Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
MESSAGES : 367


MessageSujet: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   Dim 20 Sep - 19:54

Un bruit de vibreur précédant la chanson I DOLL U. Brutal réveil orchestré par un téléphone portable qui fit ouvrir les yeux de Thusia sans attendre.
Attrapant son téléphone pour éteindre l’alarme, il se retint comme souvent de le jeter contre un mur et de se rendormir.
Il se leva, s’asseyant sur le rebord de son lit. Aujourd’hui il lui semblait que sa fatigue l’avait rattrapé. En plus de son mal de tête habituel, qui, soit dit en passant, était plus fort que d’habitude, ce qu’il voyait semblait tanguer à 60°, se remettre droit puis tanguer à nouveau successivement, jusqu’à-ce qu’il ferme les yeux.
Ce n’était pas une sensation agréable et il resta quelques minutes ainsi, la tête dans les mains, à attendre que son trouble se passe.

Lorsqu’il se sentit aller un peu mieux, il se leva, attrapa son uniforme qu’il avait proprement plié la veille et posé sur sa commande, et se rendit dans la salle de bain commune, vide à cette heure-ci.
Sur le chemin, il ne put s’empêcher de se précipiter aux toilettes. Ces quelques pas entre sa chambre et la salle de bain avaient réveillé son estomac qui lui remontait au bord des lèvres.
Ce n’était pas la première fois qu’il avait des nausées comme ça. Des petits désordres dans le coin de tout ce qui sert à la digestion mais qui sont toujours passés avec le temps, sans médicaments ni quoi que ce soit. Il en sera de même avec, pensait-il.
Sa douche matinale bien chaude lui fit du bien. Lors de celle-ci, il commençait à se sentir mieux. L’estomac s’était calmé et la tête sonnait encore mais moins. Cependant, il se rendait compte que tout ce qui était autour de lui lui semblait sonner un peu plus lointain. Se rendant compte de sa fatigue, le faux-albinos estimait ça normal et songeait que ça aller passer alors qu’il se réveillerait davantage dans la matinée.

Comme à son habitude, le garçon voulait retourner réviser dans sa chambre avant les cours après s’être vêtu de son uniforme. Attablé devant ses cours, il se pencha sur ses cahiers. Mais tandis qu’il se concentrait sur ses lignes, il remarqua que les lettres dansaient et se mélangeaient devant ses yeux. Il cligna plusieurs fois des yeux pour tenter de rétablir sa vue mais en vain.
Soudainement, le téléphone sonna une nouvelle fois. Une nouvelle alarme. Celle-ci indiquait qu’il était l’heure de partir en cours et ça déprimait Thusia qui se rendit compte qu’il n’avait pas beaucoup avancé dans ses révisions.

Il sortit de sa chambre et se dirigea vers sa classe dans sa nonchalance habituelle. Mais malgré ce qu’il laissait paraître, le jeune homme n’était pas en forme. Il était fatigué, extrêmement fatigué, et se sentait faible. Il se sentait tellement faible qu’il se demandait comment ses jambes pouvaient encore le porter. Son espoir le plus récent était que ça allait passer.
Pendant le cours, son mal de crâne empira. On aurait dit qu’un marteau lui frappait dans l’intérieur du crâne. Il concentrait toute son énergie pour suivre le cours, mais il avait l’impression d’être dans un aquarium et n’entendait les mots du professeur que de très loin. Un vague soulagement lui remplit l’esprit lorsqu’il songea au calvaire qu’aurait été la journée s’il avait eu un cours plus physique.

La fin des cours sonna. Il était midi et l’heure de manger. Thusia attendait cette pause depuis le début des cours. Il en était venu à penser que son malaise venait de son jeun, puisqu’il avait pour habitude de sauter le petit-déjeuner.
Rapidement, il rassembla ses affaires. Pas trop rapidement tout de même car il se sentait encore faible. Il se leva de sa table et parti en direction du réfectoire. Lorsqu’il se leva de sa chaise, la tête lui tourna, comme s’il s’était levait trop rapidement. Pourtant il avait bien fait attention de en pas se lever trop rapidement pour éviter justement ça. Sa vision s’était également troublée, des tâches de lumière envahissant impunément son champ de vision.
Malgré ça, il s’avança dans les couloirs et commença à descendre les escaliers. Mais les quelques pas qu’il avait fait n’avait fait qu’aggraver son état, si bien qu’à peine quelques marches plus tard, il se sentit partir. En plein milieu de ses réflexions, son esprit devint blanc et ses yeux se fermèrent alors que son corps tomba se fracasser dans les escaliers et dévale, inanimé, le reste des marches jusqu’au palier, sous les regards ahuris, horrifiés et inquiets des autres élèves présents.

Thusia rouvrit les yeux. Devant ses yeux il pouvait voir des visages troubles s’agiter et ce qui semblait être des cris lointains résonnaient dans ses oreilles.
Que se passait-il ? Il se le demandait. Alors que sa vision et son ouïe revenaient à la normale, il se rendait compte qu’il avait mal au dos et à la tête entre autres partie du corps. Ça commençait à l’inquiéter, d’autant plus qu’autour de lui on lui demandait sans cesse s’il entendait ce qu’on lui disait et s’il allait bien.
« Je vais bien, je vais bien… » répondit le troisième année confus en se redressant en position assise. Il sentit des mains l’aider à se redresser et des voix lui demander de faire attention et s’il était sûr d’aller bien. « Que s’est-il passé ? » Il était perdu. Que faisait-il là, assit sur le palier des escaliers alors que l’instant d’avant il était debout, en train de descendre ceux-ci ?
On lui expliqua qu’il s’était évanoui dans les escaliers et était resté inconscient quelques minutes. Cette explication le choqua. Il se savait aller mal, mais ça n’était pas la première fois et jamais encore s’était-il ainsi évanoui. Était-il à ce point en mauvais état ? Quel mauvais timing en tout cas ! En plein milieu des escaliers ! Ça aurait pu être bien plus grave, pensait-il. Il s’estimait chanceux de n’avoir que quelques maux en résultat de sa chute.

Un élève proche de lui, qu’il ne connaissait ou ne reconnaissait pas, lui dit que quoi qu’il en soit, il lui fallait aller à l’infirmerie. Thusia répondit qu’il n’en avait pas besoin, qu’il allait bien. De toute évidence ce n’était pas vrai. Tout le monde pouvait voir qu’il était pâle, plus pâle que d’habitude, et lui-même se sentait encore patraque. Il ignorait même s’il saurait se relever seul et si ses jambes le porteraient à nouveau. Rapidement, il se laissa convaincre, embêté. Le jeune homme ne souhaitait pas rater des cours mais ça risquait d’arriver à la vue de son état. Il devait se rendre à l’évidence, sa journée de cours était terminée.

Soutenu par un élève, Thusia se rendit à l’infirmerie. Stupidement et surtout, vainement, il espérait se sentir mieux alors qu’il marchait en compagnie de cet autre élève dans les couloirs.
Bien entendu, ça n’arriva pas, et au contraire il se rendit compte avoir un peu mal à la jambe tandis qu’il s’appuyait dessus pour marcher.
Une fois devant la porte de l’infirmerie, le faux-albinos informa son accompagnateur qu’il pourrait s’en sortir seul à partir de là. Celui-ci ne le laissa pas tout de suite. Il voulait s’assurer qu’il serait bien pris en charge.
L’autre élève frappa à la porte de l’infirmerie et s’introduisit dans celle-ci, forçant un peu un Thusia récalcitrant à y entrer à son tour. Son accompagnateur trouva le médecin scolaire et lui expliqua la situation du jeune homme, le fait qu’il s’était évanoui dans les escaliers, puis fini par le laisser seul avec le docteur.

Thusia restait là, debout, immobile devant la porte fermée le séparant du couloir, ses affaires de cours dans les bras. Ces affaires avaient été dispersées dans les escaliers et des élèves bienveillants les avaient rassemblées pour lui. En partant, son accompagnateur lui avait rendu ses affaires.
Il ressentait sa présence ici comme un échec personnel. Jamais il n’avait cru se retrouver un jour à l’infirmerie et rater des cours à cause de sa santé.
Son sourire avait disparu depuis qu’il était revenu à lui. Ici, il ignorait comment se comporter et attendait les instructions du docteur qu’il n’avait même pas salué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   Jeu 1 Oct - 17:06

Un bâillement brisa le silence de l'endroit où je me trouvais. Ce bâillement en l’occurrence c'était le mien. J'étais tellement fatigué ! On était le matin, vers les même il me semblait mais j'avais cette douce et tentatrice envie de fermer mes yeux et piquer un petit somme. Juste un petit, cinq minutes pas plus ! Ah, ce que j'aimerais dormir là maintenant ! J'avais fait une nuit blanche tout ça à cause d'une crise existentiel de ma sœur...maintenant je savais que lui répondre au téléphone après une heure du matin était une trèèès mauvaise idée ! Elle m'énervait parfois ! Pourtant elle était le membre de la famille que je détestais le moins, parfois je l'accompagnais même dans ses sorties mais écouter ses doutes existentiels tout le long de la nuit, ah non plus jamais ! Je ne savais même plus de quoi il s'agissait à vrai dire...Je savais juste qu'a partir de trois quatre  heures du matin, j'avais laissé Piper parler dans le vent me contentant de lui répondre des « hm hm » de temps en temps. Ce qui m'étonnait c'était qu'elle n'avait pas eu l'air de se fatiguer au fil de son monologue alors que moi si ! Mais je ne pouvais même pas raccrocher, déjà elle me rappellerait et serait même capable de venir directement me voir mais en plus elle trouverait le moyen de s'en plaindre aux parents et ça se retournerait contre moi...

-Aaah, je veux tellement dormir....

Vu que l'infirmerie n'était pas très remplie, pour ne pas dire déserte, j'en avais profité pour m'allonger un peu sur un des lits et fixer le plafond blanc. Pourquoi c'était toujours blanc ? C'était chiant...un peu de couleur serait bien ! Et si je repeignais ? Le directeur voudrait bien ? Au pire je le ferais sans son accord, on regarde jamais le plafond après tout, il ne verrait rien ! Mais j'étais trop petit pour toucher le plafond, il me faudrait un grand pinceau...un pinceau géant ! Ou bien...je monte sur une chaise...non ! Un tabouret à roulette ! Ouais c'était bien ça ! Bon, je risquais de tomber aussi et me casser un truc et là on saurait que je m'occupais du plafond...et puis pour quelle couleur ? Du bleu ? Comme le ciel ! Et je pourrais faire des petits nuages blancs aussi ! Avec des oiseaux ! Et des fleurs ! Après tout je passais mon temps à dire que j'aimais les fleurs alors ça étonnerait qui ? Dire qu'en réalité je n'aimais pas plus que cela les fleurs...j'aimais pas leur odeur, ça pue en fait...en plus ça attire les insectes...ça sert à rien...

Mes paupières se faisaient lourdes et finalement je pris le risque de les fermer un peu, juste un peu, ça ne tuerait personne après tout...mais au même moment, un élève entra dans l'infirmerie. L'élève en question qui venait d'interrompre mon presque début de sieste tira un autre élève dans l'infirmerie et sembla me chercher du regard. Ah ! Il ne m'avait pas vu a moitié endormie sur le lit ! Je me levai aussitôt, essayant d'avoir un sourire aimable et priant un peu pour que mes cernes ne me donne pas un air effrayant, je me dirigeais vers l'élève qui aussitôt qu'il me vit m'expliqua ce qui se passait. Mon regard coula sur l'élève au cheveux blancs, appelons-le Albinos, il n'avait pas l'air super content d'être là. Pourquoi ? J'étais si géniale ! Il fallait être heureux de me voir !

-Tu peux t’asseoir sur un des lits et poser tes affaires aussi.

Je continuais de le fixer un moment me disant que ses cheveux étaient blancs comme la neige et la crème chantilly, ça me donnait envie de manger tiens. Pas ses cheveux hein...quoique, les cheveux ça se mange ? Et s'il avait des fraises dans ses cheveux ? Ça serait si bizarre...il serait un être humain croisé avec un euh.. .fraisier ? Il serait mi-arbuste du coup non ? Il devrait manger du terreaux avec de la nourriture humaine ...jus d'orange à l'engrais de plante ! Enfin bon, je m'éloignais grandement du plus important !

-Quel est ton nom ? Tu es déjà venu ici ou pas ?

Après avoir posé mes questions, je me dirigeais vers mon bureau, j'avais dans un des tiroirs des gâteaux pour les élèves qui ne se sentait pas bien après avoir sauté un repas, souvent le petit-dej d'ailleurs. Me saisissant d'un paquet de gâteaux aux abricot, je revins vers Albinos et le posé à côté de lui. Je ne savais pas trop s'il avait loupé un repas mais au cas où...s'évanouir parce qu'on avait omit de manger était assez courant, surtout quand on ne se sentait pas bien aussi.

-Tu as mangé quelque chose ce matin ? Tu ne t'es pas fait mal en tombant dans les escaliers ?

Une nouvelle fois je fixer Albinos devant moi et réfléchis un instant.

-Tu ne suis pas de traitement particulier ? Il faudrait que je cherche si tu n'as pas un dossier dans l'ordinateur mais ça serait plus rapide si tu me le disais toi-même. Je te fais confiance pour ne pas mentir dessus, de toute façon, ça serait mauvais pour ta santé de me mentir dessus ce qui est un peu stupide.

Si tôt que j'aurais réglé ce cas de patient, je pourrais retourner dormir, j'avais tellement hâte !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MESSAGES : 367


MessageSujet: Re: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   Ven 2 Oct - 9:18

Lorsqu’il posa son regard sur le médecin scolaire, Thusia n’avait qu’une envie, c’était de repartir. C’était la première fois qu’il le rencontrait et il ne l’aimait déjà pas. Était-ce juste à cause de son métier qu’il se concevait une option préjugée ? Un médecin scolaire ne manquerait pas de l’obliger à se reposer alors qu’il a tellement de choses à faire. Inutile de dire qu’il constitue un antagoniste. Ou alors était-ce l’air fatigué du docteur en question qui ne lui inspirait pas confiance ? Peut-être un peu des deux.

Le médecin l’autorisa à s’asseoir sur l’un des lits et il ne se fit pas prier. La tête lui tournait encore un peu et il ne se sentait pas de rester debout trop longtemps.
Assit au bord du lit, il pose ses affaire sur le matelas, à côté de lui. Il fixait le sol, sans rien dire, tandis que le médecin le fixait étrangement, ce qui ne manqua pas de provoquer un frisson qui parcouru l’échine de l’albinos.

Le docteur lui posa des questions d’usage. Nom et s’il était déjà venu. Normalement, la deuxième partie, il devrait le savoir. Mais un médecin scolaire doit voir un nombre important d’élèves, il est donc normal qu’il ne se souvienne pas de toute le monde. Mais même, Thusia pensait être plus reconnaissable que ça.
« Je suis Thusia Kagetsu. Et c’est la première fois que je viens à l’infirmerie. » Et pour lui c’était un échec personnel d’être ici. Il avait dit ça d’une petite voix qui trahissait sa fatigue et son ennui quant à la situation actuelle.

Il remercia le médecin pour le paquet de gâteau et le regarda. Sa faim se réveillait mais il n’osait pas vraiment ouvrir le paquet. Finalement il se décida à en prendre un, après de longues secondes de débat intérieur. Délicatement, il ouvrit le paquet et en sorti un biscuit.
« N-non, je n’ai rien mangé ce matin. » Il aurait bien ajouté qu’il ne mangeait jamais rien mais il savait que s’il le faisait, il s’exposait à des remontrances de la part du chargé de la santé des élèves. De plus, il ne souhaitait pas dire qu’il s’était fait mal à la jambe, de peur que ce soit quelque chose de grave qu’il faille soigner en le gardant immobilisé plusieurs jours et l’empêchant ainsi de suivre les cours. Mais puisqu’il était là, autant ne pas avoir à revenir plus tard.

« Je crois que je me suis un peu fait mal à la jambe. Ce n’est pas trop douloureux, mais je boite quand même un peu. »
Du plus profond de son cœur, il espérait que cette douleur n’était rien de grave. Déjà que sa stupidité lui faisait rater des cours, il vaudrait mieux éviter que les conséquences le fasse également.

Une autre question d’usage. Mais quel flemmard ce médecin ! Et puis, il fait trop confiance à ses élèves. Thusia était typiquement le genre de personne à mentir sur des questions de ce style si c’était contre ses intérêts intellectuels, s’en fichant totalement de sa santé.
« Je ne suis aucun traitement. »
Heureusement, ça, c’était la vérité.
Il commençait à douter qu’il veuille vraiment s’en remettre à ce médecin, mais il s’avait n’avoir pas le choix. Le faux-albinos ferait bien sûr tout ce qu’il lui demanderait, mais la confiance n’y était pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   Mar 27 Oct - 22:02

Hm donc, si je me souvenais pas de sa tête c'était bien parce que je ne l'avais jamais vu encore à l'infirmerie. Je voyais pas mal d'élève et à force, et surtout avec mon état actuel, je ne me rappelais pas de leur tête...sauf de celle de Miho ! Mais ça n'était pas pareil, elle était mon cobaye numéro un. Du coin de l’œil, j'observais l'albinos manger un des gâteaux après avoir hésité longuement. Non, ils n'étaient pas périmés mes gâteaux, je savais encore lire une date de péremption en plus. Ou peut être qu'il n'était pas sûr d'aimer le goût. Quoique les abricots c'étaient bons ! Tout le monde devait aimer les abricots ! Hm, j'avais bien raison, il n'avait pas mangé ce matin. Me retenant de lever les yeux au ciel, je me préparais à sortir un énième discoure sur les bien fait d'un petit-déjeuné le matin, sérieusement est-ce que je parlais dans le vide ?

-Je crois que je ne t'apprend rien en te disant qu'il faut manger le matin. Je vais pas m'évertuer à te faire une leçon dessus, tu es assez grand pour savoir ce que tu risques en loupant un repas.

Il était bien assez grand pour prendre lui même ses responsabilités après tout ! Mais au moins il mangeait les gâteaux, c'était déjà ça. En entendant parler du mal de jambe, je me dirigeais vers le petit frigo, oui j'avais ça ici c'était pratique pour garder les boissons fraîches en plus, et en sortie une poche de glace. Je ne savais pas trop ce qu'il avait mais il aurait besoin de ça de toute manière alors autant aller le chercher maintenant. Revenu devant l'albinos, Thusia, je posais la poche de glace et le regardais un instant.

-Hm, on va vérifier ça pour ta jambe. Je ne pense pas que se soit grave, peut être un simple faux mouvement avec ta chute. Pour le traitement je te fais confiance mais j'irais tout de même vérifier avant de te donner quoique se soit...hm, finalement non, je ne fais pas confiance aux dires des élèves. Parfois je me dis, je peux faire confiance aux élèves etc mais franchement, certains sont tellement bornés et stupide sur leurs santé que finalement c'est pas trop possible, mais au moins je fais des efforts ! C'est bien non ?

Enfin, nous n'étions pas là pour débattre de cela ! Bon qu'est ce que j'avais besoin pour faire mon auscultation ? Hm, du sommeil. Dodo. Oui j'avais vraiment besoin de dormir. Je me frottais les yeux pour ne pas qu'ils se ferment, j'étais en train de travailler, il fallait que je reste concentré ! J'aurais l'air fin si je faisais un mauvais diagnostique ou je ratais un truc important.

-C'est quelle jambe ? Celle là ? Bon. Je vais appuyer dessus et tu me diras si tu as mal. C'est vers où à peu prêt ta douleur ?

Je commençais à faire de petites pressions sur la jambe, en fait actuellement je me sentais un peu idiot, tout en attendant une réponse de l'élève. Enfin s'il ne gardait pas le silence...je ne pourrais pas le soigner s'il ne m'aidait pas. De toute façon pourquoi il me dirait qu'il avait mal ou ensuite me laisser patauger ? C'était pas trop logique.

-Toujours pas mal ? Hm, au fait tu es en quelle année ? Quelle machin chose là, comment vous appelez ça, votre truc avec la lettre ? Je ne croise pas tant de monde que cela, je ne suis qu'un simple docteur alors je fais la discussion avec les gens qui viennent ! Alors, toi, c'est quoi ton rêve ? Pourquoi t'es venu ici ?

Prenant la poche de glace je lui tendis avant de reprendre :

-Met ça là où tu as mal, je vais te chercher des anti-douleur pour que ça passe, mais ça devrait aller. Demain matin tu ne sentira sûrement plus rien. Comme je te le disais, ça ne doit être qu'un simple faux mouvement.

Sans crier garde, je ne pus retenir un bâillement même si je me dépêchais de mettre ma main devant par politesse. Hm...et si je prenais ma journée pour aller dormir tout le reste de la journée ? Je ne savais pas trop si j'avais le droit..ah, c'était dommage !

-Ne t'inquiète pas ! Les fleurs te supporteront dans ton rétablissement ! Elles sont si gentilles ~

Ouais, bon, que des cracks mais bon ! J'allais mettre ça sur le compte de la fatigue !  
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MESSAGES : 367


MessageSujet: Re: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   Ven 30 Oct - 20:36

Le médecin scolaire fit un discours sur le fait qu’il faut manger le matin. Thusia senti l’irritation monter en lui. On le lui avait déjà dit et il n’aimait pas qu’on le lui rabâche. Il en était pleinement conscient, mais il était très loin d’avoir le temps de manger le matin et n’aimait pas qu’on le lui fasse remarquer.

Lorsque l’albinos parla de son mal de jambe à son médecin scolaire, celui-ci sorti d’un petit réfrigérateur une poche de glace.
Les dires du médecin faisaient douter Thusia de ses compétences. Ou de son envie de s’impliquer dans les problèmes de santé des élèves. Il disait tenter de faire confiance aux élèves mais aux yeux du jeune homme, ce n’était pas l’idéal, car après tout, il y en avait toujours, comme lui, pour mentir pour une raison stupide voire non valable.
Il tenta de ne pas laisser paraître sa stupeur, son ébahissement devant cette presque nonchalance du docteur Kiyomitsu.
« Oui… » Répondit-il sans être trop convaincu.

Une auscultation fut faite par l’homme, qui palpa la jambe du plus jeune. Lorsque ses mains arrivèrent proche du genou, Thusia réprima un petit cri de douleur et un sursaut. Ce n’était pas élégant de montrer ainsi sa douleur, trouvait-il.

« Je suis en troisième année. C, » répondit-il au médecin. Il semblait vouloir faire la conversation. Très bien. Le jeune homme lui répondrait. « Je suis venu ici, comme, je crois, beaucoup des élèves de l’école, dans l’espoir de me produire sur scène pour gagner ma vie, de vendre des CDs pour ça aussi. »
Il prit la poche de glace et la posa un peu en dessous de son genou. Donc ça devrait passer le lendemain ? Quel soulagement… Néanmoins, une partie de lui-même doutait des compétences du médecin.
« Merci, sensei. »

D’accord, Kiyomitsu-sensei était fatigué. Thusia pouvait le voir avec son bâillement. Est-ce que c’est pour cette raison qu’il a l’air si peu impliqué ? Il n’en était pas convaincu mais l’élève décida, dans le doute, de le mettre là-dessus. Et aussi de mettre sur le compte de la fatigue son exclamation suivante.
« Les fleurs … ? Qu’est-ce que vous racontez, sensei ... ? »
C'était trop improbable pour qu'il fasse semblant de ne pas avoir entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   Mer 23 Déc - 17:31

Oh ? Vendre des CDs et monter sur scène ? En fait beaucoup avaient le même rêve, normal pour une école pareille en même temps. Si Thusia m'aurait dit qu'il souhaitait devenir vétérinaire astronaute pour soigner mes phoques sur la lune, je me serais posé pas mal de questions. Comme, pourquoi venir ici pour ça ? Et aussi, depuis quand il y'avait des animaux dans l'espace ?  Après qui sait, il était aussi possible qu'il y'ait une planète exactement comme la notre moi qui se posait la même question actuellement ! Un double de moi ! Oh ça serait pas mal d'avoir un double de moi, lui il travaille et moi je dors ! Hm quoique, si il travaille mais que c'est moi, alors je travail aussi ? Ah, je me prenais trop la tête !

-Ah ? Troisième année ? Tu es bientôt un Master alors, non ? En tout cas, c'est bien d'avoir un rêve ! Moi, par exemple, mon rêve est de réussir à rendre des cheveux aux chauves ! Hééé, je galère un peu pour le moment, mais je tiens bon ! Alors, fais pareille !

J'avais levé les pouces pour accompagner mes paroles d'encouragement. Oui je devais être extrêmement fatigué pour dire ça, mais ça passerait crème ! J'en étais sûr, après tout j'étais déjà bizarre, alors on ne pouvait pas s'étonner de grand chose avec moi, non ? Hm, en fait ça dépendait, si on me connaissait, peut être mais pour une personne qui ne m'avait jamais vu avant...ça devait être juste normal, je passais juste pour une personne avec un rêve étrange mais qui étais encouragement ! Aaah, mais j'avais l'air banal du coup, non ? Mais si je disais des choses bizarres, je le traumatiserais peut être...ah, quel dilemme.  Bon, réfléchir ne servait à rien ! Enfin, si, réfléchir c'était très important dans la vie et plusieurs situation pouvait le prouver, mais là, actuellement, je devrais juste arrêter de penser.........Hm...c'était bizarre, plus j'essayais de ne pas penser, moins j'y arrivais. Étrange...On ne pouvait donc penser au silence ? Mais si je pensais au silence, je pensais non ? Donc ça n'aidait pas à régler la question de savoir si je pouvais arrêter de penser ou pas.

Les questions de l'élèves me tirent de mes pensées. Hein ? Quoi ? Qu'est ce que j'avais encore dit ? Je fixais l'albinos sans comprendre pendant un moment avant de mettre le doigt dessus. Ah oui ! Les fleurs ! Euh...comment j'allais expliquer cela...Joignant mes mains et prenant un air sérieux comme si j'allais annoncer à un enfant que non le père noël était pas vrai, j'inspirais profondément.

-Mais oui les fleurs. Tu sais les fleurs me parlent, elles m'ont enseignées des technique de guérisons secrète et veillent sur les gens blessées. Parfois elles lancent des malédictions sur ceux qui les traitent mal.

Maintenant que je m'étais bien avancé dans l'histoire des fleurs, j'allais continuer. Ça m'occupait en plus et ça mettrait dans la tête de l'élève que je n'étais pas quelqu'un de bien dans ma tête.

-Avant elles régnait dans le monde mais les humains ont prit leur place et alors, elles ont décidés de se réunir par groupe, en vivant dans les jardins, forêts, parcs et autre lieux de ce genre afin de survivre. Mais tu sais pourquoi elles dominaient le monde avant ? Parce que s'étaient des elfes ! Des elfes qui gambadaient joyeusement dans la nature et qui faisait le bien autour d'eux mais un jour un vilain pas beau les a maudit et pouf ! Ils sont devenus des fleurs !Voilà comment les fleurs sont apparues sur Terre !  C'est une fleur qui m'a tout raconté ! Avant elle était docteur, elle soignait avec les plantes, du coup elle m'a enseigné . Une gentille fleur....mais l'été dernier elle a fanée....enfin bref, j'ai été très triste mais maintenant je me suis remis de sa mort ! Donc soit gentil avec les fleurs, ok ?

En espérant ne pas lui avoir fait peur. Devrais-je m'attendre à le voir partir en courant ? Ah non, que suis-je bête ! Il ne pouvait pas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MESSAGES : 367


MessageSujet: Re: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   Mar 29 Déc - 15:27

Thusia fut étonné de ce que lui dit le docteur. Son rêve n’était pour le moins pas commun. Mais en même temps, l’albinos ne pouvait pas vraiment imager quel type de rêve pourrait avoir un médecin, d’autant plus un médecin scolaire. Ceci dit, il ne se serait pas imaginer ça.

« Euh… C’est un rêve original que vous avez là… Je suis sûr que ça pourrait aider beaucoup de monde… Et merci, je tiendrais bon. »

Il sourit un peu à son médecin. Ses encouragements étaient gentils et touchaient un peu le garçon, même s’il trouvait qu’il en faisait un peu – beaucoup trop. Il ne pouvait s’empêcher de trouver ce médecin un peu bizarre.

Puis les fleurs. L’air que prit l’homme le surprit et lui insuffla un mouvement de recul. Un tel sérieux, il ne s’y attendait pas de sa part, surtout sur un sujet qui avait l’air si peu sérieux. Ce qu’il lui dit le surprit, même, l’effraya un peu. Kiyomitsu-sensei disait que les fleurs lui parlaient et lui avaient enseignées des techniques de guérisons secrète et bien d’autres choses… Décidément, ce médecin était bon à enfermer !

Thusia n’avait qu’une seule envie : de remercier le médecin pour son aide et de partir, et surtout, de ne plus jamais remettre les pieds ici. Mais là tout de suite, il ne pouvait pas partir, si ? Si, il braverait la douleur mais il ne pensait pas que ce médecin pouvait lui apporter quoi que ce soit.

« C’est très intéressant, docteur Kiyomitsu. Mais vous savez, je crois que je devrais retourner en cours. Vous dites que ça devrait passer, alors ce n’est rien d’important. Je vous remercie. »

Il posa la poche de glace à côté de lui, se leva et récupéra ses affaires avant de se diriger vers la sortie en boitant. Arrivé à la porte, il se retourna et s’inclina légèrement au médecin.

« Merci encore. Bonne journée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   Lun 29 Fév - 22:10

Amusé je regardais l'élève ne savoir trop comment réagir à ce que je venais de lui dire. Je lui avais fait peur ? Que c'était marrant ! Ça n'était qu'une simple histoire, il ne pouvait pas penser que j'étais sérieux à propos des fleurs...non ? Je ne savais trop comment le prendre...mal ou bien ? Mal parce que je n'avais pas une tête de personne tordue non ? Mais bien parce que je tenais tellement bien mon rôle que l'élève tombait dedans. Hm, je me déciderais plus tard ! Oh voilà que Fraisier-kun parlait de retourner en cours ! Je devais vraiment lui avoir fait peur...

-Oh attend, je vais te faire un mot pour les cours, non ?


Mais je n'étais pas sûr que l'élève m'écoutait, il devait être concentré dans le fait de se lever et rassembler ses affaires. J'avais presque de la peine pour lui de le voir boiter vers la sortie. Est-ce que je devrais l'arrêter et le rassurer sur mon histoire de fleur ? Oh non ! C'était bien plus marrant de le voir avoir peur ! Et si j'essayais de le retenir ?

-Mais tu ne veux pas que je te parle un peu plus des fleurs ? C'est très intéressant tu sais ! Si tu le veux je pourrais même t'apprendre à leur parler.


Finalement je ne tins pas vraiment et fini par lâcher un petit rire amusé. Oh non ! C'était trop marrant, je ne pouvais pas rester sérieux dessus ! Je l'avais fait fuir ! Ahaha ! Oh mais...et s'il allait en parler au directeur ? Ah non, ça c'était beaucoup moins marrant en fait...la fatigue me faisait faire des choses bien étranges ! Oui, j'allais tout mettre sur le dos de la fatigue, la fatigue à bon dos de toute manière !

Reprenant un peu de mon sérieux, j'allais chercher une plaquette d'anti-douleur et m'approchais de Thusia qui n'avait pas encore quitter l'infirmerie. Je n'allais tout de même pas le laisser partir sans au moins des anti-douleur pour sa jambe, ça ferait de moi un bien mauvais médecin ! Ce que je n'étais pas. J'étais parfait après tout. Ou pas.

-Avant que tu ne disparaisse définitivement, tiens. Prend ces anti-douleur si la douleur ne passe pas, mais il faudra que tu manges si tu en prend un, ok ? Sérieusement, mange avant de prendre ce médicament. Et si ça ne s'arrange pas, reviens me voir.

J'avais parlé d'un ton sérieux, mine de rien, la santé n'était pas un jeu ! Mais au final je ne pus m'empêchais de prendre un air un peu plus niai et faire un léger sourire idiot. Décidément, je ne saurais rester sérieux jusqu'au bout ! Mais en même temps, pour du sérieux, il ne fallait pas compter sur moi...non jamais.

-Ou tu peux demander à Capucine de t'aider ! C'est la rose blanche prêt du chêne dans le jardin ! C'est une gentille fleur, elle t'aidera si tu lui demande gentiment !

Hm, en fait, il se pourrait que plus jamais il ne vienne me voir cet élève...pas grave ! Ça me faisait du travail en moins !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première visite à l'infirmerie [PV Lunacy-sensei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'était sa première visite en Haiti
» Première visite à Nandis
» Première visite
» Première visite (pv Leana)
» [Ivalice] Première visite à Ivalice !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: