Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Mar 16 Fév - 20:56

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

Le bruit de l’eau ambiançait la pièce, l’environnement était sombre et pour cause, il y avait une véritable averse dehors et cela n’avait pas vraiment empêché le jeune anglais à dormir comme un bébé, néanmoins il s’était réveillé avant le réveil de son téléphone. Il resta un moment avec son téléphone et comme à sa petite habitude il envoya un message à son petit-ami pour lui souhaiter une bonne journée d’avance et dire qu’il l’aimait. Ce petit message le fit sourire, bizarrement depuis qu’il était avec Thusia, sa vie était légèrement mieux, seulement, il y avait quelques prises de tête, mais tout revenait vite à la normal. Eliot se leva finalement de son lit pour aller à la douche, aujourd’hui il sentirait le chocolat, c’était son envie du moment. Pendant que l’eau ruisselait sur son corps aux reliefs parfaits il pensait un peu à sa situation, il était en couple avec Thusia, seulement Eliot restait un peu sur sa faim quelques fois, Eliot est assez porté sur l’activité sportive en couple si l’on peut dire, seulement avec Thusia cette activité baisse, mais Eliot ne tient pas à brusquer sa perle rare, alors il se retient. Finalement, grâce à Thusia, l’anglais a bien évolué, pour rien au monde Eliot voudrait changer sa situation actuelle.

En sortant de sa douche, le jeune homme sentait irrésistiblement le chocolat, pour le moment il enfila son uniforme et se prépara au niveau de sa coiffure et s’appliqua un parfum de marque assez envoutant. Le jeune homme prit ses affaires et son portable avant de gagner sa salle de classe et de passer toute sa matinée en cours. On ne peut pas dire qu’Eliot soit à fond dans ses cours, il resta rêvasser en regardant par la fenêtre et il eut une idée, il envoya un message à son petit-ami pour lui proposer de manger ensemble à midi. Et il sourit de nouveau lorsque la réponse de son amant fut positive. Alors à midi l’anglais s’empressa de le retrouver devant sa salle, et en l’apercevant il sourit encore et l’embrassa sur la joue assez rapidement et ni vu ni connu avant de finalement engager le pas vers le réfectoire et ils mangèrent ensemble. Ils discutèrent de tout et de rien en vérité, comment la journée s’était passé et bien entendu Eliot fit quelques allusions juste pour le taquiner. A la fin du repas, Eliot l’entraina dans un endroit où il y avait peu de passage pour l’enlacer et l’embrasser avant de finalement le laisser repartir, il voulait vraiment recharger ses batteries, car ce soir malheureusement il ne pourrait pas passer du temps avec lui.  Le jeune homme devait travailler une chorégraphie qui se devait attirante, c’était le point important qu’avait souligné un de ses professeurs. Mais il avait largement le temps pour la créer, alors le jeune homme s’est dit qu’il pourrait tester un nouveau style de danse, le pole dance, c’était une danse provocante et sensuelle à la fois, ce qui pourrait lui convenir.

Le jeune homme venait de terminer ses heures de cours de l’après-midi, son premier réflexe fut de se diriger vers les dortoirs afin de se changer. Il opta pour un jogging coréen assez moulant au niveau des hanches avec des petites fermetures décoratives sur les poches avant. En haut il prit un débardeur avec des motifs bleus turquoise et une veste de jogging assorti à son bas et de bonnes baskets, pas une tenue très très glamour, mais bon il faut bien avoir une tenue parfaite pour le sport. Il prit la direction de la salle de danse et il se doutait qu’il allait être seul dans cette salle, alors il enleva sa veste et resta en débardeur et commença quelques échauffements avant de finalement faire une danse assez cardio, sur une musique assez américaine, la chorégraphie était assez sensuelle, il trouvait, certainement que cela vaut mieux que du pole dance, pourtant la barre était à côté de lui. En soupirant, il attrapa la barre et changea de musique, les paroles étaient évocatrices, parfois il faisait du play back sur ces paroles et repensait au strip qu’il avait fait à son ex sur cette musique.  Ses mouvements étaient plus sensuels que les précédents, son corps d’une certaine manière ne faisait plus qu’un avec la barre. Il imitait à certains moments le semblant de gémissement. Seulement l’anglais était observé certainement depuis le début, néanmoins il termina sa danse et à la fin il se redressa de manière sensuelle en ressortant légèrement son postérieur, laissant ainsi une magnifique vue à la personne présente dernière lui. Pour le moment il avait les yeux fermés tentant de reprendre son souffle correctement.


Musique ~ :
 

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Mer 9 Mar - 17:07

La pluie tombait à verse, à l’extérieur de l’appartement. Un rideau de gouttes filtrait la lumière du matin, assombrissant la chambre d’Ushio. Celui-ci couché dans son lit, la tête posée sur l’oreiller, regardait à travers la fenêtre, sans la voir vraiment, cette averse qui menaçait d’engloutir le monde.

Le réveil n’avait pas encore sonné, mais le dernier carnet d’Ushio était déjà sur le sol. Ce qu’il avait appris dans ces écrits qu’il avait lui-même rédigés l’avait bouleversé. Son humeur aussi noire que le ciel, il ne savait pas quoi faire, et surtout, il n’avait plus envie de rien faire, espérant que tout ceci n’était qu’une blague, ayant pourtant pu rapidement voir que ce n’était pas le cas par les diverses choses qui n’avaient pas manqué de changer depuis ces quatre ans.

Ce matin-là, il n’alla pas en cours, malgré l’insistance de la femme qui devait s’occuper de lui. Elle lui avait préparé son petit-déjeuner et même les vêtements qu’il pouvait mettre pour se rendre à l’école, mais il ne bougea pas de son lit, les yeux toujours rivés sur le flot de gouttes.

Dans ce lit, il passa une bonne partie de sa journée, sans manger, sans boire, comme un malade n’attendant que sa dernière heure, ne faisant que regarder à travers la fenêtre, ne pensant pas à grand-chose d’autre qu’à ces quatre années écoulées et oublié, l’inutilité actuelle de sa vie.

Qu’est-ce qui l’avait finalement décidé à sortir ? Lui-même l’ignorait. Peut-être l’insistance sans limite de miss Mizushima, ou alors le besoin de se changer les idées… Néanmoins il était sorti, sous la pluie, sans parapluie. La tête sans aucune réelle pensée, ses pas le dirigèrent vers l’académie où il était censé passer sa journée.

Il y croisa des gens. Certains le saluèrent. Il était reconnu, mais il ne reconnaissait personne. Même pas essaya-t-il de sourire, il n’en avait pas la moindre envie. Puis, alors qu’il errait dans les couloirs de l’académie, de la musique arriva à ses oreilles. C’était une chanson qu’il ne connaissait pas mais instinctivement et sous l’effet de la curiosité, il s’approcha de la source de cette musique. S’il n’avait pas fait attention à où il allait, il était cependant bien conscient d’où il était. La salle de danse était juste au bout de ce couloir, et c’était de là où venait la musique.

Tout d’abord, il resta à la porte, silencieux, observant la personne qui s’y trouvait. C’était un jeune homme, un peu plus jeune que lui. Habillait d’une façon décontractée qui faisait s’intéresser Ushio à son corps, il dansait autour d’une barre. Ce qu’il faisait, le Master ne pouvait pas songer à trouver ça beau. À ses yeux, le qualificatif qui venait était « attirant ». Oui, attirant. Ce garçon et ses mouvements réveillaient les instincts primitifs, animaux, de l’amnésique. Il le désirait.

Mais avant de lui sauter dessus, il préféra l’observer de ton son soûl, s’abreuver des mouvements sensuels qui ne lui étaient pas destiné mais qu’il volait néanmoins volontiers en étant un spectateur imprévu. Chaque geste lui était une source d’envie, chaque gémissement semblait lui être destiné, comme si sa présence avait été remarquée et invitée.

Ce petit lapin, il ne le laisserait pas s’échapper. L’avoir serait, pour aujourd’hui, la raison de sa vie. Et il était prêt à laisser exploser sa bestialité pour et avec lui.

Involontairement, il s’approcha un peu, entrant dans la grande salle dont tout l’espace semblait occupé par ce seul homme. Il réfléchissait à la stratégie à adopter, n’ayant pour seule envie de lui sauter dessus sans aucune autre forme de procès. Cependant, il ne pouvait pas se le permettre, il se verrait opposer un refus et ce serait beaucoup mieux de le faire avec son consentement.

Trop tôt à son goût, la musique s’arrêta, la danse aussi. Il ne savait toujours pas comment s’y prendre, mais il était temps qu’il agisse s’il voulait avoir une chance. Alors il applaudit, doucement. C’était un moyen d’attirer son attention tout en flattant son égo.

« C’était magnifique, vraiment. Je suis désolé de t’avoir espionné, mais je n’ai pas pu m’en empêcher. Tu étais vraiment… fantastique… »

Un sourire se voulant amical, il s’approcha de lui et lui tendit la main.

« Je suis Ushio Camilleri. Enchanté. Désolé de te demander ça mais… Peut-être pourrais-tu… m’apprendre un peu ? »

Stratégie comme une autre, Ushio espérait qu’avec cet apprentissage, même s’il était moins intéressé par le pole dance que par le professeur, ils seraient assez proche physiquement pour pouvoir, éventuellement, lui insuffler un grain de son envie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Jeu 10 Mar - 18:43

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

Eliot tentait de reprendre son souffle, on pouvait entendre le bruit de ce souffle, ses yeux étaient encore fermés, seulement il entendit des applaudissements émanant de la porte, il ouvra alors le regard avant de se retourner assez surprit. C’était un jeune homme, un peu plus grand que lui, cheveux un peu long, pour un garçon du moins et des yeux bleus, Eliot était assez étonné d’être complimenté de la sorte, néanmoins ce dernier laissa paraitre quelques petites rougeurs significatives. Maintenant, il était près de lui, Eliot reprenait doucement son souffle, et il regarda un laps de temps la main du jeune inconnu avant de finalement répondre positivement. Et lorsque ce dernier se présenta, Eliot avait le regard plus agrandi, il le connaissait de nom, un master, Eliot n’avait pas l’habitude de recevoir des compliments de ses ainés, alors, pendant un laps de temps, il ne sentait plus la terre le porter. Il pencha la tête légèrement sur le côté et offrit un sourire.

«  Merci… Je suis enchanté, je suis Eliot Simmons, mais euh… si vous avez du mal avec mon prénom vous pouvez m’appeler Haruka. »

Beaucoup de personne avait du mal à prononcer le prénom d’Eliot, alors son second prénom japonais permet aux autres de ne pas l’écorcher. Il s’étira un léger moment en le regardant.

«  Heum… bien sûr… seulement … il n’y a qu’une barre … je n’ai pas demandé à en faire installer une autre… alors … je ne ferais que danser pour vous… »

Pour le moment il ne se permettait pas de le tutoyer, c’était son ainé et il le savait. Il se retourna vers le miroir et il releva par réflexe un peu son débardeur qui était pour le moins moulant, laissant voir ainsi son bas ventre aux reliefs magnifiquement dessinés. Seulement, le regard que lui portait son sempai, le gênait d’une certaine manière, pourquoi, il ne savait pas. Alors pour le moment, il ne savait pas comment faire pour lui apprendre, surtout qu’il n’y a qu’une barre, peut-être en utilisant son sempai comme potentiel barre, comme ça il pourrait voir les mouvements d’un peu plus près et voir éventuellement les enchainements que cela pourrait faire. Enfin, l’utiliser pour danser contre lui, parce qu’il se voit mal montrer dessus. Eliot se retourna, avec un léger sourire aux lèvres, il allait pouvoir séduire comme il le faisait et puis ce n’est rien de mal, il ne fait que l’allumer, ça pourrait être marrant.

«  Je pourrais … danser contre vous … vous serez ma barre … enfin comme ça vous pouvez voir ce que l’on attend sur un pôle danse. »

Il mit une musique, un peu plus douce, mais dont les paroles étaient assez évocatrices, elle n’était pas récente, mais parfaite pour ce qu’Eliot voulait faire. La musique commença et Eliot se dirigea vers le jeune master, ondulant alors des hanches et arrivé à sa hauteur, il passa une main derrière sa nuque et plongea son regard dans le sien tandis que son autre main sur trouvait sur le torse de ce dernier. Il commença à onduler des hanches presque contre lui, la proximité de leurs corps était évidente, il descendit une première fois en ondulant des hanches et en perdant le regard de son sempai. Ensuite, lorsqu’il revint à sa hauteur, il tourna délicatement et continuait le genre de pas qu’il faisait, ondulant toujours des hanches avec sensualité, en faisant parfois du play back sur certaines paroles provocatrices. Et enfin, la cerise sur le gâteau, il descendit en ondulant des hanches et en remontant il colla volontairement son postérieur sur le corps de son sempai, remontant délicatement en ayant une attitude attirante et provocatrice.

«  Vous voyez…. Il ne faut faire qu’un avec la barre… »

La musique continuait et tout en restant dos à son sempai, il continuait d’onduler des hanches et arriva à passer une main derrière la nuque de ce dernier, il le prenait vraiment pour la barre, mais ce jeu était ci plaisant.



Musique ~ :
 

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Mer 16 Mar - 10:12

Il avait fait de l’effet, il le savait et ça lui plaisait, c’était exactement ce qu’il voulait. Voir le rouge aux joues du garçon à la barre ne lui donnait que plus envie de lui sauter dessus. Et lorsqu’il se présenta, il ne put manquer la réaction d’étonnement. Alors il le connaissait. Il se doutait qu’il devait être un minimum connu, mais est-ce que ça lui portait préjudice ou non ? Ça, il l’ignorait encore mais le sourire angélique du prénommé Eliot lui laissait supposer que sa réputation de charmeur invétéré n’avait probablement pas atteint toutes les oreilles.

« Ne t’inquiète pas, Eliot, » dit-il en donnant une intonation sensuelle au prénom. « Je saurais parfaitement prononcer ton magnifique prénom. »

Ce petit lui plaisait vraiment. De toute évidence il n’était pas japonais, ou pas totalement, comme lui, mais sa politesse et sa prévenance, toute japonaise avait beaucoup de charme pour le prédateur. Plus d’une fois il avait remarqué que les japonais sont de parfaites conquêtes d’un soir, car souvent en manque d’affection, ils ont tendance à se laisser approcher par le premier venu qui semblerait intéressé. Et Ushio, n’ayant pas hérité de cette pudeur japonaise, n’avait aucun mal à approcher les gens. Le seul problème c’est que les japonais ont tendance à s’accrocher beaucoup trop. Combien de cœur avait-il déjà brisé ? Il n’en avait pas la moindre idée et s’en fichait totalement.

Eliot agissait de manière décontractée et le maltais n’hésitait pas à observer le moindre de ses faits et gestes avec délectation, prenant chaque mouvement comme une tacite invitation à entrer dans sa sphère intime. Mais son regard semblait gênait légèrement le danseur, cependant Ushio ne pouvait pas détacher son regard de cet Apollon. Il espérait juste qu’il n’allait pas le faire fuir.

Pour la leçon, il lui proposait de devenir la barre de pole dance contre laquelle il danserait. Bien évidemment, Ushio ne pouvait manquer de voir en cette proposition une tentative de séduction. Mais était-ce voulu par son professeur d’un jour ou était-ce le hasard de la situation ? Peu importe que ce soit l’un ou l’autre, il profiterait de la situation, ça lui plaisait déjà. Et cette musique qu’il avait choisie… Non. Ce ne pouvait pas être le fruit du hasard. Eliot le draguait bel et bien. Dans ce cas, il serait servi.

Ushio profita de la danse. Non pas pour apprendre comme il l’avait prétendu, mais pour se rincer l’œil. Il le désirait plus que tout. Il le voulait, tout de suite, mais préféra attendre qu’il ait terminé ses mouvements avant de tenter quoi que ce soit. Après tout, un tel point de vue, ça ne se refusait pas. Mais bientôt, Ushio perdit le contrôle de lui-même. Alors qu’Eliot était tout contre lui, il l’attrapa et le colla violemment dos contre la barre, se retrouvant face à lui et l’embrassa tandis que ses mains parcourraient frénétiquement le corps du pauvre danseur. Le plaquant contre la barre avec son corps, il baissa le pantalon et le sous-vêtement de sa proie avant de se découvrir également, tandis que sa bouche et sa langue se trainaient dans le cou du jeune homme. Il avait envie d’Eliot, il allait le prendre, lui faire l’amour là, contre cette barre, comme une bête, qu’il le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Ven 18 Mar - 22:10

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

Un magnifique prénom ? Il avait souri, à cette annotation, son père avait choisi ce prénom, un héritage patrimonial si l’on peut dire, tandis que son second prénom, Haruka avait été donné par sa mère. Eliot choisi de temps à autre de révéler son deuxième prénom, à son boulot on l’appel bien souvent « Haru » car beaucoup plus simple. Mais bon, pour le moment notre jeune anglais était bien trop occupé à danser contre son sempai. Il était trop joueur, mais bon c’est une partie de lui et tout le monde doit faire avec.

Néanmoins, le jeune homme ne mesurait pas la portée de ses actes, de ses gestes et de son comportement. Il le chauffait volontairement, Eliot prend ceci pour un jeu, mais il ignorait totalement que son sempai pouvait être bien pire. Il draguait comme ce n’était pas permis et pourtant ce dernier était en couple, parfois il se posait la question de s’il était réellement en couple ou non. Bien entendu il partage beaucoup de moment privilégié avec son petit-ami, seulement parfois il peut être … distant involontairement voir même froid et Eliot n’est pas tellement habitué à ce genre de chose. De base il préfère les personnes plus … âgé que lui, de quelques années son ainé, lorsqu’il s’agit d’un homme bien entendu. Il faut croire que le jeune homme évolue de ce côté-là, bien que parfois il est à deux doigts de craquer avec son petit-ami.

Pour revenir à ce qu’il se passait dans la salle, le jeune anglais pouvait sentir de temps le contact de son sempai, quelques fois ses mains parcouraient son corps et cela offrait des frissons exquis  à notre britannique. Seulement, il ne s’attendait pas  à ce qui allait se passer, il se retrouva finalement en face de son « partenaire » et ce dernier lui avait saisi les lèvres, lui offrant un baiser des plus torrides. Dans un premier temps Eliot avait rompu ce contact à plusieurs reprises, le repoussant avec ses mains comme il pouvait, mais son sempai était bien plus fort que lui alors, il avait cédé unissant sa langue à la sienne et ses joues prirent une teinte rosée. Le pire était à venir, il se retrouva contre la barre sans aucune délicatesse, d’ailleurs il avait laissé entendre sa voix lorsque son dos entra en contact contre la barre, il avait eu mal, il serait certain d’avoir un bleu le lendemain. Il était d’une certaine manière comprimer entre la barre et le corps de son sempai, sa respiration se faisait entendre, il tentait de le repousser, mais en vain, à croire qu’il avait trouvé plus fort que lui.

A un certain moment, il senti l’emprise de son sempai sur ses vêtements, il n’avait plus de bas sur lui et son sempai non plus d’ailleurs. Il pouvait voir sa condition physique qui était pour le moins … impressionnante. Il le regardait, il tentait   de reprendre sa respiration, ses rougeurs étaient encore présentes et il tentait de repousser son sempai.

« U….Ushio-sempai ?! Qu’est que …. Vous faites … ? »  

Son regard se dirigeait maladroitement vers la condition de son sempai, il ne savait pas quoi faire, il était entre l’envie et la retenue. Après tout il est en couple, il ne devait pas céder.



_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Sam 19 Mar - 19:32

Les compliments d’Ushio touchaient visiblement son interlocuteur. Cependant, ce qu’il disait, il ne le pensait pas. Certes « Eliot » n’était pas un mauvais prénom, mais il ne le trouvait pas particulièrement beau. Dire ce genre de compliment n’était, à ses yeux, qu’un moyen comme un autre de parvenir à ses fins. Depuis longtemps il était passé maître dans l’art des compliments non-pensés, si bien qu’à présent il pouvait en dire sans même y penser ni le vouloir.

Il aimait la façon dont Eliot jouait avec lui, mais il lui semblait que celui-ci n’était pas conscient de la portée de ses actions, des conséquences qu’elles pouvaient avoir. Ushio, lui, en était bien conscient et avait pour intention de faire en sorte que ces conséquences voient le jour. Si Eliot voulait jouer avec Ushio, celui-ci verrait bientôt qu’on ne pouvait pas jouer avec lui, que c’était plutôt lui qui jouait avec les autres.

Bien évidemment, la proie était étonnée et le repoussait, mais ce n’était rien pour le jeune maltais. Il en avait l’habitude et il savait y faire avec les proies réfractaires. Il persévérait, n’ayant cure du fait qu’on le repousse. Et lorsqu’Eliot céda, Ushio esquissa un sourire intérieur, un peu étonné. C’était rare qu’on lui cède ainsi, mais c’était une bonne nouvelle, ça présageait que la suite se ferait plus facilement. Normalement.

Il sourit à pleine dent en voyant les rougeurs de son prisonnier et surtout la direction de son regard.
« Ne fait pas comme si tu n’en avais jamais vu. Tu me cherches depuis tout à l’heure, et je ne dois probablement pas être le premier que tu as chauffé ainsi. »
À nouveau, il l’embrassa avec ardeur, laissant échapper un gémissement lorsqu’il le pénétra, n’ayant pas besoin de plus pour ça. Il était un peu étroit, preuve qu’il ne le désirait pas, mais ça ne le dérangeait pas, au contraire. Il écarta un peu son visage du sien, restant à quelques centimètres de lui, souriant de la détresse de son professeur improvisé.
« Ne t’inquiète pas, je vais être gentil avec toi. Du moins, je vais essayer… »
Avec son bassin, il commença de légers mouvements de va et vient, comme une mise en bouche, tandis que l’une de ses mains empoignait le membre de sa conquête d’une heure, le caressant doucement, l’autre main, dans le dos d’Eliot, s’assurant qu’il ne fuit pas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Dim 20 Mar - 11:56

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

Le jeune anglais serra les dents à l’entente de la première phrase de son sempai. Il agissait comme les nombreux clients qui avaient loués ses services à la maison close, un air hautin et ils se croient au-dessus de tous. Seulement il n’avait pas tort, Eliot en avait déjà vu, bien entendu il ne compte plus le nombre. En tout cas, il avait réussi à percer le jeu de notre britannique et cela le fit sourire, bien sûr qu’il n’était pas le premier et ce ne sera certainement pas le dernier. Il esquissa un léger sourire tout en restant accroché à la barre pour éviter d’être dans une position inconfortable. Seulement, il n’avait pas pu en placer une, car il l’embrassa de nouveau, Eliot avait les yeux fermés, on pouvait entendre sa voix qui restait enfermée dans sa gorge, il ne voulait pas … du moins pas comme ça. Lorsqu’il senti son amant de quelques heures arriver aux portes de son intimité, Eliot mit fin à ce baiser en reprenant tout empourpré et légèrement paniqué, du moins c’est ce qu’il voulait laisser croire.

« Non … non ne la … »

Il ne termina pas sa phrase, elle fut interrompu par un gémissement assez fort et pour le moins attirant, ce genre de gémissement qui attirait n’importe quel client qui le réservé, ce genre de gémissement qui incitait à revenir. Néanmoins l’anglais avait mal, il serra de ses poings la barre au-dessus de sa tête, il laissa échapper une larme sur son visage angélique, il soupirait de douleur pour le moment, son visage devenait de plus en plus rouge et pourtant ce que venait de faire son ainé l’avait mis dans la même condition que ce dernier. Son regard s’agrandi lorsque son sempai reprit la parole, il était horrible, non, il ne pouvait pas faire ça comme ça, non. En cherchant un peu de force le jeune reprit légèrement paniqué encore une fois.

« Non … retire …. Toi … »

Son voix s’arrêta pour laisser place à des gémissements sensuels et calculés, Eliot savait y faire, pendant un temps c’était son métier, sa voix était tellement attirante, il alliait douleur et plaisir, un aspect que beaucoup d’homme aime entendre. Il essaya de se débattre en vain, il ne pouvait plus rien faire lorsqu’il senti la présence de son sempai sur lui, il était pris au piège. En fait, il le préparait à sa manière, alors il n’avait pas d’autre choix que d’obéir, c’est ça ?

Eliot avait encore des rougeurs au niveau de son visage, néanmoins il commençait à ressentir du plaisir, combien de temps avait-il attendu sans rien faire ? Il ne sait plus. Mais, il ne pouvait pas, il avait son petit-ami, il doit arrêter et pourtant … il en est incapable. Pour le moment il ne restait que son côté bestial, son côté empli de luxure et de débauche, un côté qui a toujours été présent en lui d’une certaine manière. Ses mains étaient encore au-dessus de sa tête, tenant la barre de pole dance, elles glissaient, la chaleur de son corps se faisait sentir, son souffle devenait chaud, brûlant même. Instinctivement ses hanches suivirent les mouvements que pratiquaient son sempai, mais parfois il allait plus vite, demandant indirectement plus, ses gémissements étaient encore plus sensuels, parfois plus longs. S’il devait prendre du plaisir alors, il fallait qu’on lui obéisse et en retour il offrira tout ce que son maitre désire. Il reprit entre ses soupires de plaisir et il tenta de regarder son sempai.

«  U…Ushio-sempai nnggghh… plus … vas-y plus …. »

Il lâcha la barre pour finalement pour déposer ses mains au niveau des épaules du jeune homme et en entourant la taille de ce dernier avec ses jambes afin de se hisser avec une certaine aisance vu sa souplesse, pour aller embrasser son amant d’une journée, sa langue dansa avec la sienne, elle était brûlante et humide, ce cocktail était un bon début de satisfaction.



_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Lun 21 Mar - 11:56

Si les mots d’Eliot semblaient vouloir repousser l’assaillant qu’était Ushio, son corps et son comportement étaient, en revanche, de plus en plus enclins à une acceptation de la situation, si ce n’est à avoir envie de lui, de ce qu’il allait lui faire. Toutes les proies n’étaient pas aussi dociles, et si c’était le cas, Ushio s’ennuierait vite. Bizarrement il avait pris goût à être une sorte de prédateur sexuel, même si les relations non-forcées étaient toujours préférables.

Il n’écoutait pas ce que disait Eliot. Celui-ci n’avait que pour seul but de tenter d’éviter l’inévitable, n’était pas encore conscient que lorsqu’Ushio avait décidé quelque chose, il allait jusqu’au bout, surtout en matière de sexe. Et ce gémissement n’était pas fait pour lui faire changer d’avis. Pour peu, le maltais aurait pu croire que son nouvel amant l’avait fait exprès. Il ne doutait pas des sentiments qu’il lui inspirait. Après tout, lorsqu’il faisait ce genre de chose, ce n’était jamais de l’envie ou de l’amour qu’il inspirait, mais plutôt répulsion et horreur. Cependant, ça lui était égal.

Encore une fois, il fut demandé d’arrêter, mais il n’en avait pas l’intention. Et il lui semblait que le jeune homme n’en avait pas vraiment envie, à sa voix, à ses gémissements qui ne faisaient qu’exciter Ushio encore plus. Puis bientôt, Eliot suivit ses mouvements et, en souriant, l’aîné commença à y aller un peu plus franchement sur sa proie qui semblait ne demander que ça.

Mais à cette proie qui ne semblait plus tant que ça l’être, ça ne semblait pas suffisant. Ouvertement, verbalement, il supplia pour qu’Ushio lui offre plus. Celui-ci laissa échapper un rire. C’était bien la première fois qu’on lui demandait ça lorsqu’il forçait quelqu’un.

« Tu es une vrai girouette, à ne pas savoir ce que tu veux, » dit-il sur le ton de la plaisanterie, entre deux respirations saccadées, sans arrêter ses mouvements. Il reprit, d’un ton un peu plus vorace. « Mais si c’est ce que tu veux, alors ne vient pas te plaindre si je te fais mal, mon poussin. »

Sur ces mots, il lâcha toute sa bestialité sur le pauvre garçon, s’enfonçant plus profondément et de façon plus sèche en lui, poussant de longs gémissements rauques avant de les étouffer dans un nouveau baiser torride, continuant de lui procurer manuellement du plaisir sur son membre dont il appréciait le contact avec sa main.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Mar 22 Mar - 18:45

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

« Eliot, qu’est-ce que tu fais ? » Cette voix, elle était encore présente en lui, cette voix qui lui avait dit qu’auparavant il n’était que nuisance, que l’amour ne pouvait pas exister, cette voix qui a sommeillé en lui pendant de multiples années. Ses cris sensuels envahissaient la pièce, il allait parfois volontairement près de l’oreille de son sempai pour la mordiller ou alors accentuer ses gémissements pour l’exciter encore plus. « Eliot, ce n’est pas bien. » Elle pouvait bien parler, pour lui c’était le début de l’extase, il en voulait plus, il savait au fond de lui, que le sexe était une partie de lui. Il en a fait un métier pendant une période, un métier qui était parfois difficile, il devait parfois accueillir deux hommes en lui, chose qui n’était pas facile et qu’il n’appréciait pas forcément au début. Et pourtant, il s’est habitué, il a accumulé des techniques qu’il garde en réserve et il a bien l’intention de les utiliser ici et maintenant, il en voulait plus. « Mais, Thusia tu en fais quoi ? » Ah oui, lui. Il était conscient de ce qu’il faisait, seulement le comportement de Thusia envers ceci mettait à cran Eliot, il n’en pouvait plus d’attendre. Il l’avait prévenu qu’il était porté sur la chose et pourtant il fait tout pour le repousser et Eliot ne tient pas à le faire si ce dernier le désire pas, il ne veut pas qu’il connaisse ce qu’il a connu lui-même. Les ongles de l’anglais pénétrait la chair du ténébreux, ses gémissements étaient digne d’une femme et pourtant il était bien un homme, seulement il a observé ce que les hommes désiraient et de fait il en fait une technique personnelle pour les exciter encore plus. Il gémissait de plaisir, parfois en y associant le prénom de son bel ainé. L’anglais esquissa un sourire entre ses gémissements et tenta de reprendre.

« Non … je … agggghhh … je ne dirais rien … »Il gémit un peu plus fort avant de reprendre. « Je te veux plus … brise moi aggghh… »

Lorsqu’il senti son amant d’un jour s’enfoncer plus profondément en lui, Eliot serra les dents un instant pour retenir son gémissement, mais il raisonna dans toute la pièce. Sa poigne se resserra sur les cheveux de son sempai et il resserra ses jambes autour de lui pour avoir un meilleur appui, c’était tellement bon pour lui qu’il pourrait lâcher prise. D’ailleurs il le faisait savoir à son sempai en gémissant son prénom mainte et mainte fois en lui indiquant qu’il pouvait y aller encore plus. Lorsqu’il uni de nouveau sa langue avec celle de son ainé, il laissa libre court à cette dernière, offrant plus de sensualité et de chaleur humide à ce dernier. Il sentait qu’il n’allait pas tarder à lâcher et il le signala à son partenaire, mais cela ne fit qu’encourager sa bestialité et d’y aller beaucoup plus sauvagement, ce qui n’était pas pour déplaire à Eliot. C’est en se resserrant un peu plus contre son sempai qu’Eliot se laissa venir et accueilli par la même occasion le nectar que son ainé avait à lui offrir et il n’était pas assez large pour tout contenir, malheureusement ils ont salie la salle.

L’anglais saisi avec du mal la barre pour avoir un appui, ses jambes tremblaient, sa respiration était courte, il se laissa tomber au sol comme son sempai qui était en train de reprendre également. Eliot était certes fatigué, mais pas encore assez, alors il s’approcha de lui, laissant son corps glisser délicatement contre celui de son partenaire et il alla chuchoter à ces oreilles tout en empruntant une voix sensuelle.

« Sempai … encore … ? »


Il l’embrassa un instant avant de finalement se diriger vers sa virilité qu’il saisit presque immédiatement en bouche et il ne fallut pas longtemps à l’anglais pour de nouveau mettre sur pied son ainé. Il faisait des mouvements longs et intenses, mais tout à fait irréguliers. Pendant un instant, il suçota délicatement le gland de la virilité de son partenaire, lui offrant ainsi un plaisir inégalé. Il alternait ceci avec des mouvements plus longs sur tout le membre et tout en continuant ce qu’il faisait, il regarda son sempai, il voulait qu’il le regarde encore plus. Il sentait son emprise dans sa chevelure et cela d’un côté le fit sourire. Lorsqu’il l’avait assez préparé, le jeune homme se mit en positions pour s’empaler de lui-même sur la virilité de son sempai, il prit appui d’une main sur son torse et utilisa l’autre pour ouvrir les portes de son intimité. Il avait les joues rosées, il avait un léger sourire, Eliot était redevenu lui-même, il pencha légèrement la tête de côté.

« Et si … je prenais les commandes ? »

Il s’empala lentement en laissant entendre sa voix et il commença de légers mouvements en se mettant totalement en scène, rien que pour son sempai, d’un côté il espérait que ça lui plairait.




_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Jeu 24 Mar - 11:28

Il ne l’aurait pas cru, mais cette journée qui avait semblé bien mal commencer se déroulait à présent d’une façon qu’il appréciait particulièrement. Ce jeune homme qu’il avait pensé forcer pour son plaisir personnel prenait à présent plaisir à son tour de cette situation, étant clairement demandeur de ça, et même de plus.

Les cris et les gémissements de ce garçon étaient trop pour son self-control. Intérieurement, il se disait qu’il n’avait jamais connu un tel amant, tout en étant conscient qu’il avait déjà eu des parties de jambe en l’air tout aussi torrides, voire plus. Mais quelque chose lui disait que ce n’était là que le début, qu’il allait vivre aujourd’hui, avec lui, quelque chose qu’il ne pourrait retrouver avec personne d’autre.

Et cette belle jument qu’il montait en voulait plus, encore plus. Volontiers il lui offrirait ce qu’il voudrait, allant aussi loin qu’il pouvait, aussi violemment que son envie le lui disait. Jamais avant n’avait-il pu laisser libre-court à sa bestialité. Avec ces précédents amants et amantes, il avait toujours été obligé de se retenir, sinon il risquait de se voir reprocher son manque de douceur, la douleur que les autres ressentaient. Mais avec Eliot, il était libre, et peut-être même un peu frustré de ne pouvoir faire plus, de ne pouvoir le faire crier encore plus fort, de ne sentir ses ongles s’enfoncer encore plus dans son dos.

Alors qu’il l’embrassait à nouveau, de façon plus passionnée que jamais, il se dit qu’il l’aimait, ce petit. Il se dit qu’il aimerait bien lui demander, l’obliger, à sortir avec lui. Après tout, une relation amoureuse basée sur le sexe, ce n’était pas un mal. Il en avait déjà eu, même si ça n’avait pas collé car au fond, il n’arrivait pas à se satisfaire de ce qu’il avait. Cependant, peut-être qu’avec Eliot, sur qui il pouvait se lâcher comme il le souhaitait, il n’aurait pas à aller voir ailleurs. S’il n’y avait pas eu ce handicap dont il avait appris l’existence ce matin même, il aurait tenté le coup.

Il le voulait plus. Encore plus. Mais il sentait son corps arriver à sa limite pour cette fois, et son partenaire lui signala qu’il en était de même pour lui. Comme pour finir en apothéose, il força, à bout de souffle, sa bestialité, souhaitant offrir à Eliot, et à lui-même, de plus grands plaisirs encore avant de se laisser aller en lui dans un gémissement qu’il avait appris, au fil des années, à rendre attirant, invitant à vouloir recommencer.

L’épuisement l’avait gagné et il s’était laissé tomber sur le sol, essayant tout de même de paraître à son avantage, même dans ce genre de situations. Il observait son adorable proie qui se rapprocha de lui. Ushio lui sourit, le dévorant des yeux, glissant une main dans ses cheveux. Il fut étonné de ce qu’il lui chuchota à l’oreille mais se laissa tenter. Après tout, lui aussi en avait envie.

« Tu es un vrai coquin, Eliot. Mais j’aime ça. Je vais te faire atteindre le septième ciel. »

Ses propres mots le firent rire un peu avant de se laisser embrasser, mêlant volontiers sa langue avec celle du son bel amant. Ce baiser fut un peu trop court à son goût mais il ne fut pas déçu de ce qui suivit. Ces lèvres sur son membre le firent se cambrer légèrement avec des gémissements qu’il voulait doux aux oreilles de son partenaire. Il se sentait presque partir, tellement c’était bon, et il le faisait comprendre à Eliot avec force de gémissements qu’il ne tenta même pas d’atténuer.

Eliot avait réussis son coup, Ushio le voulait, encore, même s’il n’avait pas eu besoin de ça pour qu’il le prenne une nouvelle fois. Mais le maltais n’eut pas le loisir de lui sauter dessus. Son amant avait décidé de faire son dominant, ce qui ne plaisait guère à l’aîné qui préférait dominer, être le chasseur, plutôt que le chassé.

« Je n’aime pas ça, mon doux. Mais si c’est toi, je veux bien faire un effort. »

C’était dit avec force de sensualité, alors qu’il l’observait de tout son soûl, n’ayant que pour seule envie de lui faire tâter une nouvelle fois de ce qui fait un homme, de ce qui fait qu’il est lui. Mais il se freina. Pas longtemps. Ce que lui fit Eliot réveilla la bête qui est en lui et il l’attrapa avant de le plaquer sur le sol un peu trop brutalement à son goût.

« Ah. Pardon, tu vas vraiment avoir mal au dos, demain. »

Il lui sourit, et le regarda de son air carnassier qu’il avait si souvent quand il se trouvait une proie. Mais cet air si sauvage était teinté d’une certaine tendresse envers cet homme qui était, à sa connaissance, le premier à le supporter dans sa bestialité.

« Je suis désolé, mon mignon, mais finalement je ne peux pas te laisser être le capitaine du navire. »

Sur ces mots, il l’embrassa sauvagement, son corps sur et dans le sien. Une fois n’est pas coutume, il avait tout autant envie de provoquer de douces sensations à son amant qu’à lui-même, mais il ne pouvait pas se retenir d’être un minimum brutal avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Sam 26 Mar - 10:39

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

L’anglais se déhanchait sur son amant d’un jour comme une diablesse, ses joues étaient encore rouge, son corps en demandait plus. Pour ce donner quelques airs sensuels, ce dernier s’appuyait sur le bas ventre de son partenaire pour pouvoir bouger correctement, tandis que son autre main se trouvait devant sa bouche laissant quand même échapper des gémissements parfaitement audibles. En tout cas, l’anglais avait réussi son pari, Ushio le laissait faire et le trouvait « coquin », ce genre de comportement attire les hommes, enfin, ça dépend lesquels, Eliot observe et en fonction il endosse le rôle de dominant ou de soumis et prend différentes postures, soit le garçon demandeur et légèrement porté sur la chose comme ici, soit le garçon timide ou encore bien d’autre. Les mains de son sempai étaient sur ses hanches pour forcer un peu plus les mouvements, ce qui n’était pas pour déplaire à notre cher anglais, bien au contraire. Il en voulait plus, il  tentait de contenir tout l’être de son sempai, il ne savait plus depuis combien de temps il n’avait pas été ainsi. A la maison close s’était fréquent, mais il faut dire qu’avec son ex aussi, les actes étaient plutôt torrides et se passaient dans n’importe quel endroit et bien entendu, le jeune homme ne se contentait pas que d’une fois, il est bien trop gourmand. Entre deux soupires de plaisir, le jeune homme laissa entendre le son angélique de sa voix tout en regardant son sempai dans les yeux en se mettant encore plus en scène.

« Awwwggg Sempai ….. tu … tu aimes ? »

Il n’avait pas eu le temps de continuer son rôle de diablesse dominatrice très longtemps que son sempai lui agrippa le bras et inversa rapidement les positions. Le fracas du dos de l’adolescent était inévitable et parfaitement audible, il avait gémi plus fort à ce moment, mais la douleur s’estompa vite pour laisser place au plaisir sensuel de la chair. La barre était au-dessus de lui alors Eliot, la saisi de ses deux mains au-dessus de sa tête en reprenant son souffle et il afficha un léger sourire à son sempai avant de reprendre.

« Je me fiche du mal de dos… je te veux encore  … et si je ne peux pas être le capitaine du navire alors je serais ta sirène pour une journée …. »

Il n’avait pas attendu que son sempai commence à bouger ou autre pour onduler des hanches, non il ne pouvait plus attendre. Alors lorsque son sempai saisi ses lèvres et sa langue, le jeune anglais lâcha sa barre pour saisir le visage de son amant et de l’embrasser encore et encore, un baiser brûlant, humide, la chaleur montait, Eliot ne s’en lasserait pas, il l’embrassait sauvagement, parfois en mordillant la lèvre inférieure de son partenaire. Son sempai allait de plus en plus profondément en lui, ce qui avait pour don de le faire hurler de plaisir, mais il trouvait ça tellement bon, il s’agrippait à lui et avait enroulé ses jambes autour de lui pour le sentir encore plus, ses ongles étaient encore planté de le dos de son partenaire. Il suivait ses mouvements, mais il ne tenait déjà plus, le plaisir était trop, il se retenait pour continuer à offrir du plaisir à son sempai, il subissait une bestialité sans précédent, mais il aimait ce genre d’acte mouvementé, après tout son ancien travail n’était pas toujours doté de moments romantiques. Il lécha le lobe de l’oreille de son partenaire, le mordillant parfois avant de reprendre avec une voix de nouveau sensuel et attirante tout près de son oreille.

« Sempai …. Je … je vais … »

Il se laissa venir tandis que son sempai finissait en quelques mouvements avant de se laisser venir en lui. La chaleur de son amant se propageait en lui et lui procurait une sensation qu’il ne pouvait pas décrire, il pourrait dire bien être, mais ce n’est pas le bon mot. Ses joues étaient rouges, il reprenait sa respiration avec beaucoup de mal, mais il avait gardé son sempai en lui pour le moment, il préférait, d’ailleurs ce dernier se reposait sur lui, Eliot avaient ses mains sur le haut de son dos, lui aussi était essoufflé. L’anglais se mit à rire avant de reprendre.

« Encore ? »

Voyons si notre cher sempai a des limites.





_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Mer 30 Mar - 20:15

Pour Ushio, cette journée avait mal commencé, mais une fois Eliot rencontré, une fois passé au-delà de sa façade, tout s’était éclairé. Il avait trouvé une raison de vivre cette journée, ce simple plaisir charnel, cette possibilité de se laisser aller, sans poser de question, avec quelqu’un.

Il ne pouvait pas résister à cette beauté qui se faisait toujours plus beau, plus attirant, plus appétissant. Et Ushio croquait volontiers cet homme, prenant du plaisir et lui en offrant bestialement. Mais leur position ne lui plaisait pas, il ne pouvait pas se laisser aller comme il voulait, il ne pouvait pas mettre dans leurs ébats toute la force et la passion qu’il voulait y mettre. Ce chaud lapin qu’est Ushio en voulait plus, bien plus.

D’une voix rauque, un peu faible entre deux souffles, il répondit à celui qui lui faisait tant aujourd’hui.
« Oui j… j’aime. Je t’aime… Eliot… »

Et juste après, il reprit le dessus sur son amant. Définitivement, il préférait cette place. Il préférait être au-dessus, libre de ses actions, de faire ce qu’il voulait de celui ou celle qui était à la place qu’il jugeait être celle du faible.
Là, il se sentait mieux. Il se sentait plus vivant, meilleur homme, meilleur amant, sur son amant du jour qui le désirait et faisait tout pour lui faire comprendre. Cette envie, ce désir affreux du jeune homme était sa panacée et il la consommerait sans aucune modération, quitte à s’en enivrer, à s’en rendre dépendant.

Il sourit à sa sirène avant de l’embrasser de tout son soûl. Avec lui, il était à l’aise. Il se laissait aller comme il voulait, lui faisant l’amour si sauvagement qu’il n’arrivait pas à trouver le souffle pour laisser aller les gémissements qui restaient coincés dans sa gorge.
Eliot était un bon amant, une excellente proie, il pouvait entrer en lui aussi loin et aussi fort qu’il voulait sans que celui-ci ne se plaigne. Et il y allait, toujours plus loin, toujours plus fort, l’explorant de son membre entier et augmentait la cadence pour son propre plaisir et celui de son amant bien-aimé qui en hurlait.
Ceci ne faisait que l’exciter encore plus, ne faisait que le faire y aller encore plus. Et son Eliot lui faisait le plus beau cadeau en lui rendant son plaisir en cris, léchouilles et mordillements, et voix sensuelle.

Alors qu’Eliot était arrivé au bout, Ushio décidait de se retenir pour donner encore plus de plaisir à celui à qui il devait que sa journée soit devenue si délicieuse. Cependant, sentir la semence de son tendre sur son corps ne l’aidait pas et il finit par se laisser allez en lui encore une fois avec un gémissement plus proche d’un cri sensuel.
Couché sur son amant, sa tête sur son torse, son corps dégoulinait de sueur qui aurait pu s’évaporer instantanément tellement il avait chaud, tellement le jeune homme l’avait chauffé, il reprenait ses esprits et son souffle, sans se retirer de lui.

Un rire et un mot. Un seul mot. Il se redressa un peu et regarda son doux garçon avec étonnement. Jamais à sa connaissance personne ne lui en avait demandé autant.
« Encore ? Tu es sûr ? Non que ça me dérange, tout au contraire mais… »
Il rit.
« Comment un beau gosse comme toi peut-être à ce point en manque ? »
Ushio lui laissa le temps de répondre tandis qu’il reprenait son souffle, fermant un peu les yeux en écoutant les battements du cœur de son chéri du jour.
Une fois un minimum en forme, il posa un chaste baiser sur les lèvres de son beau.
« D’accord. Tu vas encore une fois prendre cher. Cette fois, mon mignon, je vais te faire saigner tellement je vais te faire l’amour sauvagement. Tu en auras mal pendant des jours. »

À peine dit, il s’assit sur son amant et recommença ses mouvements, tout de suite bestiaux, s’arrachant la gorge en gémissant de plaisir, de bonheur, ses mains sur son torse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Sam 2 Avr - 20:16

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

Ces mots, combien de fois avait-il bien put les entendre ? Il ne sait pas, mais l’anglais ne pouvait pas répondre à la requête de son amant, car il aimait déjà une autre personne qui pour le moment il avait oublié. En bougeant sensuellement sur son amant, il repensait à ce qu’il faisait.  Ce n’est pas moral, il n’a pas le droit de faire ça. Cependant, l’abstention quasi permanente de son petit-ami était insupportable. Eliot en avait besoin, c’est dans sa nature d’être porté sur le sexe, comme l’était d’innombrable souverains européens tel que le célèbre roi soleil ou encore le ténébreux Henri XIII. C’est son côté européen qui doit faire ça, alors la logique voudrait qu’il tienne cela de son père.

Leur ébat était terminé et Eliot était plus souillé que jamais, mais pourtant il en redemandait encore et encore. Eliot a toujours été habitué plus ou moins à avoir plusieurs heures d’ébats sexuels et cela ne le dérange aucunement désormais, même si les premiers temps avaient étés difficiles. Alors que son amant se reposait sur lui, laissant la chaleur se répandre en lui, il entendait ce dernier rire à sa demande. Sa question n’était pas mauvaise, pourquoi ? Tout simplement parce que malgré les multiples tentatives de l’anglais son petit ami se refuse à lui ? De toute manière, il ne lui expliquera rien, il ne peut pas, parce qu’après tout il ne le connait pas et puis cela ne regarde que lui. Comme les problèmes futurs, cela ne regarde que lui.


« C'est compliqué, mais d'une certaine façon je suis toujours en manque. »

Il était heureux de constater que son amant durcirait en son être, cela lui fit reprendre son endurance et sa condition également. Il sourit à la phrase de son apollon avant d’enrouler ses mains autour de son cou et en prenant progressivement son visage entre ses dernières.

« Je n’attends que ça, que tu reviennes à la charge. »

Il avait employé un ton sensuel et attirant, une attitude provoquante. Lorsqu’il senti son bel étalon bouger en lui, l’anglais resserra son emprise au niveau des épaules du jeune homme, ses ongles entrant dans la chair de ce dernier. Ses gémissements recommençaient de plus bel, cependant Eliot prenait le temps cette fois ci d’observer son sempai. Il avait l’air de prendre son pied et ses gémissements rauques et imposants le confirmaient, ce qui faisait d’une certaine manière sourire l’anglais. Il suivait ses mouvements aussi vite qu’il pouvait, plus ça allait et plus il le sentait profondément en lui, ce qui était très plaisant pour lui. Bien entendu, son corps posait des limites, ses muqueuses internes commençaient à s’irriter, ce qui de fait commencer à offrir au britannique des sensations relativement douloureuses, mais il en faisait abstraction.

Encore une fois, ils allaient changer de position, Eliot se retrouvait sur le côté, tandis que son amant gardait la même position, il avait juste prit la jambe de l’anglais pour pouvoir se mouvoir et Eliot gémissait un peu plus fort. Cette réaction était compréhensible, puisque son amant allait encore plus profondément en lui et de plus il touchait sa zone érogène. Il en salivait, il agrippait le sol en acceptant les mouvements bestiaux de son amant, il hurlait son prénom et tenta de reprendre entre deux gémissements.

« Gwwwwhhhh…. Sempai …. Encore ….. awwwwnnnn …. Plus fort … »

Eliot était au septième ciel, il n’avait pas connu cette sensation depuis si longtemps, d’un côté il souhaitait que cela se reproduise encore et encore, car il adorait ça. Cependant, il se maudissait, car il venait de trahir un être important à ses yeux.



_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Ven 15 Avr - 15:04

Cette déclaration qu’Ushio avait faite à Eliot, est-ce qu’il la pensait vraiment ? Dans sa perception de l’amour, ça pouvait être une réalité. Il voulait être avec son kôhai, passer du temps avec lui, l’avoir pour lui, coucher avec lui éternellement, tout en sachant bien qu’à cause de sa condition, ça lui était impossible. Cependant, s’il l’avait pu, il l’aurait volé à sa petite-amie, ou à son petit-ami, s’il y en avait besoin, et, se disait-il, ce ne serait pas trop difficile vu à quel point ils semblent s’entendre d’une certaine façon.

Il se sentait tellement bien avec lui. Sexuellement, il était le meilleur coup dont il se souvenait et se disait que s’ils devaient être en couple, ils passeraient leur temps à copuler et pas forcément dans la chambre. Après tout, là, ils n’étaient pas dans une chambre mais bien dans un endroit public où n’importe qui pouvait les voir. Et ça ne l’aurait pas étonné que ça arrive.

Surtout si Ushio devait lui faire l’amour à son amant comme il l’entendait vraiment. Mais il ne comprenait pas pourquoi Eliot était si avide, si en manque. Après tout, il est beau garçon, il ne devrait pas avoir de mal à trouver un petit-ami qui le comblerait comme Ushio le faisait. Enfin, peut-être pas comme Ushio, exactement, car celui-ci met un point d’honneur à vouloir être le meilleur coup de ses amants. Peut-être, se disait-il, alors qu’il souhaitait réfléchir à ce point, qu’il est tombé dans une période de vide, où Eliot se serait retrouvé célibataire ? Ça lui semblait invraisemblable. Si lui devait avoir quelqu’un comme Eliot, il ne le lâcherait pas d’une semelle, il serait toujours avec lui, il serait toujours en lui, et surtout, il ne le laisserait jamais partir.

Alors que l’autre garçon l’invitait ostensiblement, Ushio laissa s’écouler toute sa bestialité dans ses mouvements, s’enfonçant en lui aussi profondément et fortement que possible, faisant abstraction de la douleur des ongles de son beau dans sa peau, n’en retirant que la satisfaction de lui procurer un plaisir qu’il voulait inégalé. De son côté, Eliot, faisait de son mieux pour suivre ses mouvements, montrant une habilité que le maltais ne pouvait qu’apprécier, ne manquant pas de remarquer l’expérience de son amant dans le domaine. Aussi, il appréciait ses gémissements. Il voulait les entendre encore plus, encore plus fort, il voulait qu’il cri de toute son âme pour lui. À chaque cri de sa proie, il se sentait tout chose, sensation qu’il aimait particulièrement.

Et lorsqu’Eliot changea de position, il fut encore plus comblé par ses cris qui l’incitèrent à y aller davantage encore, n’ayant pas besoin des supplications du garçon pour ça. Il l’attrapa par les hanches pour aller plus loin, plus fort, et y mit toute sa lubricité, toute son envie, toute sa bestialité, laissant sa voix se charger de montrer à force de gémissements à quel point il appréciait ce qu’ils faisaient.

Suant à grosses gouttes, il tenta de penser à autre chose pour faire durer le plaisir plus longtemps, mais son amant, la façon dont il se tenait, la façon dont il criait, tout son être ne faisait que l’exciter davantage. Mais il ne voulait pas que ça finisse tout de suite. À ses yeux, c’était trop tôt. Il voulait profiter de lui, de ça, encore un peu. C’est ce qu’il se disait quand il se sentit aller encore une fois. Involontairement, il se laissa retomber sur Eliot, posant ses bras au sol pour ne pas reposer de tout son poids sur le pauvre garçon.

Le souffle court, il regarda son amant, un sourire aux lèvres, et l’embrassa quelques instants avec force de coups de langue. C’était par réflexe qu’il l’avait fait plus que par envie, mais en le faisant, il sentait qu’en réalité, l’embrasser était une envie.

« Eliot… Je te veux… Si je pouvais… Si je pouvais je te volerais, » dit-il entre deux souffles. « Peu importe à qui tu es… Si je pouvais je te prendrais pour moi tout seul… »

Il était le plus sérieux du monde, et même s’il souriait, ses yeux montraient sa détermination. Cependant, il ne tenterait rien. Car il ne pouvait pas prétendre à une relation sérieuse, pas dans sa condition. Il s’y refusait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Sam 16 Avr - 16:37

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

Les gémissements de l’anglais se faisaient plus fort, il criait presque de plaisir, toutes ses sensations que lui procurait son partenaire étaient tellement fortes qu’il ne pouvait pas se retenir. Il agrippait le sol de toute ses forces, la sueur perlait sur son corps, les deux jeunes gens ne pouvaient vraiment pas faire mieux. Même si son partenaire était au plus profond de son être, le britannique le voulait encore jusqu’à en pleurer. Vous direz certainement qu’il est maso ou tout simplement Nymphomane, mais croyez-le ou non, Eliot n’a pas toujours été comme ça. Mais depuis qu’il a été contraint de travailler dans l’industrie du sexe a proprement parlé, le jeune britannique ne pouvait plus retenir cette envie, c’était plus fort que lui. L’anglais senti son amant d’une journée bouger un peu plus vite avant de finalement se laisser aller encore une fois dans son enveloppe charnelle. Son souffle était terriblement court, chaud, il essayait par tous les moyens de le reprendre. Il voyait que son amant s’appuyait sur ses bras pour éviter d’être de tout son poids sur lui, alors il fit en sorte qu’il le soit le prenant alors contre lui en caressant doucement sa tête. Lorsque le jeune couple unis encore leur langue pour ne faire qu’un, l’anglais rendit ce baiser encore plus long, plus torride, il demandait à ce que ce baiser se renouvelle encore et encore. Instinctivement, son corps bougeait, il ondulait légèrement des hanches, ce qui ne devait pas déplaire au ténébreux charmeur.

A l’annonce de son sempai, les joues de l’anglais prirent une teinte rosée, presque rouge alors qu’il commençait seulement à reprendre son souffle. Il ne savait pas vraiment quoi lui répondre, mais ça le touchait énormément, cependant, il ne pouvait pas répondre aux attentes de ce dernier. Même si c’est de force, il devait s’y opposer, mais seulement, aurait-il vraiment la force de le repousser ? Intimement il en était convaincu, mais nous autres savons que c’est parfaitement impossible, Eliot ne dit jamais non. Il souriait, mais intérieurement il riait, pourquoi ? Lui-même ne savait pas, alors il regardait son amant avec sincérité tout en souriant et il prenait de petites mèches de cheveux, les tripotant légèrement.

« Et … qu’est-ce qui te retient de le faire ? » Il reprenait son souffle et arrêta de tripoter la chevelure de son bel étalon. «  De toute manière … c’est impossible, quelqu’un me possède déjà… enfin me possédait… ça m’étonnerait qu’il me désire encore après ça… »

Il avait eu un rire nerveux, il savait qu’il allait le perdre pourtant il n’allait rien lui dire, mais son instinct ne le trompe jamais. Il savait que des rumeurs allaient circuler, mais bon ce que vient d’être fait est fait, on ne peut pas revenir en arrière. La chaleur de son amant se rependait dans son être et sa condition était toujours aussi imposante. Il pensait que plus rien ne pouvait le retenir, maintenant que cela est fait, il peut demander ce qu’il veut, une fois de plus ou une fois de moins, après tout qu’est-ce que ça change ? Le jeune britannique inversa les positions sans rompre le contact charnel avec son étalon. Il était légèrement allongé sur lui, il bougeait volontairement pour lui donner envie et il alla vers l’oreille de son sempai. Il lui chuchota des phrases obscènes en employant un ton relativement sensuel, il évoquait toutes les choses qu’ils pourraient faire ensemble, sur un bureau, contre le mur et bien entendu diverses positions. Tout était provocation, car il venait d’ajouter que tout ceci pourrait se passer dans sa chambre, il eut un léger rire avant de se redresser, laissant son amant l’admirer et quant à lui, l’anglais garda l’attribut de son étalon en lui, il pouvait toujours le dominer d’une certaine manière. A croire qu’il n’était pas encore d’humeur à parler, mais peut-être que s’ils vont dans sa chambre, cela changera.




_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Mar 3 Mai - 10:27

Ushio n’avait pas l’intention de s’appuyer contre Eliot. Il ne voulait pas être lourd sur lui, l’empêchant de récupérer son souffle, mais l’autre jeune homme le fit s’appuyer contre lui, à contrecoeur du maltais. Mais en soit, il était plutôt heureux d’être contre son jeune amant, cédant à ses demandes répétées de baisers, étouffant quelques gémissements de plaisir aux mouvements de son beau.

Quand il ouvrit son cœur à son amant, Ushio n’avait absolument aucun espoir. Si quand bien même Eliot l’acceptait dans sa vie, Ushio ne pouvait pas se le permettre, il ne le voulait pas, même s’il en avait très envie. Mais le sourire du jeune homme le faisait fondre, l’incitait à le prendre, peu importe les conséquences que ça pouvait avoir. Au fond de lui, une bulle émergeait, lui disant que demain il serait bien heureux d’avoir quelqu’un pour lui.

Les mots d’Eliot ne l’aidaient pas non plus. Tout ce qu’il disait lui donnait l’impression qu’il pouvait le prendre sans problème, le garder pour lui à tout jamais, que ça lui était autorisé et possible, alors que tout ça n’était qu’une illusion cruelle. Il soupira avant de vouloir s’expliquer.

« Ce qui me retient, c’est que demain, je ne me souviendrais pas de toi. Que je ne me souviendrais pas de cet après-midi délicieuse que nous avons passé ensemble… » Un autre soupire, pendant lequel il passa le revers de la main sur la joue de son amant, tel un homme qui contemple un trésor, son trésor. « Si je n’avais pas ce handicap, » lui murmura-t-il à l’oreille, « je t’adopterais, petit chaton… Je te prendrais à qui oserait t’abandonner. »

D’un côté, Ushio s’en voulait un peu. Si le couple d’Eliot devait exploser, ce serait bien à cause de lui, de cet après-midi. Mais combien de couples avait-il brisé ? Il ne les comptait plus, et ça n’avait aucune incidence sur sa façon de se comporter.

Puis son beau lui fit comprendre qu’il était prêt à une nouvelle séance au septième-ciel, d’une façon on ne peut plus détaillée. Ushio se dit alors qu’il ne devrait pas faire ça, ce jeune homme. Le maltais ce savait capable de le blesser, car s’il laissait libre court à ses envies, il ne pourrait plus répondre de ses actes, aussi bien sexuellement que non.

Pendant un moment, il le regarda, l’admira, lui caressant le torse, les hanches… Il avait envie de lui, mais une peur de s’attacher, une peur du lendemain, lui fit dire que c’était fini.

« Non Eliot… Arrêtons-là pour aujourd’hui. » Il lui sourit. « Garde tout ça pour un autre jour, OK ? Je te donne mon numéro et tu n’auras qu’à m’appeler si jamais… »

Il avait l’air sûr de lui, mais au fond, le poids de son handicap le pesait lourdement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 550

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Mer 11 Mai - 12:28

Un admirateur secret ? |  FEAT USHIO

L’anglais regardait son amant d’un jour au début sans vraiment comprendre ce qu’il disait, car son esprit était préoccupé par la présence du master en lui. Mais après un petit temps, il comprenait enfin les dires de son amant. Il ne pensait pas que son sempai cachait un si lourd secret, ses yeux reflétait l’incroyance, le choc de la nouvelle, mais d’un côté ça arrangeait Eliot. Son sempai ne sera pas en mesure de lui courir après en lui rappelant ce moment. Il avait repris avec un léger ton sensuel en surpassant sa déception.

« Owwww, on aurait dû filmer dans ce cas. »

Néanmoins, les joues du jeune anglais prirent une teinte rosée lorsque son amant lui chuchota des mots doux à l’oreille. Alors, il le désirait vraiment ? Ce n’est pas nouveau pour Eliot, il a toujours eu du succès et ce depuis sa plus tendre enfance. Il tient de son père une beauté angélique et hypnotisante, nombreuses sont les jeunes demoiselles qui ont tenté leurs chances, seulement Eliot ne voulait pas de relation sérieuse, pour la simple et bonne raison que l’amour n’existe pas. Maintenant qu’il y pensait, beaucoup de ses clients à la maison close lui répétait qu’il avait une beauté incomparable et que s’ils pouvaient, ils l’achèteraient pour en faire un véritable objet, un pur produit de consommation. Certains de ses collègues que ce soit au café ou à la maison close, lui demandaient ce qu’il faisait pour qu’il ait autant de succès. Intérieurement, Eliot ne savait pas, peut-être qu’il est beau de nature, mais certainement que ses attitudes et manières y font aussi.

Toujours en contenant son amant en lui, il le laissa contempler son visage qui était rosé. Il le laissa le toucher, le caresser, des frissons parcouraient son corps. Sa voix se faisait légèrement entendre, instinctivement ses hanches bougeaient légèrement.  Néanmoins le jeune britannique se stoppa net lorsque son amant précisa qu’il voulait arrêter là. Bien entendu Eliot était quelque part déçu de cet aveu, mais d’un côté il était soulagé. Il laissa paraitre un sourire, moins prononcé que les fois précédentes.

« Je ne t’appellerais pas que pour ça, on peut très bien avoir une relation … normale. »

C’est seulement à ce moment-là que le jeune homme prit le peu de force qu’il lui restait pour se lever et ainsi délivrer l’attribut de son amant de sa prison charnelle.  Ses jambes tremblaient, il prenant appui sur l’un des murs un peu plus loin pour se rhabiller. Il fallait absolument qu’il aille à la douche, sa peau était encore perlée légèrement de sueur et de plus la semence de son amant était encore présence en lui, et ce n’était pas qu’une petite quantité. Il eut un léger rire avant de reprendre.

« Il faut vraiment que j’aille à la douche … parce que il faut dire que tu m’as pas mal donné … »

Il avait un petit sourire aux lèvres, bien sûr c’était de la provocation, mais il ne comptait pas l’attirer sous ses draps. Heureusement que le britannique a l’habitude de contenir ce genre de substance, sinon on ne peut qu’imaginer ce qui se serait passé. Il s’avança légèrement après avoir pris sa serviette de son sac  et il se mit à genoux pour essuyer ce qu’il y avait sur le sol et il se redressa en étant face à lui.

« Je suppose que tu t’en va ? »





_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   Ven 13 Mai - 12:57

La réaction du jeune amant d’Ushio était pour le moins inattendue à ses yeux. Il se serait attendu à ce qu’Eliot ne croit pas ses dires qui étaient pour le moins assez peu commun, ou au mieux, qu’il fasse preuve d’une pitié peu appréciable. Mais à la place, la réaction était plus proche de la perversité qui semblait caractériser tout autant le master que son kôhai. Ce premier rit de sa réaction. C’était tout aussi inattendu qu’appréciable et quand il y pensait, Ushio n’aurait pas été contre de filmer ces exploits qu’ils n’auraient probablement jamais à nouveau.

Ushio le contemplait. Vraiment, il le voulait, pour lui. Il voulait le prendre dans son lit – et ailleurs, encore et encore, chaque jour l’aimer charnellement des heures durant, et l’aimer avec son cœur pour autant qu’il en était possible, en extension de cette appréciation des actes charnels. Mais s’il laissait ses pulsions aller en libre-court sans aucune limite, il irait enlever son beau, l’enfermer dans sa chambre, l’enchaîner à son lit et ne laisser personne d’autre le toucher, quitte à le blesser physiquement et psychologiquement pour le garder à ses côtés.

Néanmoins, il avait un minimum de savoir vivre, de self-control et savait très bien qu’il ne pouvait décemment pas faire ça, que ce n’était pas bien. L’envie lui en était tout de même très forte. Et c’est pour cette raison qu’il ne pouvait pas accepter une relation normale avec Eliot.

« Non. On ne peut pas avoir une relation normale. Malheureusement. »

Il aurait pu lui expliquer, mais il ne voulait pas. S’il formulait ses idées à voix haute, ça ne leur donnerait que plus de tangibilité et surtout la possibilité que ça arrive véritablement. Et il ne fallait pas que ça arrive, sinon il risquerait de le faire vraiment.

Ushio le regarda se lever. D’un côté il était triste que ça finisse si tôt, mais aussi, ça mettait un stop à ses pulsions malsaines. Pour autant, il continuait de l’observer, de l’admirer, de le désirer. Sa légère maladresse, sa faiblesse, alors qu’il se rhabillait, l’amusait. Puis enfin il entreprit de se rhabiller à son tour, prenant son temps. Lui ne tremblait pas, mais il se sentait néanmoins légèrement faible.

« Il faut aussi que j’aille à la douche, » répondit Ushio. Bien sûr il voyait la provocation sous les termes du jeune homme et il hésitait énormément à se laisser tenter. Mais il ne pouvait pas. A la place, il regarda Eliot faire la femme de ménage et nettoyer leurs saletés. C’était aguichant. Vraiment, il voulait se laisser tenter mas il ne devait pas.

Son amant d’un jour lui demanda s’il partait. Et c’est à ce moment seulement qu’il se rendit compte que oui, il serait peut-être temps de bouger, même s’il n’en avait pas la moindre envie. Il soupira.

« Je suppose, oui. »

Sur ces mots, il se dirigea d’un pas lourd vers la porte de la salle. Arrivé à l’entrée, il se retourna et jeta un coup d’œil à Eliot.

« C’était super. Salut. A la prochaine. »

Et il sorti. Ces mots étaient bien peu. Ils lui semblaient stupides. Mais il ne savait pas quoi dire ni quoi faire d'autre.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[xxx] Un admirateur secret ? [PV Ushio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: