Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

MESSAGES : 457

Mozart ? Évidemment que je connais ses dates !

MessageSujet: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   Lun 31 Aoû - 18:54





Miho Asane


Lunacy Kiyomitsu

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Une attaque, encore.


Mon cœur était serré, ma respiration coupée à moitié. Je détestai cette sensation. Ma main droite serrée mon haut, vers le coeur, comme si elle voulait tant peu soit-il l'apaiser. Je détestai mon état. Je prenais de grandes respirations pour essayer de débloquer mes poumons, mais rien n'y faisait. Après tout, c'était mon cœur qui bloquait tout, mais j'essayai.

Pourquoi est-ce que j'étais née comme ça ? Pourquoi n'étais-je pas née en bonne santé comme tous les autres ? J'en avais assez. Je voulais écrire, je voulais composer, je voulais jouer. Et je me détestais à me plaindre une nouvelle fois alors que j'en avais l'habitude. Je savais très bien aussi qu'il y avait pire que moi. Mais rien n'y faisait, je haïssais mon corps, je haïssais ma destinée. Piètre que je suis, faible que je suis.

Pourtant, je ne laissais rien paraître, le crayon que je tenais à ma main gauche se lâchait sur la table en bois et je regardai le mur devant moi avec détermination. Je ne pouvais pas céder, j'avais encore des choses à accomplir et le médecin m'avait dis qu'il me restait encore du temps. Mon cœur n'allait pas me lâcher. Pas pour l'instant.

Je repris une grande respiration, avec du mal certes, au sens propre du terme, cela me faisait mal au poumon, mais, j'essayai. Mon corps avait besoin d'oxygène. Je me levai avec peine, prenant quelques feuilles sur moi pour aller à mon prochain cours. Mes jambes titubaient jusqu'à la porte puis, je me redressai, essayant de ne rien faire paraître. Je ne voulais pas paraître faible devant les autres, encore moins ici, dans cet établissement où tout le monde battait pour leur rêve. Je ne voulais pas perdre face à eux, ni à cette maladie.

Doucement, j'avançai, prenant des pas lourdes pour ne pas tomber. Quelques perles de sueurs s'affichaient sur mon front pendant que j'essayai tant bien que mal de continuer. Mais rien n'y faisait, à un moment, peut-être une minute, peut-être deux, qui m'ont semblé comme une éternité, mon cœur sauta, me faisant écrouler. Ma respiration empirait et je fermai les yeux fortement face à cette douleur. Quelqu'un m'appela, mais je n'arrivais pas à voir qui, même sa voix était étouffée face au sensation de martyr que j'avais. Rapidement, je perdis connaissance.

[...]

Lentement, ma conscience revenait, j'ouvris lourdement les yeux, la vue encore un peu flou. Une couleur noire se distinguait de tout le blanc autour. Il devenait légèrement en une couleur bleue nuit. Je n'étais pas sûre de ce que c'était, mais petit à petit, je commençais à distinguer un visage puis des yeux.. Que je reconnaissais bien.

" ... Docteur ? "


Je me relevai avec peine, tenant ma tête avec ma main droite, reprenant à nouveau de grosses bouffées d'oxygène qui était redevenu normal. Yep, y a pas à dire. Cela faisait du bien de respirer normalement. J'ouvris les yeux, regardant Lunacy, de nouveau net puis lui donna un gros sourire, comme j'en avais l'habitude.

" Bonjour ! "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   Jeu 3 Sep - 20:35

Quelle journée banale et ennuyante ! Je m'ennuyais tellement assis a mon bureau a regarder négligemment les dossier médicaux devant moi. Heureusement pour moi, il n'y avait personne dans l'infirmerie du coup je pouvais ôter ce masque niais que je gardais en présence des autres. J'étais plutôt étonné que depuis le temps personne ne se soit encore rendu compte que ça n'était qu'une mascarade. Ou peut être que certains avaient deviné mais n'avaient pas eu l’envie d'en savoir plus ou de venir m'en parler. Tant mieux dans un sens, je n'avais pas vraiment besoin de devoir gérer ça. Non, je savais bien qu'un jour j'aurais quelque chose de plus gros à gérer que ça....comme cet être qui avant avait été mon frère mais dont je ne voulais plus jamais voir le visage. J'avais réussi a l'éviter depuis que j'étais de retour, bon passer mes journées ici, au travail, m'aider beaucoup mais je sentais que je n'allais pas tarder a le revoir. Une confrontation avec lui ne m'intéressait pas, je le détestais et pour moi il n’existait plus. Point. Poussant un soupire tout en passant ma main dans mes cheveux, je posais le dossier de papier sur le bureau avant de me lever. J'avais envie de sortir, de me balader et peut être aller me reposer dans un coin. Il n'y avait pas de jardin par ici ? Loin des élèves de préférence...je ne les aimais pas. J'aimais personne. Par fierté j'avais décidé de venir travailler ici voilà tout. Non merci papa je n'ai pas besoin de ton aide, je ne suis pas un petit garçon, je sais me débrouiller. Ça m'agaçait ! Pour qui est-ce qu'ils me prenaient ? Ils avaient tout décidés pour moi, pour être sur que je saurais m'en sortir alors peut être était-il temps de me fichtre la paix et me laisser me débrouiller !

A peine avais-je ouvert la porte de l'infirmerie que sur mes lèvres se dessinait à nouveau mon sourire habituel. Voilà, je devais remettre mon masque niais. En même temps cela n'était pas si dérangeant que ça, ça faisait tellement longtemps que je le faisais automatiquement et puis c'était assez marrant.Au moment de m'engager dans le couloir  je baissais un peu les yeux vers ma tenue. Oui encore une fois je n'avais pas fait d'effort et j'étais venue habillé au travail comme je l'étais a l'extérieur. Mais qu'on ne s'en plaigne pas ! Ça ne m'empêchait pas du tout de soigner les élèves. De toute façon a part donner des anti-douleur et faire des bandages, j'avais pas trop de truc a faire...j'étais pas chirurgien non plus.Trop sanglant pour moi. J'étais une nature sensible voyons !  Dans les couloirs les élèves se bousculaient un peu, sûrement qu'il était l'heure de changer de cours. Bientôt ils seraient en cours et j'aurais une heure devant moi pour traînasser un peu. Marchant parmi les élèves, je répondis en souriant a ceux qui m'interpellait pour me dire bonjour. Ça ne me faisait ni chaud ni froid qu'on m'aime bien, moi je détestais tout le monde de toute façon !

Plus loin j’aperçus une personne et un léger sourire en coin se posa sur mes lèvres. Miho Asane. J'aimais bien l'embêter, enfin si on pouvait dire ça. Elle m'amusait en réalité, ça me faisait passer le temps et à cause de son cœur je la voyais souvent à l'infirmerie. C'était pas plus mal pour moi, j'avais pas besoin de la chercher partout quand j'avais envie de jouer un peu par contre pour elle, passait autant de temps a l'infirmerie ça n'était si bon signe que ça. Le sourire aux lèvres, je m'avançais vers elle pour aller lui parler mais alors que j'arrivais vers elle, elle s'écroula a terre. Hm ? Elle me semblait ne pas aller bien du tout !

-Miho ?  Miho !


Inquiet, je m'étais rapproché plus avant de me baisser pour la secouer doucement. Ça ne servait à rien, elle avait déjà perdue connaissance, il me fallait l'emmener dans un endroit calme et reposant loin des autres élèves etc. Hm, j'étais bien partie pour revenir à l'infirmerie ! Doucement je passais tant bien que mal un bras sous elle et le deuxième au niveau de sa nuque pour supporter sa tête et éviter qu'elle ne dandine. Ah mais qu'elle idée de perdre connaissance au milieux d'un couloir ! Ignorant un peu les réactions des gens autour de moi j'entrepris de faire demi-tour jusqu'à l'infirmerie. Une fois arrivé dans le lieu médicale, je posais la jeune fille sur le lit  et une fois assuré que son état n'était pas grave, j'allais chercher des médicaments une bouteille d'eau pour les poser sur la petite table à côté du lit. Il me semblait que Miho ne reprenait toujours pas ses esprits...hm, peut être attendre encore un peu, ça n'allait pas tarder. J'allais retourner a on bureau en attendant mais du coin de l'oeil je vis Miho reprendre un peu ses esprits. Petit à petit elle ouvrit les yeux et lorsqu'elle sembla distinguer nettement ce qu'elle voyait, la fille me parla. Oui, au moins elle me reconnaissait, c'était déjà ça !

Tirant une chaise pour m’asseoir devant le lit, je croisais les bras alors que Miho se relevait tant bien que mal. À son sourire je répondis automatiquement par un autre. Elle me semblait bien se remettre de sa petite perte de conscience ! Gardant bien mon rôle je pinçais légèrement les lèvres tout en prenant une moue un peu peinée comme celle des enfants.

-Miho-chan ! C'est pas bien ce que tu as fait ! J'ai dû te porter, j'ai un peu mal au dos maintenant !

Puis sur le ton de la confidence, je me penchais un peu vers elle et dis sur un ton bas :

-Est-ce que tu aurais prit du poids ? Tu veux que je te donne des brochures sur l'alimentation et les régimes ?

Un grand sourire aux lèvres je me relevais et tout en lui tapotant la tête je gloussai un peu.

-Je rigole ! Mais si tu veux venir me voir, il suffit de venir ! J'ai beau être très agréable à regarder cela ne vaut pas une perte de conscience !

J'avais dit tout cela sur le ton de l'amusement, comme pour détendre bien l'atmosphère. En réalité, je m'en fichais un peu de l'ambiance, ce qui m'importait était son état de santé mais le Lunacy niais aimait bien rire et était sociable alors bon...D'un vague geste de la main je désignais les médicaments que j'avais posé avec la bouteille.

-Les fleurs m'ont dit qu'elles ne pouvaient pas t'aider pour ce qui t'es arrivé...elles sont un peu méchantes aujourd'hui...mais quand tu auras prit tes médicaments, on fera un bilan de ton état de santé ! Une petite routine ne t'inquiète pas !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 457

Mozart ? Évidemment que je connais ses dates !

MessageSujet: Re: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   Sam 5 Sep - 16:21





Miho Asane


Lunacy Kiyomitsu

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Une attaque, encore.


J'avais l'impression de faire notre jeu habituel. Je joue, il joue, bien que j'étais pas du tout aussi comédienne que lui. Je cachais juste ma partie faible et fragile tandis que lui... Je ne sais pas. C'était difficile à expliquer mais il transpirait le mensonge dans chacun de ses gestes et paroles. Je ne saurais en quoi et je n'arrivais pas du tout à mettre la main dessus. Parfois je me posais des questions vu que les autres semblaient ne rien voir. Je me demandais si j'étais juste trop sensible ou si je m'imaginais juste tout ça dans la tête. Je n'en sais trop rien, je ne connaissais pas assez bien les gens pour pouvoir les discerner. Mais j'étais contente qu'il n'essayait pas d'être sérieux et inquiet. Il était un des seul docteur que je connaissais qui ne cherchait pas à savoir ce que je ressentais et transformait le tout en rigolade. J'appréciais énormément ce coté de lui. Il me détendait et me donnait l'impression que ce que j'avais n'était rien. Et pour être franche, c'était ce dont j'avais besoin. Je ne voulais pas quelqu'un qui me fasse inquiéter sur mon état de santé à chaque que je revenais le voir. Cela en finirait pas et je n'ai déjà plus beaucoup d'années à vivre alors autant le faire dans la bonne humeur. Comme à notre habitude, je fis un grand sourire, donnant un ton un peu trop enjoué et pas du tout désolé.

" Haha, désolé docteur~ ! "


Enfin si pour être franche, j'étais désolé. C'était assez rare quand même qu'il soit celui qui me transportait à l'infirmerie. Et pour être franche, je ne m'y attendais même pas. Je ne pensais pas qu'il était celui qui m'avait transporté mais, en faite si. J'évitais même en général d'embêter les autres. Mais ses réactions, ses phrases me faisaient sourire. Et son attitude un peu détaché me rendait détacher aussi. Bien que j'espérais qu'il ne le prenne pas mal. Je voudrais pas paraître non plus comme une fille malpropre et malpoli.

Son rapprochement me fis un peu rougir bien que je commençai à avoir l'habitude et je ne voulais lui montrer l'effet qu'il me faisait dans ces moments. Mes deux mains se mirent sur mes hanches et je pouffai des joues, comme un enfant pas contente. Histoire de détourner l'attention et de jouer son jeu.

" Non merci! J'ai pas grossis"


Continuant sur ma lancée, je fis genre de détourner le regard comme un enfant bien que cette acte fut vite terminé quand celui-ci se leva, tapotant ma tête. J'avais vraiment l'impression d'être un enfant quand il faisait ça, c'était assez marrant en un sens et je fis un sourire qui se transforma en rire sur son narcissisme que j'appréciais aussi.

" Si si, j'ai perdu connaissance face à une telle beauté !  "


Bon ok, ma voix s'était légèrement tordu vers la fin. J'étais totalement embarrassée et mes joues trahissaient ce que je ressentais. Quelle idée de suivre ce qu'il disait mais c'était tellement amusant. En plus, c'était mieux de dire ça que dire oh désolé, ma santé me permettait pas de choisir ! Ugh.. Je ne voulais même pas y penser. Il me sauvait en tournant ma perte de connaissance en blague.

Je suivis du regard son doigt qui désigna la petite table à coté de moi où était posé un verre d'eau et un médicament que je pris rapidement buvant d'un trait. J'en avais l'habitude et je voulais le passer. J'avais même pas chercher à savoir ce qu'était le médicament. Je retournai mon attention à nouveau pleinement sur le docteur.

" Les fleurs huh.. haha! Tant pis, je me contenterais de toi alors Lunacy.  Devrais-je me déshabiller aussi pour que tu me fasses ton bilan ? "


Bien sûr, j'avais dis ça sur le ton de la rigolade aussi. Mais, j'espérais sincèrement qu'il n'allais pas se prendre au jeu et fasse son boulot de docteur. Oui, c'était un peu contradictoire sur ce que je voulais au début mais... Je n'allais pas réellement me déshabiller devant lui ! Il restait un homme... Et je l'avais déjà fais, vu que les chirurgiens qui s'occupaient de moi étaient des hommes mais... Je ne l'avais encore jamais fais face à lui et je ne voulais absolument pas le faire. Faut dire, quand j'étais à l'hôpital et quand je suis ici, c'était deux atmosphères différentes. Pour essayer de détourner l'attention une nouvelle fois, je lui fis à nouveau un sourire, me levant pour m’asseoir sur le bord du lit.

" Sinon Docteur, tu ne voudrais pas que je te fasse un massage? Vu que vous vous êtes pris la peine de me porter jusqu'ici toussa ~ "


Eh attends... D'ailleurs ! LES COURS! Qu'en était-il des cours? Je regardais rapidement l'horloge de la pièce qui indiquait 9h15. Les cours avaient déjà commencé depuis 15 minutes et vu le professeur... Il n'allait sûrement pas me laisser rentrer, d'ailleurs, Lunacy devait encore faire les bilans. Mon expression d'abord affolé se transforma en dépit pour ensuite reprendre une expression de fifille fragile et timide face à son docteur, avec mes deux index s'entrechoquant devant ma poitrine.

" J'ai encore raté les cours huh ..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   Mer 23 Sep - 15:44

Après lui avoir désigné les médicaments, j'avais tourné le dos à Miho pour me diriger vers le bureau et prendre une feuille de bilan. Je devais avoir un stylo quelque part...je les perdais tout le temps! Ils me fuyaient, c'était pas possible sinon, car rien qu'aujourd'hui j'en avais déjà égaré trois ! Dans un élan de désespoir, je soulevai une pile de papier et fini par trouver le saint Graal ; mon bic noir ! Voilà, comme cela je pourrais faire mon bilan. Sans ce petit stylo je ne pouvais écrire, c 'était parfois fascinant de voir comment un simple objet pouvait vous couper dans votre volonté et votre objectif. Le stylo bien en main, je revins vers la jeune fille et lui souris un peu. J'avais bien noté le changement de sa voix quand Miho m'avait répondu, c'était notre jeu et cela était beaucoup plus marrant quand je n'étais pas le seul à jouer ! À cause de sa santé, je voyais souvent Miho et je savais qu'elle devait se douter que je n'étais pas vrai, à vrai dire, elle avait même sûrement déjà vu de mon vrai visage, je n'étais pas infaillible et j'avais mes faiblesses. Mais je nierais tout en bloc si un jour il y aura une allusion au vrai Luna.

-Je sais que je suis beau mais ne flatte pas trop mon ego, je ne veux pas devenir narcissique.

Puis chuchotant, je me baissais un peu comme étant sur le point de confier un secret très important :

-Mais entre nous, on sait très bien que je suis un être parfait non ?

Ah, j'étais loin d'être cet être parfait. J'avais bon nombre de défaut et je pense que de faire semblant d'être ce que j'étais là maintenant, n'arrangerait pas mon cas. Les êtres parfaits étaient d'un ennuis de toute manière ! Qu'est-ce qui était amusant chez eux ? Rien ! Et j'avais besoin de me divertir, de tâtonner les réactions des gens, mes petits cobayes. Un très léger sourire s'était dessiné sur mes lèvres et disparût aussi, tellement vite que je doutais que l'élève ait put l'apercevoir. L'idée d'avoir des cobayes me rendait...hm...de bonne humeur ! Sans eux, ma vie serait tellement moins marrante !  Enfin, tirant vers moi le tabouret à roulette, je m'assis en face du lit et fit mine de prendre un air très sérieux. Il fallait bien que parfois j'ai l'air crédible !

-Ne t'inquiète pas,  je suis un envoyé des fleurs, elles m'ont tout appris...tu peux avoir confiance en ma médecine !

Quand à se déshabiller devant moi...l'idée de dire oui juste pour voir sa tête me tentait beaucoup ! J'avais bien envie de me moquer un peu, surtout que j'étais sûr que ça la gênerait ! Enfin, elle ne le ferait pas non plus et fallait dire que de toute façon j'en avais pas besoin pour faire le bilan. J'eus juste l'air un peu nias en penchant la tête légèrement.

-Se déshabiller pour faire le bilan ? Heu...tu penses que ça serait mieux ? Je préfère garder mes vêtements personnellement !

Posant mon regard sur la fiche, je commençais a remplir tout ce que je pouvais faire sans avoir besoin d'ausculter. Taille, poids, toutes ses choses là,  j'avais un peu l'habitude donc je n'avais plus besoin de le demander, quoique pour le poids...

-Tu es sûr de ne pas avoir grossis ?

Avec un petit sourire en coin, je me reconcentrais sur la fiche de bilan tout en écoutant Miho d'une oreille distraite. Un massage ? Hm...ça me tenterait bien ! Même si ça serait bizarre comme situation à expliquer si on entrait en trombe dans l'infirmerie. Mais je notais la proposition dans un coin de ma tête, elle pourrait toujours me servir ! Je n'avais pas eu de massage depuis des années, mais en  même temps je n'étais pas du genre à laisser facilement les gens me toucher. Pas que je n'aimais pas les contactes physiques mais généralement je ne réagissais pas si bien que ça quand une personne lambda venait me prendre dans ses bras. Quand ma sœur venait me faire un câlin, j'essayais de ne pas la repousser froidement, c'était ma sœur après tout, il fallait bien que je fasse un effort ! Surtout avec la relation que j'avais avec mon frère....non, je n'avais pas de frère. Rien que de penser à ça, ça m’agaçais. Maudissant mon frère qui n'était plus mon frère, je levais à peine les yeux quand Miho m'avertit, ou non je ne savais pas trop à qui elle s'adressait, qu'elle avait encore raté les cours.  Retenant un petit soupire, je finis par lever les yeux de ma fiche et ne put retenir un petit rire face à l'expression de Miho.

-Ne fais pas cette tête là, ça n'est pas grave. Demande à  rattraper le cours à une heure plus tardive ou pendant une autre classe. Je te ferais un papier pour !

Je comprenais l'importance de suivre les cours, mes parents avaient été très à cheval sur l'éducation, je n'avais pas le droit de rater ne serait-ce qu'un seul cours ! Même malade je devais y aller et puis, il fallait que je me montre aussi bon que Swan dans mes résultats scolaire...ah ! Pourquoi est-ce que je pensais à lui ? Je le détestais tant ! Je ne voulais plus jamais penser à lui ou en entendre parler ! Qu'il aille au diable ! Je n'étais plus d'humeur à faire semblant ! Tch ! J'avais perdu mon air niais pour froncer les sourcils.

-Tu peux rester habillée....ça se fera vite puis après tu resteras te reposer un peu avant de pouvoir quitter l'infirmerie.

Me levant, j'allais chercher l'appareil pour la tension et mon stéthoscope avant de revenir devant la jeune fille et me pencher un peu vers elle pour lui pincer gentiment le nez.

-Et la prochaine fois, dès que tu as mal viens me voir ! Sinon je me servirais de toi en tant que serpillière.

J'avais tenté un petit sourire histoire de ne pas perdre trop longtemps mon masque. Je n'étais clairement pas d'humeur à me prendre la tête sur mon changement d'humeur !  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 457

Mozart ? Évidemment que je connais ses dates !

MessageSujet: Re: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   Sam 3 Oct - 16:26





Miho Asane


Lunacy Kiyomitsu

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Une attaque, encore.


Je suivais du regard ces mouvements, amusée. Mes jambes bougeaient aux rythmes de mon excitation pendant que ce cher docteur semblait chercher son précieux objet, mais quoi? Je ne savais pas mais le voir farfouillé était divertissant. Un petit sourire sincère se faufilait sur mes lèvres, contente d'être tombée sur lui à mon arrivé ici. Notre premier rencontre était d'ailleurs d'une banalité extraordinaire. J'avais fais ma première crise et j'ai découvert pour la première fois l'infirmerie, amené par le professeur à la fin du cours parce que j'avais essayé de lutter. Et c'était pas en vain! Vu que j'avais réussis à tenir jusqu'à la fin mais... Coté productivité, j'ai perdu deux fois plus de cours. A cause de cet état, je n'avais pas pu réussir à suivre son cours, ni la prochaine et encore la prochaine. Mais je ne le regrettais pas. Je ne voulais pas interrompre le cours et gêner tout le monde, ni faire voir aux autres que j'allais succomber à cette douleur. Je ne succomberais pas. Finalement, je vis Luna' faire une expression d'extase en sortant un stylo en dessous d'ne paquet de feuille. Le voir tout content à cette découverte tira un nouveau rire de ma part. Je l'adorais ce médecin. Il était marrant. Il remis son regard vers moi et rapidement, j'enlevai ce rire, histoire qu'il ne me vois pas me moquer (rien qu'un peu) de lui.

" Oui, bien sûr que oui Luna-sensei ~ "


Je me prenais à son jeu avec plaisir et je n'avais aucune malice contrairement à ce que certains faisaient à ma place, à mes actions et à mes paroles. Je cherchais juste à m'amuser avec lui. Lui qui rendait beaucoup moins difficile mes visites médicaux et l'attachement à ma maladie. Même si pour être franche, qu'il soit parfait ou non, je l'appréciais tel qu'il était. Après tout .. Chaque humain était bien dans son individualisme n'est-ce pas? Je ris à nouveau à sa phrase, sentant sa chaleur s'approchait de moi, me laissant voir dans son regard translucide bleu et gris.

" J'ai une totale confiance en vous docteur ! "


Et je suis sûre qu'il le savait, vu ces deux longues années à se côtoyer. Et quand bien même, il y avait des moments où il me donnait des trucs étranges et dont j'avais des réactions bizarres. Suspicieux dit comme ça mais rien qui mettait en danger ma vie. Même en sachant que j'avais déjà une vie qui tenait à une fil, il arrivait à ne pas me le faire franchir. Pas comme si j'allais me laisser tomber non plus. J'avais, après tout, un rêve à accomplir.

Aussi vite dis, aussi vite il me balançait la phrase avec sarcasme et amusement. J'en rougissais, bégayant un peu à mes paroles. Il trouvait toujours de quoi me mettre dans un état d'embarras de soi-même sans que cela l'atteigne, saint qu'il était.

" M-moi aussi !  "


Voilà, crédibilité 0. J'étais celle qui l'avait proposé et j'aurais dû savoir, mieux que n'importe qui ici dans l'établissement (du moins dans ma tête) qu'il ne fallait pas balancer des blagues à ce cher Lunacy qui n'hésitera pas à en profiter. Même si en vrai, cela m'amusait, je n'étais pas masochiste, pas du tout mais, j'aimais ce sentiment de légèreté dans nos actions et échanges. Sans parler qu'en vérité, travailler pour mon rêve, dans cette établissement, avait de quoi me mettre une certaine pression, pas tellement bon pour mon coeur. Du coup, bien que je pensais être la seule, cette endroit était mon havre de paix.

" Bien sûr que non! Vous voulez vérifier?! "


Mes joues émirent à nouveau un léger rouge à sa remarque. Il avait jamais besoin de me mesurer depuis nos premières rencontres alors il le savait parfaitement. Il aimait juste se moquer de moi et bien que je le savais, je ne pouvais m’empêcher de réagir à chaque fois. Ugh, il suffisait de voir son petit sourire au coin! .. Faudrait vraiment qu'un jour, je réussisse à faire la même chose sur lui... Un jour... Si j'y arrive, peut-être. Et le voilà qu'il changeait pour me montrer sa gentillesse, même si je ne suis pas sûre si c'était par politesse ou étiquette. En tout cas, je fis un petit sourire timide, abandonné.

" Oui, merci docteur. "


Par la suite, je voyais ses expressions changeaient, comme un souvenir qui remontait à la surface. Ou.. Quelque chose qu'il a mal digéré? Qu'importe que ce soit, son ton baissa de quelques octaves, montrant son léger irritement et sérieux. Je fis un nouveau sourire, aimant même cet aspect où il me montrait parfois sa vraie personnalité.

" D'accord docteur ~ ! "


Je restai donc là, balançant à nouveau mes jambes quand il était partit chercher les équipements habituels. En regardant son dos, je me demandai quel poids pouvait-il porter pour avoir ce double masque et ces expressions qui apparaissaient parfois sur son visage. Il y avait des moments où je n'avais qu'une envie, serrer son dos, lui dire que tout va bien. Mais, c'était naïve, vu que je ne savais pas ce qu'il avait et ... Je ne savais pas pourquoi mais.. Je préférais ne pas le toucher. Une impression ou une intuition. Je ne saurais dire. Il revint rapidement, me pinçant le nez avec amusement, remettant son moitié de masque sur le visage.

" Nuuuh~~ Tout mais pas ça, sensei ~~ ! "


Ma voix sortait bizarrement à cause de son pincement et j'étais sûre que ça l'amusait. Il faut dire, je faisais rien contre. Comme quand je me sentais bien ici, je voulais l'aider à se sentir bien, un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   Mar 27 Oct - 18:52

Je penchais un peut la tête en l'entendant me répondre. Quel façon de parlait amusante ! Je devrais lui pincer plus souvent le nez ! Peut être que je pourrais lui demandais de me réciter une fable pendant que je lui pinçais le nez. Je suis sûr que ça serait super marrant ! Un jour j'essaierais, je voulais trop voir ça, enfin entendre ça. Mais je ne comprenais pas pourquoi tant de refus à me servir de serpillière, je suis sur que c'était très instructif comme rôle. Une serpillière ça....lavait le sol, bon certes, en fait ça n'avait pas grand chose à faire.

-Tu es sûr ? Avec tes longs cheveux on pourrait couvrir une large surface du sol ! Hm...non, tu as raison, il est trop tôt pour se servir de toi comme serpillière, il faudrait que tes cheveux soient encore plus long pour ça ! On en reparlera à Noël !


Prenant la petite lampe de poche qui faisait une jolie petite lumière, je posais mon tensiomètre sur la table et m'approchais de Miho. Il fallait que je vérifie qu'en tombant tout allait bien dans sa tête. Enfin, non quelque chose ne tournait pas rond chez elle pour m'apprécier mais bon ! En fait...parfois c'était agréable de ce dire qu'on était pas forcément tout seul. Mais bien sûr, plutôt crever que de l'avouer à voix haute. Comme d'habitude, j'allumais la petite lampe et dit à Miho de la suivre des yeux. L'examen dura même pas trois minutes, tout semblait aller bien de ce côté là. Bon, je n'étais jamais sûr a cent pour cent mais à moins de lui faire passer un scan crânien...on se contentera de mes résultats !

-Au fait, je  n'oublie pas pour le massage. J'espère que tu masses bien.

Je l'avais dit d'un ton un peu neutre comme si je venais d'annoncer que les pommes de terre c'était délicieux. J'aurais mon massage, peut être pas maintenant mais quand je le pourrais je l'aurais. Oui je n'oubliais pas ce genre de proposition, ça serait une terrible erreur ! Quand une personne nous propose quelque chose il ne fallait jamais l'oublier. Bon si quelqu'un proposait de nous vendre des organes, mieux valait fuir loin de cet individu, un peu de bon sens tout de même. Reprenant l'appareil de la tension, je le plaçais sur le bras de Miho avant d'appuyer sur le machin, ah, quel était son nom déjà ? Et d'attendre qu'il se dégonfle pour voir les petites aiguilles bouger dans le cadran. Hm...la tension me semblait bonne, bien que légèrement un peu haute, à surveiller. Mais en même temps après une perte de connaissance c'était sûrement rien de bien inquiétant mais tout de même, je lui donnerais un peu plus de repos. Pas sûr que les médicaments pour la tension soient bons pour son cœur.  Avec mon stylo j'écrivis le résultat sur la fiche avant de me mettre face à Miho en prenant un air très sérieux.

-Miho...je dois te dire quelque chose de très important.

Prenant une profonde inspiration comme si j'essayais d'avouer un secret des plus honteux, je finis par déclarer :

-Je crois que je suis trop vieux...regarde j'ai une ride !

Du bout du doigt je désignais une ride imaginaire en prenant mon air le plus peiné possible. Bien sûr je n'avais pas de ride, j'étais encore dans la jeunesse après tout ! Enfin pas tant que ça vu que mes vieux semblaient bien décidé à me marier et à ce que j'ai des enfants, comme s'ils faisaient un élevage de Lunacy...j'étais trop jeune pour tout ça de toute manière ! Et tomber amoureux ne faisait clairement pas parti de mes priorités pour le moment. J'en avais des biens plus importantes, comme créer un sirop contre la toux qui faisait pousser les cheveux ! Ça c'était quelque chose d'utile ! Les chauves auraient enfin des cheveux ! Faudrait me remercier de me pencher sur le problème tout de même !

-Sinon ta tension est un peu haute, du coup repose toi bien. Je ne pense pas que se soit inquiétant mais je préfère ne pas prendre de risque alors évite de te lancer dans une quelconque activité physique dans la journée, ok ? Sinon je te punirais ~ Bon, je vais écouter ton cœur, alors fais comme d'habitude ! Grande inspiration, tout ça et tout !

Elle connaissait très bien la procédure depuis le temps donc je ne perdrais pas de temps à tout lui réexpliquer. Quoi ? Moi pas professionnel ? Hm..mais si ! Mais, bref ! Je posais le bout de mon stéthoscope sur son corps et écoutais attentivement. Hm...Hm...Mouais.

-Vas-y, prend une grande inspiration.

Je déplaçais un peu le stéthoscope et me concentré bien sur les battements de cœur. Ça n'était pas un jeu la santé après tout.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 457

Mozart ? Évidemment que je connais ses dates !

MessageSujet: Re: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   Sam 7 Nov - 2:14





Miho Asane


Lunacy Kiyomitsu

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Une attaque, encore.


Non non, je ne pense pas que même à Noël, j'accepterais qu'on se serve de mes cheveux comme serpillière. Je pris mes cheveux couleur capucine pour le mettre sur le côté et les regarder. Je les imaginais traînais par terre de force par la main de Lunacy... Il avait l'air étrangement diabolique dans mon imagination tiens... Avec des cornes de diables sur la tête. Un frisson parcouru mon dos à cette pensée et cela se voyait à mon expression qui était devenu soudainement acide. Noooon, hors de question. ........ Mais, j'ai comme l'impression que s'il se mettait à vraiment me le demander, j'aurais du mal à refuser. Devrais-je peut-être éviter l'infirmerie dans la période de décembre-janvier? Oh ! Je sais, il suffirait que je les coupe avant. Comme fière, je fis un sourire triomphant. Puis juste après, comme pour examiner le pourquoi du comment je faisais une telle expression, il alluma la petite lampe et je pouvais me sentir grimacer. Oui, j'avais l'habitude, non cela ne faisait pas mal, mais....Cela restait désagréable. Parfois... Je me demandais si ce n'était pas cette machine qui allait tuer mes yeux avant mon coeur. Un sujet dont on devrait se poser. Je bougeais donc pas, le laissant m'examiner sans broncher jusqu'à qu'il revint sur le sujet du massage, un grand sourire illumina mon visage, enthousiaste.

" Oui ! Fais-moi confiance. "


Je bougeais un petit peu mes mains, comme si cela me démangeait, impatiente de le faire. Sauf qu'ils restaient sur la bordure du lit, à tripoter les couvertures. Un massage... Est-ce que je savais vraiment le faire? Je ne crois pas en avoir fait pour être franche... Mais.. Ce n'était pas bien grave n'est-ce pas? J'allais juste improviser, comme d'habitude ~. En espérant qu'il n'allait pas me punir ensuite si c'était vraiment mauvais... Mon bras s'était un peu écarté pour qu'il prenne ma tension pendant que je vagabondais dans mes pensées, la façon de masser, les partitions, les devoirs à rendre, les cours ratés, les cheveux en serpillière... Et là, en pensant qu'il n'y avait aucun problème, je le voyais écrire avec sérieux puis se tournait vers moi, comme s'il avait détecté quelque chose. Là, bien sûr, mon cœur battait la chamade. J'avais peur, vraiment peur. Mes mains s'étaient serrées puis........................ Il m'annonça qu'il avait une ride dans un endroit tout lisse dont je ne voyais rien. Il continuait de le pointer du coin de l'œil et j'ai bien cru m'évanouir sur le lit en tombant d'un coup. Sérieusement, ce n'était pas une blague à faire! J'avais l'impression d'avoir la tête qui tournait et juste après, j'ai eu un fou rire.

« J'y crois pas Luna'... Tu m'as foutu une de ces trouilles !! »


Je continuais à rire, me laissant vraiment tomber sur le lit, une main sur mon visage. J'ai vraiment eu peur... J'y crois pas. Je pensais être prête pour ma fin. Il fallait croire que non. Cela me faisait rire. Je redevenais silencieuse, prenant de grandes inspirations pour calmer mon cœur. Heureusement que les médicaments faisaient effet. Il m'expliqua ensuite que tout allait bien à part une tension trop haute. Comme d'habitude en somme. Donc une petite privation de sport (pas comme si je prenais le risque ou que j'écoutais si je voulais vraiment en faire...) et une punition en prime. M'enfin... Que si je désobéissais. Il suffisait de ne pas se faire prendre non? Quoique, je ne pense pas avoir réussi à m'échapper pour l'instant... Je devrais prendre des leçons. D'une attitude lasse, je me relevais, le laissant m’auscultait et prenant de grandes respirations quand il le fallait. Le contact froid me faisait toujours un peu frissonner. J'espère qu'il n'allait pas dire quoique ce soit sur mon cœur qui battait quand même un peu plus vite, que ce soit par la peur de tantôt ou la nervosité.

« ... Quand est-ce que je pourrais retourner en cours? »


Je fixai l'heure qui continuait de passer. Pas que je n'aimais pas être ici, au contraire mais... J'avais soudainement, une très grande envie de retourner en cours, apprendre et composer rapidement avant que la mort me prenne. Cela faisait déjà bientôt 3 ans, et mon temps continuait de s'écouler. Mon regard retournait ensuite sur le docteur et sa phrase précédente me frappa à nouveau, je fis donc un léger sourire taquin, comme pour essayer de me venger, sachant consciemment que cela avait très peu de chance de marcher.

« D'ailleurs docteur... Tu es sûr, de ne pas être celui qui a grossi? »


Je regardai Lunacy, la peau visible de son visage et corps, ses cheveux nuits, ses yeux clairs et son corps. C'était vrai qu'il était beau... Je comprenais pourquoi certaines filles étaient folles de lui quand elles passaient. Mais... S'ils connaissaient son côté fou scientiste, auraient-elles toujours autant de fanatitude? En tout cas... Une chose était sûre.

« Tu n'as vraiment aucune ride... On dirait que tu as encore un peau de bébé. »


J'avais même une petite envie de lui pinçait la joue pour vérifier. Chose que je ne fis pas finalement. On ne sait jamais. S'il n'aimait pas, j'aurais peur de ce qu'il allait me faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   Mar 19 Jan - 11:42

Je souris en voyant que ma blague semblait avoir fait son effet et que Miho avait l'air de s'inquiétait. Hm, c'était peut être méchant de ma part de lui faire peur sur ça, ah, quel mauvais docteur je pouvais faire ! Quoique non, j'étais parfait en docteur ! En être humain par contre, ça dépendait...Je laissais mon cobaye favori rire sur le lit alors que je jetai un dernier coup d’œil à tout ce que j'avais relevé comme information. Oh mais oui, j'espérais bien que je lui avait foutu la trouille ! Les blagues c'était fait pour ça ! Enfin, non mais avec mon utilisation, si. Fallait refaire le monde à sa façon hein !

-Il ne faut pas rire de mes rides, elles arrivent ! Je le sens ! Je suis si jeune pourtant...je ne me vois tellement pas avec un dentier !

Arg, non, pas mes dents ! Elles étaient jolies mes dents, bien blanches et droite, sans aucune aide pour cela ! Alors je n'étais ps trop enthousiasme à l'idée de perdre mes dents...En plus parfois quand on parle avec un dentier, on le perd...je me souviens que la première fois que j'avais rencontré mon grand-père, qui venait de rentrer de l'étranger, il avait perdu son dentier en me disant bonjour...ensuite je lui avait dit qu'il était crade et j'avais été punis. Pff ! C'était la vérité en plus ! Perdre son dentier comme ça, c'est sale ! J'étais incompris de toute manière ! Oh ! Peut être que si je devenais poète ! Peut être qu'au fond de moi j'étais un artiste incompris qui devrait se mettre à écrire des œuvres incompréhensibles elles aussi pour bien enquiquiner les futurs générations qui voudront comprendre ce que j'ai écrit !  Hm, nan, docteur c'est mieux !

Enfin, je devais me concentrer sur les battements du cœur de Miho. Me vidant un peu la tête, j'écoutais attentivement avant de m'éloigner. Hm...ça battait un peu vite mais en même temps je venais de lui faire une blague et elle ne devait pas encore s'être remise de son fou-rire...enfin, ça me rassurait pas des masses tout de même. Cette fois-ci, je ne pris pas mon air sérieux pour lui faire une blague, mais tout de même je n'avais pas l'air si grave que ça ! Juste un petit air sérieux pour être crédible.

-Ça bat un peu vite...Mais je peux mettre ça sur le compte du fou-rire mais comme je ne suis pas rassuré pour autant, je te demanderais de repasser demain ou après-demain, ça marche ? Après les cours ou avant, ça sera juste une petite vérification, rien de bien long !

Jetant un petit coup d’œil à l'horloge, je reportais mon attention sur ma patiente.

-Bientôt ! Sauf si tu te sens mal et que tu voudrais rester de reposer...

Un petit sourire se dessina en voyant le sourire taquin de Miho, qu'est-ce qu'elle me préparait ? J'étais comme un petit garçon curieux qui voulait savoir ce qui allait arriver ! Oui, oui, la curiosité était un vilain défaut, maiiiis, une qualité tout de même !

-Hein ?

Sur le coup, je gloussais légèrement. Non, je n'avais pas grossi hein ! Oh quoique...je passais mon temps à ne rien faire une fois chez moi, allongé à moitié sur mon canapé et devant la télé. Ou à écouter la vie de ma sœur au téléphone tout en mangeant des chips pour passer le temps. Son blablabla était vraiment ennuyant ! Mais je ne pouvais grossir ! Je ne mangeais pas tant que ça en plus...

-Hélas non, j'ai même perdu un kilo ! Je saute trop de repas et les fleurs mon puni ! Ne fait pas ça, il faut que tu manges à tout les repas ! Même si tu n'as pas faim mange ! Ne t'inquiète pas de grossir, j'ai plein de brochures pour les régimes et les fleurs te soutiendront ! Mais mange...


J'étais sérieux mine de rien pour les repas, il fallait qu'elle mange. J'avais souvent des élèves qui venaient pour me dire qu'ils se sentaient mal car ils n'avaient pas prit de petit-déjeuné. Même moi j'en prenais un ! Ok, un café et parfois quand j'avais le temps, un croissant, mais c'était déjà ça ! En plus quand je faisais des nuits blanches, je ne voyais pas trop où commençait le matin alors pour le petit-déj’...

-Ha ? Je ne sais pas si je dois le prendre bien...En fait, je demande aux fleurs de veiller sur ma peau ! Le soir, elles font de la magie des fleurs pour que ma peau soit toujours lisse et net ! Ça fait des économies en produit de beauté ! Même si ado, je n'ai jamais trouvé que ça marchait tant que ça...


Avec un léger soupire, je fis une légère moue contrariée.

-Mais toi par contre, il faut que tu commences à réfléchir à l'anti-ride, la vieillesse ça arrive vite hein !

Ah...si elle était encore là pour cette partie de la vie. C'était un peu triste d'y penser en fait...Finalement, je pris la main de Miho et l'ouvrant je dessinais sur sa peau une petite fleur avec mon stylo. Pas très hygiénique mais j'étais docteur, je savais ce que je faisais !

-Cette fleur te soutiendra pour le reste de la journée !

Je lui fit un léger clin d’œil, comme si nous étions complice dans une bêtise, enfin pour le coup, ça aurait été moi qui l'embarquerait dans une boulette. Est-ce que j'avais de la mauvaise influence ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une autre visite à l'infirmerie .{pv. Lunacy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: