Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]   Mar 3 Nov - 15:04

Les cours étaient fini à cette heure-ci et le soleil en ce mois, avait pratiquement disparu du ciel, laissant presque place à la lune. Moi, je n'étais pas encore aller dans mon dortoirs alors qu'il était peut-être temps. Les examens étaient dans quelques mois mais j'avais décidé de m'y prendre à l'avance et de faire toute mes synthèses écrites le plus vite possible, comme ça j'aurais le champs libre pour réviser tout mes exercices pratiques après. Je me dirigeai vers la bibliothèque et ouvris doucement la porte. Celle-ci grinça légèrement, et , après avoir lancé un coup d’œil rapide, je m’avançai plus profondément dans la pièce. Je crois qu'il n'y a personne. Tant mieux je serais tranquille pour réviser ! Bon, la première chose avant de commencer les choses sérieuse est de revoir les bases pour être sûre de bien les avoir en tête ! Bon j'ai deux options soit je commence par le parcours musique proprement dit ou je commence par une théorie sur la chant... Je vais d'abord me lancé dans la musique proprement dite. Quand j'aurais ma partition et mes paroles pour chanter il faudra bien que je me rappelle des fondamentales.

Je m’avançai doucement dans la pièce et cherchai la section s'occupant de se après quoi je cherchais. Mais soudain d'un coup je m'arrêtai. C'est moi ou... J'ai entendu un bruit ? Non c'est pas possible , il n'y a personne ici à cette heure-ci. Mais pourtant je suis sûre que ce n'est pas mon imagination ! J'ai bien entendu un bruit. Je retins ma respiration et me concentrai le plus fort que je pouvais pour essayer de discerner d'autres sons si il y en avait. Je crois que j'entends quelques choses. Qu'est ce que je suis censée faire ? Une seule solution. Je me tournai vers l'étagère qui était derrière moi et pris un livre sans faire de bruit. J'avançais sur la pointe des pieds jusqu'à apercevoir une brève tâche dans le paysage. Je fis encore quelques pas et cette tâche se transforma petit à petit en une silhouette. Qu'est ce que je fais si cette personne n'est pas autorisé à être ici ? Je serrai fermement le livre que je tenais en main et m'approchai doucement de la personne. Une fois assez proche d'elle, je commençai vraiment à stresser. Aller prend ton courage à deux mains et parle !

-Hey ! Toi ! Retourne-toi !

La personne s’exécuta et dans un excès de panique je la frappai avec mon livre ! Oh non ! Qu'est ce que j'ai fait ! Je voulais pas ! Elle ressemble à une élève ! Mais pourquoi j'ai paniqué moi ? Eh ben je suis pas très douée mais je ne crois pas que ce soie le meilleur moyen d'essayer de me faire des amies...Maman, papa, je viens d'agresser quelqu'un !

-Eh... Je suis vraiment désolée ! Je ne voulais pas te frapper, fis-je en m'agenouillant près d'elle.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]   Mer 4 Nov - 16:23

La journée touchait à sa fin. A vrai dire, il était plutôt temps. Le roux avait bien fini par s'impatienter quelques peu. Pas qu'il n'aimait pas les cours, mais il avait développé une légère "allergie" quand des personnes étaient autour. Mais au lieu d'éternuer, il avait l'impression d'étouffer. Et puis, même si il était un parfait fantôme au sein du petit groupe de première années de la classe C, il arrivait qu'on fasse attention à lui quand le professeur annonçait les notes... Notamment celles accordées aux compositions. Cet imbécile avait vraiment un réel talent, et les autres se rendaient peu à peu compte qu'il était bien là par "erreur". Certains disaient même qu'il aurait put aller en classe S si seulement il n'avait pas eu aussi peu de connaissances dans le domaine de la musique -il ne connaissait même pas les dates de Mozart, soit dit en passant-. Mais bon, même avec beaucoup de talents, sans les connaissances, on restait évidemment en bas de l'échelle. Le roux n'avait évidemment pas fait exception.
Quoi qu'il en soit, ce jour là, le professeur avait rendu les partitions, ayant ensuite prié l'assassin de jouer sa composition devant les autres. A ce moment là, il aurait bien voulut disparaître sous les tables, s'écraser... Quoi qu'avec ses quinze/vingt centimètres en moins par apport aux autres garçons de son âge, on pouvait dire qu'il s'était déjà assez écrasé... Bien sûr, il n'avait jamais souhaité être petit... Comme il n'avait jamais souhaité plus ressembler à une jeune fille qu'à un garçon...

Parce qu'il avait beaucoup de retards dans ses connaissances, Haku s'était donc rendu dans la bibliothèque. Il aimait bien ce lieu, et le soir, plus personne n'y trainait -en même temps, c'était pas tellement autorisé de traîner la nuit dans de tels lieux-. Il appréciait toutefois y passer du temps. Il avait toujours aimé les livres, lire, et se mettre à la place d'un vrai héros -non pas un méchant et triste assassin comme il était-. Après tout, il cherchait sans cesse à fuir sa condition, que ça soit par la musique, l'écriture, ou la lecture. D'ailleurs, on pouvait noter que ses compositions avaient toujours quelque chose de triste, et rares étaient celles reflétant la joie. Ses écrits étaient des plus déplorables, ne traitant que de pensées malsaines et pessimistes à souhait.
Le roux attrapa donc un livre parmi les nombreux proposés, et commença à le feuilleter.

-Hey ! Toi ! Retourne-toi !

Il n'avait même pas sentit cette présence fugace, sûrement trop concentré sur son livre. Qui cela pouvait il bien être ? Un surveillant prêt à le sermonner et lui appliquer un nombre incalculable de punitions ? De toute manière, les punitions de cet établissement étaient une farce, face à toutes celles qu'il avait put subir par le passé. Son dos lui rappelait bien trop souvent à quel point désobéir avait put se révéler être une grosse erreur. Il souffrait souvent de ces marques indélébiles qui rappelaient son crime.
Quoi qu'il en soit, il finit par se retourner, s'attendant à croiser un adulte, mais ce ne fut qu'une étudiante. Il ne put dire quoi que ce soit, car elle lui asséna un violent coup de livre sur le crâne. Il recula donc, sous l'effet du choc, se tenant la tête entre les deux mains, les yeux clos. Elle frappait fort celle-là !

-Eh... Je suis vraiment désolée ! Je ne voulais pas te frapper, fit-elle en s'agenouillant près de lui.

Il secoua vivement la tête, se redressant légèrement. Le choc l'avait plutôt sonné, mais il fut bien vite capable de reparler. Après tout, elle venait de s'excuser pour lui avoir fait mal à lui. Mais qui s'excuserait pour avoir blessé une ordure tel que lui ?! Il fallait réparer cette erreur ! C'était impardonnable si il acceptait cette excuse inutile et complètement insensée !

- N-Non... C-C'est de ma faute... Tu as bien fait... Je n'aurais pas dut traîner ici... bafouilla le roux de sa petite voix enfantine.

Il ne put évidemment même pas esquisser un sourire pour la rassurer, incapable d'en effectuer un. -à moins que des grimaces affreuses conviennent... ?- Alors, il ne fit absolument rien, s'éloignant encore de l'inconnue. Pas qu'elle était désagréable, mais il ne supportait pas la proximité. Et il ne voulait pas tellement engager la conversation. Disant même qu'il fuyait un quelconque contact avec qui que ce soit dans l'établissement, adulte ou adolescent.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]   Ven 6 Nov - 15:28


Le coup avait résonné dans toute la bibliothèque ne faisant qu'accentué le fait que je venais de lever la main sur quelqu'un.La jeune personne recula dû au choc et se tenait la tête avec les deux mains. Ah quelle imbécile je fais !

N-Non... C-C'est de ma faute... Tu as bien fait... Je n'aurais pas dut traîner ici... 

Trop mignon. Elle a une voix si douce ! Et son petit air apeuré est lui aussi trop chou ! Ses habits sont magnifiques en plus ! Toute ces couleurs sont sublimes ! Louka , redescend sur terre ! Ce n'est pas ce que tu es censé faire après avoir frappé quelqu'un ! Pourtant... Même si je me suis excusée, la jeune fille semblait rejeté tout la faute sur elle. Pourquoi ? Ce n'est pas de sa faute.
J'observai attentivement l'adolescente et ne put m'empêcher de remarquer qu'elle avait l'air plutôt mal à l'aise. Était-ce parce que je l'avais frappé ? Ou parce qu'elle avait un contact avec quelqu'un ? Tout en continuant de la fixer ,je remarquai qu'elle avait l'air assez timide comme moi. C'était peut-être une bonne occasion de lui parler. Boom.. Boom... Ah ! Mon cœur battait à 100 à l'heure ! J'avais tellement peur de commencer la conversation... C'est pas vrai ! Je stressais ! Garde ton calme et lance-toi !

-Non, je suis ... eh... je suis désolé, je ne voulais pas te faire mal... C'est que le livre...eh.. a glissé et... Bref... Désolée ! Fis-je en m'abaissant pour lui montré la sincérité de mes excuses.

C'est comme ça qu'on fait au Japon ,non ? ... Elle avait l'air encore plus embarrassée... Peut-être en ai-je fais trop ? Je suis vraiment nulle pour ce genre de chose ! Je ne sais jamais comment m'y prendre ! Je suis sûre qu'elle doit se dire que je suis bizarre. Elle aurait bien raison. Quelle genre de personne normal va étudier à cette heure-ci puis assommé quelqu'un avec un livre ? D'ailleurs... Qu'est ce qu'elle faisait là à cette heure-ci ? Je veux dire , moi c'est assez compréhensible.. Je n'ai pas vraiment d'amis avec qui traîner ou même quelques choses d'intéressant à faire.
L’atmosphère semblait être de plus en plus pesante. C'était assez embarrassant pour être franc. Elle ne parlait pas et moi non plus... Il fallait absolument que une des nous deux se décident de parler sinon ça va continuer à être bizarre. Et je devais dire que ça comme à être vraiment étrange.

-Je suis Louka... Louka Kusum...

Oui ! J'ai déjà fait un grand pas ! C'était peut-être juste mon prénom et nom de famille mais je trouvais que c’est énorme pour moi ! Mais l'air était toujours aussi bizarre. Qu'étais je censée dire après ? Je me sentais vraiment idiote ! Bon, Louka, il fallait continué sur cette lancée , allez !

-Eh... Qu'est... Non... Je voulais dire.... Je me...

Oh c'est horrible ! J'arrivais à peine à faire une phrase. Allez les basiques ! Sujets, verbes , compléments ! Moi qui était là pour revoir les bases de la musiques, il faudrait aussi que je révise mes bases de français sinon ça n'irait pas !

-Qu'est ce... tu fais là... à cette heure-ci ?

Voilà ! Je l'ai dit ! Je regardais la jeune personne attendant une réponse avec impatience et une once de joie !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]   Sam 7 Nov - 16:21

Il ne comprenait pas tellement le comportement de cette jeune fille. Elle semblait quelques peu gênée, et terriblement timide. Elle semblait hésiter avant chaque réplique, ce qui lui paraissait plutôt étrange. Avait-elle un soucie qu'on appelait "timidité". A vrai dire, Haku n'avait jamais croisé de personnes semblant aussi timides. Pas même au centre de redressement - il fallait dire que là bas, il n'y avait sûrement pas des jeunes gentils et timides...-
Il se sentit toutefois mal à l'aise en sentant son regard sur lui. Il se sentait pitoyable. Trop petit, trop maigre, trop enfantin, trop féminin, trop... Tout chez lui lui semblait de trop. Elle devait sûrement penser des choses affreuses sur lui. Après tout, n'était il pas un monstre ?

-Non, je suis ... eh... je suis désolé, je ne voulais pas te faire mal... C'est que le livre...eh.. a glissé et... Bref... Désolée ! Fis-je en m'abaissant pour lui montré la sincérité de mes excuses.

Elle s’excusait encore... Pourquoi ? Il ne comprenait absolument pas le mal qu'il y avait à le frapper ? Pourquoi c'était mal de le frapper, lui ? Et puis, même si il avait été sonné, on ne pouvait pas dire qu'il  avait "mal". A vrai dire, il était moins sensible à la douleur que beaucoup d'autres personnes, ce qui lui permettait entre autre de mieux supporter les maladies par exemple. Malgré cela, ce n'était pas pour autant qu'il n'en avait pas, au contraire. Il tombait souvent malade. Le roux continua donc d'écouter la jeune inconnu, qui prétendit maladroitement -tout en bégayant affreusement-, que le livre lui avait glissé des mains, terminant par un bref "désolé" en s'inclinant. Horrifié par ce geste, il ne pût s'empêcher de répliquer.

- N-Non, répliqua-t-il vraiment gêné, c'est de ma faute... C'est à moi de m'excuser... Désolé.

Il s'inclina à son tour, incapable d'ajouter quelque chose. Le silence s'installa vite entre eux, et tout ceci devint vraiment pesant. Que faire ? Haku ne savait plus comment réagir. Et si il avait dit quelque chose de déplacé ? L'avait il vexé ? Était-elle fâchée par se qu'il s'était excusé ? Des millions de questions envahirent l'esprit du jeune garçons, qui commença vite à paniquer au fond de lui, regardant toujours le sol, cherchant comme une solution imprimée sous ses pieds, balayant la surface du regard.

-Je suis Louka... Louka Kusum...

Louka ? C'était un très jolie nom. Un peu inhabituel, mais c'était plaisant. Après tout, il n'aimait pas quand les gens étaient tous les mêmes. Louka Kusum... Ca sonnait étrangement dans la tête du garçon. Un peu comme une mélodie nouvelle. Ca lui faisait penser à une possible nouvelle partition. Une nouvelle partition au piano, bien sûr. Ou peut être au violon...

-Eh... Qu'est... Non... Je voulais dire.... Je me...

Qu'avait t-elle ? Haku chercha vainement une possible solution dans sa tête. Etait-ce sa timidité qui l'empêchait de parler ? Ou peut être lui faisait il peur ? Oh non ! Elle allait pleurer, ou courir appeler des adultes et il serait renvoyé ! Il ne fallait surtout pas qu'il retourne hors de cet établissement ! Pour une fois qu'il avait une chance d'accomplir ce qui lui plaisait ! Pitié, pourvu que ça ne soit pas ça...

-Qu'est ce... tu fais là... à cette heure-ci ?

Visiblement, ça ne l'était pas, car elle demanda juste ce qu'il faisait à cet heure-ci. Elle le dévisageais d'ailleurs toujours, semblant fière d'elle. Pourquoi l'était elle d'ailleurs ? En tout cas, il fut plutôt embarrassé par sa question... Mentir ? Lui dire la vérité ? Trouver une autre solution ? La vérité était qu'il cherchait un livre. Une biographie de Beethoven plus précisément. Il avait beaucoup entendu parler de cet artiste, et il avait éveillé sa curiosité -ce qui n'était pas difficile en fait-. mais le problème, c'était qu'il y avait une panoplie d'ouvrages, et le roux n'avait toujours pas trouvé ce qu'il cherchait. Peut être y arriverait il un jour... En tout cas, c'était plutôt urgent, car il devait rendre une rédaction sur un musicien ou un chanteur dans quelques jours...

- J-Je... Je cherche une revue... Enfin, plutôt une biographie... J'ai une rédaction sur Beethoven à rendre pour dans trois jours, mais il y a tellement de livres que je ne trouve pas ce qui conviendrait... Et je ne connais qu'à peine cet artiste...murmura t-il, balayant toujours le sol du regard.

Le roux jeta un vague regard fuyant à son interlocutrice. Un stéréotype de la japonaise dirait on... Cheveux bruns, yeux chocolat... Juste un peau pâle et de grands yeux faisaient penser à une origine tout autre. peut être avait elle des parents d'origines différentes ? Quoi qu'il en soit, elle était plutôt jolie... Enfin, c'était une jolie personne intérieurement aussi...
Le garçon pensa à cet instant qu'elle pourrait l'aider dans ses recherches, mais se ravisa bien vite. Il ne voulait pas d'aide... Surtout pas d'une personne qu'il avait dérangé !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]   Ven 4 Mar - 21:06

Elle ne cessait de chercher ses mots. Elle détourna furtivement le tête et un silence se fit dans la pièce. Je dois prendre mon courage à deux mains. C'est bon je m'étais décidée ! Je lui souriais et parti dans la direction opposée. Je fis quelques pas en examinant minutieusement chaque livres se trouvant sur les étagères. Certains étaient vieux , leurs couvertures abîmées par le temps. Mon doigt cherchant dans le vide un livre, mon cerveau lui tentai de se souvenir du livre qu'elle avait emprunté il y a peu. Un livre fantastique sur Beethoven et sa musique. Soudain un éclair traversa mes yeux et je souriais à pleine dents. Je sorti le livre du meuble et le tendu à deux mains vers la jeune rousse.

-Tient ! Le livre est assez ancien et il est rédigé en allemand dans quelques extraits. Tu pourras y trouver une biographie mais aussi des textes rédigés par Beethoven lui-même et des connaissances à lui. Je trouve que tu pourras mieux comprendre sa musique après avoir lu ça !

Soudain je senti que mes joues devenaient rouges et chaudes. Ca y est ! Je rougissais stupidement. Mais ,ma curiosité se tourna vers la jeune fille qui regardait le livre, voir même le dévorant des yeux. Peut-être ne veut elle pas de mon aide comme elle me l'avait fait comprendre. Je m'étais mêlée de ce qui ne me regardait pas... Mes mains commençaient à trembler. Ah non, je sentais des crampes arrivés dans le bout de mes doigts. Je lâchai violemment le livre et tombai au sol avec. Mes doigts me faisaient mal. Satané stress ! Je serrais mes doigts fort dans ma main, jusqu'à ce qu'elle devienne rouge. Je sentais mon coeur s'emballé et ma respiration s'accéléré. En plus de cette situation cauchemardesque , je sentais un regard sur moi.

Il faut que je me calme. Respire profondément.

- Excuse.... moi... de te faire... voir ça... essayai-je de dire.

Soudain, elle s'agenouilla près de moi et me regarda. Qu'allait elle faire ?


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]   Dim 27 Mar - 15:01

Voyant qu'elle détournait le regard, le roux commença à se demander si il n'avait pas encore dit quelque chose de déplacé. Après tout, débiter n'importe quoi était son fort. Idiot comme il était. Du coup, il se sentait vraiment mal. Et puis, il était vrai que chercher une revue à une telle heure était bien louche... Mais vu que Haku s'obstinait à ne pas dormir la nuit jusqu'à en tomber d'épuisement, il en profitait toujours pour faire le tour du bâtiment ou aller à la bibliothèque renflouer sa maigre culture générale. C'était bien pitoyable de ne pas connaître Beethoven après tout... Et puis, il tenait à rendre son devoir à temps, et en bonne et dues formes. Même si il écrivait comme un enfant de sept ans -du fait de son manque d'exercice-, il faisait de son mieux pour rendre quelque chose de satisfaisant aux professeurs. C'était peu dire, qu'il s'acharnait à bien faire. Il était même obstiné à l'idée de devenir toujours meilleur, pour remercier ceux qui l'avaient accepté ici, et leur montrer qu'ils ne s'étaient pas totalement trompés.
Alors que le silence s'installait, laissant retomber une lourde atmosphère, la jeune asiatique sembla d'un coup être traversée par une idée brillante. Ses yeux noisettes s'allumèrent d'un coup, et un immense et adorable sourire s'étira sur ses lèvres. Haku adorait voir les autres sourire. Il ne savait pas tellement comment l'expliquer. Il aurait dut être quelque peu jaloux. Il l'était parfois, c'était vrai, lui qui ne pouvait sourire, mais ça le rendait surtout... Surtout quoi ? A vrai dire, il n'avait aucune idée de ce qu'était cette chaleur qui l'irradiait lorsque quelqu'un souriait. Mais il savait que ça le rendait en quelques sorte vivant. La jeune asiatique sortit un livre de l'étagère. L'ouvrage semblait ancien, comme en témoignaient la reliure sûrement réparée plusieurs fois, et les feuilles jaunies et gondolés, comme des feuilles mortes.

-Tiens ! Le livre est assez ancien et il est rédigé en allemand dans quelques extraits. Tu pourras y trouver une biographie mais aussi des textes rédigés par Beethoven lui-même et des connaissances à lui. Je trouve que tu pourras mieux comprendre sa musique après avoir lu ça !

Avec des extraits rédigés en allemand...? A vrai dire, Haku ne comprenait pas cette langue -ni même l'anglais, ce qui était plutôt problématique-. Mais il se voyait très mal le dire à cette jeune fille, alors qu'elle l'avait aidé... sans son approbation. Et ça le rendait encore plus malade. Il ne voulait pas être aidé... ou du moins, il ne le méritait pas. Il n'écouta que distraitement la jeune fille, les yeux rivés sur le vieux livre, rongé par la culpabilité. A deux doigts d'encore se mordre la lèvre jusqu'au sang, il se contenta d'encore une fois se planter les ongles dans le poignet. Il ne savait pas gérer ses angoisses, et ne pouvait se calmer que par la douleur. L'habitude... Il ne connaissait que cette méthode.
Soudainement, Louka tomba à genoux, et laissa retomber le livre, dans un léger bruit. A vrai dire, seul le livre avait fait un bruit. La jeune fille s'était écroulée presque silencieusement. Elle respirait fort, et tremblait, sûrement à cause d'un stress trop fort. Elle serrait les poings, au point que sa paume en deviennent rouge, et que ses articulations blanchissent. Elle serrait sûrement beaucoup trop fort ! Bon, encore une fois, Haku était super mal placé pour penser à cette remarque, mais c'était peu dire qu'il était terriblement inquiet, bien qu'il ne laissait rien paraître. Il la regarda tenter de reprendre péniblement sa respiration. C'était étrange à voir.

- Excuse.... moi... de te faire... voir ça...

Gardant son même air neutre, le petit roux s'agenouilla près d'elle. Il ne chercha pas à atteindre son regard. Cette fille était étrange. Pourquoi stressait elle autant ? Pourquoi s'était elle excusée pour ça ? Qu'aurait fait Lya dans une telle situation ? Le garçon tenta de faire appel à ses souvenirs, mais rien ne venait. Lya ne l'avait donc jamais consolé ? Sentant un sentiment amère envahir son être, il tenta de chercher une solution. Edwin... Edwin lui avait ébouriffé les cheveux un jour, alors qu'il était triste...
Le roux tendit donc timidement la main vers la tête de Louka, faisant attention à ce que la manche ne descende pas, pour que la jeune fille ne voit pas ses scarifications, et lui ébouriffa gentiment les cheveux.

- Tu es plus jolie quand tu souris... laissa t-il entendre, sans réfléchir, avec sa voix enfantine.

Ces paroles avaient une naïveté qui semblait étrangère à Haku habituellement. En réalité, c'était son vrai lui. Derrière cette coquille et ce masque de petit garçon blessé, il y avait toujours eu cette personne profondément gentille et rêveuse. La vérité, c'était que cette vraie part de la personnalité du roux avait toujours été recluse au plus profond de son être, et il arrivait parfois qu'elle ressorte, ou qu'elle prenne de la place parmi les divers masque que le garçon s'était fabriqué.
Il pencha doucement la tête de côté, finissant par s'asseoir. Il avait oublié le plus important : la remercier.

- Et puis... merci pour le livre...

Il baissa les yeux, quelque peu gêné. Il se sentait très mal, à l'idée qu'on ai dut l'aider. Malgré cela, il continuait à doucement flatter la tête de la pauvre Louka. En ce moment même, ça devait être gênant pour elle, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne faut pas juger le livre a sa couverture [pv : Haku ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il ne faut pas juger de l'arbre par l'écorce.
» On ne juge pas un livre à sa couverture. ♠ Dawn
» ❤ Il ne suffit pas de tourner la page... Des fois il faut changé de livre. ❤ /Il est décédé suite à un suicide/
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Académie Saotome :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque-
Sauter vers: