Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles mouvementées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Retrouvailles mouvementées   Ven 5 Déc - 0:00






Fin d'après midi. À cette heure ci, la ville est en pleine effervescence. Les passant se bousculent, dans la cohue et le bruit. Le vacarme assourdissant du trafic m'empêche d’apprécier la musique qui tente de s’immiscer dans mes oreilles par le biais de mes écouteurs. À ce moment de la journée, les couleurs chatoyantes du soleil peignent le ciel d'un rose orangé. Et c'est ce moment que j'avais choisit pour aller faire quelques emplettes. J'allais rarement en ville, enfin surtout à cette heure ci. Mais je faisais face à un cas extrême. En effet, en triant mes affaires, j'ai remarqué qu'il me manquait pas mal de vêtements. Notamment un maillot de bain, des t-shirt et un short. Je parti donc en quête de ces articles. Les magasins étaient bondés, certaines femmes (oui car il y avait surtout des femmes) se disputaient pour le dernier article en solde. Personnellement, je cherchait juste quelque chose à ma taille. Je déambulais dans les couloirs, passant ma main dans les vêtements. Je choisis des articles tout ce qu'il y avait de plus banal. Un maillot de bain noir, deux ou trois débardeurs colorés et un short en jean. Rien de très original en somme. Je remerciai la vendeuse et sortis. La nuit commençait à tomber. Je n'aimais pas vraiment rester dehors à cette heure ci. Les rues commençaient à se vider petit à petit, tandis que je marchais en direction de mon appartement. Tout à coup, on m’attrapa l'épaule :

- Hey ! T'es mignonne toi ça te dirais pas de venir t'amuser un peu avec nous ? Tu vas voir ça va être sympa.
- Non merci, je suis plutôt pressée, répliquai-je avec un sourire forcé.

Roooh, je vous jure. Je ne supporte pas ce genre d'approche. Elles ont le dont de m'effrayer. Je pensais m'être débarrassée de ces 2 garçons lorsque le deuxième revint à la charge.

- Non mais attends ! Vraiment j'te jure ça va être drôle allez viens !

Il me saisit le bras. Je me débattis en disant plus fort :

- J'ai dis non ! Laissez moi tranquille !
- Mais allez s'te plait ! On te veux pas de mal !
- Qu'est ce que vous ne saisissez pas dans ma phrase, j'ai dis NON.

Je réussis à me libérer de son bras quand celui ci, voulu lever la main sur moi. Je n'eut seulement le temps de mettre mes bras pour me protéger du possible coup que j'allais recevoir quand...  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 549

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Ven 5 Déc - 20:24


Retrouvailles mouvementées
I'm sexy ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.  
Une nouvelle journée venait de commencer pour notre jeune anglais. C'était enfin le week-end et il fallait dire que la semaine qui venait de passer  avait été plutôt chargée. En effet en début de semaines, Eliot avait plusieurs examens, en moyenne un par jour, le premier était une composition qu'il avait commencé une semaine auparavant, une composition qu'il joua au piano devant tout le monde, mais étant une personne assez à l'aise devant un publique cela ne l'avait pas déstabiliser. Ensuite il avait passé, un examen musical, une chanson en duo avec son ami Makoto Tachibana, et il fallait dire qu'ils avaient fait l'une al-limité, la gente féminine était tombé sous leur charme respectif, leurs voix combiner donnaient  une magnifique mélodie, douce à l'oreille et harmonieuse.

Cette semaine Eliot était chez sa mère, ayant la garde partager avec son père, une semaine sur deux, le jeune anglais passe son week-end chez sa mère avec bien évidemment sa petite sœur Ashley. Le jeune homme était étendu de tout son long en mode étoile dans son lit, laissant entendre un grognement lorsque sa mère vint le réveiller, car il était déjà 11 heures et il devait encore prendre sa douche et se choisir une tenue. Il frotta ses yeux turquoise avant de les ouvrir, par la suite il mit deux bonnes minutes pour enfin sortir de ses draps. Il ouvra ses volets ainsi que sa fenêtre afin d’aérer la pièce, mais sentant le froid il ne la laissa pas ouverte longtemps. Ensuite le jeune homme partit dans la cuisine où se trouver sa mère ainsi que sa sœur, il déposa un bisous sur la joue de sa mère et par la suite sur la joue de sa sœur, malgré l'heure Haruna préférait que son fils mange quelque chose.
Pendant qu'il prenait son petit déjeuner, enfin plutôt qu'il buvait son jus d'orange, il parlait de tout et de rien avec sa sœur et sa mère, il parlait du fait qu'il n'était pas trop sortit ses derniers temps et que aujourd'hui il avait l'intention de sortir.

Le jeune homme partit prendre sa douche et s'habiller, en guise de tenue il avait un t-shirt bleu turquoise avec des écritures japonaises noires, une jean slim un peu plus foncer des converses et une veste de sport noire qui lui coller légèrement à son buste. Et après avoir manger en famille, tout le foyer parti chacun de son côté, sa sœur Ashley partit chez son amie, la mère d'Eliot partit travailler et quant à Eliot lui, prenait la direction du centre commercial. Il partait avec une intention très précise, acheter dans un premier temps un cadeau pour sa mère et des vêtements pour lui même.
Descendant alors du bus, il partit dans un premier magasin, un magasin de grande marque, il savait que sa mère aimait les vêtements, en particulier les tailleurs, et connaissant ses mensurations il lui prit un noir et blanc classique. Ensuite il partit dans ses magasins préférés et acheta tout ce qui lui plaisait, il avait en tout deux sacs, un beaucoup plus grand que l'autre.

En passant dans les galeries il entendit la voix d'une jeune fille, et le regard d'Eliot se posa sur quelque chose d'assez affligeant, un homme tenant une femme et la forçant à le côtoyer. Voyant que le jeune homme allait lever la main sur elle, il s'approcha arrivant derrière l'homme lui attrapant alors le bras.

«  Je ne ferais pas ça si j'étais toi ... »

Son regard se noircit, il tordit doucement le bras dans le dos de ce dernier laissant entendre, des cris de douleurs provenant de l'homme.

« Barre toi, si tu ne veux pas que je te pète le bras »

Il le lâcha, le regardant de son regard noir, ce qui le fit déguerpir, puisque à vu d’œil il était légèrement plus jeune que lui. Par la suite il alla vers la jeune fille tenant ses sacs d'une main.

« Vous n'avez rien ? »

▲ ELIOT
(c) AMIANTE



_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Sam 6 Déc - 1:03

Un garçon surgit par derrière, il attrapa le bras de mon agresseur et le lui tordit. Les deux agresseurs fuirent sans demander leur reste. Le jeune homme s'approcha de moi et me demanda gentiment :

- Vous n'avez rien ?
- Non ça va merci, dis-je en relevant la tête.

Je posais mon regard sur le jeune homme et eu un choc. Ces yeux turquoises je ne les connaissais que trop bien.

Il y a de cela 8 ans, j'avais rencontré un garçon. Il n'était pas bien grand, plutôt maigre et de faible constitution. Nous nous étions rencontrés dans un parc. Il était seul sur la balançoire, et je n'aimais pas voir des gens seul, à cet époque comme maintenant d'ailleurs. Nous étions devenus amis grace à cela. Il s'appelait...

- Eliot ? C'est bien toi ?

Je n'en revenais pas. Comment avait-il pu grandir autant ?! Huit ans c'est si loin ? Je le regardai plus en détails.
Il avait une carrure d'homme même si il restait plutôt fin. Un vrai corps de mannequin ! Ses cheveux noirs lui retombait sur les yeux. D'ailleurs ces yeux turquoises étaient les seuls qui n'avaient pas changés.
Je passais ma main sur sa joue :

- Oui, c'est bien toi ! Oh comme ça fait plaisir de te voir !

Sur ces mots je lui sautai au cou. Biens que nous ne nous soyons pas cotoyés pendant longtemps cela restait pour moi un très cher ami !
Je le lâchai et me recoiffai un peu, puis lui dis toute enjouée :

- Alors ? Qu'est ce que tu deviens ? Cela faisait longtemps que l'on ne s' était pas vu !

HRP : Desolée de la réponse si courte, je ferais le double la prochaine fois <3
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 549

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Sam 6 Déc - 21:32


Retrouvailles mouvementées
I'm sexy ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.  
Eliot regardait en direction des deux « agresseurs » qui courraient comme des mal propres, lorsque le jeune homme était près de la jeune fille, elle releva le regard vers lui et la révélation qu'elle allait lui faire aller lui rappeler de nombreux souvenirs. Dans un premier temps il se demandait comment pouvait-elle connaître son prénom ? Peut-être était-elle une fan ou autre ? Mais le déclic était lorsque la jeune fille déposa sa main sur sa joue, une seule personne faisait ça et cette personne était Kyoko Aizawa.

Pour comprendre il fallait remonter 8 ans en arrière, Eliot est alors âgé de 10 ans, il venait de perdre un ami précieux à ses yeux, Mizuho, du coup lorsque le jeune anglais sortait dehors évidemment surveiller par les majordomes de son père, il se retrouvait seul, il se disais que personne ne pourrait remplacer cet ami et puis Eliot était vraiment très timide à l'époque, il n'était pas du genre à aller vers les autres. Alors il passait ses journées sur la balançoire et un jour une petite fille s'approcha de lui, une petite fille aux cheveux blonds et le premier contact qu'ils avaient eu était cette fameuse main sur la joue. Eliot n'étant pas entièrement japonais ne craignait pas le contact physique dès la première rencontre, c'est d'ailleurs à ce moment là que le visage de notre petit anglais s'était illuminé. Chaque jour ils se retrouvaient au même endroit et quelques fois Eliot l'invita chez ses parents, dans la villa familiale, mais lorsque ses parents ont divorcés, les deux grands amis, ne pouvaient plus se voir. Eliot devait rester chez lui avec sa sœur et durant son adolescence le jeune homme a du trouver du travail pour aider financièrement sa mère et son premier travail était loin d'être raisonnable et honorable, il se prostituait dans une maison close des bas quartiers, enfin elle était assez prestigieuse, des hommes riches la côtoyait. Mais depuis deux ans il a changé de voie et est désormais barman à mi-temps ainsi que baby siter.

La revoir ici avait donner le sourire à notre jeune anglais, il trouvait que bizarrement elle n'avait pas changer or-mis peut-être la taille, et son « corps » et lorsqu'elle lui sauta au coup il ne put s'empêcher de lâcher ses sacs pour la serrer contre lui.

« Kyoko, tu ne peux pas savoir comme tu m'as manqué »

Son sourire ne s'estomper pas, il était réellement heureux et ce dernier l'invita à s'asseoir sur un banc non loin avant de reprendre la conversation.

« 6 ans ou peut-être 7 ans ? Mais c'était réellement une éternité... »


Eliot avait tenté mainte et mainte fois d'aller dans le parc où ils s'étaient rencontrés, mais il ne trouvait personne à chaque fois, peut-être y allait-il au mauvais moment ?

« Moi.. ? Je suis en 3ème année à l'académie Saotome, je ne sais pas si tu vois quelle école c'est ? Et hummmmm je vie entre le foyer de ma mère et celui de mon père....ils ont divorcés entre temps....mais ne parlons pas de moi, raconte moi tout, qu'est-ce qui t'es arriver depuis ? »  

▲ ELIOT
(c) AMIANTE




HRP : Pas de soucis ;)

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Dim 7 Déc - 1:30

Huit ans... Huit ans que je l'avais rencontré. À cette époque, maman était encore là, avec moi. Elle avait l'habitude de m'amener dans un parc pas loin de la maison. J'avais onze ans à l'époque, et j'aimais déjà écrire des histoires. La plus part de mes écrits parlait de princesses et de magie en tout genre. Je crois que personne ne les a jamais lu, à part moi. Ils doivent traîner quelque part dans un meuble de mon appartement. Un jour, alors que j'écrivais assise sur un banc au parc habituel, j'avais remarqué ce jeune garçon, d'à peu près mon âge, tout seul sur la balançoire. Je me sentais vraiment mal pour lui. La solitude est vraiment quelque chose d'horrible. J'avais quelques amis, mais sans plus. Nous ne restions pas vraiment ensemble et je passais le plus clair de mon temps seule, à écrire. Je m'étais approchée de lui, et lui avait caressé la joue en lui demandant si il voulait bien jouer avec moi. Son regard s'était illuminé, et nous avions passé l'après-midi à nous amuser dans le Parc.
Un autre jour, il m'avait invité à passer une journée chez lui. Je me souviens encore quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver dans cette grande villa, moi qui habitait dans un petit deux pièces avec ma mère. Nous avions passé la journée à parler et jouer ensemble. Je lui parlais de mes origine Françaises et lui de ses origines anglaises. Un jour alors que nous étions au Parc, deux gamins était venu pour chercher la bagarre à eliot. À cette époque, j'étais plus grande et plus fortes que la plus part des garçons. J'avais pris sa défense et m'étais battu avec eux. Ils avaient fuit sans demander leur reste. Bien que je m'étais fait mal, j'avais gardé la tête haute et avait fait un grand sourire à Eliot pour le rassurer, lui qui n'avait pas vraiment la carrure pour se battre.


Et dire que maintenant c'est lui qui m'avait protégé, les choses avaient bien changées en huit années. Il m'invita à m’asseoir sur un banc non loin de là. Bonne idée car j'avais vraiment mal au dos à force de porter mes sacs. Je lui souriait de tout mon saoul. Le revoir me rendait vraiment heureuse.
Il me répondit :

- Moi.. ? Je suis en 3ème année à l'académie Saotome, je ne sais pas si tu vois quelle école c'est ? Et hummmmm je vie entre le foyer de ma mère et celui de mon père....ils ont divorcés entre temps....mais ne parlons pas de moi, raconte moi tout, qu'est-ce qui t'es arriver depuis ?    

- À Saotome ? Mais c'est pas possible ! J'y suis aussi ! Enfin, j'ai été transféré directement en 4 ème année, étant donné la situation dans laquelle je suis. C'est peut être pour ça que l'on ne s'est pas croisé...

Je regardais mes pieds timidement, hésitant à lui raconter ce qu'il s'était passé. Ce n'est pas que je voulais le lui cacher, non, loin de là, mais je ne voulais pas que son regard envers moi change brutalement. Comment dire... Quand on ne voit plus quelqu'un pendant huit longues années, c'est difficile de renouer le contact d'un coup. Je me levai, décidé, et lui attrapa le bras :

- Je veux bien tout te raconter, vraiment, mais pas ici.

Je regardai autour de moi : bien qu'il commençait à faire nuit, les passants se bousculaient encore dans les galeries, le tout dans une symphonie de bruits plus différents les uns que les autres. Je regardai ma montre... 17h30...
Mon regard se posa sur Eliot. Je le fixai quelques secondes en réfléchissant. Ce n'était pas vraiment dans mes habitudes mais bon, tant pis, je ne craignais rien puisque c'était lui :

- Si tu veux, tu peux venir chez moi un instant, histoire de boire un coup ou manger quelque chose, pour discuter de tout ça. J'habite pas très loin, dans le quartier Est.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 549

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Dim 7 Déc - 17:15


Retrouvailles mouvementées
I'm sexy ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.  
Plein de souvenirs revenaient dans la mémoire de notre jeune anglais, des souvenirs parfois douloureux, comme des souvenirs doux et sucrés. Le souvenir du fait que cette jeune fille l'avait sauvé d'un groupe de morveux, en effet Eliot était un enfant chétif, timide, il n'était pas aussi provocateur, froid que aujourd'hui, ce caractère s'est forgé au file des années. Avant il était rejeté ou bien sujet aux différentes moqueries, malgré le fait que cet enfant était doté d'une réelle beauté. Aujourd'hui les tendances se sont inversées, ce qui est un peu drôle en soit, Eliot avait beaucoup changer en huit années, il avait grandit, il avait une belle carrure, son visage par contre reste le même, un visage angélique qui cache pourtant de sombres secrets qui ne risque de révéler qu'à une poignet d’élus.

Lorsqu'il apprit que son amie était également à Saotome, son regard s'est illuminé, il s'imaginait déjà les activités qu'ils pourraient faire ensemble. Des sorties, des balades près du grand lac, peut-être même des collaborations. Mais peut-être qu'elle sera trop occuper ou autre, surtout que si elle est à Saotome, elle doit certainement avoir entendu parlé de la réputation d'Eliot. Le fait qu'il accepte de coucher avec quiconque lui demande, mais étrangement cela ne le dérange pas au contraire...., mais cette « activité » lui vaut des répercutions sur sa réputation.  Mais après elle venait de mentionner qu'elle avait été transférer, peut-être qu'elle ignore tout de cette histoire et vaut mieux pour lui. Il sourit légèrement avant de prendre la parole.

« Comment nous avons fait pour ne pas se croiser ? Même si tu es en 4ème année, on peut se croiser au self ou bien dehors.... »

C'est vrai que ils auraient très bien put se croiser, après ces derniers temps Eliot n'était pas trop de sortie, entre les cours, pendant les pauses soit il attend le prochain cours en grignotant en parlant avec un de ces plus proches amis Arata soit il a rendez-vous dans un endroit -peu approprier je l'avoue- pour entretenir des relations sexuelles avec d'autres personnes, généralement se sont des hommes qui viennent lui demander, les filles préfèrent rester romantique disent-elles.
Mais sa jeune amie le fait sortir de ses pensés en lui attrapant doucement le bras, c'est alors qu'elle lui a proposer de venir chez elle, Eliot se mit légèrement à rougir bizarrement, ce genre de proposition signifier bien autre chose, mais il se disait que c'était impossible venant de son amie, à moins qu'elle l'aimait depuis tout ce temps et elle ne lui a jamais dit, mais c'est théoriquement impossible. Il lui sourit.

« Je ne voudrais pas m'imposer tu sais.... »

Il voyait que sa jeune amie regarder les passants, intérieurement il se disait que elle avait peut être peur de rentrer seule, mine de rien il faisait déjà nuit, Eliot passa son bras dessus l'épaule de la jeune fille, l'attirant alors contre lui.

« Mais je vais te raccompagner, je ne veux pas qu'il arrive quelque chose à une jeune fille aussi magnifique que toi. »


Il lui fit un léger clin d’œil, le sourire aux lèvres, ce jeune homme ne se rend pas compte qu'il est vraiment irrésistible, mais incorrigible.  

▲ ELIOT
(c) AMIANTE



_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Lun 8 Déc - 16:33

Eliot rougit. C’était, je crois la première fois que je le voyais avec cette expression. Bon, en même temps, c'est vrai qu'inviter un homme comme ça, chez soit, ça peut sous entendre autre chose. Mais quand même ! Ce n'était pas mon genre d'avoir plusieurs partenaires. Enfin, déjà j'étais toujours vierge. Oui, oui, dix-neuf ans, toujours vierge. J'avais eu un copain, mais nous n'étions pas resté longtemps ensemble car il avait fini par me tromper. Du coup je n'avais pas vraiment eu de « vraie » relation, au final. Il fallait bien avouer aussi que Eliot était vraiment charmant. Pourtant je ne l'avais jamais vraiment regardé comme un homme, mais plutôt comme un petit frère. C'était une sensation très bizarre de lui reparler maintenant. Un mélange de nostalgie et d'excitation. J'avais envie d'en savoir plus sur lui, ce qu'il avait fait pendant toutes ces années, pourquoi était-il allé à Saotome. Bref. Tout un tas de trucs à lui demander.
Il me regarda en souriant et me répondit :

- Je ne voudrais pas m'imposer tu sais....

- Ah non mais ne t'inquiètes pas tu ne me dérange pas du tout ! Au contraire ça me fera un peu de compagnie pour une fois et puis-

Soudain, Eliot passa son bras autour de mes épaules et m'attira vers lui. Je susautai, et me mit à rougir. Je n'avais VRAIMENT pas l'habitude de ce genre de comportement. Il me regarda en souriant et me dit :

- Mais je vais te raccompagner, je ne veux pas qu'il arrive quelque chose à une jeune fille aussi magnifique que toi. »

- Ah... Hmh... Oui....Merci, répondis-je plus embarrassée que jamais.

C'est dingue comme quelqu'un peut à ce point changer. Et dire qu'il n'y a même pas dix ans, c'était un petit garçon timide et renfermé, qui n'osait même pas me prendre la main quand nous jouions ensemble. Il avait du avoir plein de petites amies depuis le temps. Peut être même en avait il une actuellement ? Je me demandais bien à quoi elle pouvait ressembler. Cela devait être une femme magnifique... M'enfin. Peut être me trompais-je.

Je le repoussai gentiment, regardant le sol encore un peu embarrassée, sans aucun mot. Puis je ramassai mes sacs au sol lui faisant signe de me suivre. Nous marchions dans les galeries, toutes plus colorées les unes que les autres, jusqu'à la sortie. Je frissonnai lorsque les portes menant vers l’extérieur s'ouvrèrent, il fallait dire que la température était plus basse le soir.
Je me calmai un peu, réfléchissant à diverses choses. Puis je me mit à me demander si je l'avais blessé en le repoussant. Bien sûr, ce n'est pas comme si j'étais indifférente à ses... charmes. C'est juste qu'on avait jamais vraiment agis comme ça avec moi. Puis surtout lui, en fait. Ça me faisait vraiment trop bizarre de le voir agir comme ça à mon égard. J'ouvris la porte de mon appartement, et l'invitai à entrer.

- Je vais poser mes affaires dans ma chambre, tu peux faire de même ou les laisser dans le salon, comme tu veux, lui dis-je un peu gênée.

J'allais donc dans ma chambre poser mes affaires. Une fois ceci fait, je poussais un long soupir : être dans cette situation était vraiment stressante. Malgré ce que j'avais dit plus tôt je n'étais pas non plus totalement rassurée, finalement. Je poussai un dernier soupir et me tapota les joues, pour me redonner de l'énergie puis me retournai pour aller voir Eliot.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 549

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Ven 12 Déc - 18:22


Retrouvailles mouvementées
I'm sexy ▽ Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.  
Le jeune homme esquissa un léger sourire lorsque sa camarade lui annonça que sa présence ne la déranger pas, mais il remarqua que la jeune fille fut gêner lorsqu'il la saisi légèrement par l'épaule, mais il pense que c'est plus sa phrase qui la gênait, après tout Eliot étant à moitié japonais il était très tactile et avec le temps était devenu très direct, lorsqu'il a quelque chose à dire, il n'y va pas par quatre chemins, que se soit pour une réflexion ou alors pour avouer son attirance envers la personne. Mais ici Eliot la complimentait juste, en aucuns cas il ne pensait à mal ou à la draguer par exemple, et puis ils étaient amis d'enfance, un sentiment amoureux ne pouvait pas naitre d'une telle relation, du moins logiquement.

La jeune fille le repoussa légèrement chose qu'il pouvait comprendre, il souriait légèrement en se décalant et suivit ensuite la jeune fille jusqu'à son appartement, une fois entrer il enleva ses chaussures et déposa ses sacs à l'entrée avant de répondre à sa camarade.

« Oui, je vais t'attendre »

Il laissa la jeune fille déposer ses affaires dans sa chambre, se dernier observa plus dans le détail le logement de sa jeune camarade. Le salon comportait une table et 2 chaises, un petit meuble télé, et dans un coin une petite cuisine comportant le minimum pour pratiquer l'activité, Eliot n'était pas trop dépayser, sa mère possède un petit appartement également et il est légèrement plus grand, mais de plus et il est  situé au premier étage, ce qui est en soit un gros avantage.
Lorsque la jeune fille revint dans la pièce principale, le jeune homme adressa un léger sourire.

« Ton appartement est sympa »

Il ne savait pas trop comment agir envers elle, après tout c'était la première fois depuis presque huit ans et puis il a bien remarquer que son acte de tout à l'heure a beaucoup déstabiliser la jeune femme, il s'adossa contre le mur croisant les bras sur son torse tout en regardant la jeune femme.

«  Excuse moi pour tout à l'heure, j'aurais peut-être pas dû, … ça pouvait prêter à confusions... »   

▲ ELIOT
(c) AMIANTE



_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles mouvementées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles mouvementées [Pv William]
» Retrouvailles Mouvementées [PV Nunu de la Rivière, Crystal ]
» •Des retrouvailles mouvementées...
» Retrouvailles mouvementées [PV Isia]
» Retrouvailles légèrement mouvementé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: