Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un sauveur nocturne [PV Reinhart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Ven 20 Nov - 22:43


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune femme venait de terminer une journée de travail et ce soir elle serait seule chez elle, son petit ami était quelques peu absent ces derniers temps, Risa avait l’impression que ce dernier l’éviter, mais le jeune homme avait offert comme raison, le fait que sa mère était malade, alors Risa lui avait dit que ce n’était pas grave. La pauvre petite Raiponce soupira sur son canapé en passant une à une les chaines de la télévision, elle ne savait pas quoi faire, personne ne répondait à ses sms et puis elle ne voulait pas déranger son frère, elle s’avait qu’il était très occupé ces temps-ci. Et en passant les chaines, la jeune brunette tomba sur une chaine de cuisine et tant qu’à faire autant regarder pour passer le temps. La recette présentée avait l’air pour le moins appétissante, des Yakisoba ce sont des nouilles sautées accompagnée de sauce pour okonomiyaki, avec des tranches de bœuf, des carottes, du chou, enfin les ingrédients sont multiples et il y avait des yakitori également. Son ventre se mit alors à gargouiller, lui vint alors l’idée de cuisiner cela ce soir, seulement elle savait pertinemment qu’il lui manquait quelques ingrédients.

L’infirmière voulait vraiment manger cela ce soir et lorsqu’elle a une idée dans la tête il est difficile de lui faire changer d’avis. Elle enfila un léger manteau sur elle, avec un peu de fourrure sur sa capuche sur sa tenue pour le moins assez étonnante, elle portait une robe relativement moulante découpé en deux parties, une jupe noire ornée de boutons parallèles qui démarre au niveau du nombril et une chemisette blanche assez décolleté, mais juste ce qu’il faut. Des collants couleur chair et des bijoux dorés et turquoises. Elle enfila ensuite ses talons aiguilles avant de descendre dans la rue où se trouvait le kombini, arrivée là-bas la jeune femme prit un petit panier et prit plusieurs ingrédients pour faires les deux recettes qu’elle venait de voir et elle en profita pour prendre quelques boissons gazeuses, une au melon et une, goût sucré. La jeune femme ressortit quelques minutes plus tard, elle avait déjà l’eau à la bouche seulement son bonheur risquait d’être corrompu. Un homme d’une trentaine d’année la nomma d’un nom qu’elle redoutait encore « Asako-chan », le regard de la jeune femme se pétrifia ainsi que son corps, elle accéléra le pas, seulement l’homme n’avait pas envie de la lâcher. Il s’imposa à elle, faisant barrière avec son corps et l’entraina un peu plus loin sans aucune réelle douceur, la bloquant contre un mur. Risa venait de laisser tomber le sac de course, heureusement pour elle rien n’est tombé au sol, l’homme la fixa, la toucha sans aucune retenue en lui expliquant que son corps lui avait manqué, elle se débattait comme elle le pouvait essayant de percer les défenses de son agresseur qu’elle reconnaissait bien.  
Elle le suppliait d’arrêter, elle espérait que quelqu’un passe ici, mais qui irait dans une ruelle aussi sombre ? Risa tenta une dernière tentative, elle leva le genou pour porter un coup aux bijoux de familles de cet homme, mais malheureusement pour elle, elle avait mal visé, l’homme l’attrapa par la taille et la colla de nouveau contre le mur, il voulait la forcer à l’embrasser, elle criait d’arrêter, elle espérait sincèrement que quelqu’un viendrait à son secours.





Tenue de Risa:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Sam 21 Nov - 17:28

Un soir comme un autre. Mais ce soir-là, Reinhart avait décidé de ne pas le passer sur sa chasse aux fantômes à Saotome, et cette fois donc il laissait les élèves du club de paranormal tranquille. Ce soir, il avait un autre objectif. Il avait entendu, dans les couloirs de l’établissement, des rumeurs propagées par les élèves, sur la présence d’un vampire se promenant la nuit, dans un quartier qu’il connaissait bien. C’était étrange, il avait déjà arpenté plusieurs fois ces rues et il n’avait jamais vu ce vampire, ni même entendu parler auparavant.

Alors donc il s’est rendu en ville, dans le quartier qu’il connaissait bien pour y être venu faire des courses de temps en temps, entre autres choses. Se baladant dans la rue, il observait les alentours, habillés de la même façon qu’à son habitude, c’est-à-dire d’une façon tout sauf habituelle pour le commun des mortel et tellement étrange que tout le monde le regardait. Mais ça, c’était loin d’être nouveau pour lui. Il avait retiré ses lunettes de soleil car l’obscurité de la nuit lui permettait de voir sans en souffrir, malgré les multiples néons et lumières agressives.

Pendant sa ronde, il remarqua une personne qu’il connaissait : Miss Watanabe, l’infirmière de son école. Reinhart l’aurait volontiers salué, si ce n’était qu’elle semblait inquiétée, effrayée. Quelques secondes après, un homme qui lui semblait menaçant s’était approché d’elle et l’avait entrainé dans une ruelle sans ménagement.

Bien entendu, ces faits alertèrent le professeur. Connaissant bien la topographie du coin, il traversa la rue et passa par une ruelle adjacente. Il savait celle-ci relié celle où se trouvait son amie. En réalité, il ne savait pas trop quoi faire, mais il suivait son instinct.

Arrivé discrètement dans la ruelle où Risa se faisait harcelée, il sauta sur une poubelle, la lumière de la Lune dans le dos, de façon à ce que, conjugué à l’obscurité, on ne remarque que sa silhouette, et parla d’une façon forte, surprenant assurément les deux personnes.

« Quel mauvais garçon irait emporter une demoiselle contre son gré ? Ne lui a-t-on pas apprit les bonnes manières ou faut-il qu’elles lui soient rappelées de force ? »

Comme il s’en doutait, l’agresseur de l’innocente le regarda avec effarement, à la fois agressif et peureux. C’était un comportement qu’il savait pouvoir provoquer facilement lorsque les conditions étaient remplies et qu’ainsi, un simple « bouh » pourrait faire fuir les gens comme des petits animaux effrayés.
L’homme lui demanda qui il était et lui dit que ce qu’il se passait n’était pas ses oignons, ce à quoi Reinhart répondit avec une voix toujours aussi forte, voulait se montrer impressionnant.

« Tout ce qui se déroule dans ces rues me regardent ! Car après tout, je suis… le Seigneur de ces lieux ! »

Sur ces mots il déploya sa cape, comme on aurait pu le voir dans un mauvais film que Reinhart ne connait pas, puisqu’il ne regarde pas la télévision. Mais ce qui fait qu’un film est un film c’est que ça ne se déroule pas dans la réalité. Ces mêmes choses, dans la réalité pouvait donner des impressions toutes différentes. Et son petit scénario stupide avait fonctionné comme il le souhaitait puisque l’homme détala comme un lapin.

Avec un soupire, le professeur aux cheveux longs descendit de sa poubelle et se dirigea vers l’autre employée de l’école, à qui il parla de sa façon habituelle, calme et enjouée.

« Eh bien, vous voilà en sécurité, chère Risa. J’espère que mon petit spectacle ne vous a pas trop effrayé. »

Bien entendu, il n’avait eu aucune envie d’effrayer Risa, mais c’était une possibilité qui n’était pas à négliger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Sam 21 Nov - 20:17


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune femme se sentait si impuissante, cet homme était prêt à l’attirer dans ses bonnes grâces par la force, seulement un homme de toute évidence avait entendu son appel. C’est au retentissement de la voix de ce dernier que la jeune femme ouvrit ses yeux, regardant la silhouette sombre de l’inconnu. La jeune autrichienne avait l’impression de connaitre cette voix, en tout elle ne lui était pas inconnu, l’affreux personnage la relâcha et Risa se recourba légèrement, elle n’avait plus aucune force. L’agresseur déguerpit aussi vite qu’il était arrivé, la petite brunette essaya tant bien que mal à reprendre son souffle et lorsque l’identité de son mystérieux sauveur fut enfin révélé, elle ne pouvait être que rassurée. Elle tremblait encore, mais elle adressa un regard étonné à son collègue qu’elle reconnaissait très bien.

« Lichnowsky-san.. ? … Non ne vous inquiétez pas…. »

Elle s’inclina devant lui pour le remercier, les japonais font ainsi, seulement si elle n’avait pas été dans ce pays, elle se serait tout simplement blotti contre lui, mais bon, ce n’est pas très correct de sa part. Elle avait honte d’une certaine façon avec ce qui venait de lui arriver, mais pour la première fois son collègue pourrait la voir autrement que dans sa tenue de travail. Elle reprit doucement la parole d’une voix tremblante tout en restant incliné.

« M….merci d’être intervenu, je…je vous en suis sincèrement reconnaissante. »

La jeune femme se redressa, elle avait des rougeurs au niveau du visage, elle ramassa son sac de course en vitesse pour le tenir devant elle. Et intérieurement elle voulait le remercier comme il se devait, mais elle ne voyait pas comment. Après tout, elle avait entendu des rumeurs sur le fait que cet homme était distant généralement, pourtant avec elle c’est tout le contraire et puis il faut dire que Risa l’apprécie énormément, même si elle ne sait pas trop de chose de sur lui. Elle eut une idée et si elle l’invitait à manger ce soir ? Il était presque vingt heures, peut être que ça le tenterait. Elle se rapprocha un peu plus de lui, le regardant de ses yeux bleus.

« Dites-moi, vous veniez faire vos courses vous aussi ? »

Elle essaya d’oublier l’incident, même si cela était difficile, elle reprit donc avec un voix un peu plus douce.

« J’aimerais vous remercier…alors est-ce que vous accepteriez de venir manger chez moi ce soir ?... Vous pouvez refuser….., mais ça me ferait de la peine… »




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Dim 22 Nov - 23:03

Visiblement, Risa avait été bien effrayée par l’homme, puisqu’elle tremblait. Reinhart ne songeait à rien d’autre pour la faire aller mieux que de lui changer les idées. Il n’avait plus l’intention de parler de ce qu’il s‘était passé, seulement de lui faire changer les idées.

Elle s’inclina devant lui, en guise de remerciement. L’enseignant savait que ça se faisait dans son pays de naissance mais il ne le pratiquait pas et ça le gênait même un peu que l’on s’incline ainsi devant lui. Il aurait préféré autre chose, il ne savait pas trop quoi, mais autre chose aurait été bien.

Sa voix tremblait quand elle le remercia. Il lui sourit en posant une main sur son épaule, se voulant rassurant.

« Ce n’est pas la peine de me remercier ainsi. C’est la moindre de chose de vous aider alors que chaque jour vous contribuez à me sauver la vie. »

Bien sûr, il ne pouvait être que gentil avec des gens entre les mains de qui il remettait sa santé, sa vie. Même s’il avait peu de notions de la vie, il savait très bien qu’il ne fallait pas jouer avec ça, qu’il ne fallait pas faire de faux pas avec les médecins.
Mais envers Risa, c’était plus qu’une relation professionnelle. Il l’appréciait bien, il avait appris. Elle était gentille, curieuse, et ne se moquait pas, comme d’autres pouvaient le faire, de ses lubies, de ses apparences.

Elle lui demandait s’il venait aussi faire ses courses, ce à quoi il répondit par une légère secousse de la tête. Il omit volontairement de lui dire ce qu’il venait faire. Si elle voulait savoir, elle poserait la question. En attendant, il comptait bien garder cette histoire de vampire pour lui, il serait le premier à le trouver.

Ensuite il se vit proposer un repas, ce soir, chez une demoiselle. Elle indiquait en plus que s’il refusait, elle serait peinée. À ce point, elle voulait le voir chez elle ? D’aucun aurait dit qu’il avait un ticket, mais, s’il avait vaguement conscience que ça pouvait être une chose à laquelle il pouvait penser de cette invitation, il était loin de le considérer ainsi.

« Ce serait volontiers, » s’exclama-t-il avec enthousiasme. « Je n’ai pas pensé à dîner ce soir, je serais ravi de partager un repas avec vous chez vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Lun 23 Nov - 18:20


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune femme ouvra un peu plus son regard lorsque son collègue déposa sa main sur son épaule, c’est pour un de ses raisons que Risa l’appréciait énormément, il est si gentil, si intentionné. Ces mots qu’il venait de choisir l’avait profondément touché, elle aurait pu céder aux larmes, seulement elle ne voulait pas montrer cette faiblesse présente encore chez elle, mais elle voulait montrer cette joie, elle voulait montrer que ces mots ont de l’importance. Alors la jeune femme pencha légèrement la tête, un léger sourire aux lèvres, cette expression presque personne n’avait eu l’occasion de la voir, pourtant au travail elle est toujours rayonnante, mais pas de la même façon.

Lorsque Reinhart accepta son invitation, elle sourit, elle était vraiment heureuse, au fond d’elle, elle avait peur de se retrouver seule, surtout après cet incident. Elle regarda son collègue toujours avec ses yeux bleus et elle souleva légèrement son sac avant de reprendre la parole, sa voix étant accompagné par une légère buée dû à la fraicheur de l’endroit.

« Super, j’en avait pris beaucoup trop pour moi de toute manière, j’espère que je pourrais vous faire honneur avec mes plats. »

Elle sourit avant d’engager le pas accompagné de son collègue, le peu de passant qui se trouvait dans la rue dévisageait le couple de la tête aux pieds. Risa connaissait ce regard, celui qui dit clairement que vous êtes différent et que vous devez vous mettre au gout de tous. Mais la jeune infirmière avait appris à ignorer ces regard perfides, tout en continuant de marchait elle se pencha regardant alors son collègue avec un air légèrement intéressé.

« Dites-moi, si vous n’êtes pas venu ici pour vos courses, qu’êtes-vous venu faire ici ? Je veux dire en général personne sort à cette heure dans ce genre de rue pour faire une simple promenade. Désolée si je suis trop indiscrète. »

La jeune femme continua d’avancer, elle aimait vraiment entendre les anecdotes de son collègue, elle ne juge pas sur les passe-temps ou autres et elle aime vraiment écouter les gens. Et puis avec Reinhart elle avait appris à le connaitre et  inversement et sincèrement elle voulait en connaitre d’avantage de sur lui. Les deux jeunes gens marchèrent et ils arrivèrent finalement à l’appartement de la jeune femme, un appartement plutôt correcte, assez moderne sans pour autant faire trop riche. Récemment elle avait changé son intérieur, son salon et sa cuisine étaient dans des couleurs taupes et vert pomme, une ambiance zen avec des boudas et beaucoup de bougies, les meubles, elle avait le strict nécessaire, une table basse en bois foncé et matte en  et un canapé blanc avec un fauteuil blanc, il y avait de nombreuses décorations murales. Ensuite elle avait une table pouvant accueillir jusqu’à six personne avec des chaises, l’ensemble de la même couleur que la table basse et enfin la cuisine équipée de couleur blanche et grise. Ensuite elle avait deux chambres, décorées dans des couleurs plutôt sombres avec du papier peint à motif. Sinon elle avait une salle de bain avec dans les tons taupes et beiges.

La jeune femme fit entrée son invité et prit ses affaires pour les mettre dans son placard ainsi que les siennes, elle le fit rentrer dans sa pièce principale déposant alors ses courses sur le comptoir de sa cuisine.

« Faites comme chez vous. » Elle le regarda un léger sourire aux lèvres. « Vous désirez quelque chose à boire ? »





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Jeu 26 Nov - 11:56

Le professeur pouvait très bien voir que son infirmière était ébranlée par ce qu’il venait de se passer. Elle avait visiblement les larmes aux yeux même si elle semblait rassurée par sa présence. Reinhart n’aurait jamais pu se douter que c’était ses mots qui l’avaient touché. A ses yeux, l’agression dont elle avait été victime était l’événement qui la mettait dans cet état. Mais heureusement, son intervention semblait l’avoir rassurée.

De plus, le fait qu’il accepte son invitation était aussi une source de joie visible pour la Miss Watanabe. Il pouvait le voir mais il lui semblait cette joie peut-être exagérée, car il ne l’avait jamais vue ainsi. Cependant, il était conscient qu’avec ce qui lui était arrivé, elle avait dû avoir peur, et sa présence devait être un bon réconfort.

Elle expliqua avoir pris trop pour elle seule. Aux yeux de Reinhart, c’était du gâchis. Soit on prenait assez, soit on ne prenait pas, ce n’était pas compliqué. Lorsqu’elle commença à marcher, le noctambule la suivit. Il ne fit pas attention aux gens qui les regardaient. Ce n’était pas la première fois, il avait l’habitude et ça ne lui faisait plus ni chaud ni froid. Soudainement, Risa lui adressa à nouveau la parole.

« J’ai entendu dire qu’il y avait un vampire qui se promenait parfois dans ces rues à la nuit tombée. C’est pour cette raison que j’ai décidé de m’y promener. J’aimerais le trouver, le rencontrer. Ce serait la première fois que je rencontrerais un vrai vampire. »
Un petit sourire rêveur flottait sur ses lèvres. Il avait déjà rencontré des gens se disant des vampires, mais il avait réussis à prouver par A + B que ce n’était pas le cas. Le rêve de la rencontre d’un véritable vampire était toujours présent. Il était tout excité à l’idée qu’il y en ait un si proche.

Bientôt ils arrivèrent à destination. Reinhart avait appris que les gens étaient toujours heureux qu’on leur fasse un compliment sur leur intérieur.
« C’est joli chez vous, » dit-il après être entré et avoir regardé un peu les alentours. C’était de la pure courtoisie, en réalité les intérieurs l’intéressaient peu, à part si c’était le lieu de vie d’un être d’origine surnaturelle.
Elle lui prit ses affaires et lui demanda de faire comme chez lui. Alors il la suivit dans la cuisine et s’accouda au comptoir pour l’observer s’activer.
« Si vous avez du jus de fruit, je suis preneur. » Il garda le silence quelques instants avant de lui parler. Généralement il ne s’intéressait pas aux gens, mais elle était gentille, une amie. Il était assez curieux sur elle.
« C’est grand ici. Vous vivez seule ? Pas de gentil mari pour vous attendre à la fin de vos horaires ? »
C’était des questions très indiscrètes, mais il ne s’en formaliser pas. Ce genre de considérations, ça lui était égales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Jeu 26 Nov - 18:32


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune femme resta le regarder dans un premier temps. Un vampire, ici ? Bon, Risa n’était pas du genre à croire à ces choses surnaturelles, seulement elle n’était pas totalement réticente  à l’idée non plus.  Elle savait que presque tout le monde serait en train de se dire « Mais cet homme n’est pas normal ! » Seulement Risa trouvait cela plutôt intéressant dans le sens que Reinhart pourrait lui apprendre les légendes du surnaturel, on ne sait jamais ça peut toujours servir et puis Risa adore apprendre de nouvelles choses.

« Oh, un vampire ? Mais, ce n’est pas dangereux ? Parce qu’il parait que c’est grâce à leur beauté qu’il hypnotise les gens, non ?»

Elle avait vu plusieurs films où il y avait des vampires, notamment une saga européenne, mais bizarrement elle avait l’impression que cette vision était totalement fausse, enfin chacun a sa propre vision des choses certes, seulement cela parait trop beau pour être vrai. Les deux jeunes gens étaient enfin au chaud et Risa était heureuse de voir que son invité se mettait à son aise, généralement elle ignore pourquoi, mais ces invités ont peur de bouger ou de faire quoique ce soit, au moins Reinhart devenait complètement acteur, ce qui est une bonne chose. D’ailleurs elle le remercia pour son compliment, cela la faisait sourire, elle ne regrettait pas de l’avoir invité. Lorsqu’il demanda du jus de fruit Risa sorti les trois bouteilles qu’elle avait mises au frais, elle avait du jus de raisin, du jus de pomme et de poire et enfin du jus de fruits rouges, elle avait également du jus d’orange dans le placard.

« Alors, j’ai ces trois parfums et j’ai également de l’orange, vous préférez lequel ? »

La jeune femme alla prendre son tablier un peu plus loin avant de revenir devant son invité et elle déballa tranquillement ses affaires, elle fut surprise par la question posée par ce dernier, elle en fit tombé une boite d’ailleurs, qu’elle s’empressa de ramasser. C’est vrai que pour un japonais standard c’est vraiment une question très indiscrète, seulement Risa aimait parler d’elle et écouter les autres, donc parler d’elle ne la dérange pas, néanmoins quelques rougeurs pouvait se lire sur son visage.

« Oui je vis seule, malheureusement je ne suis pas mariée, j’ai un petit ami, enfin si on peut réellement le qualifier ainsi, on ne se voit plus depuis un certain temps… Mais la solitude ne me dérange pas, j’ai été très longtemps seule vous savez ? »

La jeune femme commença à découper ses légumes et sa viande, c’est vrai qu’elle était triste de ne pas voir son petit ami, elle avait l’impression que ce dernier la laisserait tomber. Risa n’a jamais eu de petit ami à part Kyo, elle était théoriquement destinée à être la génitrice de son ancien patron, rien que cette idée la répugnait, elle avait de la chance d’être encore pure d’une certaine façon. Mais elle devait oublier ce passé, même si cela est difficile. Lorsque la jeune femme finit de découper ces légumes, elle les plaça dans un saladier avant de finalement passer à la viande pour faire les brochettes caramélisées et elle reprit.

« Et vous ? Vous avez quelqu’un qui vous attend chez vous ? Votre femme et vos enfants peut-être ? »

Elle venait de voir que sa question était indiscrète, mais elle savait pertinemment que ce genre de question ne dérangeait pas Reinhart, néanmoins elle était gênée et cela devait se voir. Elle arrêta ce qu’elle faisait pour de nouveau regarder son collègue.

« Je ne vous ai pas demandé, des nouilles sautées aux légumes et des yakitoris ça vous ira ?  Sinon je peux faire autre chose. »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Mer 2 Déc - 10:42

Reinhart ne pouvait pas s’estimer plus heureux. S’il ne cachait jamais sa passion pour l’étrange, c’était bien rare que ses interlocuteurs se montrent sérieux dans leurs propos après qu’il ait démontré sa recherche du surnaturel. Mais avec Risa, il en était tout autrement. Elle ne s’était jamais moquée de lui, de ses lubies, et au contraire s’était montrée curieuse. Des connaissances sur ces choses-là, elles n’avaient que celles du grand public, minutieusement façonnée par les surproductions hollywoodiennes, que le professeur soupçonnait commandées et réalisées par ceux qui ne veulent pas qu’on découvre leur réelle identité.

Et là, les vampires n’avaient pas manqué leur coup. Avec les films, les livres récents sur les vampires, ceux-ci s’étaient fait une réputation des plus désirables, les rendant populaire alors qu’ils étaient avant craints et pourchassés. Pour Reinhart, ça ne posait pas de problème, au contraire. Ainsi, il considérait ses chances augmentées d’en rencontrer.

« Un vampire est toujours dangereux. Probablement moins pour leur capacité d’envoûter par leur beauté, ce qui semble assez loin de leurs capacités réelles, surtout que, ma chère, ça voudrait alors dire que vous êtes vous-même une vampire, que pour le fait qu’ils seraient capables de vous vider de votre sang si l’envie, ou la soif, leur en prenait. »

Il lui sourit. Décidément, elle était adorable, de par sa façon de croire naïvement tout ce qu’on voulait lui faire croire. Mais il était là pour la remettre sur le droit chemin, pour lui apprendre, comme aux élèves du club du surnaturel.

Arrivés chez elle, il se mit à son aise, comme s’il était en terrain conquis. Après tout, il n’avait pas de raison de marcher sur des œufs, elle l’avait invité, et tant qu’il se montrait courtois et respectueux, il ne devrait pas y avoir de problème. En réponse à sa demande, elle lui proposa quatre jus de fruit : raisin, pomme poire, fruits rouges et orange. Sans même réfléchir, son esprit se positionna sur le raisin, qu’il avait espéré qu’elle pouvait lui proposer. Reinhart apprécie beaucoup le jus de raisin, qui, à ses yeux, a une couleur très proche de celle du sang, tout comme le jus de canneberge. Ce goût est un vestige de l’époque où il se prenait pour un vampire. Avec un sourire, il lui répondit.

« Je prendrais bien du jus de raisin. »

Regardant Risa déballer ses courses, il la vit faire tomber une boîte, surprise par sa question. Reinhart se renfrogna légèrement. Sa question était si déplacée ? Il avait encore du mal avec les usages communs des gens, surtout des japonais. Même s’il était sorti de son cocon depuis plusieurs années, il ne s’était toujours pas fait aux pincettes qu’il faut prendre lors de la communication avec autrui. Tandis qu’elle rougissait, le mettant mal à l’aise d’avoir posé la question, elle lui répondit. C’était assez inattendu, pour une femme aussi jolie, de ne pas être encore mariée. Mais bon, elle est jeune est Reinhart a encore des considérations d’un autre âge.

« C’est malheureux. Une dame telle que vous ne devrait pas être ainsi seule. Il vous faut un chevalier servant pour vous aider et vous protéger, et non pas un copain aux abonnés absents. »

Il l’observa faire la cuisine. C’était un monde tout à fait inconnu à ses yeux, puisqu’il n’avait jamais eu le besoin de faire à manger. Pour lui, c’était un peu une tâche de domestique, et il espérait ne jamais avoir besoin de se préparer lui-même à manger. Cependant, il était curieux de la façon dont on pouvait faire de bons plats à partir de matériaux aussi peu intéressants et appétissants à première vue. Décidément, c’était encore un univers qu’il ne saurait jamais comprendre et apprendre.

Puis vint le moment de répondre à son tour à la question qu’il avait posé. C’est vrai que ça se faisait souvent de retourner les questions posées. Ça ne le dérangeait pas, mais c’était assez drôle de songer qu’il puisse avoir une femme et des enfants.

« J’ai un chat, qui m’attends. C’est tout. Je n’ai pas trouvé de femme qui puisse m’intéresser, pour le moment, et de ce fait, je n’ai pas d’enfants. »

À y songer, c’était un peu triste. Il était à deux ans de la trentaine et n’avait jamais connu l’amour d’une femme, ou même d’un homme. La solitude ne le gênait pas, après tout il avait toujours été relativement seul, pareil pour le manque d’amour, car jamais encore n’a-t-il connu l’amour. Cependant, ça ne l’empêchait pas d’être curieux, de vouloir connaître tout ça, il lui suffisait juste de trouver la personne pour ça, et comme il ne la cherchait pas, il ne risquait pas de trouver. Actuellement, il se contente très bien de la présence de Tôgô, son chat.

Elle s’arrêta dans sa cuisine et la discussion passa à la nourriture, la question se posant de savoir si le plat en cours de cuisine lui conviendrait ou non. En réalité, c’était égal à l’homme aux cheveux clairs. Non pas qu’il n’aurait pas osé demander autre chose, mais c’était juste qu’il n’avait aucune préférence, ni envie particulière.

« Ça ira, je vous remercie. Votre façon de faire la cuisine me fascine. Je me demande toujours par quel pouvoir il est possible de rendre de telles choses plus goûteuses et appétissantes… »

Il regardait son plan de travail avec perplexité et admiration, comme s’il regardait un langage secret, indéchiffrable aux non-initiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Ven 11 Déc - 18:43


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune femme avait les yeux tout globuleux, elle voulait vraiment en savoir plus sur ce fameux vampire. C’est vrai Risa est plutôt quelqu’un de très ouvert, mais c’est vrai que son collègue avait raison, un vampire c’est loin d’être adorable. Dans les différents films ils sont très envoutant et dangereux au début et comme par magie en milieu de série il rencontre leur moitié et deviennent adorable. Risa soupira à cette pensé, les films sont tellement caricatural, ils ne représentent pas la vie réelle, mais qu’est-ce qui représente la vie réelle à travers l’écran ? Quasiment rien, excepté les reportages. La jeune femme resta néanmoins le regarder, elle une vampire ? Hum elle aurait aimé avoir accès à la vie éternelle, sa déesse qui sommeille en elle pourrait ainsi se révéler. Elle rêvasse du nombre de chose qu’elle pourrait faire, elle s’amuserait et laissera libre cours à son imagination, peut-être qu’elle se laisserait convaincre par la démesure.  Elle esquissa un sourire avant de reprendre.

«  Peut-être que vous dites vrai, qui sait. »

Lorsque son invité lui demanda du jus de raisin, elle ne trouva pas ça très étonnant, c’est vrai c’est un breuvage qui ressemble fortement à du sang, enfin à peu de chose près, la couleur reste néanmoins plus foncée. Elle prit donc un verre et servit son invité, elle laissa au préalable la bouteille à ce dernier, comme ça il pourrait se resservir. La jeune femme préparait ses brochettes avec attention, comme sa mère lui avait jadis appris, il piquait délicatement la viande et elle faisait différente brochettes, certaines avec quantité plus importante de viande et d’autres plus légères, après tout elle ne connaissait pas les goûts alimentaires de son collègue. Elle disposa une bonne quinzaine de brochette dans un plat pour aller au four, au moins la jeune femme pourra se consoler dans la nourriture. Elle commença à badigeonner de caramel à l’aide d’un pinceau alimentaire. Elle regarda attentivement ce qu’elle faisait, ce que lui disait son collègue la touchait, mais bon elle savait se contenter de ça, même si elle en a marre, après tout la jeune femme a toujours endurer sans jamais se plaindre, pourquoi cela changerait ? La jeune femme repris en regardant Reinhart.

« Vous savez, j’ai été plus ou moins seule depuis mon adolescence alors, je me dis que c’est normal. C’est vrai que cette vision me plairait bien, je me demande ce qui cloche chez moi pour qu’il s’éloigne ainsi ? »  Elle ouvrit un peu plus les yeux avant de reprendre. «  Pardon, excusez-moi, je ne devrais pas vous ennuyer avec ça. »

En reprenant sa petite cuisine, la jeune femme fut un peu déçue par sa réponse, c’est vrai elle le voyait bien avec une magnifique femme et peut être au moins un enfant. C’est vraiment dommage.

«  Oh, c'est dommage, je vous voyez bien avec votre petite famille, je suis sûre que vous finirez par trouver. »

Néanmoins son attention se porta sur le chat de ce dernier, Risa adore les chats, elle les trouve trop mignon, elle avait un petit faible pour les blancs aux yeux turquoises, les plus rares. Elle sourit avant de reprendre.

«  C’est vrai ? Oh vous avez de la chance, il est comment ? Il doit être magnifique j’en suis certaine ! »

Risa regarda attentivement son interlocuteur par la suite, elle ne se doutait pas que ce qu’elle faisait l’intéresser à ce point. Peut-être qu’elle pourrait le faire participer, autant lui apprendre quelques bases, après tout s’il n’a pas appris ça pourrait être intéressant. Elle reprit en faisant une légère pause dans ses préparations.

« C’est ma mère qui m’a appris, lorsqu’elle en avait le temps bien évidemment, je devais m’occuper de mon frère alors faire la cuisine est un élément primordiale. Vous n’avez jamais appris ? Vous voulez que je vous apprenne ? »  




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Lun 14 Déc - 11:17

C’était appréciable, pour Reinhart, que son hôte puisse lui proposer l’une de ses boissons favorite. Au-delà de la ressemblance entre le breuvage et du sang, le goût lui plaisait, ce qui était assez enfantin. Car si ça devait se faire juste sur la ressemblance avec le liquide vital, le vin aurait tout autant pu convenir. Cependant, le goût ne convenait pas à son palet, à croire qu’il avait des goûts d’enfants. L’idée ne le dérangeait pas. Après tout, il n’avait pas vraiment eu d’enfance. Alors dans son âge adulte, il voulait bien être un enfant.

Reinhart remercia Risa pour le verre et but tranquillement, observant la demoiselle cuisiner. Aux yeux du grand enfant, c’était véritablement fascinant. Dire que tous ces ingrédients dégoûtants allaient finir par devenir de bons aliments tout à fait comestibles et délicieux en bouche.

Bien entendu, il l’écoutait aussi parler. Les relations sociales, ce n’était pas vraiment son truc, mais il écoutait volontiers ce qu’on lui disait et n’hésitait pas à donner les quelques conseils qu’il pouvait prodiguer s’il en avait ou juste à dire ce qu’il pensait.

« Ne vous inquiétez pas, vous ne m’ennuyez nullement. Vous savez, peut-être le problème ne vient pas de vous mais bien de lui. Peut-être devriez-vous songer à changer de partenaire pour en trouver un plus galant qui saura davantage vous aimer. »

C’était assez indiscret, de sa part, de se mêler ainsi de sa vie, de parler ainsi de son petit-ami alors qu’il ne le connaissait même pas. Cependant, cette indiscrétion, cette impolitesse, il ne s’en formalisait guère. C’est à peine s’il était conscient qu’il l’était. Parfois, se disait-il, il devrait apprendre le tact et la délicatesse, ainsi que ce qu’il faut faire ou ne pas faire dans les relations humaines. Ensuite, se disait-il que c’était trop fastidieux et qu’il n’en avait pas besoin.

Il fut amusé que Risa eu put songer un instant qu’il puisse avoir une famille. À ses yeux, c’était juste inconcevable. Avoir une famille le gênerait davantage qu’autre chose et il était bien heureux de ne pas en avoir. D’autant plus, qu’il ignore totalement à quoi peut servir une famille. Le chat semblait plus intéressée la jeune femme que son absence de relation humaines. En soit, Reinhart n’avait pas grand-chose à dire sur cet animal qui était somme toute des plus banals.

« C’est un chat comme un autre. Il est noir, avec une tâche blanche au poitrail et ses yeux sont verts. Rien de plus commun. Il mange beaucoup, dort beaucoup et sort la nuit. Comme tous les chats. »

S’il aimait bien son chat, il était tout de même déçu qu’il soit si commun. Un animal un peu plus surnaturel, attaché à des légendes ou des croyances, l’aurait bien plut. Mais bon, c’était Tôgo qu’il avait. D’ailleurs il ignorait toujours pourquoi il l’avait recueilli.

Alors qu’il indiquait sa fascination pour l’activité de son hôte, celle-ci lui proposa de se faire apprendre la cuisine. Mais cette idée le dégoûta et il ne s’en cacha pas.

« Non… Les domestiques se chargeaient de la préparation de mes repas quand j’étais enfant. Maintenant je vais au restaurant pour les repas. Votre proposition est gentille mais je n’ai pas besoin d’apprendre le travail de domestiques. »

Reinhart ne s’en doutait pas, mais Risa aurait eu toutes les raisons de se mettre en colère. Si pour lui, c’était assez normal de dire ça, il était tout de même en train de la traiter comme une servante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Mar 22 Déc - 20:09


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

Pour une fois la jeune femme était d’accord avec son collègue, le problème vient peut-être de Kyohei, il l’a peut-être choisi juste comme ça, et puis maintenant il se rend compte que Risa n’est pas celle qu’il voulait et de ce fait il prend de la distance de jour en jour. Risa songea un moment à se mettre avec un autre homme, seulement elle se demandait quoi pouvait bien vouloir d’elle ? Après tout elle n’a jamais réellement connu d’homme, hormis Kyohei, au lycée elle n’avait pas de petit ami, elle n’était pas intéressée. Mais maintenant tout est différent, elle ressent le besoin de se confier, de se sentir aimer et de connaitre des moments d’affections qui n’ont était que très rare depuis quelques années. Elle esquissa un sourire passager avant de reprendre.

« Vous avez peut-être raison, mais … qui pourrait vouloir d’une fille comme moi ? Kyohei est le seul que j’ai connu jusqu’à présent … »


Elle se confiait comme si elle se confiait à son frère, mais elle se disait qu’il fallait qu’elle arrête, après tout elle ne l’a pas invité pour se lamenter, mais bien pour partager un bon moment, alors il faut qu’elle se taise. Elle avait des étoiles pleins les yeux lorsqu’elle entendit parler de son chat, elle aimait les animaux, durant son enfance, Risa n’a jamais eu d’animaux à la maison, sa mère ne pouvait pas financièrement. D’ailleurs la jeune femme avait pour projet de s’acheter un animal très prochainement, un chat roux aux yeux verts, elle les aimait beaucoup et elle ne saurait l’expliquer. Elle reprit en rigolant légèrement.

«  Un chat n’est pas qu’un simple chat, c’est le vôtre et il vous comprend mieux que quiconque. Je sais que vous aimez votre chat, ça se voit, en tout cas il a l’air très beau. »

Elle regarda son collègue et sa première envie était de lui crier dessus et éventuellement de lui en coller une, et sa deuxième envie était de pleurer, ces mots n’étaient pas intentionnels certainement, mais ils faisaient tellement mal, il osait la comparer à une vulgaire servante, une vulgaire domestique. C’est vrai que ces deux jeunes gens sont pas du même milieu social, pour une fois Risa se disait que sa place était dans la population souillée, sa comparaison refit vivre à la jeune femme tous ces moments où elle n’était qu’un vulgaire jouet. Les domestiques sont des jouets, peut-être que finalement tous les hommes sont pareil, et voient en elle, un jouet plutôt qu’une femme.

La jeune femme perdit son sourire et reprit quelque chose entre les mains, elle continua son plat avant de commencer la cuisson, elle était tête baissée, ses yeux cachés ses cheveux, elle voulait s’isoler, partir, ou mieux foutre son invité dehors, mais la jeune femme est trop gentille pour ça. Elle reprit d’une voix tremblante, de colère, de tristesses, deux sentiments qu’elle connaissait si bien, sa voix était plus basse qu’auparavant.

«  Je vois, donc pour vous, je ne suis qu’une simple …. Comment dites-vous ? Ah oui, domestique ? C’est vrai par rapport à vous, je ne vaux rien… enfin passons sur ce détail. »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Lun 28 Déc - 13:59

Miss Watanabe semblait d’accord avec ce que disait Reinhart. En soit cela ne lui apportait aucune satisfaction. Il espérait juste vaguement que les affaires de cœur de la demoiselle s’arrangeraient car mine de rien il l’appréciait bien, la jeunette. Elle se demandait qui pourrait vouloir d’elle, elle s’inquiétait pour son futur sentimental. Aux yeux du professeur, ces inquiétudes étaient loin d’être justifiées.

« Ne dites pas ça. Vous êtes encore jeune et très belle. Il vous suffirait de claquer des doigts pour avoir une dizaine de prétendants à vos pieds. »

Il le pensait sincèrement. Si lui-même n’était pas intéressé par elle, n’était pas intéressé par les gens en général, il était conscient que ce n’était pas le cas de tout le monde et que dans les standards de beauté, sa collègue était bien placée. Évidemment, le physique ne fait pas tout, mais en ce qui concerne le caractère de la demoiselle, il ne s’inquiétait pas non plus. Après tout, il était nettement plus probablement que le caractère de Risa plaise que son propre caractère.

Apparemment, elle était fascinée par l’animal qu’elle n’avait jamais vu, ce chat que Reinhart n’avait recueilli que sur un coup de tête. S’il aimait son chat ? Peut-être. Il n’y avait jamais réfléchi. Pour lui, son chat était là à présent, une partie de sa vie. Et c’était tout. Il lui aurait volontiers montré une photo avec son téléphone, mais d’une, il ne savait pas faire de photos avec, de deux, il n’aurait pas su comment la montrer.

Quant au reste de la discussion qui suivit, il remarqua, avant qu’elle ne dise quoi que ce soit, qu’il avait fait une bourde. Il pouvait le voir au fait qu’elle avait perdu son sourire et qu’elle avait l’air de vouloir pleurer. Mais ce qu’il avait dit qu’il ne fallait pas, ça, il n’en avait aucune idée. Lorsqu’elle parla, d’une voix qu’il ne lui connaissait pas, tout s’éclaira, il comprit, et s’en voulu, se mordant les lèvres.

« Ah… Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire… »

Il marchait sur des œufs. Il ne voulait pas aggraver la situation et savait difficilement quoi lui dire pour arranger les choses. Cependant, il ne pouvait pas se permettre de rester silencieux, de la laisser se morfondre sur sa maladresse.

« Vous… vous n’êtes pas une domestique. Et surtout, vous ne valez pas moins que moi… C’est juste que… »

Il se mordit les lèvres. C’est juste que quoi ? Il ne savait même pas quoi dire. Certes elle n’était pas une domestique à ses yeux, mais l’activité qu’elle faisait, la cuisine, était un travail de domestique. Il ne bougeait pas, tétanisé.

« Vous savez, je suis quelqu’un d’assez étrange et excentrique. Il ne faut pas prendre au comptant tout ce que je dis… Vous n’êtes pas une domestique à mes yeux… Vous êtes plutôt… une amie… »

S’en sortir par l’auto-dénigrement, il espérait que ça allait fonctionner. Il ne voulait vraiment pas qu’elle prenne à cœur sa maladresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Mar 29 Déc - 12:02


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune Watanabe rougissait, les compliments de son collègue lui allait droit au cœur, c’est vrai que les proches qu’elle connait disait d’elle, qu’elle était magnifique. Elle voulait bien le croire, seulement elle ignore pourquoi, personne ne l’approche hormis des hommes légèrement plus vieux qu’elle et qui ont des mauvaises attentions envers elle. Kyohei était le seul qu’elle avait connu, mais pas charnellement, d’un côté elle était triste et heureuse qu’elle ne l’a pas connu charnellement, cela veut peut-être dire qu’ils n’étaient pas fait l’un pour l’autre et que son autre moitié l’attend quelque part. Mais intérieurement Risa voulait profiter, faire tout ce qu’elle n’a pas connu jusqu’ici, s’amuser.  Elle souriait à moitié avant de reprendre finalement.

«  Je vous remercie … mais pour ce qui est des prétendants, je crois que vous vous trompez … »

Elle le regardait quelques instants comme pour lui faire comprendre que cela n’est jamais réellement arrivé jusqu’à présent. Si les hommes venaient jusqu’à elle auparavant, c’était juste pour contempler son corps et éventuellement faire d’elle un objet d’apparat voir même un jouet. Mais bon passons ce détail.

La remarque certainement involontaire de son collègue avait profondément blessé quelque part notre petite brunette, elle qui pensait que son collègue avait du respect pour elle. Finalement il était comme les autres, il la considéré comme une femelle inférieure, une domestique. Les domestiques, surtout les femmes sont souvent abusées par leur maitre et traitée comme des jouets et des moins que rien. Cette remarque rappela le douloureux passé de la jeune demoiselle et un futur qu’elle aurait dû connaitre si jamais Kyohei n’était pas venu la secourir. Elle serait devenue la stripteaseuse personnelle de son patron et évidemment sa femme, elle devait porter ses héritiers comme il lui avait dit  à mainte reprise, elle aurait donc été un simple objet, un simple jouet, une domestique qui devait obéir à chacun de ses caprices. Elle secoua négativement la tête pour sortir ses idées de la tête et se retourna en écoutant les explications de son collègue, elle souriait intérieurement, quelle genre d’excuse il allait lui sortir ? Elle mit ses préparations au four qu’elle avait préchauffées et commença à cuir les nouilles.

Ses explications sonnaient faux pour la jeune demoiselle, seulement sa dernière phrase l’avait touché, une amie ? Risa était assez étonné, de passer du stade domestique à amie, elle n’avait pas vraiment d’ami au sein de l’académie. Elle connaissait que des professeurs quasiment, une jeune femme qu’elle appréciait beaucoup, Ephraïm, un professeur d’anglais, qu’elle connaissait déjà d’avant, elle le considère un peu comme son troisième frère et puis celui qui se tenait en face d’elle.

Elle se rendit compte qu’elle avait peut-être réagit de façon excessive, il faut croire que Risa est à cran en ce moment. Cela pouvait se comprendre après tout, elle était préoccupée depuis des semaines à comprendre pourquoi son petit ami l’avait laissé seule. Elle pleurait, elle dormait peu, parfois comme aujourd’hui elle s’énervait pour un rien. Il était désolée pour lui, elle l’avait mis mal à l’aise, mais après tout la manière dont il l’avait dit, Risa a cru tout de suite qu’il la prenait pour une domestique. Elle laissa cuir ses nouilles et se retourna vers son collègue, ses yeux étaient rouge, ils montrèrent enfin leur fatigue et le fait qu’elle a failli pleurer à cause de cette remarque.

« Je … je suis désolée, je dois être à cran en ce moment … j’ai réagi de manière excessive … je … je suis désolée … »

La jeune femme le regarda quelques instants avant de finalement détourner son visage et elle reprit quelques rougeurs aux joues, elle était encore touchée par le fait qu’il la considère comme une amie. Reinhart est finalement quelqu’un d’important pour elle.

«  E….Et puis vous n’êtes pas quelqu’un d’étrange …. Je vous apprécie comme vous êtes … et vous êtes tout à fait normal … »




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Mer 6 Jan - 10:48

S’il avait voulu rassurer sa jeune collègue, Reinhart n’était pas prêt à passer mille ans dessus. En dehors de ses propres intérêts, il n’avait que rarement l’envie de persévérer dans certaines voies. Au moins, les compliments qu’il lui avait fait l’avaient touchés, c’était déjà ça. Mais elle estimait qu’il se trompait sur le fait qu’elle pouvait avoir beaucoup de prétendant. Il n’était pas si sûr de se tromper, mais ne tenta pas de la convaincre, il n’y voyait ni intérêt ni utilité.

Le professeur n’avait eu absolument aucune intention d’insulter la demoiselle. Ce qu’il disait était évident pour lui mais il lui était également évident qu’il était une personne hors de la norme dont les réflexions n’étaient pas à prendre à cœur, conscient de sa propre méconnaissance de son monde et peu désireux de s’améliorer de ce côté-là. Seulement il n’avait nullement l’intention de blesser ses collègues et amis, pour le peu d’amis qu’il pouvait considérer comme tel.

Visiblement, son explication avait calmé la miss Watanabe et Reinhart poussa un soupire intérieur de soulagement. Mais il fut alerté par ses yeux rouges, lorsqu’elle se tourna vers lui. De toute évidence, elle avait failli pleurer, à cause de lui. Il s’en voulait un peu de sa maladresse. Il comprenait parfaitement la réaction qu’elle avait eu et aurait probablement réagit de manière similaire à sa place.

Pendant un instant, il n’osa bouger. Puis lorsqu’elle se détourna, il s’approcha d’elle et la prit dans ses bras. C’était instinctif et soudainement il se dit que c’était un peu ce qu’un grand-frère ferait dans une telle situation à sa petite-sœur… ou son petit-frère. Une vague de tristesse monta en lui. Il n’avait qu’un seul frère, petit-frère, qu’il aurait pu réconforter de la sorte. Mais Rui ne l’aimait pas et il se doutait bien que jamais il ne pourrait l’étreindre ainsi, le réconforter, ou même ne serait-ce qu’avoir une discussion agréable avec lui. Alors il profita un peu de l’étreinte.

« Ne dites pas ça vous allez me faire de la peine. Je suis bien conscient d’être quelqu’un d’étrange, vous n’arriverez pas à flatter mon ego ainsi. »

Il rit un peu. Être étrange, c’était probablement la seule chose qu’il avait vraiment pour lui. Et puis, dans sa condition, il ne peut qu’être étrange.
Après un moment, il relâcha sa collègue et lui sourit.

« Vous allez mieux ? »

L’inquiétude pour elle était vaguement présente dans son cœur. Rarement il s’inquiétait pour autrui, mais il devait avouer qu’il ressentait un vague attachement envers cette demoiselle qui était si gentille avec lui.


Dernière édition par Reinhart von Lichnowsky le Mar 19 Jan - 15:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Ven 15 Jan - 20:23


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune femme venait de littéralement plomber l’ambiance avec ces impressions hâtives elle venait de lancer un froid entre elle et son collègue. Elle s’en voulait, elle l’appréciait énormément, il était une des rares personnes de son cercle d’ami et elle ne voulait pas perdre ce lien si précieux à ses yeux. Elle voulait pleurer lorsqu’elle avait le dos tourné à son invité seulement son regard  s’ouvra d’avantage. Elle sentit une pression sur son dos et elle vit des bras s’enlacer près de son cou, une larme s’échappa allant s’évaporer sur le bras de son jeune collègue, à ce moment précis, elle se retourna vers Reinhart. Son visage se cacha contre le torse de ce dernier, ses bras passèrent derrière son dos agrippant légèrement l’habit de son ami, laissant quelques larmes s’échapper. Seulement la jeune demoiselle s’apaisa relativement vite, elle avait une très nette impression d’avoir son frère contre elle, elle soupira de soulagement sentant ses tensions partir de son être et elle laissa entendre d’une voix faible.

« Hai … Onii-san …. »

La présence imposante de son ami l’apaiser au plus haut point, à ce moment précis la jeune femme remarqua que son attachement envers cet homme était réciproque, elle était heureuse, elle sourit les yeux fermés contre le torse de Reinhart, se blottissant un peu plus à lui. Avec les évènements passés en lien avec son petit ami, la jeune femme était vraiment devenue mal, la tristesse s’était accumulée en elle, mais grâce à cet homme, elle redevenait peu à peu, elle-même.

Lorsqu’elle senti ce dernier la relâcher, elle plongea son regard rosé, mais néanmoins apaisé dans celui de son collègue, elle hocha la tête positivement avant de se mettre sur la pointe des pieds pour déposer un léger baiser sur la joue de ce dernier et elle reprit en souriant légèrement.

«  Merci …. »

Elle voyait Reinhart comme un frère, ce baiser était significatif à ses yeux, elle voulait vraiment qu’il voit à quel point elle s’était attaché à lui et à quel point il comptait pour elle et comme elle aurait fait pour son frère elle pencha légèrement la tête avec un air assez gêné.

«  Je … je suis désolé de … de vous avoir inquiété … enfin je veux dire … je suis désolé pour tout ça … »


Elle releva le regard vers lui et après un moment elle ouvrit la porte de son placard pour prendre les couverts et de dresser la table, une table capable d’accueillir quatre personnes, donc elle n’était ni trop grande, ni trop petite. Les deux jeunes gens pourraient manger l’un en face de l’autre, ils pourraient discuter facilement ainsi. Cependant la jeune femme remarqua que Reinhart était un peu plus triste, et ceci  inquiétait la jeune infirmière. Elle s’avança vers lui et par réflexe et déposa délicatement  sa main sur le bras de ce dernier, comme elle l’aurait fait pour son frère et elle reprit d’une voix inquiète.

«  Quelque chose ne va pas ? »




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Mar 19 Jan - 16:51

Avec Risa dans ses bras, Reinhart avait un semblant de bonheur. Elle était, là, la petite-sœur qu’il n’avait pas, comme un remplacement pour ce petit-frère qui ne voulait pas de lui. Il s’était presque attendu à ce qu’elle le repousse, mais au contraire, elle accepta son étreinte sans rechigner.

Il pouvait la remarquer se détendre dans ses bras, ce qui le soulagea. Mais au-delà de ça, quelque chose le surprit. Elle parla, deux petits mots qui le firent sourire. Si, dans cet instant, il avait l’impression d’avoir une sœur dans ses bras, il remarqua que c’est réciproque. Ainsi, à ce même instant, elle le considérer un peu comme un grand-frère.

Cela ne pouvait pas lui faire plus plaisir et le rendre plus triste à la fois. Instinctivement, il resserra son étreinte autour de la douce infirmière et lui caressa doucement les cheveux.

Il la garda ainsi encore quelques temps avant de la relâcher. De toute évidence, elle allait mieux, et en plus de la remercier avec des mots, elle déposa un baiser sur sa joue. Il fallait l’avouer, c’était la première fois que quelqu’un posait ses lèvres sur son corps. Il aurait dut en rougir, mais quelque chose en lui lui dit qu’il n’y avait pas de raison, que cet acte qu’elle avait fait était tout à fait normal.

« Ah… Ne vous inquiétez pas, ce n’est rien… »

Il ne sut que répondre de plus à ses excuses. À ses yeux, ces excuses n’avaient pas de raison d’être. Elle n’était pas fautive, c’était plutôt sa faute à lui. Mais il n’osa pas s’excuser. C’était passé, alors pas la peine de remuer le passé.

Après ceci, elle mit la table, et il la regarda faire. Il aurait pu l’aider, mais c’était encore une fois une chose qu’il ne savait faire et se refusait à faire.
Alors qu’il la regardait, il songeait à son frère. Ce moment de proximité qu’ils venaient de vivre à l’instant lui avait remis en mémoire sa relation défaillante avec son frère.
Cela devait se voir, car bientôt il fut sorti de ses pensées. La main que Risa avait posée sur son bras l’avait ramené à la réalité et de toute évidence elle s’inquiétait de sa mine. Il lui sourit, pour la rassurer et secoua doucement la tête avant de répondre.

« Ce n’est rien. Je pensais juste à mon petit-frère. Ne vous inquiétez pas. »

Au fond de lui il avait envie d’en parler, mais aussi il ne souhaitait pas imposer ça à sa collègue. Par fierté, il n’en dit pas plus, mais souhaita du fond du cœur qu’elle lui pose plus de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Sam 23 Jan - 21:20


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune autrichienne était réellement inquiète pour son collègue, enfin elle pouvait le qualifier de frère à présent. Risa est une personne qui s'inquiète assez facilement, surtout lorsqu’il s’agit d’un proche et notre petite brunette s’attache facilement, la preuve, Reinhart est devenu son frère, si l'on peut dire. D’une certaine manière, elle se voyait déjà se confier, passer du bon temps en sa compagnie, et elle espérait qu’il en ferait de même.

D’ailleurs il venait un peu de le faire, en parlant de son frère. Elle était heureuse d’en savoir d’avantage sur lui, il devait lui ressembler, du moins c’est ce que Risa supposait. La jeune infirmière lui sourit en l’attirant vers la table, elle aimerait en savoir plus sur lui et son frère. Ils devaient avoir une relation fusionnelle, comme Risa et ses frères et puis il doit certainement lui être d’une grande aide si ce dernier est à l’académie. Après tout, son collègue était professeur alors, il pouvait éventuellement revoir avec son frère des choses qu'il aurait du mal à assimiler. Elle voulait en savoir plus, alors elle reprit en installant son invité à table.

«  Votre petit frère ? Comment s’appelle-t-il ? Vous savez j’ai un petit frère aussi, ça nous fait encore un point commun. »

Elle sourit de nouveau et parti dans un premier temps chercher une carafe d’eau en verre, avant de finalement retirer ces plats de la cuisson et ces brochettes était vraiment parfaites comme d’habitude, elle dressa ces dernières sur un plat avant de finalement faire de même pour ces nouilles aux légumes. Risa prit les plats dans chacune de ses mains avant de finalement les déposer sur la table et elle servit son invité dans un premier temps avant de se servir. La jeune femme laissa les plats sur la table avant de prendre place en face de son collègue.

L’autrichienne était encore intéressée par le fameux petit frère de son collègue, elle voulait en savoir plus sur lui, leur relation de manière générale et puis cela n’empêcherait pas Risa de parler de sa condition passée avec ses frères, après tout, ce n’est pas le genre de tableau familial auquel on pourrait s’attendre.

«  Vous …. Vous vous entendez bien tous les deux ? Je veux dire, vous devez être fusionnels si vous avez grandi ensemble…. »

Risa n'avait pas eu l'occasion de grandir avec un de ses frères alors, si Reinhart avait eu cette chance qu'elle n'avait pas eu, elle en serait heureuse pour lui. Néanmoins, elle n'envisageait pas le pire, les relations frères, sœurs se doivent d'être fusionnelles, du moins c'est ce qu'elle pensait.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Dim 24 Jan - 17:35

Risa l’invita muettement à se rendre à table. Il s’y laissa entrainer sans sourciller, en y apportant son verre de jus de fruit. Il ne s’installa pas tout de suite à table, restant debout à côté de la chaise en discutant avec la demoiselle qui semblait véritablement intriguée par ce qu’il avait à dire, et surtout par sa relation avec son frère.

Mais lui n’était pas aussi enthousiasmé par cette relation que la jeune demoiselle semblait l’être. Si elle voulait en savoir plus, elle le lui dirait, mais c’était un sujet qu’il n’aimait pas vraiment aborder. Sa relation avec son Rui était toujours douloureuse et difficile.

« Il s’appelle Rui. Un prénom typiquement japonais, pas comme le mien. C’est un compositeur dans l’âme. Un bon élève, doué. Il a de l’avenir. »

On pouvait sentir l’émotion dans sa voix. De toute évidence, il aimait beaucoup son frère, il en était fier. C’était loin d’être réciproque, mais juste pour lui, son frère était important, peu importe ce qu’il pensait de lui. Cette situation était difficile pour lui et lui pinçait le cœur.

Dans ses pensées, il s’installa à table tandis que la demoiselle apportait des plats tous plus appétissants les uns que les autres. C’était impressionnant pour Reinhart. Il avait vu son hôte faire ces plats mais se demandaient toujours comment un tel miracle était possible. En remerciant l’infirmière, il avait hâte de pouvoir enfoncer ses crocs dans la nourriture.

« Nous n’avons pas grandis ensemble, malheureusement. Je n’étais même pas au courant de l’existence de Rui avant qu’il entre à Saotome. Apparemment, lui était au courant de mon existence, et il ne m’a jamais aimé. Je n’ai jamais compris pourquoi. »

Il soupira. L’amertume était audible dans sa voix. Bien sûr, il voulait avoir une meilleure relation avec son frère, mais cela lui semblait impossible.

« J’espère que vous vous entendez mieux avec votre frère que je m’entends avec le mien. »

Un sourire s’afficha sur son visage. Il voulait qu’elle lui parle de son frère, pour lui faire oublier son propre frère ou lui donner un aperçu de ce qu’il aurait pu vivre avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Sam 30 Jan - 20:51


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune femme ne toucha pas à son assiette, elle écoutait attentivement son collègue. Rui, c’est un bien jolie prénom, d’un côté cela lui rappelait le prénom de son petit frère, Ritsu, au moins ils ont la même lettre. Risa souriait en écoutant son collègue parler, il avait une certaine émotion dans sa voix, il aime son frère et ça se voit, Risa aime également ses frères seulement, pour l’un des deux une grande distance les sépares, elle espère le revoir bientôt en tout cas. La jeune femme lui sourit avant de saisir un de ses couverts.

«  Rui ?  C’est très jolie comme prénom, en tout cas, vous devez vraiment tenir à lui, vous en parlez avec une certaine émotion. »

Elle commença seulement à manger doucement, tout en restant attentive face aux dires de son invité. Cette discussion lui faisait repenser au moment où elle a su l’existence de son frère ainé et de la double vie de son père. Au début Risa n’aimait guère la situation, seulement lorsqu’elle a rencontré son frère, son regard était devenu plus pétillant. Elle avait toujours rêvé d’avoir un grand frère et ce jour-là ce souhait s’était réalisé, elle avait passé de bons moments avec ses frères, jusqu’au moment où elle fut contrainte à partir. Le regard de la jeune demoiselle montrait une certaine compassion, voir même tristesse face  à ce que lui racontait son collègue. Finalement leurs destins n’étaient pas si éloignés que ça, seulement, connaitre ce côté de lui était poignant, Risa espérait de tout cœur que cela allait s’arranger. Lorsque son collègue lui posa cette question indirecte, elle déposa son couvert avant de reprendre.

«  Hum … en fait, ça fait déjà quelques années que je n’ai pas vu mon petit frère alors … mais avant nous nous entendions très bien. Mais je vois mon grand frère en revanche vu qu’il est à l’académie, mais nous ne sommes pas de la même mère alors … personne ne fait le rapprochement. »

Elle fit une petite pause avant de reprendre. Elle venait de livrer des informations que peu de gens connaissent, à vrai dire pour le moment il est le seul à connaitre la situation de la jeune femme.

« Pour revenir à votre frère, je suis sûre que ça va s’arranger, peut-être qu’il réagit ainsi à votre égard, car vous n’avez pas été présent à ses côtés durant l'enfance ou bien qu’il a peur de vous connaitre alors pour se protéger, il vous fait croire qu’il vous déteste. »

Elle lui souriait, elle le pensait sincèrement, après tout un frère ne peut pas rester éternellement en froid avec le sien, son petit frère doit certainement vouloir le connaitre, mais ne sait pas comment l’approcher.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Lun 1 Fév - 10:49

Se voir ainsi écouter rappelait à Reinhart les cours qu’il donnait. Cependant, il y avait de majeures différences entre ses cours et cette discussion. D’abord, il n’y avait en face de lui qu’une seule personne qui écoutait ses cours. Ensuite, cette personne écoutait vraiment ce qu’il disait. Et enfin, il mettait beaucoup plus de cœur dans cette discussion que dans les cours qu’il faisait.

Lorsqu’elle remarqua l’amour qu’il portait pour son frère, il ne put que sourire et hocher un peu la tête. Bien sûr qu’il aimait son frère. Les membres d’une même famille ne sont-ils pas censés s’aimer ? C’était probablement l’une des seules choses pour lesquelles les pensées du professeur ne différaient pas de la norme. Seulement, il aurait aimé que cet amour soit réciproque.

Il voyait de la compassion dans les yeux de son interlocutrice et d’un certain côté, au fond de lui, ça le dérangeait. Ce qu’il avait dit, ce n’était pas pour obtenir de la compassion. Il n’avait pas besoin de la pitié des gens, à part quand ça l’arrangeait. Mais il se garda bien de le dire. Pour le moment, elle n’avait pas exprimé verbalement sa pitié.

Sur elle, il en apprenait sans le demander. Elle parlait de sa relation avec son petit-frère et il apprit qu’elle avait aussi un grand-frère, lui aussi à l’académie. Il trouvait ce genre de coïncidences intéressantes, se demandant même si ce n’était pas voulu par les personnes en question ou par une autorité supérieure.

« Non. Je crois qu’il me déteste vraiment. Je le vois dans ses yeux. »

Il n’en dit pas plus et commença à manger, n’hésitant pas à complimenter la demoiselle sur sa cuisine qu’il appréciait véritablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Dim 7 Fév - 11:04


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune demoiselle était un peu triste, elle était sûre pourtant que son frère devait l’aimer, mais après tout elle ne le connaissait pas, alors comment pouvait-elle être sûre ? En tout cas, elle voyait que parler de son frère ou même de relation familiale de manière plus générale, ne lui plaisait absolument pas, dans un premier temps avec sa façon de lui répondre et de son regard, mais également par le fait qu’il ne posait pas de question pour connaitre d’avantage la demoiselle. Alors Risa décida de se taire, de ne rien dire par rapport à s a phrase précédente, elle continua à manger et reprit seulement à la suite de son compliment.

« Merci, je suis contente que cela vous plaise. Si vous le désirez, je pourrais vous en donner pour ramener avec vous, s’il y en reste assez. »

Elle était généreuse notre petite infirmière, mais c’est dans sa nature, elle aime faire plaisir à son entourage, de n’importe quelle manière et si son invité appréciait ce qu’elle faisait, c’était la moindre des choses de lui proposer cela. Néanmoins en continuant de manger la jeune demoiselle se rendit compte de son erreur précédente, elle avait appelé son invité « grand frère », car elle le considère comme tel, mais maintenant qu’elle voit que c’est un sujet sensible, elle s’en voulait. Cela lui a certainement fait plus de mal qu’autre chose, elle déposa de nouveau ses couverts avant de saisir son verre.

«  Je tenais à m’excuser pour tout à l’heure, en plus de ma mauvaise conduite, je vous ai fait du mal en vous appelant « grand frère », je suis sincèrement désolée de vous faire autant de mal … »

C’était bien Risa, se rendre compte de ses erreurs bien après, mais peut-être que son collègue éprouve le même sentiment vis-à-vis d’elle, peut-être qu’il la voit comme sa petite sœur, mais dans le doute elle préférait s’excuser, car après tous les révélations que ce dernier apporta sur son frère montrait bien son ressenti et Risa avait comme perçu de la tristesse. Alors il était tout naturel de s'excuser pour cela, elle lui avait fait rappeler sa condition avec son frère qui était pour le moins douloureuse.

La jeune femme but une gorgée d’eau avant de reprendre à manger doucement, elle se demandait ce qu’elle pourrait bien lui demander, il posait peu de question, alors ce ne sera pas facile. Pourtant Risa trouvait que d’une certaine manière ils se ressemblaient, déjà ne serait-ce que pour leur situation fraternelle respective. Alors elle arrivera bien à trouver un sujet de conversation.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Dim 6 Mar - 14:36

L’infirmière n’insistait pas. Il semblait que la façon que Reinhart avait de parler de son frère attristait la demoiselle mais le professeur ne le remarquait pas, puisqu’il ne remarquait que très peu de choses quand il était question des humains. Lui-même n’était pas particulièrement réticent à parler de son frère, de sa famille, ça lui était juste… indifférent. Car pour lui, la famille, la sienne en tout cas, n’est rien de particulier, rien d’intéressant et rien qui vaille la peine d’en parler, si ce n’est Rui.

Le repas était bon, vraiment, il appréciait, et son compliment envers son hôte était des plus sincères. Cependant, il ne pouvait pas se permettre de répondre favorablement à sa proposition.

« C’est très gentil, votre proposition me touche beaucoup, mais je ne pense pas savoir réchauffer un met aussi délicieux suffisamment bien pour lui rendre toute sa saveur. »

Il avait répondu avec un sourire, mais il craignait que la jeune femme ne le prenne mal encore une fois. Il était vrai que l’adulte n’avait absolument aucun talent culinaire, que ce soit pour la concoction de plat que pour y réchauffer. Comme il ne mange que rarement, voire jamais, chez lui, il n’a jamais de restes, et ne songerait jamais à rapporter les restes du restaurant.

Alors qu’il se régalait avec le repas qu’il trouvait digne d’un petit restaurant, miss Watanabe reprit la parole en prenant son verre. Elle avait l’air embarrassée et ceci intrigua son collègue qui releva la tête vers elle. Ces excuses lui semblait inadéquate, ne pas avoir lieu d’être. Souriant, il lui répondit avec un petit rire.

« Vous n’avez pas à vous inquiéter pour ceci, mademoiselle. » Il choisissait ses mots avec précaution mais parlait à cœur ouvert. « Je... Que vous m’ayez appelé ainsi ne me dérange pas… Au contraire… Je dois dire que ça m’a fait plaisir, de pouvoir, pour une fois, m’entendre appeler ainsi… »

Il reprit le repas après avoir bu une gorgée de son verre. Le silence s’installer et se demandait s’il fallait le laisser faire. Ce n’était pas bon pour la socialisation, mais il n’avait jamais eu l’habitude de discuter et ne savait pas entretenir les discussions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Sam 19 Mar - 10:16


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

Elle sourit à sa première réponse, ils ne venaient vraiment pas du même monde tous les deux. Risa n’avait pas vécu dans une famille très stricte, puisqu’elle vivait majoritairement avec sa mère et ne voyait que très rarement son père qui était marié à une autre. Elle aidait sa mère pour les tâches ménagères, elle apprenait la cuisine, elle s’occupait de son petit frère. Mais visiblement, son collègue lui n’avait pas eu ce genre d’environnement familial, mais plutôt un beaucoup plus stricte, beaucoup plus aisé, avec des précepteurs, des serviteurs. Risa ne méprisait pas ce genre de personne, elle estimait qu’il fallait une bonne diversité sociale, peut-être qu’aux yeux de certains c’est impensable, mais elle, elle trouvait ça normal. Économiquement, la jeune femme n’avait pas à se plaindre, elle possède un bel appartement, et a des revenus plutôt corrects alors, elle n’a vraiment pas de quoi se plaindre.

« Je vois, ce n’est pas grave. En tout cas, je suis touchée de voir que ma cuisine vous plait. »

Elle qui pensait avoir fait une bêtise, son collègue au contraire lui indiqua que ce n’était rien, pourtant la jeune femme avait réanimé des souvenirs en lui qui n’étaient pas spécialement agréables. Néanmoins, elle était touchée par les mots de Reinhart. Il vrai qu’elle voyait en lui, un grand frère protecteur, il est d’une certaine manière comme Luka, gentil, protecteur et soucieux des autres. Elle le considère ainsi désormais, mais peut-être que cela paraitrait déplacé de sa part. En réfléchissant à tout ça elle continuait de manger doucement avant de finalement s’arrêter pour reprendre la parole, elle avait une mine relativement gênée, mais elle le regarda néanmoins.

« Je … je vous considère véritablement comme un grand frère, vous êtes protecteur et gentil et lorsque je vous ai appelé ainsi, c’était … naturel et surtout sincère … mais cela peut paraitre déplacé de ma part … je m’en excuse. »

Ah, on pouvait reconnaitre ses origines japonaises, toujours très polie en s’excusant, c’est cette sincérité que beaucoup de personne appréciait chez elle. Son assiette était presque terminée, celle de son invité aussi d’ailleurs, elle continuait de manger doucement, mais ce qui la dérangeait c’était ce silence qui venait de s’installer. Elle n’aimait pas ça, mais alors pas du tout, elle se sentait mal à l’aise. Alors, elle afficha un léger sourire.

« Du coup … je présume que vous avez vécu dans un environnement plutôt aisé, je me trompe ?  Parce que, vous parliez de domestiques tout à l’heure, alors … j’en ai déduit ceci … je suis désolée, si cela parait déplacé encore une fois, je suis très curieuse …. »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Dim 20 Mar - 15:35

Reinhart s’en voulait tout de même un peu de ne pas savoir ni pouvoir accepter la proposition de son hôte. Elle était gentille et chaleureuse, ça lui faisait plaisir et lui réchauffait son cœur qui n’avait jamais vraiment connu de telles attentions. Ainsi il avait un peu l’impression de se sentir en famille, même s’il ne connaissait la notion de famille qu’à travers ce qu’il en avait lui. Il lui sourit en réponse.

Il continua à manger mais bientôt se senti l’estomac plein. Jamais n’avait-il eu l’habitude de manger beaucoup, son appétit montrait rapidement ses limites. Alors il posa ses couverts en resta droit sur sa chaise en observant sa collègue manger. Une nouvelle fois, il lui sourit, d’un air un peu heureux.

« Non… Ce n’était pas du tout déplacé… Ne vous excusez-pas. »

Il était sincère. Un peu, il la considérait comme une petite-sœur et ça lui faisait plaisir qu’elle le considère aussi comme un membre de sa famille, lui qui n’avait jamais vraiment eu de famille. Un silence s’installait, ça ne le dérangeait pas. Le silence avait toujours été son compagnon, un doux ami. Mais la discussion ne le dérangeait pas non plus. Il répondait volontiers aux questions qu’on lui posait.

« Ne vous excusez pas pour ces questions. Oui, j’ai grandi dans un milieu aisé. Mon enfance s’est déroulée dans une grande maison, entouré de domestiques, de gouvernantes et de précepteurs. Dans ma condition, il pouvait difficilement en être autrement. »

C’était probablement les seules choses dont il se rendait compte. En sortant de l’enfance, il s’était rendu compte de son état privilégier mais n’en tenait guère compte. Pour lui, c’était normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   Sam 26 Mar - 11:03


Un sauveur nocturne    



Set me free,
let me be

▬ Reinhart

La jeune femme écoutait son invité et bien entendu elle connaissait la condition de ce dernier. Elle l’avait reçu quelques fois dans son bureau, mais généralement cette charge était tenue par le médecin scolaire. Malheureusement, son dernier collègue était reparti aux Etats-Unis, cela avait procuré un certain vide chez la demoiselle. Après tout, elle l’appréciait beaucoup, elle s’était confiée et puis ce dernier avait découvert son secret. Ce secret qu’elle cachait à l’abri des regards, et contrairement à ce qu’elle avait pensé, son supérieur hiérarchique ne lui avait demandé aucun service en échange de garder ce secret, aucun service malfamé.

Enfin, là n’était pas le moment de repenser à cela. La jeune femme se contenta simplement de lui dire qu’elle était au courant de sa condition. C’est sûr qu’il n’avait pas d’autre choix que de rester confiné chez lui. Elle avait connu une période où il était interdit pour elle de sortir, la période où elle travaillait en tant que Stripteaseuse. Elle travaillait nuits et jours, et elle avait peu de moment de repos, les seuls moments étaient lorsqu’elle était « chez elle » et encore, elle était surveillée et parfois son patron passait des nuits ou des journées avec elle. C’était une vraie prison, d’ailleurs, elle s’étonne encore que ce dernier n’ait rien tenté, certainement parce qu’il voulait attendre que la jeune femme soit plus mature, ce qui pourtant était déjà le cas à l’époque. Mais bon ses souvenirs doivent être effacés.

Ils venaient de terminer le repas principal, il ne restait plus que le dessert, même si ce n’était pas de la grande pâtisserie, la jeune femme avait fait hier, une forêt noire. C’est une des rares pâtisseries allemande qu’elle adore, de la cerise, du chocolat et de la crème, tout ce qui ne faut pas manger en grosse quantité, et pourtant la jeune demoiselle fait tout le contraire, mais elle a de la chance elle ne prend pas. Elle en avait coupé une part à son invité, peut être que ce sera sa première forêt noire, alors elle lui expliquait l’origine de cette pâtisserie et elle lui énuméra les différents ingrédients présent dans cette dernière. Elle venait de passer une bonne soirée et cela risque de continuer, elle espérait pouvoir en passer de nouvelles avec son frère de cœur, seul le temps pourra le dire.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un sauveur nocturne [PV Reinhart]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un sauveur nocturne [PV Reinhart]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Sauveur Pierre Etienne ap mete KKchat Aristid ak Preval deyorr
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes
» Escapade nocturne [Galyana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: