard des autres, à ce qu’ils ne nous surprennent pas. Mais maintenant, au moins, je peux aimer Nii-san lorsqu’il n’y a pas de regards aux alentours…
About you
PSEUDO : Mimoon, ouais, c’est comme ça qu’on m’appelle.
ÂGE : Mmh… Il me semble que ça fait 15 ans que j’existe… J’sais pas, j’suis pas sûre ! 8D
PERSONNAGE SUR L'AVATAR : Flaky — Happy Three Friend
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM : En cherchant via les tops sites avec un certain Geb…
AUTRES : Uta no prince-sama… Huhu, ça me rappelle des souvenirs… x)




Dernière édition par Hana Otanatsuke le Lun 8 Sep - 21:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   Sam 6 Sep - 21:03

Bienvenue officiel Hanabi!!!! :D *Calin!!! :3*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   Dim 7 Sep - 8:56

Marchiii ! 8D

Ouiii câlin ! *Q* *ronronne, encore et toujours* :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   Dim 7 Sep - 14:54

Derien!! :d

*^* *continue les calin, et te caresse la tête!! *^* *
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1014

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   Dim 7 Sep - 17:11

Encore une fois bienvenue parmi nous Hana-chan ♥

Alors c'est très très bon début de fiche, il y a de la matière et de ce que j'ai lu je n'ait pas vu de fautes donc tout est parfait pour le moment ♥ J'ai vraiment hâte de voir la suite de ta fiche *^*

Je te souhaites bon courage pour la suite de ta fiche et si tu as la moindre petite question n'hésite surtout pas à me demander je suis là pour ça :3

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   Lun 8 Sep - 8:19

Bienvenue parmi nous !
Ta fiche est tout simplement génial et l'histoire est vraiment captivante en plus d'être originale ! Y'a rien à redire bravo ! :3 En tout cas amuse toi bien et pourquoi pas rp ensemble un de ces quatres ! ^_^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   Lun 8 Sep - 21:10

Haaaan ! Merci à vous deux ! *^* Tant de compliments ! Vous me flattez ! Enfin, tant mieux que ça vous plaise... :3 Ca me fait vraiment plaisir...

Donc voilà voilà ! Ma fiche est terminée, prête à être validée ! (S'il n'y a pas de modifications à faire bien sûr... c: )
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1014

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   Mar 9 Sep - 10:40

Alors alors sincèrement j'ai adorée ton histoire *^* elle est très touchante ça me rappelle une histoire que j'avais faite avec un de mes autres personnages rpg x') mais il était un peu plus âgé. Pour ma part je n'ai pas vu énormément de fautes et ta fiche est bien remplit comme il faut avec beaucoup de matière, donc pour moi tout est parfait au niveau de ta fiche, j'ai l'honneur de t'annoncer que tu est validée   pig  

Tu es validé !
Tu peux désormais aller recenser ton avatar Et maintenant que tu fais partit de la famille il te faut rp, pour cela passe une demande, ou réponds à une déjà présente ou alors envois un MP à la personne que tu vise en particulier ;) et qui dit rp dit lien alors n'oublies pas de faire ta relationship. De plus il est important que tu fasses une demande de logement histoire d'avoir un toit où dormir ! Et penses à regarder comment gagner des yens pour pouvoir t'acheter toutes sortes de choses. N'oublies pas de faire un tour du coté des news pour être au courant de tout et bien sûr la zone flood t'ouvres ses bras, mais attention aux abus ;)
Sur ce, bon rp sur le forum !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hana Otanatsuke || Une chanson d'amour :vivelestitresclichés:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ezra ☼ Oh mon dieu, j’ai l’impression d’apprendre que ma chanson d’amour préférée parlait d’un sandwich.
» Chapitre 7 : 恋歌 - Chanson d'amour
» Oh mon dieu, j’ai l’impression d’apprendre que ma chanson d’amour préférée parlait d’un sandwich.
» Créations hors Kuroshitsuji : poèmes, dessins...
» Oh mon dieu, j’ai l’impression d’apprendre que ma chanson d’amour préférée parlait d’un sandwich. (dieu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: The secrets moments :: Présentation des personnages :: Archivées-
Sauter vers: