Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre fortuite [PV Hakugin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Dim 27 Mar - 16:41

UN CONSEILLER A L’ÉCOUTE |  FEAT HAKUGIN

C’était un réveil relativement différent pour notre jeune infirmière, et en quoi me direz-vous ? Eh bien, tout simplement parce que notre jeune petite autrichienne a appris une nouvelle qui a bouleversée sa vie, dirons-nous. Cela était arrivée la veille, la jeune femme prenait des attitudes relativement anormales, elle mangeait sucré et avait des envies bizarres comme manger des bonbons, des plats qu’elle n’a pas l’habitude de faire. Elle grignotait, des fruits, des biscuits, des friandises sans qu’elle ne puisse se l’expliquer. Elle avait entendu dire par ses collègues qu’elle avait des habitudes de jeune femme enceinte, cependant la jeune autrichienne avait toujours son cycle, du moins, cela fait seulement deux semaines de retards, maintenant qu’elle y pense. Alors, après le travail, elle acheta un test de grossesse en pharmacie et lorsqu’elle le fit, l’indicateur désignait 3 semaines et plus de temps de gestation. Alors, pour avoir le cœur net, elle fit une prise de sang et le résultat fut sans appel. Risa était bel et bien enceinte, elle était presque à son troisième mois, son médecin la félicita, cependant, elle s’effondra, car bien entendu, elle ne l’avait pas désiré. Pourtant, elle était heureuse de savoir qu’une vie poussait en elle, mais elle était complètement bouleversée, alors elle rentra chez elle et elle pleura à chaudes larmes. Bien entendu, une seule personne pouvait être le père de cet enfant, car elle avait bien connu un autre homme ces derniers temps, mais c’était tout récent, alors le père ne peut être qu’Ushio, un de ses patients.

Risa ne savait pas quoi faire, devait-elle en parler à son frère ? Devait-elle le garder pour elle ? Devait-elle abandonner l’enfant ?  Ou bien, le garder ? L’idée qu’elle puisse avorter lui brisait le cœur, elle avait une situation stable malgré son jeune âge et d’une certaine façon, elle avait toujours désirée d’avoir un enfant, d’être enfin mère à son tour. Mais, elle veut aussi avoir une vie de famille. Alors, pour le moment, elle affichait une mine radieuse, elle se leva de son lit et alla prendre un bon petit déjeuner très équilibré avant de finalement partir à la douche. Elle n’avait pas perdu ces habitudes coquettes, de s’appliquer un lait pour le corps et de se parfumer ainsi que de se maquiller, au contraire, elle aimait se faire belle et encore plus maintenant. Alors qu’elle était dans sa chambre en sous-vêtements de satin, elle se mit de profil, admirant alors son ventre arrondi, bien entendu, ce n’était pas très voyant sous des vêtements, mais nue, tout ce voit. Aujourd’hui, la jeune femme opta pour une jupe noire en simili cuir et un débardeur bleu électrique avec un léger cache cœur noir et elle avait mis des collants couleurs chair assorti à sa couleur de peau. Son maquillage était « nude » avec un léger eyeliner et sa coiffure, elle laissa ses cheveux retomber sur son dos. Son bien être faisait chaud au cœur. Elle se prépara et enfila ses talons et pris ses affaires pour aller travailler.

La jeune demoiselle une fois sur son lieu de travail, fit comme d’habitude, consultations et paperasse. Ushio n’était pas venu la voir, alors, c’était vrai, il ne voulait plus d’elle. Cette idée la chagrina, elle portait son enfant, alors, il faudra bien qu’il soit au courant. Mais, s’il refuse de la voir, comment faire ? Et puis sa condition est relativement handicapante. Peut-être devait-elle le garder pour elle et ne pas lui dire ? Le seul homme au courant serait son frère, mais ce dernier risque de lui passer un savon. Elle était perdue, que faire ? En cette belle après-midi ensoleillée, la jeune demoiselle se rendit à l’extérieur, elle avait pris son petit sac avec elle où se trouvaient maquillage, de quoi grignoter, ses clés et tout le reste. Elle prit place sur un banc et elle contempla le lac devant elle, c’était un cadre apaisant. Elle souriait et elle plaça une de ses mains sur son ventre et elle pensait « Regarde mon bébé comme c’est beau, un jour, toi aussi tu le verras de tes propres yeux ». Elle était bien ici, maintenant elle devait étouffer cette envie sucrée soudaine, alors elle prit des bonbons aux fruits, ah vraiment, ce bébé était bénéfique pour elle et pourtant il lui causait bien des soucis à la fois.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Ven 1 Avr - 9:23

La journée semblait bien s’annoncer, se dit Hakugi en se réveillant. Le soleil faisait pleuvoir ses rayons dans la petite chambre des frères Takatsuka. Ce simple fait mis l’aîné en joie. Après tout, il est toujours agréable, lorsqu’on travaille à l’extérieur, d’avoir le soleil comme compagnon. Un autre fait mettait Hakugin de bonne humeur : dans ses bras, il pouvait voir la petite bouille endormie de son petit-frère.
S’ils dormaient tous les deux dans la même chambre, ils n’en avaient pas moins chacun leur futon. Mais Sunao avait pour habitude de, de temps en temps, se glisser dans le futon de son frère qui le réprimandait pour ça, sans vraiment le penser. Lorsque Sunao était plus jeune, Hakugi aimait dormir avec son frère, ce qui arrivait tous les soirs, raison pour laquelle, à l’époque, ils avaient rapprochés leurs couches. Cependant, il n’est pas sain pour un grand de continuer à dormir accompagné d’un membre de sa famille, autant Nao que Hakugin le savait, mais ils ne pouvaient pas s’empêcher d’apprécier de se réveiller ensemble.

Doucement, Haku se leva et désenclencha le réveil qui n’avait pas encore sonné. Il ne voulait pas réveiller son frère qui avait bien droit à un peu de sommeil supplémentaire, il le réveillerait plus tard. Comme tous les matins, il fit quelques ablutions matinales rapides et s’habilla pour le travail.
Le début de matinée continua avec un peu de ménage et la confection du petit-déjeuner. Pendant cette dernière, le petit prince se réveilla tout seul et Hakugin le pressa pour qu’il se lave et s’habille avant le repas. Ensuite ils mangèrent ensemble et partirent ensemble pour Saotome.

Comme ils passaient la journée dans le même établissement, il était devenu courant, habituel, depuis la dernière rentrée, que Hakugin accompagne son petit-frère, aussi bien à l’aller qu’au retour. Joyeusement, Sunao énuméra en chemin, à son frère, les matières qu’il avait aujourd’hui et ce qu’il s’attendait à faire. Depuis le temps, l’aîné de la fratrie connaissait l’emploi du temps de son cadet par cœur, mais il le laissait discourir tout de même.

Puis ils arrivèrent et se séparèrent. Sunao devait rejoindre sa classe, même s’il était encore tôt et qu’il devait être parmi les premiers arrivés, tandis que Hakugin allait se changer pour revêtir son uniforme de travail, fonctionnel néanmoins élégant. Puisque l’établissement jouit d’une bonne renommée, il est important que même un simple jardinier soit bien habillé.

Il commença alors son travail avec les plantes de l’école dans la bonne humeur, ne s’arrêtant que pour la pause de midi où il prit un bento préparé la veille sur l’un des bancs du jardin. Pendant l’après-midi, alors qu’il travaillait encore à l’extérieur, près du lac, il remarqua une demoiselle assise sur un banc. C’était l’infirmière de l’école. Miss Risa Watanabe. Il ne lui avait jamais encore parlé mais il l’avait déjà vu et croisé. Malgré son sourire, elle semblait soucieuse.
Hakugin ne put s’en empêcher. Il arrêta son travail, cueilli une rose sans épine et vint la tendre en souriant à la demoiselle.

« Avec un visage si rayonnant, vous semblez tout de même bien soucieuse. En une si belle journée, vous devriez laisser filer tous vos soucis. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Sam 2 Avr - 19:39

UN CONSEILLER A L’ÉCOUTE |  FEAT HAKUGIN

Ses guimauves étaient délicieuses, et elle prenait plaisir à les manger, son bébé devait certainement apprécier également. La jeune demoiselle fut interrompue par le jardinier, la jeune femme avait reconnu son métier grâce à l’uniforme de ce dernier, qui lui allait à ravir soit dit en passant. La jeune autrichienne avait d’ailleurs légèrement sursauté, elle avait été surprise dans son léger moment de calme. Néanmoins, la jeune demoiselle lui adressa un sourire tout en rougissant lorsque ce dernier lui tendit une rose. Elle était réellement magnifique, Risa adorait les roses, ce sont ses fleurs préférées avec les orchidées bleues. Elle saisit délicatement la rose en ayant toujours de légères rougeurs au niveau de ses joues.

« M…merci. » Elle prit un petit temps de pause pour sentir délicatement la rose. « Elle est vraiment magnifique. » Elle sourit avant de reprendre en le regardant en tentant de cacher son inquiétude. «  Moi ? Soucieuse ? Non … je vous assure que tout va bien … Ne vous inquiétez pas… »

Elle ne lui avait jamais parlé, mais elle avait entendu le nom de son interlocuteur, si sa mémoire ne lui joue pas des tours c’était Takatsuka ? Oui, Takatsuka Hakugin. Elle se demandait comment le jeune homme avait pu savoir qu’elle était inquiète. Elle faisait tout pour cacher cette inquiétude constante, mine de rien, l’enfant qu’elle porte actuellement en elle n’est pas désiré. Cependant, même si elle ne le connait pas encore, elle commence à s’y attacher, bientôt son petit cœur battra et ce sera une nouvelle vie programmée. D’une certaine façon, elle avait toujours désirée être mère, mais elle ne pensait pas qu’elle le serait si jeune et qui plus est, elle n’est toujours pas mariée. Le père de l’enfant est un élève de l’académie et qui plus est un de ses patients réguliers. Mais ce qui inquiète le plus la jeune autrichienne est que le père de cet enfant connait une maladie qui serait un réel handicap. En effet, le jeune homme perd la mémoire tous les matins, alors une vie de famille ou même une simple vie de couple sera difficile.

Le regard de la jeune demoiselle se ternissait, l’homme avec qui elle avait succombé au plaisir de la chair, était l’homme qui faisait battre son cœur. Elle en était tombé amoureuse, cependant, il ne voulait pas d’elle, enfin ce n’est pas réellement de sa faute, mais Risa savait que Ushio n’était pas de ce bord. Alors, elle ne savait pas quoi faire, devait-elle lui dire ou au contraire le garder pour elle, elle ne savait pas.

Risa releva le regard vers le jeune homme, avec tout ça elle en avait oublié les bonnes manières. Elle se leva d’un coup en s’inclinant légèrement.

« Oh, pardon, j’en oublie mes bonnes manières, je suis Risa Watanabe, l’infirmière scolaire. »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Ven 15 Avr - 11:07

Il semblait évident que la jeune infirmière scolaire avait été surprise par son collègue jardinier, son sursaut et son expression de surprise n’en laissait pas le moindre doute. Haku sourit, se voulant agréable et rassurant. C’était dans ses habitudes de faire sursauter les jeunes personnes distraites qui se promenaient dans les jardins qu’il considère comme étant ses propres terres. Néanmoins, même s’il était le maître de ces lieux, de ces jardins qu’on lui avait confié, il passait souvent inaperçu. Après tout, qui allait remarquer un simple jardinier ? Alors, lorsque celui-ci venait à discuter avec les promeneurs pour la première fois, il ne manquait jamais de surprendre.

De même qu’elle avait été surprise, d’adorables rougeurs parvinrent à son visage alors que Hakugin lui offrait une rose. Se dit-il, en la voyant rougir, que cette rose, dans ses cheveux, lui irait à ravir. Il prenait plaisir et beaucoup de soin à faire pousser les fleurs les plus belles possibles, non seulement pour donner à l’établissement un air de château raffiné, mais également pour ravir le cœur des quelques personnes qui pouvaient s’intéresser à ces belles plantes. Et si en plus elles pouvaient servir à décorer un bureau ou même à éclairer un beau visage, il n’en serait que plus heureux.

La demoiselle semblait apprécier le cadeau, humant le doux parfum de la fleur et complimentant sa beauté. Hakugi se sentait pousser des ailes. Complimenter la beauté des fleurs revenait à complimenter son travail, une chose dont il ne pouvait qu’être heureux. Voir cette demoiselle prendre plaisir à sentir cette rose qui exhalait de tout son parfum lui était comme contempler une toile de maître qui aurait su saisir toute la beauté, le charme et la tranquillité de cette scène sans oublier la lumière du soleil qui faisait jouer ses rayons dans la chevelure de la demoiselle, lui donnant un air de princesse des temps anciens.

Bien entendu, elle niait être soucieuse. Personne n’aime discuter de ses problèmes avec un étranger, le jardinier en est bien conscient, mais ce genre de réponse ne l’avait jamais fait se démonter. Il lui sourit. S’il y avait bien quelque chose qu’il n’appréciait pas, c’était de voir des gens subir leurs préoccupations. S’il le pouvait, il souhaitait être un confident pour ceux-ci et les aider un peu à se soulager de leurs problèmes, ne serait-ce qu’en les écoutant, ou si possible, en leur donnant des conseils.

Même si elle niait, il était réellement évident que des soucis la taraudaient. Son regard se ternissait alors qu’elle se plongeait dans ses pensées et le monde autour d’elle semblait moins beau, beaucoup plus triste. Mais avant que Hakugin n’ai eu l’occasion de lui en parler, elle se leva et s’inclina en se présentant. Évidemment, celui-ci la connaissait déjà, même s’ils ne s’étaient jamais présentés formellement. C’était alors là l’occasion de régler cette question des présentations une bonne fois pour toute.

À sous tour, il s’inclina, dans toute la tradition japonaise. Ni trop bas, ni pas assez, mais tout de même un petit peu plus bas que ce que la situation exige, marquant ainsi un respect gentleman envers la demoiselle.

« Enchanté de faire votre connaissance, mademoiselle Watanabe. Je suis Hakugi Takatsuka, jardinier, comme vous pouvez le voir. » Il sourit. « Mais tout le monde m’appelle Hakugin, alors ne vous privez pas pour faire de même ! »

D’un geste il l’invita à se rasseoir.
« Ne restez donc pas debout ainsi, vous allez vous épuiser. Me permettrez-vous que je m’installe à vos côté et que nous discutions un peu ? »

Peu importe la réponse, il l’aurait de toute façon fait. C’était son style de s’imposer ainsi pour discuter avec les gens, cherchant les soucis qu’ils ont pour tenter de les résoudre ne serait-ce qu’un peu, comme un médecin examinait ses patients pour leur prescrire des médicaments. Et il s’assit à côté d’elle. Aujourd’hui, ce serait elle sa patiente.

« Ne trouvez-vous pas que nous avons un merveilleux temps aujourd’hui, » demanda-t-il en observant le ciel, laissant une douce brise lui caresser le visage.
« Il ne serait pas sain de l’aborder en ayant des soucis plein le cœur, vous ne sauriez pas l’apprécier à sa juste valeur ainsi. »
Hakugin souhaitait inviter l’infirmière à la confidence, sans trop la forcer. Forcer quelqu’un à parler n’est jamais une solution, il vaut toujours mieux que cette personne parle de son plein gré, pour son propre bien.
« Vous délester d’un peu de ce poids qui vous pèse vous ferait du bien. »
Un nouveau sourire. Saurait-il l’aider à se confier ? Il aimerait que ce soit le cas, souhaitant lui faire comprendre qu’il était quelqu’un à qui elle pouvait parler sans crainte.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Sam 16 Avr - 19:23

UN CONSEILLER A L’ÉCOUTE |  FEAT HAKUGIN

La jeune autrichienne se relevait peu à peu lorsque son interlocuteur termina son intervention. Elle trouvait qu’il avait un très joli prénom, mais maintenant qu’elle y pense, ce nom lui était familier, peut-être l’avait-elle entendu auparavant. Toujours est-il qu’elle continuait de lui sourire, elle ne se permettrait pas d’être aussi familière, même si son collègue lui en avait donné l’autorisation, elle se contenta simplement de répondre « oui » avec un grand sourire. Elle prit place lorsque son collègue l’invita, il avait de très bonnes manières, c’était plaisant, car il vrai que ça commence un peu à se perdre de nos jours. Bien entendu, elle accepta que son collègue prenne place à ses côtés, c’est toujours mieux que d’être seul. Elle profitait des rayons du soleil sur sa peau, de la petite brise qui faisait valser sa chevelure brune, il avait totalement raison, le temps était resplendissant, elle reprit avec un léger sourire en regardant l’horizon.

« Oui, il fait un temps splendide. On peut profiter ainsi d’un petit moment de répit à l’écart de tout. »

Elle reposa son regard sur son interlocuteur avec toujours son sourire aux lèvres. Seulement, elle le perdit bien vite en écoutant d’avantage ce dernier. Comment pouvait-il lire si facilement en elle ?  Risa faisait tout pour cacher ses inquiétudes et ses peurs, non il ne pouvait pas voir. Elle avait le regard grand ouvert et nerveusement elle se mordit la lèvre inférieure avant de finalement baisser la tête. Il est vrai que la jeune femme ne sait plus où elle en est, elle ne sait plus quoi faire. Cet enfant qui commençait à enfler son ventre était le centre de ces problèmes. Il n’est pas désiré, de plus le père de ce dernier refuse catégoriquement de revoir la jeune infirmière, enfin il avait été clair la dernière fois. Il a simplement tiré son coup et il est parti comme si de rien n’était. Alors, trois choix s’offraient à elle, soit elle s’en sépare, soit elle l’élève seule soit elle en parle au père de l’enfant. La première option ne la ravie pas, elle considère cela comme un meurtre, même si son petit cœur ne bat pas encore, elle ne peut se résoudre à le faire. La seconde option ne la dérange pas, seulement, elle ne trouve pas cela très correct de ne pas mettre au courant le père de l’enfant. De plus vu sa condition, cela risque d’être dur pour lui comme pour elle.

Au fond d’elle, la jeune infirmière savait ce que son amant d’un jour pourrait lui dire, qu’il ne veut pas être mêlé à ça et que rien ne lui prouve qu’ils ont couchés ensemble donc rien ne prouve que c’est son enfant. Au début, pour ne pas mentir la jeune demoiselle espérait que l’enfant venait de son second amant, un master, un blondinet appréciable dans bien des domaines, mais le temps de gestation était bien trop avancé pour que ce soit lui. L’autrichienne ne pouvait pas faire part de ses inquiétudes à un inconnu, ça ne se fait pas, pourtant sa voix qui devenait fragile faisait tout le contraire.

« Je …. Je ne sais plus quoi faire … je me suis abandonnée à un homme il y a quelques mois et maintenant je me retrouve enceinte… Il … il m’a affirmé qu’il ne voulait plus me revoir, que tout était fini, seulement il est le père de mon bébé et je … je ne sais pas quoi faire. »

Sa gorge lui faisait mal, elle se resserrait, elle voulait pleurer, mais elle se retenait, elle ne pouvait pas montrer sa faiblesse devant quelqu’un, il ne fallait pas.

«  Je ne peux pas lui dire … il me rejettera … après tout c’est de ma faute tout ça … Je vais devoir l’élever seule ou bien … m’en séparer … »

Ce dernier mot était bien trop dur pour elle, d’une certaine façon elle avait honte. Honte d’être tombé amoureuse d’un homme qui ne pourra jamais l’aimer en retour. Honte d’être tombé enceinte à son âge et de plus d’être enceinte d’un élève. Si elle pouvait, elle se cacherait.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Mar 3 Mai - 13:18

La politesse dont faisait preuve l’infirmière était appréciable aux yeux du jardinier. Non qu’il n’était pas habitué à plus de familiarité, mais il a toujours su apprécier l’étiquette japonaise et sa politesse excessive qu’il s’acharnait à préserver chez son petit-frère bien-aimé.

Il s’installa à côté de la demoiselle, après que celle-ci lui en eu donné l’autorisation. C’est en gardant un sourire sur les lèvres qu’il parla à Risa. Se voir offrir un sourire est toujours appréciable, et ça aide de savoir son interlocuteur sympathique.

C’était attendu. Lorsqu’il l’invita à se confier, elle perdit son sourire. Hakugin avait un don pour remarquer les soucis des autres. Ou peut-être était-il seulement convaincu que tout le monde avait des soucis ? Pour certains, cette capacité à détecter les soucis des autres peut effrayer, car personne ne veut qu’on puisse lire en eux comme dans un livre ouvert. Haku s’était déjà fait rejeté, mais il savait ne pas insister. Les gens se confient en temps voulu.

Risa semblait elle-même être une peu effrayée que le jardinier ait réussit à découvrir qu’elle était soucieuse. Mais aux yeux de celui-ci, c’était évident. Et son regard élargit, son mordillement nerveux de sa lèvre inférieure, n’étaient qu’autant de preuve de son tracas. Et elle abandonna ses réflexions à Hakugin.

Ainsi le jardinier apprit-il que sa jeune collègue était enceinte. Cela ne l’étonna pas, cela pouvait se remarquer à sa silhouette digne d’une femme qui attend un enfant, même si cela ne se voit pas encore excessivement. Mais ce qui la tracassait n’était pas sa grossesse en elle-même, mais plutôt le fait que le père ne veuille pas de cet enfant. C’était problématique mais malheureusement trop commun. Les hommes aiment à s’amuser et ne veulent pas assumer les conséquences.

Elle semblait vraiment bouleversée et le jardinier passa une main dans le dos de la demoiselle d’un mouvement se voulant réconfortant.
« Il ne faut pas vous croire coupable d’être tombée enceinte. Ce n’est pas comme si vous l’aviez voulu, vous n’avez fait qu’obéir aux lois de la nature, sans le vouloir. C’est plutôt sa faute à lui, d’une part, de vous avoir fait ça, d’autre part, de ne plus vouloir de vous. Mais peut-être, vous devriez au moins lui apprendre la nouvelle. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Mer 11 Mai - 16:02

UN CONSEILLER A L’ÉCOUTE |  FEAT HAKUGIN

L’autrichienne venait de livrer tout ce qu’elle avait sur le cœur, ses peurs, ses inquiétudes, tout. Sa gorge commençait à la serrer, mais elle ne voulait pas pleurer, surtout pas devant quelqu’un qu’elle vient à peine de rencontrer. Elle se redressa légèrement lorsqu’elle senti la main de ce jeune homme sur elle, il avait l’attitude d’un grand frère, avec ce genre de petite attention, la jeune demoiselle pouvait se laisser aller, seulement, elle ne voulait pas devenir un poids.

Les mots de son collègue n’étaient pas entièrement vrais, certes Risa n’a pas voulu tomber enceinte, seulement, elle aurait dû prendre une contraception d’urgence, mais elle avait estimé que sa simple contraception actuelle suffisait. Elle avait été naïve, elle s’était abandonné à un homme qu’elle trouvait plus qu’attirant, elle l’avait aimé réellement, mais après un autre jeune homme a volé son cœur, mais malheureusement, il est parti sans donner de nouvelle, à croire que la jeune demoiselle n’a pas le droit au bonheur. La jeune infirmière avait même envisagé tous les scénarios possibles, le scénario où elle ne disait rien à Ushio et qu’elle gardait l’enfant ou bien qu’elle abandonne ce dernier pour profiter de sa jeunesse frivole, même si l’idée d’avortement ne l’enchante pas véritablement. Le second scénario était que le jeune master accepte sa paternité et que l’autrichienne de fait vive avec lui. Elle vivrait difficilement ceci, Ushio l’oubliera chaque jour et qui sait ce que la jeune demoiselle pourrait subir, la tromperie ? L’endurance d’un prédateur ? Définitivement, elle avait beaucoup de mal à se projeter dans cet avenir, mais elle ne rêvait pas, cet avenir n’aura jamais lieu. L’autrichienne reprit avec une voix plus faible, en regardant devant elle.

«  Si … c’est de ma faute … j’aurai du faire quelque chose avant … A quoi ça servirait de lui dire ? Il ne se souviendra de rien le lendemain et ce jusqu’à la fin de sa vie… »

La réalité était dure, elle savait pertinemment que Ushio ne l’a jamais véritablement aimé comme il avait prétendu ce jour où cet enfant a été conçu. Comment elle le savait ? Tout simplement parce qu’elle avait entendu plein de bruit de couloir qui relatait les faits d’une relation torride avec un autre élève. Et puis, elle n’était pas bête, la jeune demoiselle savait que ce master profite de sa situation pour agrandir son carnet de conquête dans lequel elle fait désormais partie. D’une certaine manière, l’idée qu’elle porte son enfant ne la rendait pas forcément heureuse, car si le jeune homme accepte sa paternité, Risa va le contraindre d’une certaine manière à se ranger sur le plan sentimental et l’autrichienne ne veut pas s’imposer à qui que ce soit.  La jeune demoiselle resta le regard au sol avant de reprendre d’une voix toujours aussi faible.

« On dirait que le destin s’acharne contre moi … »




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Ven 13 Mai - 14:13

Hakugin voulait faire de son mieux pour aider sa collègue. Mais celle-ci ne lui faisait pas totalement confiance, elle ne se confiait pas totalement à lui. Il faisait ce qu’il pouvait pour ça, mais la confiance ne pouvait pas s’acquérir en une seconde. Le jardinier savait se montrer patient. La confiance était à ses yeux comme un bourgeon qui n’attendait que de s’épanouir.

Mais il savait une chose. Cette demoiselle ne devait pas se laisser abattre.
« Non. Vous ne pouviez pas savoir que vous alliez tomber enceinte. Vous n’êtes pas du tout fautive. » Il fallait qu’elle comprenne ceci, c’était important. « Et puis, quel intérêt de s’en vouloir pour des faits qui se sont passés et qui ne peuvent plus être changés ? Maintenant, » dit-il plus doucement, « vous devriez penser au futur, à ce que vous allez faire de cet enfant, à la manière dont vous aller l’élever. »

Il garda le silence un instant. Si ce qu’elle disait de la situation du père était vrai, et il n’avait aucune raison de douter des dires de la jeune infirmière, c’était préoccupant. Handicapant même.

« Si le père de cet enfant ne peut pas se souvenir de ce que vous lui dites, il aura au moins le mérite de l’avoir su et d’avoir pu agir en conséquence. Je pense que tout ce que vous risquez est de vous entendre dire que vous devriez faire ce que vous voulez de cet enfant. »

Hakugin ne savait pas quoi dire. C’était une situation difficile. Il faisait de son mieux pour être de bon conseil.

« Mais vous savez, du bon peut sortir de cette confrontation. Je ne saurais vous dire quoi, mais il ne faut pas désespérer. Le destin peut toujours prendre une tournure favorable. »

Il lui sourit et se lassa aller à la prendre dans ses bras. Certes ils venaient de se rencontrer, mais elle allait mal, il fallait la réconforter et Hakugin préférait ne pas faire cas de la politesse habituelle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Lun 23 Mai - 14:38

UN CONSEILLER A L’ÉCOUTE |  FEAT HAKUGIN

Penser à l’avenir ? Comme si ce n’était pas déjà fait. Risa avait envisagé d’élever son enfant seul, sa mère qui était bien entendu au courant, avait conseillé à Risa de garder son enfant à la naissance, et de ne pas l’abandonner. Car c’est une mauvaise chose, plus l’enfant grandira, plus il voudra connaitre ses parents biologiques. Et puis même, Risa ne supporterait pas d’être loin de son enfant, elle l’a fait, elle l’assume. Dans cet avenir, elle avait fait une petite chambre dans son appartement dans les tons bleus clairs, taupe et blanc avec un magnifique lit pour accueillir l’enfant, des peluches, des meubles pour ranger les affaires, pour le changer et bien entendu des peluches, des tonnes et des tonnes de peluches. Elle se lèvera chaque matin pour préparer tout ce qui lui faut, elle lui achètera des vêtements, même si pour cela, elle doit se priver, elle ne souhaite que le bonheur de son enfant. Intérieurement, elle se disait qu’elle pourrait reprendre son ancien travail pour pouvoir subvenir aux besoins de son enfant si réellement il le fallait. Mais cette vision l’apeurée.

Elle ne savait pas encore si c’était un garçon ou bien une fille, mais une chose était sûre, c’est qu’elle l’aimait déjà. Cet avenir qu’elle envisageait seule était tout préparé, tout dessiné, elle savait que cela serait dur, surtout les premiers temps. Si Ushio désire connaitre l’enfant, elle ne l’empêchera pas, seulement, elle doute qu’il veuille s’en occuper. Perdue dans ses pensées, elle ne répondit pas au jardinier, cependant elle l’écoutait attentivement. Il avait peut-être raison, seulement comment pouvait-il le savoir ? Si ça se trouve Ushio voudra en savoir d’avantage. D’un côté, elle avait l’impression que l’homme qui se tient à ses côtés croit tout savoir mieux que tout le monde. Elle détestait les gens qui se comporte ainsi, elle en a côtoyé beaucoup  depuis ses 17 ans et ça la répugnait toujours autant.

« Peut-être, mais on ne peut pas dire d’avance ce qu’il dira, je pense que je devrais tenter ma chance et le mettre au courant de la situation. Je n’ai plus rien à perdre maintenant. »

Prendre une tournure favorable ? Risa ne pense pas du tout cela, depuis, elle se dit qu’elle n’a pas le droit au bonheur. Elle a été vendue par son père, contrainte à danser presque nue pour des hommes qu’elle ne connaissait même pas. Son premier petit-ami la laisser tomber pour des raisons qu’elle ne connait toujours pas, ensuite elle s’est laissé manipuler par le père de son enfant. Et son dernier petit-ami avec qui elle croyait avoir un avenir merveilleux, s’est envolé également. Maintenant, elle va se retrouver seule à élever un enfant qu’elle n’a nullement désiré. Alors arrivé à ce stade, le destin ne peut plus être favorable, c’est terminé. La seule chose qui saura rendre heureuse la jeune femme, c’est son enfant qu’elle aime de plus en plus chaque jour.

Lorsqu’il la prit contre lui, elle se laissa faire, même si cela faisait que quelques minutes qu’ils se connaissaient, elle se laissa faire. Cependant elle n’osa pas trop le toucher, mettre sa main dans son dos, s’accrocher à lui et pleurer sans retenue. Non elle ne pouvait pas, mais elle resta contre lui, elle se sentait un peu soulagé d’un côté.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Mer 25 Mai - 21:30

Hakugin s’inquiétait pour sa collègue. Certes il venait juste de faire sa connaissance, mais il l’appréciait déjà. Elle semblait vraiment torturée dans ses problèmes et malgré toute sa volonté, le jardinier ne savait pas très bien comment l’aider. Tout ce qu’il pouvait lui conseiller, c’était de suivre ce que son cœur lui dictait.

Mais dans sa situation, simplement suivre son cœur n’est pas forcément ce qui va l’aider. Dans sa situation, beaucoup d’autres facteurs entrent en jeu, notamment le handicap de ce jeune homme qui ne se souviendra même pas de ce qu’elle lui aurait dit, qui ne se souvient même pas d’avoir eu une aventure avec elle. Hakugin était triste pour la jeune infirmière. Néanmoins, si elle avait besoin d’aide, il serait prêt à l’aider si elle le voulait bien.

« Je suppose que vous avez de la famille pour ça, mais si vous venez à avoir besoin de quoi que ce soit, » dit-il d’une voix douce en la serrant contre lui, « n’hésitez pas à me demander. Nous sommes collègues après tout, d’une certaine façon. Vous ne devez pas hésiter à vous reposer sur moi. »

S’il pouvait l’aider, d’une quelconque façon, il le ferait. Il éprouvait vraiment une grande sympathie pour cette future mère qui, même si cet enfant n’était pas voulu, n’avait pas l’intention de l’abandonner comme sa propre mère l’avait fait de son petit-frère.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Ven 27 Mai - 9:54

UN CONSEILLER A L’ÉCOUTE |  FEAT HAKUGIN

La jeune demoiselle se sentait paisiblement bien contre son collègue, il avait réussi à l’apaiser d’une certaine façon. Ses inquiétudes se sont partiellement envolées, mais une trace infime reste présente néanmoins. Beaucoup de chose l’inquiété et pas seulement la relation qu’elle aura avec le père de son enfant, mais également celle qu’elle aura avec son propre enfant. Serait-elle une bonne mère ? Elle avait peur d’une certaine manière de la venue de cet enfant, il allait lui changer la vie autant financièrement que moralement. Elle n’y pensait pas encore, mais le moment de l’accouchement sera une épreuve très difficile, au Japon, la péridurale n’est pas conseillée et surtout les médecins ne la propose pas pour la simple et bonne raison que cela aurait des répercussions sur l’enfant, ce qui est totalement faux. Risa c’était déjà partiellement renseignée, seulement 5 % des accouchements se font avec la péridurale et elle savait à quel point ce moment tant redouté faisait horriblement mal, c’est une sensation qu’elle ne pourra pas décrire avant le moment venu. Tout cela lui faisait peur, l’accouchement, l’après, saurait elle s’occuper de son enfant ? Arrivera-t-elle à le comprendre ? Pour le moment elle ne saurait le dire.

Elle se décala légèrement mettant fin à cette étreinte, son collègue était très attentionné avec elle, alors qu’ils ne se connaissaient à peine. Peut-être qu’il pourrait devenir un ami ? Un confident ? Oui, peut-être, mais pour cela il faudrait qu’ils se croisent plus souvent. Elle tenta d’esquisser un léger sourire avant de lui répondre.

« C’est gentil de votre part … je n’hésiterai pas… »

En réalité, si. Oui elle n’osera pas en parler à qui que ce soit, déjà qu’avec son frère elle n’ose plus trop lui parlait de ce bébé, de ses problèmes en général depuis leur dispute. Elle préférait les garder pour elle désormais, elle ne voulait importuner qui que ce soit. Peut-être qu’il y a des jours où elle craquera moralement, mais elle ne le dira à personne, elle apparaitra rayonnante, mais en réalité, elle sera au plus mal. Intérieurement, elle se disait que la vie l’avait gâtée, elle ne mérite pas d’avoir une fin heureuse, mais peut-être qu’en réalité, cet enfant sera sa fin « heureuse », seul l’avenir le dira. Elle tenta de sourire de nouveau et elle pencha légèrement la tête.

« Je … je devrais peut-être vous laissez travailler … »





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Mar 31 Mai - 12:42

Les inquiétudes de sa jeune collègue n’avaient rien des inquiétudes communes d’une future mère. Mais il se doutait qu’au-delà de ça, d’autres choses devaient la préoccuper. C’était bien normal. Elle portait la vie en elle et ce n’était pas une mince affaire. Hakugin se doutait que dans la situation de cette jeune femme, beaucoup d’autres n’auraient pas tergiversés et aurait volontiers abandonné leur enfant ou bien pire.

Le bien-être de l’enfant, il ne s’en inquiétait pas. Miss Watanabe saurait être une bonne mère, ça se voyait. La seule question possible était celle du père qui, s’il n’était pas nécessaire, serait un bon soutient dans l’éducation du petit bout. Néanmoins, s’il le fallait, le jardinier aiderait la jeune femme. Après tout, il avait un peu d’expérience dans l’éducation d’enfants, car s’il n’en avait pas, il avait tout de même élevé son petit-frère dans une certaine mesure.

Lorsque l’étreinte se termina, il garda une main sur l’épaule de Risa et lui sourit. Il espérait avoir réussis à la rassurer un peu, à la réconforter, ou au moins à lui redonner un peu de courage. Puis une idée vint au jeune homme. Il fouilla dans sa poche et en sorti une petite carte cartonnée avant de la tendre à sa collègue.

« Voici ma carte. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas à me contacter. Je serais toujours disponible pour vous. »

Il se doutait qu’elle n’oserait probablement pas l’appeler puisqu’après tout ils ne se connaissent pas vraiment. Mais il espérait que si quelque chose se produisait, elle penserait à lui comme une personne sur qui elle pouvait compter.

« Ah, c’est vrai que le travail m’attend, mais je peux sans problème prendre une petite pause pour remonter le moral à une collègue et amie. On ne peut pas m’en vouloir pour ça, si ? »

Encore une fois, il souriait. Si elle avait encore besoin de discuter, il n’aurait rien contre le fait de prolonger sa pause. De toute façon, son travail n’allait pas s’envoler.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Jeu 2 Juin - 19:31

UN CONSEILLER A L’ÉCOUTE |  FEAT HAKUGIN

La jeune demoiselle qui était maintenant partiellement rassurée, saisit délicatement la carte de son collègue. Elle ne savait pas si elle aurait le courage de le contacter, après tout elle n’aime pas causer du souci, elle n’aime pas s’imposer, elle a l’impression d’être un poids pour les autres. Tout le monde lui dira que c’est faux, seulement c’est ce qu’elle ressent, elle aime être présente pour les autres, mais quand il s’agit d’elle, elle préfère tout garder pour elle et éviter d’ennuyer les autres avec ses divers problèmes. Elle fouilla par la suite dans son sac pour trouver sa propre carte, elle en avait toujours sur elle et ça pouvait très bien servir, la preuve. Elle la tendit doucement à son collègue en souriant légèrement.

« Merci, c’est vraiment gentil. Tenez, prenez la mienne aussi, on ne sait jamais, si vous avez besoin de quoi que ce soit. »

C’était elle qui avait besoin de quelqu’un en ce moment et pourtant, elle proposait son aide également. Elle est beaucoup trop gentille, trop influençable, c’est sa gentillesse qui causera sa perte et elle le sait, tout le monde l’a prévenue. Elle rit légèrement quand son collègue évoqua l’idée qu’on ne pouvait pas lui en vouloir pour avoir remonté le moral d’une collègue, d’une amie. Malgré le peu de temps qu’ils avaient passés ensemble, il l’a considéré déjà comme une amie. Ça la touchait énormément, Risa n’a pas vraiment d’ami, ou du moins, elle n’en a pas beaucoup. Elle a coupé les ponts avec tous ses pseudos amis du lycée et du collège, les pauvres jeunes femmes de la boite, elle ne les voit plus non plus et puis elle ne préfère pas évoquer son passé douteux. Elle reprit avec un léger sourire aux lèvres.

« Non, je ne pense pas. »

En l’observant un peu plus la jeune demoiselle se disait que sa femme avait beaucoup de chance, elle avait un mari charmant. Il est gentil et aide tout le monde du mieux qu’il peut, il est attentionné et arrive à trouver les mots justes pour remonter le moral. Oui, il doit être un mari formidable et peut-être un père formidable qui sait. Parce que mine de rien à l’entendre parler, il avait l’air d’avoir son petit lot d’expérience dans le domaine de la paternité, dans ses mots, la jeune demoiselle avait senti que ce jardinier connaissait un peu les enfants, la manière dont il lui a parlé était flagrante. Après, elle pouvait très bien se tromper, mais le ton et les mots qu’il a employé laissent penser tout le contraire. Elle reprit avec un léger sourire aux lèvres.

« Votre femme a de la chance d’avoir un mari comme vous, gentil et attentionné, qui sait trouver les mots justes pour réconforter quelqu’un… »

C’était sorti tout seul et sur le coup, la jeune autrichienne n’avait pas conscience de l’ampleur de ses mots, c’est seulement après qu’elle commença à rougir et qu’elle s’excusa de nouveau.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Ven 10 Juin - 11:14

Le jardinier était rassuré de voir que sa collègue infirmière acceptait de prendre sa carte. Il se doutait qu’elle n’en ferait pas usage, qu’elle ne le contacterait probablement pas si elle en avait besoin, mais espérait tout de même qu’au cas où elle venait à avoir besoin de discuter, il serait un recours possible. Mieux vaut avoir plusieurs personnes possibles à contacter que personne, non ?
En retour, la demoiselle lui tendit sa carte qu’il reçut avec une sourire avant de la regarder un instant et de la ranger où elle ne risquait pas de subir les affres du travail salissant de jardinier.

« C’est bien aimable. Je la garderais où je saurais la retrouver si le besoin s’en fait sentir. »

Il ne pensait pas en avoir besoin pour lui-même. Mais pourquoi ne se permettrait-il pas d’appeler pour prendre des nouvelles de la future maman et de sa situation difficile ? Après tout, il s’inquiétait pour elle, avec sa situation loin du commun. Elle aurait peut-être besoin de quelqu’un pour la soutenir de temps à autres. Il pourrait même l’inviter à manger à la maison, une fois.

Ensuite elle évoqua l’idée que sa femme avait de la chance et il ne put s’empêcher de rire. Oh qu’il aurait aimé avoir une femme ! Mais s’il avait de temps en temps des aventures avec des demoiselles, il avait toujours gardé un peu trop de distance ce qui en avait rebuté la majorité. Pour celles qui s’étaient accrochées, elles avaient abandonné en voyant la relation fusionnelle qu’il entretenait avec son frère, relation dont il n’a jamais eu un fragment de reflet avec quiconque d’autre.
Et puis, maintenant il commençait à se faire vieux. A trente ans passés, il est beaucoup plus compliqué de trouver une compagne, surtout quand on n’en cherche pas, comme lui.

« Ne vous excusez pas voyons. Je ne suis pas marié. Je n’ai pas encore eu cette chance. »

Il sourit et tut le fait qu’il n’en aurait peut-être jamais. Ça lui était égal s’il venait à ne pas se marier, il n’en avait pas besoin. Tout ce dont il avait besoin, c’était de Sunao et de son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Lun 20 Juin - 17:48

UN CONSEILLER A L’ÉCOUTE |  FEAT HAKUGIN

« Je … je suis vraiment désolée, je … je ne voulais pas être si … indiscrète … »

Même s’il lui avait dit qu’elle ne devait pas s’excuser, elle le fit quand même, c’était plus fort qu’elle. Bizarrement elle aurait cru que son collègue était marié et qu’il avait peut-être des enfants, parce que mine de rien, il est plutôt bien fait de sa personne. Elle fut étonnée de sa réponse, elle était persuadée que ce jeune homme était marié voir éventuellement fiancé. Parallèlement, elle pensait à son propre mariage, elle ignore si ce sera avec le père de son bébé, Ushio, mais elle rêve d’un mariage parfait. Elle portera une longue traine blanche, une robe blanche digne des plus beaux contes de fées. Elle voyait une robe bustier très travaillée avec de la dentelle, elle aura un magnifique voile qui cachera son visage à son bien aimée. Le lieu de son mariage, elle ne savait pas encore, elle est indécise, elle le voit soit en extérieur, soit dans un lieu classique. Mais l’extérieur la tentait bien, soit dans un décor enchanté dans une magnifique forêt ou alors sur la plage. Elle avait vu cela dans beaucoup de films et elle avait adoré ces différents cadres en extérieur. Elle savait que cela serait onéreux, mais après tout, nous avons qu’un seul mariage dans toute une vie, alors il faut savoir marquer le coup.

Elle souriait bêtement à cette vision d’un mariage parfait, elle espérait que cela arrive réellement, mais bon il ne fallait pas qu’elle rêve de trop. La jeune demoiselle observa son téléphone un instant, elle était en pause et elle devait reprendre son travail, malgré la fatigue qui commençait à se faire sentir. Et à son grand étonnement, elle avait dépassé le temps de pause qui lui avait été accordé, la discussion avec son collègue avait  fait passé le temps à une vitesse que la jeune demoiselle n’a pas vu passer. Elle s’écria.

« Oh non ! J’ai dépassé mon temps de pause, je ne m’en suis même pas rendu compte. »

Elle se leva d’un coup, peut-être un peu trop vite car elle perdit pendant un lapse de seconde l’équilibre avant de finalement se retourner vers son collègue.

« J’ai passé un très bon moment en votre compagnie. Vos conseils m’ont étés précieux et je tâcherai de les appliquer. J’espère que l’on se reverra. »

Elle sourit à son collègue avant de s’incliner légèrement devant lui et de partir à la hâte à son bureau et comme elle le pensait, son supérieur hiérarchique lui fit la remarque. Elle sorti comme excuse qu’elle s’était assoupie, cela passa, mais elle avait eu chaud. De fait elle reprit son travail de consultation jusqu’à la fin de la journée.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   Ven 1 Juil - 10:00

Le jardinier sourit. La jeune femme qu’il avait en face de lui était tout à fait charmante et polie dans ses habitudes qui semblaient toutes japonaises. Lui qui avait régulièrement affaire à des personnes n’étant pas parfaitement originaire du Japon, ce genre de politesse le changeait.

« Il n’y a pas de mal, ne vous inquiétez pas. »

Il est vrai que, pour quelqu’un de son âge, il pouvait semblait étrange qu’il ne soit pas marié. Néanmoins, lui-même ne se trouvait pas être un bon parti pour une jeune femme. Tout d’abord, il devait s’occuper de son petit-frère qui n’était pas encore autonome, ensuite, son salaire ne parviendrait pas à entretenir une famille. Déjà qu’il ne parvenait pas tous les mois à relier les fins et était parfois obligé de faire des activités payées annexes pour ça. C’était tout ce qui lui permettait, parfois, de survivre. Et avec une femme, il ne pourrait pas se le permettre.

La jeune infirmière se releva, remarquant avoir dépassé le temps de pause et sembla s’être relevé trop vite. Alarmé, Hakugin se leva à son tour et attrapa le bras de sa collègue pour la rattraper, au cas où son vertige était plus prononcé. D’un regard, il la questionna, se demandant si elle allait bien, mais ça ne semblait pas trop grave alors il la lâcha.

« N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de quoi que ce soit. Ce fut un plaisir de faire votre rencontre. »

Il sourit en retour à la demoiselle et la regarda s’éloigner en hâte avant de se remettre à son travail.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite [PV Hakugin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre fortuite [PV Hakugin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une avarie fortuite [Elanore]
» Retrouvailles fortuite [Pv Khaleen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: