Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 R i s a W a t a n a b e | C r y B a b y [STAFF - FONDA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

MESSAGES : 1014

Infirmière Sexy

MessageSujet: R i s a W a t a n a b e | C r y B a b y [STAFF - FONDA]   Jeu 18 Juil - 13:52

Risa Watanabe
NOM : Watanabe
PRÉNOM(S) : Risa
SURNOM(S) : Ri-chan ; Risa-chan
ÂGE : 23 ans
ORIGINE : Japonaise et autrichienne
ORIENTATION : Hétérosexuelle

GROUPE : Membre du personnel
EMPLOI : Infirmière

TAILLE : Un mètre 68
CORPULENCE : Mince
CHEVEUX : Bruns
YEUX : Bleus
DIVERS : Elle a des courbes avantageuses avec une poitrine relativement importante, elle jongle entre le bonnet D et le bonnet E pour donner un ordre d'idée.

RANG PERSONNALISÉ : Infirmière sexy
Psychologie

Décrire cette demoiselle n’est pas une chose simple, mais elle n’est pas difficile non plus. Ce qu’il faut savoir c’est que cette petite métis est très timide, elle n’ose pas trop aller vers les autres, enfin elle y arrive sans réellement s’en rendre compte, en étant simplement elle-même. Elle blague, elle rit, seulement ce n’est qu’un masque, au fond d’elle, elle souffre, seulement elle ne le montre pas et préfère paraitre souriante en toute circonstance. C’est une femme généreuse, beaucoup trop généreuse et gentille. Elle préfère se soucier des autres, passant le bonheur des autres avant le sien, car elle estime qu’elle ne connaitra jamais le bonheur, alors à défaut de ne jamais connaitre cela, elle préfère aider les autres à trouver le leur.

Risa peut également piquer des crises de nerf, mais ceci se produit en des occasions exceptionnelles, il faut vraiment la pousser à bout pour qu’elle agisse ainsi. Ou alors il suffit qu’elle ait emmagasiné beaucoup de peine, de colère ou même de haine pour qu’elle explose. Sinon, lorsqu’elle se fait insulter ou rabaisser, elle ne dit rien, elle encaisse et part sans dire un mot. Tous ses actes, insignifiant soient-ils la blesse profondément. Durant sa jeunesse, il lui est arrivé de remettre sa propre existence en question.

C’est une jeune femme qui est dépensière, enfin dans la mesure du raisonnable. Lorsqu’elle n’a pas assez d’argent, elle se retient et décide de remettre cet achat à plus tard. Ses achats emplit son cœur de réconfort d’une certaine manière, c’est souvent du maquillage de grande marque, du parfum de grande marque, des vêtements, des chaussures, des sacs, tout ce qui fait une fille parfaite.

Risa est une vraie petite boule d’émotion, un jour elle va être parfaitement bien et le lendemain elle peut descendre plus bas que terre et rester chez elle à pleurer sur son sort. C’est une routine qu’elle a pris l’habitude d’établir, pleurer lui permet de se soulager et puis de se rendre à l’évidence que sa vie restera tel qu’elle est.
Histoire

Une histoire n’est pas toujours rose, elle peut être aussi noire que les abysses et ici, cette histoire se rapproche plus d’une histoire sombre que d’une histoire illuminée par le bonheur et la joie. Un 26 Janvier 1993, une jolie petite fille est née à l’hôpital de Tokyo, une certaine Risa Watanabe. Une femme âgée d’une vingtaine d’année la tenait contre elle, c’était sa mère Emiko Watanabe. L’accouchement n’avait pas été facile, mais elle réussit à faire son travail de femme et de mettre au monde son enfant. Emiko est une jeune serveuse dans un bar dans le quartier de la haute société, elle était payée à rien, mais elle tentait de faire son possible pour économiser et pouvoir plus tard offrir un cadre meilleur à ses futurs enfants. Et le père dans tout ça ? Eh bien, c’est un peu plus compliqué. Le père de la petite fille est un étranger, un autrichien pour être un peu plus précis. Il se prénomme William Meyer, ce n’est que le simple patron du bar où travaille Emiko. Il était marié à une autre femme étrangère elle aussi et ils avaient un fils. Seulement le mari qui n’était jamais satisfait d’une seule femme, jeta son dévolue sur cette asiatique, qui céda à tous ses caprices puisqu’il lui proposait des promotions. Alors à mainte et mainte reprises, ces deux jeunes gens ont couchés ensemble, parfois dans des endroits insolites, parfois pendant le service et ce qui devait arriver, arriva. Emiko tomba enceinte de Risa, elle s’en aperçue trop tard, alors elle fut contrainte de la garder. Persuadée qu’elle n’aurait jamais d’enfant, Risa fut pour elle, un véritable miracle, elle était heureuse de la porter en elle.

Bien entendu elle annonça sa grossesse à son amant qui dans un premier temps avait vu d’un très mauvais œil cet enfant, il voulait la faire avorter, seulement comme elle lui avait expliqué, il était trop tard. Emiko travailla jusqu’à la fin de sa grossesse, les premiers temps son patron, le père de son enfant s’éloigna et prit une nouvelle favorite. Seulement ce dernier prit conscience de ses actes un peu plus tard. Après la naissance de sa fille. Il leur rendit visite à l’hôpital et lorsqu’il fit la connaissance de sa fille, il remarqua une chose, c’est qu’elle avait énormément héritée de lui, sa couleur des yeux en particulier, mais le reste appartenait à sa mère. Il tomba littéralement amoureux de sa petite princesse et de ce jour, William prit son rôle de père très à cœur.

L’enfance de la petite fut heureuse, bien qu’elle vivait seule avec sa mère, elle s’occupa d’elle comme un véritable trésor. C’est elle qui lui appris ses premiers mots, ses premiers pas, son père lui faisait de son mieux pour venir la voir tous les jours. Quelques fois, son père prétextait une réunion importante pour pouvoir passer du temps avec sa fille et éventuellement passer la nuit chez son amante. A l’âge de ses 5 ans, la petite japonaise appris que sa maman attendait un autre bébé, un petit frère. Risa était bien heureuse comme son papa d’ailleurs. A la naissance de Ritsu, Risa se lia avec son petit frère, elle le protègerait et elle l’aimera de tout son cœur. Quand elle grandit et qu’elle fut assez grande pour pouvoir s’occuper de son frère, Risa agissait en sœur, mais aussi d’une certaine façon en mère. Emiko faisait de son mieux pour pouvoir être à la maison, mais vu la situation, elle devait absolument ramener de l’argent au foyer pour pouvoir subvenir aux besoins de ses enfants.

Les années passèrent et Risa faisait son petit bout de chemin. Elle entra au collège puis au lycée, ses notes étaient correctes, mais elles n’étaient pas extraordinaire non plus. Côté cœur, la jeune demoiselle n’avait personne, elle se disait que quelque chose n’allait pas chez elle, mais elle ne savait pas quoi, toujours est-il qu’elle resta célibataire toute sa scolarité. Elle entra en école d’infirmière à défaut de ne pas pouvoir faire de grandes études, elle voulait faire sage-femme, seulement c’était au-dessus de ses capacités et puis l’école était très couteuse. La jeune demoiselle n’avait même pas eu le temps d’exercer qu’à la sortie de son école, des hommes vêtus de noir et de lunettes teintées l’attrapèrent en déposant un mouchoir imbibé d’anesthésique sur ses voies nasales. Elle fut emmenée dans une voiture, une berline noire et la destination reste encore inconnue à ce jour.

A son réveil, elle était attachée sur une chaise dans un lieu où on pouvait entendre de la musique, mais au loin. En face d’elle, il y avait un bureau, juste à côté un salon avec des coupes de champagnes. C’était un décor assez riche, un décor qu’elle ne connaissait pas. Un homme arriva seul, peu de temps après, la jeune métis paniquée, le supplia de la laisser partir, seulement cet homme avait de bonnes raisons pour la garder. Il lui expliqua que son cher père l’avait parié à un jeu de carte et que malheureusement pour lui, il avait perdu. Il lui expliqua que maintenant elle était à lui et qu’elle travaillerait pour lui, elle n’avait que 17 ans.

De ce jour, elle fut confiée à une autre demoiselle qui l’examina sous tous ses angles et elle lui désigna des tenues qu’elle allait devoir porter pour danser, car elle ferait stripteaseuse. Elle avait plusieurs tenues possibles. Elle pouvait porter un corset avec un simple sous vêtement et des portes jarretelles, soit des croix sur le bout de sa poitrine, soit un ensemble de lingerie coquine, soit des tenues à thème comme écolière. On lui apprit ensuite à danser et à ce qu’elle pourrait être amené à faire, comme des fellations par exemple et pour s’entrainer, son patron répondait bien entendu présent. Il lui disait dans les moindres détails ce qui pouvait faire plaisir à un homme et lorsqu’elle faisait mal les choses, elle devait reprendre. On lui expliqua qu’elle serait sûrement amenée à devoir se laisser toucher ou même se faire déguster, mais le patron précisa qui gardait sa virginité pour lui, alors il n’autorisera que des préliminaires et rien de plus. Tout ceci la dégoûtait au plus haut point. Plusieurs fois, elle tenta de s’enfuir de cet endroit en vain, à chaque fois elle se faisait punir et sévèrement. Brûlures, poings, attachée, tout pouvait être source de punition.

Un soir à l’aube de ses 20 ans, un homme se présenta à la boite, un blond. Et au lieu de réclamer des faveurs, il discuta avec elle et il la libéra de cet endroit. Elle eut une courte aventure avec ce jeune homme, rien de bien explicite. Le temps les a séparés et entre-temps Risa céda son corps à un homme qui lui plaisait énormément, un master. Sa première fois n’était pas tellement celle qu’elle avait imaginée, sur son propre bureau à son nouveau travail d’infirmière scolaire. Et cet homme la laissa seule en instaurant une distance comme si rien ne s’était passé, ceci la brisa profondément. Plus tard, elle rencontra un autre étudiant et une véritable histoire d’amour commença, mais elle ne dura pas, du jour au lendemain, le jeune homme disparu sans donner de nouvelle. Décidément, Risa n’avait pas de chance avec les hommes.

Et comme si cela ne suffisait pas, elle était tombée enceinte, de l’homme qui lui a volé sa première fois. Maintenant, il ne reste plus qu’à voir ce que l’avenir lui réserve, peut-être qu’il se teintera de blanc ou alors il restera terne jusqu’à la fin.
About you
PSEUDO : Sora / Risa
ÂGE : 19 ans
PERSONNAGE SUR L'AVATAR : Original —
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM : Fonda
AUTRES : -3-
CODE : Wesh je kiff la pétanque !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
R i s a W a t a n a b e | C r y B a b y [STAFF - FONDA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « STAFF DJ TYAK-TYAK» reskape operasyon Bagdag demantle nan Fo Touron La Salinn
» Il y a des Raciste dans le Staff, des raciste des Gobelins!
» Il était une fois un Staff..
» Rejoindre le Staff
» Statement by the IMF Staff Representative on Haiti Executive Board Meeting 11/46

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: The secrets moments :: Présentation des personnages :: Validées-
Sauter vers: