Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mar 26 Jan - 17:16

NOM : Carlton.
PRÉNOM(S) : Morgan Wyatt.
SURNOM(S) : Momo.
ÂGE : 21 ans.
ORIGINE : Japano-britannique.
ORIENTATION : Pansexuel.
GROUPE : Master.
ANNÉE : 2ème année.
CLASSE : Classe B.
OPTION : Littérature.
Caractère
Morgan est une personne saine. Il fait partie de ces gens toujours calmes, doux, avenants, qui vous clouent sur place lorsqu'ils s'énervent devant vous, que ce soit la première fois ou non. Il émane de lui comme une sorte de sentiment de perpétuelle tranquillité, qui a le don de mettre les gens très à l'aise. En lui parlant, on se rend vite compte que ce n'est pas quelqu'un de mauvais, qu'il n'est ni fourbe ni indiscret, que c'est un bon ami. En effet, parce que ce n'est pas qu'une impression, Morgan est bel et bien ce genre de personne. Il sait que la gentillesse ne mène pas au chemin de la fortune, mais bien à celui de la richesse d'âme. Toujours à l'écoute des autres, c'est un jeune homme qui n'a pas peur d'utiliser son temps et son argent lorsqu'il juge cela nécessaire et/ou approprié au moment. Il chérit les relations amicales, toujours présent lorsque l'on a besoin de lui. Si vous vous rapprochez suffisamment de lui, vous verrez qu'il est tout à fait capable de plaquer une lourde et longue journée d'études s'il vous sait en mauvais état, que ce soit moral ou physique. Bien évidemment, cette générosité n'a pas toujours joué à son avantage, certaines personnes profitant ouvertement de lui, mais Morgan n'est pas spécialement rancunier. Face à son innocence, à sa bonne conscience, les gens viennent la plupart du temps d'eux-même s'excuser à lui, car il n'accuse jamais personne de quoi que ce soit. Il est simple de comprendre qu'il n'a pas réellement d'ennemis ou que, plus exactement, il ne considère personne comme en étant un. D'une certaine façon, l'on peut dire qu'il offre une confiance aveugle à tout le monde, parce qu'il songe que tout le monde a le droit à une chance d'agir ou de vivre autrement. Ayant connu dans sa vie des personnes souhaitant tout reprendre à zéro, ce n'est pas celui qui vous rappellera la fois où vous avez trop bu et vous êtes ridiculisé, ou quelque autre instant du genre. Quitte à parfois se mettre lui-même dans des situations délicates, il a toujours tenté de son mieux de sortir les gens de leurs problèmes.

Ce que l'on connait mieux de Morgan, sans avoir besoin de lui parler, c'est son éternelle paresse. Bien que ce soit un esprit très éveillé, et qu'il soit loin d'être bête, ce petit brun passe le plus clair de son temps à dormir. Et lorsque vous vous adresserez à lui, il aura toujours l'air de n'avoir pas assez dormi, de prier pour pouvoir faire une sieste. C'est une personne qui n'est pas paresseuse, et qui ne rechigne pas à la besogne, mais qui n'aime pas spécialement non plus les efforts inutiles et qui, n'en déplaisent à certains, économise donc ses forces. La plupart du temps, lorsqu'il doit faire quelque chose, ça n'attend pas dix minutes, mais s'il n'y a aucune obligation, il ne le fera purement et simplement pas. Tout à fait conscient de ses capacités, il ne s'inquiète pas d'être poussé dans la dernière case du choix de ses enseignants, ne cherchant de toutes façons pas à être le meilleur. Cette attitude posée lui cause parfois des problèmes, parce que l'on attend toujours de lui le meilleur, mais Morgan, sachant pertinemment que l'on lui en demandera toujours plus, joue la carte du retardement. Il préfère démarrer en douceur, pour avoir plus de temps dans les cieux, que de décoller maladroitement, dans l'élan d'adrénaline, pour finir le nez dans les orties. Le monde des idoles est une jungle sauvage, mais malgré ses airs de biche, il manœuvre sa progression avec une certaine expertise.

En réalité, tout au contraire de ce que l'on pense certainement de lui, Morgan n'est pas très sociable. Il a le don d'attirer facilement les gens à lui, mais ne sait jamais vraiment comment gérer ses relations, se révélant être d'une nature très réservée, très timide. Les gens se sentent bien avec lui, certes, mais il n'a jamais été dit que c'était réciproque. Souvent jugé sur son physique, brimé par les autres hommes qui ont souvent fait de lui leur bouc-émissaire, Morgan craint sans cesse d'être rejeté, d'être exclus d'une communauté et, par extension, de décevoir sa famille et ses proches. Bien qu'il soit très encouragé par sa mère, dans l'intimité Morgan reste ce maladroit jeune homme qui ne sait jamais où se poser quand il rentre dans un endroit inconnu. En classe, c'est toujours l'élève discret, qui ne s'assoit ni début, ni au fond, mais au milieu, pour que l'on ne se fasse pas d'avis particulier de lui. Ce n'est ni un cancre, ni un génie, et cette situation lui convient tout à fait. Dans sa vie "professionnelle", parfois appelé pour des défiles du fait de sa grande féminité gracile, Morgan fait de son mieux pour être enjoué, disponible, et pour n'embarrasser personne en cas de bourde. L'on peut dire que, lorsqu'il travaille, sa gêne, même si elle ne disparaît pas, s'estompe cependant suffisamment pour qu'il soit capable de ne pas bégayer.

Souvent, les gens pensent de Morgan que c'est une jeune femme. Et ce n'est pas un point qu'il juge dérangeant, se tenant à prendre soin de cette apparence le mettant en confiance. Quoi qu'il fasse, sa silhouette est élancée, ses épaules sont étroites, ses hanches doucement prononcées, il est donc loin d'être un homme viril. Ainsi, il a décidé, bien que ce soit une vraie épreuve sociale, de donner aux gens tout le loisir de penser qu'il est du côté du bouclier de Vénus. Les hommes, la plupart du temps, comme dit précédemment, ne supporte pas cette "faiblesse", et le problème est en réalité bien plus imposant lorsque Morgan tente de s'habiller de façon masculine, parce qu'il garde ce divin air efféminé même ainsi. Habillé comme un homme, il ne ressemblera jamais qu'à une charmante demoiselle flottant dans les vêtements de son compagnon. Il vaut donc mieux pour lui cultiver cette différence le rendant "normal". Si tout le monde pense avoir à faire à une fille, cela lui convient ainsi, au moins on ne lui pose plus de questions.

Mais il n'y a pas que l'apparence, à illusionner ainsi les gens. Morgan doit aussi se tenir, japonais oblige, à parler de façon typiquement féminine, à s'autoriser la complicité familière qu'on les demoiselles entre elles lorsqu'elles se connaissent bien, mais aussi à faire preuve d'un respect sans faille des traditions que sa mère lui a inculqués. Loin de se trouver normal lui-même, Morgan est un éternel complexé, mais face à l'aisance de la plupart des gens à s'émerveiller devant sa singularité, il ne peut se sentir qu'apprécier, qu'exceptionnel. Il n'en prendra bien sûr pas la grosse tête pour autant, mais, soyons francs, Morgan aime les compliments. Que l'on glisse entre deux phrases que sa jupe lui va bien, que sa coiffure est jolie, sont d'excellents moyens de se rapprocher de lui et de le mettre un peu plus à l'aise. Après tout, si les hommes pensent qu'il est faible d'être une pareille "tapette", ils sont bien loin du compte ! Faire attention à sa tenue, à son air général, à l'expression de son visage, au ton de sa voix, ajuster le moindre détail et, grand défi ; ne pas s'éterniser dans la salle de bain, ce n'est pas aussi simple que ça en a l'air. Morgan est passé par beaucoup de souffrances pour en arriver à cette apparence presque parfaite de femme, bien qu'il ne niera jamais être un homme en réalité, et lui rappeler que son travail est appréciable lui fera donc toujours plaisir.

Il ne viendra jamais de lui-même vous demander s'il est mignon, ou "jolie", parce que Morgan est certainement tout sauf vantard. Du fait d'être complexé par le fait d'être souvent écarté par une société qui n'accepte que difficilement cette "erreur de la nature", Morgan a plutôt même tendance à pousser les gens vers le haut à sa place. En cours, il n'y a pas de problème, il ne s'inquiète pas, parce que personne ne peut le juger sur des feuilles volantes, mais lorsqu'il s'agit du travail, un rien peut le plonger dans un profond état d'angoisse. La boule au ventre, la gorge serrée, Morgan connait très bien tout ça, lorsque les perfides serpents de la popularité tente de se débarrasser de lui en le poussant hors-course, mais il n'a tout bonnement pas la force de leur r-envoyer l'ascenseur, du fait de son grand coeur, et s'en verra malheureusement souvent pénalisé. C'est donc cette peur de mal faire, du fait que l'on remet souvent en question ses capacités réelles, qui expliquent qu'il sache si bien guider sa progression, afin de se tenir du mieux possible à l'écart de ceux qui n'hésitent pas à taper là où c'est douloureux.

Et si, maintenant, nous parlions un peu de ce que ce jeune homme aime, et de ce qu'il n'aime pas ? Évident du fait de son option, Morgan aime la littérature. Il se passionne tout particulièrement pour la philosophie, avec laquelle il peut exprimer et partager ses pensées, dans laquelle il est libre de débattre sur les fondations d'idées communes ou individuelles, et ce dans le cadre d'un échange ne pouvant en aucun cas être négatif. Lorsqu'un débat le passionne, c'est l'éclosion. Cette petite fleur fragile, légère, que l'on ose à peine caresser, s'ouvre et dévoile toutes ses plus belles couleurs. Lorsqu'un débat le passionne, oui, Morgan le fait comprendre à l'aide d'un vocabulaire toujours approprié, et de l'amas d'informations qu'il a stocké dans son esprit somnolant. Trouvez ce qui attise sa curiosité et vous découvrirez ce Morgan intrigué, prêt à chercher toute l'histoire d'un simple mot, simplement par intérêt pour ce à quoi les autres ne s'intéressent pas toujours assez selon lui. Bien sûr, le métisse est un esprit ouvert. Et s'il sait défendre ses opinions, il n'en écrase pas pour autant celles des autres. C'est un jeune homme qui aime que l'on lui montre qu'il existe une autre façon de penser, et que l'éducation joue parfois, voire presque toujours, un grand rôle dans le développement de chaque individus. Les cultures anglaises et japonaises étant toutes deux très introverties, très dirigées, la simple manière d'agir des gens suffit parfois à le plonger dans une profonde réflexion.

Ce que Morgan n'aime pas, on le voit vite lorsque l'on tombe dessus. Et vous aurez certainement souvent l'occasion, si vous êtes amis avec lui, de constater cela. Le petit métisse a une pure aversion pour les techniques de drague que l'on a tenté pour attirer son attention. Un rien le mettant mal à l'aise, que des gens se retournent dans la rue parce que quelqu'un a parlé fort en mots indélicats, c'est bien quelque chose qu'il n'aime pas. Ne sont pas rares les fois non plus où un homme, en passant, lui aura mit la main au dernier wagon, ou lui aura demander son numéro de téléphone. Quelques uns se seront même sentis plutôt stupides en lui mettant la main au paquet, sans savoir qu'il en avait un. Même si, au fond, le plus embarrassé aura malgré tout été Morgan, qui n'aime pas les contacts physiques. En effet, Morgan trouve déplaisant, comme la plupart des japonais, le fait de toucher quelqu'un d'autre, considérant cela parfois même comme sale. Cependant, avec les personnes qu'il apprécie, rassurez-vous, Morgan ne sortira pas le désinfectant à mains toutes les dix secondes. Tout au contraire, il sera même câlin ! Lorsqu'il se sent bien avec quelqu'un, protégé, apprécié, Morgan veut lui prouver tous ces bons sentiments, et cela passe parle fait de tenir la main de ses amis, quelque chose soit leur sexe, de parfois se blottir contre eux, ou même discrètement de leur caresser un morceau de peau lorsque cela est possible et, sur le moment, ne risquerait pas d'être déplacé.

Physique
Physiquement, ne nous mentons pas, Morgan est une femme. C'est tout du moins ce que pensent en général les gens qui le croisent. Et cette illusion est si réaliste que, la plus du temps, personne ne songe à l'éventualité qu'il soit autre chose que cette charmante demoiselle qu'ils zieutent. Mais comment, après tout, soupçonner quoi que ce soit ? Les apparences sont trompeuses, mais c'est bien complexe de s'en rendre compte. Après tout, Morgan s'habille principalement de jupe, de pantacourt, de short, de slim, et le tout accompagne parfaitement bien sa silhouette. Sans parler du fait que ses cheveux, terriblement longs, lui arrivant sous les fesses, sont pratiquement toujours attachés d'une façon différente. Un jour ce sera chignon, l'autre queue-de-cheval, un autre tresse, un autre encore peut-être qu'il les aura fait boucler... Une véritable torture, en soi, pour eux, mais laquelle est contrebalancée par toute l'attention et les soins qu'il leur offre en général. Dans sa salle de bain, c'est une collection d'après-shampoing, de masque, et le tout fait à base de produits naturels qui gardent soyeux et brillants ces longs filaments à la couleur de l'encre. Lorsqu'il était encore petit, sa mère les lui coupait souvent, et désormais le résultat est époustouflant : en plus d'avoir de solides cheveux, ceux-ci sont quelque peu épais, et tout simplement dans un surnombre lui conférant une véritable crinière de lion le matin. Sur laquelle s'extasient et râlent, le tout en deux temps distincts, souvent les coiffeuses chargées d'en faire quelque chose. Lorsqu'il n'est pas obligé de se cantonner à une tenue bien précise, à une coiffure bien précise, Morgan garde toujours, accrochés à l'aide d'élastiques, parfois de ruban de tissu, deux grelots que sa mère lui a offert. Son petit était tellement silencieux, tellement discret, qu'elle sursautait toujours à remarquer sa présence ! Ainsi, le moindre ses mouvements prévient de sa présence, ce qui évite pas mal de bonnes frayeurs à son entourage. Après tout, Morgan est difficile à apercevoir, lorsqu'il se tient calme. On pourrait presque ne pas le voir du tout, dans une pièce dans laquelle il serait pourtant seul. Mais si avoir des cheveux sombres pour un asiatique, c'est monnaie courante, il y a un élément curieux, surprenant, qui accroche le regard des gens.

Métisse, Morgan a hérité d'autant de points, ou presque, de l'apparence japonaise de sa mère, et de celle anglaise de son père. Lequel possédait de sublimes yeux bleus. Ni une ni deux, vous avez bien deviné, notre petit brun possède des yeux bleus. De grands yeux ronds, amplis de candeur et de douceur, de timidité, qui n'osent jamais vraiment vous regarder. Mais il n'y a pas que cela que l'on remarque en eux. Sphères honnêtes, les yeux de ce jeune homme ne savent pas mentir, tout comme lui, et trahissent facilement ses différentes émotions. Ce bleu océanique, profond, s'éclaircit parfois d'une joie, d'un intérêt, avant de fondre dans les abysses de ses craintes lorsqu'il se sent menacé, c'est inévitable semble t-il. Au fond, ses yeux sont toujours mélancoliques, nostalgiques, ce qui leur confère certainement cette grande douceur empathique, cet air de compréhension aimable. Quand certaines personnes brillent par leur énergie, leur façon de s'exprimer en s'imposant de leur éclat, Morgan est la chaleur que l'on croit premièrement froide, qui touche jusqu'au plus profond de votre peau de sa lumière éteinte, faiblarde, qui résiste cependant à tout. Et c'est tout ce courage patient que l'on lit dans ses yeux lorsque l'on le regarde suffisamment longtemps pour le décrypter.

Son visage en lui-même, adorable, est pourvu de traits fins, délicats, des traits en somme très féminins. Si certaines personnes se voient dotées d'un visage enfantin, ou bien d'un visage mature, l'on peut dire que Morgan tient dans l'équilibre fragile entre les deux. Les courbes dessinées de son visage lui donnent un air d'adulte, de jeune femme, quand la rondeur de ses joues, que l'on adore tirer, lui donnent un air d'enfant. Enfin, il se prête facilement à tout les rôles, selon la façon dont on le maquille. Mais venons-en un peu plus aux détails, que vous puissiez bien visualiser ce petit être. Vous ne verrez tout d'abord que très rarement son front, ou alors très partiellement. Celui-ci, presque perpétuellement, est caché par une frange cachant même en partie ses sourcils. Mais ce n'est pas là le fruit du hasard, ou d'une quelconque excentricité. Ayant subit un retour de flamme lors d'un incendie, lorsqu'il était encore enfant, ses sourcils sont en partie brûlés, ce qui ne repousse pas. C'est un véritable travail de les re-dessiner sans cesse, et avec cette frange couvrant, en bonus, un front qu'il possède relativement haut et large, il s'évite la peine de devoir s’atteler à cela tout les jours. Les illusions du maquillage font des merveilles, mais c'est bien l'unique "imperfection" que les maquilleuses auront à corriger. En ayant toujours prit grand soin, le grain de peau de Morgan demeure d'une légère teinte de pêche, sans qu'il ne semble avoir de pores réellement apparents. Et pour cause ! Tout les matins, dès le réveil, il se passe une rasade d'eau froide sur le visage pour se réveiller, ce qui l'hydrate légèrement, et resserre ses pores. D'une pierre deux coups ! Mais poursuivons. Le nez du jeune homme, chose surprenante, est réellement petit comparé à la moyenne. En plus d'être, chose peu courante encore une fois chez les asiatiques, si joliment en trompette. Ses lèvres, quant à elles, sont fines, elles ne choquent pas au regard, bien qu'il lui arrive parfois de les presser entre elles lorsqu'il est nerveux, manie dont il tente de se débarrasser afin de ne pas les abîmer. Il est d'ailleurs à noter que Morgan a presque toujours sur lui un stick à lèvres, au cas où. Son menton, enfin, pointe légèrement vers le bas, ce qui rend relativement harmonieux bien que ce soit en général un signe de maturité expressive. Il ne possède pas de rides particulières d'expression, bien qu'il ne cache pas avoir de belles petites fossettes lorsqu'il sourit, du fait d'avoir des joues rebondies.

Dépêchons-nous, avant que vous ne soyez trop fatigués ! Morgan possède des épaules étroites, ce qui est en général plus courant chez les femmes que chez les hommes, comme le fait que celles-ci soient rondes. Le grand moment approche. Comment Morgan fait-il pour se faire passer pour une femme, s'il ne rembourre pas de soutien-gorge ? Parce que, oui, bien ce que soit un secret, Morgan ne cherche à tromper personne, laissant aux gens croire ce qu'ils veulent sans toutefois réellement chercher à influencer leur avis. Pour ce détail, il s'agit d'une malformation. Oui oui, une malformation. Fait étonnant, mais n'étant pas rare pour autant, Morgan ai victime d'une malformation avançant sa cage thoracique par rapport à son axe réel, donnant l'impression que son poitrail est bondé, et donc qu'il possède de la poitrine. Une très faible poitrine, certes, mais tout de même suffisamment pour que ça ne fasse qu'accentuer son étrangeté. Morgan, à sa façon, à su tirer profit de tous ces petits défauts auxquels se seraient arrêtés beaucoup de personne, afin de s'adapter à un environnement où l'apparence compte tant que l'on ne la regarde pas vraiment avec précision. En descendant légèrement, nous parviendrons à son ventre. Celui-ci, sans que personne ne sache pourquoi, reste toujours aussi plat. Morgan a beau beaucoup manger et ensuite beaucoup dormir, il semble brûler sans cesse toutes les calories qu'il ingurgite, ce qui lui permet de garder la ligne, bien que ce fait rende impossible pour lui de se débarrasser de ses cinquante kilos tout mouillé. Mais, en parlant poids, vous vous demandez peut-être quelle taille fait le métisse ? Eh bien, fait courant cette fois-ci aussi bien chez les japonais que les anglais, Morgan se révèle être plutôt petit. En effet, il ne fait qu'un mètre cinquante-cinq, ce qui lui bloque la voie pour le mannequinat professionnel bien qu'il ne fasse que se servir de sa branche inférieure comme tremplin. En descendant encore, nous parviendrons à ses hanches. Légèrement prononcées, elles sous-entendent que Morgan serait une excellente mère, bien que cela soit impossible, et lui causent souvent bien des soucis. Allez donc faire rentrer ces courbes dans un jean d'homme sans que ça ne vous offre avec d'entendre que vous n'êtes pas assez gros ! Enfin, nous parvenons à ses jambes. Galbées, douces, celles-ci ont subit l'assaut de lasers afin de le débarrasser, comme d'autres parties discrètes de son corps, de toute pilosité, afin qu'il ne soit plus embêté par ce soucis-là. A Dieu, disgracieux poils ! C'est au moins l'avantage pour lui de pouvoir l'habiller court en été, et de ne pas passer pour un yéti. Ses pieds, petits, trouvent difficilement chaussures qui leur aillent, mais il peut toutefois se servir chez les femmes sans problème, allant des ballerines aux bottines et petits escarpins selon ses envies. Appréciez donc désormais l'élégance de sa démarche, la façon tout à fait naturelle qu'il a de se déplacer avec des talons aux pieds quand beaucoup d'autres, femmes et hommes confondus, imploreront le ciel pour ne pas se massacrer une cheville. C'est toute une affaire, d'être une femme sans en être une !
Histoire
Dehors, il faisait froid, le temps était venteux, lorsque Morgan est venu au monde. Né au Japon, il a vite été choyé par des parents l'ayant beaucoup attendu. La grossesse de sa mère avait été complexe, difficile du fait d'une santé fragile, et le petit vint au monde avec un léger problème de température (celle-ci tombant régulièrement vertigineusement). Il fut mit en couveuse, rapidement, et y demeura plusieurs jours, pendant lesquels sa mère échappa souvent à la surveillance des infirmières pour venir le voir. Elle lui murmura, des nuits entières, que son bébé deviendrait un homme, en pleine santé, un enfant fort et qu'il vivrait une longue vie. Et elle ne fut pas loin du compte ! Morgan se rétablit petit à petit, son corps récupérant une température stationnaire suffisamment longtemps pour qu'il puisse enfin sortir de sa couveuse. Ses Sekai Nakamura, sa mère, et Jonathan Carlton, ses parents bien-aimés, lui offrirent toute son enfance de nombreux jouets, de nombreux présents, veillant au bonheur d'un enfant calme, discret, d'une introversion qui préoccupa très tôt ses enseignants. Mais Morgan ne semblait ni embêté par ses camarades, ni agité d'une quelconque soucis. Il fut choqué, quelques temps, un jour où la maison familiale prit feu à cause de la sécheresse du champ l'entourant, pendant lequel il fut heureusement seulement superficiellement blessé, et sa vie retrouva encore une fois son court normal. Rien ne semblait l'atteindre vraiment, trop naïf pour continuer à avoir peur sembla t-il.

En réalité, douce prémisse, un fait se révéla à l'adolescence avoir échappé à la vigilance des adultes. Et cela s'intensifia à l'arrivée au collège. Morgan ne ressemblait pas du tout à un garçon, il souhaitait laisser pousser ses cheveux, se sentait gauche et maladroit dans des vêtements masculin. Ses parents, ne souhaitant pas le braquer après les peurs qu'ils avaient déjà eu de le perdre, lui autorisèrent ce qu'ils prirent tout d'abord comme une fantaisie. Mais les années passant, Morgan ne changea pas d'optique. Bien que son père eut énormément de mal à se faire à cette particularité chez son enfant, qu'il brima souvent, sa mère elle le protégea toujours de tout son amour, répliquant toujours sans hésitation que, peu importe quelles formes prendraient la confiance et le bonheur de son fils, elle les accepteraient toujours. Cette femme, forte, décidée, si loin du caractère que l'on imaginait aux japonaises, apprit à Morgan les traditions de son pays comme si elle avait eut une fille. Elle fut le rempart de son fils face aux moqueries des autres, face aux commentaires salés des enseignants qui menacèrent plusieurs fois d'exclure l'adolescent de son établissement. Ils déménagèrent, ce qui échauffa encore les nerfs du paternel, afin que le brun puisse tout reprendre à zéro, et, après avoir expliqué la délicate situation au proviseur de son nouveau collège, Morgan ne rencontra plus de réels problèmes avec l'administration, bien qu'il fut impossible de faire cesser les commérages. Il demeura fort face à toute la populace l'excluant, mais céda souvent aux larmes une fois de retour chez lui.

Son adolescence, malheureusement, se fit presque entièrement ainsi, entre les élèves le frappant parfois, d'autres fois l'insultant. Il supporta longtemps les menaces aussi bien physiques que psychologiques, sans trop savoir lui-même lesquelles étaient les plus douloureuses, et vint enfin la délivrance. Toutes ses années, sa mère avait apprit à Morgan à jouer de la musique pour s'aérer l'esprit, se décharger de la douceur d'être si différent des autres, mais il excellait dans la musique dans une autre facette de celle-ci. Sa voix, claire, capable de monter dans d'impressionnants aigus, lui fit remporter des concours avec la chorale qu'il avait rejoint et, cela nicha bien vite une idée dans l'esprit bienveillant de sa génitrice. Celle-ci, après de longues discussions avec son époux, propose à Morgan de rejoindre la Saotome Gakuen. L'inscription serait coûteuse, bien sûr, et il faudrait avoir un niveau fidèle au rendez-vous, mais elle ne douta à aucun moment que son fils en soit capable.

Le métisse se jeta coeur et âme dans ses études, se couchant parfois très tard pour être certain d'avoir bien mémoriser une notion et, fort heureusement pour lui, il passa l'examen avec un certain succès ! Pas de classe A pour lui, plusieurs points lui ayant manqué, mais il fut accepté dans une classe B. Il suivit d'ailleurs celle-ci toute sa scolarité, pendant laquelle il s'accrocha pour ne pas être négativement distancer par le niveau d'enfants d'artistes, d'enfants riches, d'enfants qui avaient toujours tout eut en poche. Il fit de son mieux, et parvint finalement enfin à son Master. La première année se passa sans douleur, par chance, mais la deuxième s'annonça plus compliqué, avec l'arrivée de nouveaux relevant encore le niveau. Petit à petit, Morgan grimpa, tout en douceur, comme les notes somptueuses de sa voix, pour aller rejoindre les étoiles. Mais ce n'est pas encore gagner. Il va lui falloir subir encore une deuxième année de Master, puis encore une autre. Et l'avenir n'est pas encore gravé dans le marbre.  
PSEUDO : Biscotte.
ÂGE : 18 ans.
PERSONNAGE SUR L'AVATAR : Fuuchouin Kazuki  — GetBackers!
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM : En voyageant entre des partenariats.
AUTRES : Très joli design général !



Dernière édition par Morgan W. Carlton le Jeu 11 Fév - 16:56, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mer 27 Jan - 10:38

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche! ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mer 27 Jan - 14:05

Bienvenue sur Saotome Gakuen !
Bonne chance pour terminer ta fiche !
Tiens, un autre garçon avec une bouille de fille. J'adore le caractère de Morgan. Il est si kawaii youpi
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mer 27 Jan - 21:06

Merci beaucoup à vous deux !
J'avance lentement mais sûrement. x")
(Haku, soutenons-nous entre petites natures ! x"D)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 38

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mer 27 Jan - 21:33

Bienvenue ! J'espère que tu t'amuseras avec nous ! pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mer 27 Jan - 22:34

Bienvenue sur le fo ~ ^-^ Bon courage pour la fin de ta fiche ~
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mer 27 Jan - 23:25

Merci beaucoup, vous deux ! :"3
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Jeu 28 Jan - 10:19

Bienvenue parmi nous mon biquet ~ ♥  

J'adore le début de ta fiche *^*  j'ai vraiment hâte de voir la suite ♥
Je sens que nos chemins vont se croiser '^' ~

En tout cas, je te souhaite une excellente continuation pour ta fiche et si tu as la moindre question n'hésites pas ♥

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Jeu 28 Jan - 18:13

Hey, grand gaillard ! x")
Merci pour les compliments, je suis remotivé à continuer ! >W<


Dernière édition par Morgan W. Carlton le Mar 9 Fév - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 150

Bourgeoise violoniste

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Dim 31 Jan - 13:36

Bienvenue sur le fofow ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mer 3 Fév - 0:25

Merci beaucoup ! J'ose espérer que je pourrais finir le tout ce soir. ~
Dernière ligne droite : plus que l'histoire !
Edit : Whouw ! Enfin terminé !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   Mer 3 Fév - 20:03

Bien bien mon biquet ♥

Alors j'A-DO-RE ta fiche ♥, dans sa globalité elle est vraiment très bien écrite, j'adore la façon dont tu as décris ton personnage :3 Pour ce qui est de l'histoire, elle est vraiment très touchante je trouve, surtout au passage où on apprend qu'il subit les moqueries des autres tout ça ;w;  *hug télépathique* Donc pour moi tout est vraiment parfait ♥ J'espère qu'on pourra avoir un lien et qu'on se recroisera ;) ~
Si jamais tu as des questions n'hésite surtout pas


   
Tu peux désormais aller recenser ton avatar. Et maintenant que tu fais partit de la famille il te faut rp, pour cela passe une demande, et qui dit rp dit lien alors n'oublies pas de faire ta relationship. De plus il est important que tu fasses une demande de logement histoire d'avoir un toit où dormir ! N'oublies pas de faire un tour du côté des news pour être au courant de tout et bien sûr la zone flood t'ouvre ses bras, mais attention aux abus ;)
   Sur ce, bon rp sur le forum !

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Morgan W. Carlton - L'étrangeté à la britannique. Mais pas que.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Étrangetés humaines
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.
» ☇ mes amis, je me lave les mains de ces étrangetés. (spirit&maafa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: The secrets moments :: Présentation des personnages :: Archivées-
Sauter vers: