Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.   Jeu 8 Aoû - 18:24

Aaron Satô
NOM : Satô
PRÉNOM(S) : Aaron
SURNOM(S) : Hum... Joker ?
ÂGE : 17 ans
ORIGINE : Japonaise
ORIENTATION : Hétéro'
GROUPE : Compositeur • Piano & Violon principalement, plus quelques bases d'autres instruments.
ANNÉE : Deuxième année
OPTION : Sport
Caractère
Aaron est le genre de personne à cacher sa sensibilité et son émotivité sous une carapace impénétrable et pas franchement sociable. Toujours en train de râler pour telle ou telle raison, son langage vulgaire et ses regards noirs en dissuaderont certainement plus d’un de l’aborder. Néanmoins, ceux qui sauront obtenir sa confiance le découvriront sous un tout nouvel angle : peut-être certes pas le plus tendre des camarades, il n’en sera pas moins compréhensif, attentionné et particulièrement protecteur envers ses proches. De même, ses ennemis auront de quoi s’en mordre les doigts : insultes et répliques froides seront au rendez-vous, avec parfois une petite touche d’humour noire. Il n’hésitera pas non plus à pourrir le moindre instant de leur existence si cela peut lui arracher ne serait-ce qu’un sourire amusé et des plus sadiques.
En somme, mieux vaut ne pas le connaître si on sait qu’on ne s’entendra pas avec lui… Et au contraire, mieux vaut l’apprécier si on sent qu’il est possible de devenir son ami.


Pour entrer un peu plus dans les détails, je vais commencer par vous décrire son comportement premier, celui qu’il aborde devant… Eh bien, devant tout le monde. Peu importe la personnalité qui lui fait face, sa popularité ou même sa richesse, je peux déjà vous assurer qu’il les traitera tous de la même façon : avec froideur et souvent de façon à ne plus leur donner l’envie de l’approcher. Quelques optimistes de la vie tentent malgré tout de l’approcher, de temps à autre, mais il les envoie bien vite balader avec un regard indifférent et une voix plate. Il semble donc être du genre à se ficher du monde et de tout ce qui ne le concerne pas : toujours à écrire des mélodies, à les jauger, à les peaufiner et ce jusqu’à ce qu’il soit satisfait, la compagnie ne lui parait donc pas indispensable. Son côté méticuleux lui donne également beaucoup de travail, il faut l’avouer, car il déteste le travail bâclé et les gens qui pensent pouvoir se satisfaire de leur talent pour réussir dans la vie. A ceux-là, il leur affirmera sans nul doute, avec une touche de fierté et d’orgueil, que même avec son propre talent il continue de travailler d’arrache-pied et que c’est pour cette raison qu’il sera toujours au dessus d’eux.
Il ne faudra donc pas s’étonner de le voir entourer de beaucoup de rivaux et d’ennemis, le plus souvent car il rabaisse les ego surdimensionnés de ceux-là. Pourtant, il sera bon de lui rappeler à quel point il peut à son tour prendre la grosse tête… Cependant, il ne faut pas s’y tromper : les flatteries ne lui font en général ni chaud ni froid, que cela vienne de professionnels ou de simples passants. S’il considère sa mélodie comme médiocre, elle sera médiocre, peu importe l’avis d’autrui. S’il en est satisfait, eh bien, tant mieux pour lui vous dirais-je…

Autre détail assez important à préciser, quoi qu’évident pour ses interlocuteurs : le garçon se révèle d’une franchise à toute épreuve. Il trouve quelqu’un snobe, arrogant ou franchement détestable et personne n’ose le lui dire à cause de ses gros muscles et de sa richesse ? Ne vous inquiétez pas, il s’en chargera personnellement et avec beaucoup de plaisir ! C’est donc sans surprise qu’il risque d’en ressortir avec quelques ennuis plus ou moins graves… Mais « distrayants », comme il le dit si bien. Je doute qu’il trouve distrayant de se faire tabasser et courir après par des petits voyous qu’il aurait offensés, à dire vrai…
De même, s’il aime bien quelqu’un, il n’hésitera pas à le lui dire, quoi que ces cas restent rares…

Mis à part ceci, notons que monsieur, dans son caractère associable et presque exécrable, n’a eu que peu de binôme en musique, à savoir des idoles capables de le supporter et de chanter sur ses musiques. En toute discrétion, je peux vous affirmer qu’il possède quelques dizaines de mélodies pas trop mal cachées dans un tiroir de sa chambre, qui attendent toutes quelqu’un pour enfin leur offrir des paroles…


Et, beaucoup se demanderont, que se cache derrière cette carapace ? Une personne assez similaire. Quel est l’intérêt de cette carapace, alors ? Eh bien, de se protéger de ceux qui voudraient lui faire du mal et l’abuser…

En fait, petit, il n’était pas rare que des parents forcent leurs enfants à se rapprocher de l’adolescent afin de mieux se rapprocher de la fortune de sa famille. La première fois qu’il découvrit ce genre de supercherie honteuse, il fut bouleversé et se replia à toute forme de contact avec ses camarades de peur d’être à nouveau trahi de la sorte.
Car il est quelqu’un de très émotif. A fleur de peau, un rien peut le rendre heureux, l’attrister, le blesser ou le mettre en colère. Comme il ne dévoile que ce dernier sentiment, beaucoup le qualifieront de colérique, bien que ce ne soit pas exactement le cas. Par exemple, qu’un ami lui dise qu’il s’est aujourd’hui bien amusé à ses côtés ou qu’il lui hurle le détester, ces deux cas l’affecteront profondément, et malheureusement par toujours du bon sens pour lui… C’est pourquoi il choisit très judicieusement ses proches et n’accorde que difficilement son entière confiance à quelqu’un. Être manipulé puis trahi, c’est une expérience qu’il ne souhaite surtout pas revivre. D’ailleurs, si quelqu’un osait le faire souffrir de la sorte, sa rancune sacrément tenace risquerait de causer quelques dommages physiques et parfois psychologiques à l’objet de sa douleur…

Oh, mais rassurez-vous, Aaron reste un excellent ami pour quiconque se révèle sympathique avec lui. Il se montre alors comme moins renfermé et plus enclin à une discussion normale et sans vulgarité, garde une oreille attentive pour ceux qui ont des problèmes et ont besoin d’en parler et n’hésite jamais à donner un coup de main à ceux-là s’il sait qu’il peut faire quelque chose. De plus, il n’est pas rare qu’il leur donne un ou deux conseils pratiques et simples pour les idoles et compositeurs, sa famille baignant depuis toujours dans ces domaines et ayant donc hérité d’une certaine culture à ce sujet.
Physique
Aaron, avouons-le, il est le genre tape-à-l’œil qu’on ne risque pas de louper si on le croise dans la rue. Il vous dira certainement que c’est dû à son charme inné… Et moi je vous expliquera simplement que son charme n’est pas forcément au goût de tous, quoi qu’il en ait réellement un.


Commençons par… Sa carrure. C’est un garçon plutôt grand dont la poussée de croissance lui a fait atteindre un joli mètre soixante-seize dont il est particulièrement fier, pour soixante-dix kilos « de muscles » comme il aime le dire. En réalité, s’il est bon sportif et assez athlétique, on ne peut pas qualifier ses « muscles » de très voyants : ils se dessinent à peine sous ses vêtements, et encore, uniquement si ces derniers sont portés serrés au corps.
Outre ceci, on remarquera aisément sa peau si blanche que certains le croiraient malade, et ce malgré les nombreuses heures passées sous les rayons du soleil alors qu’il était trop concentré sur l’écriture de ses compositions pour voir l’heure passer. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’il se balade avec un ou deux coups de soleil si personne ne lui rappelle qu’il est l’heure de manger ou simplement qu’il serait plus raisonnable de se mettre sous l’ombre d’un arbre, par exemple…

Pour ce qui est de ses cheveux, eh bien… Ils ne risquent pas de passer inaperçus ! Certains les colorent en rouge ou en rose, d’autres en vert avec des mèches jaunes… Il avait l’embarras du choix pour mettre un peu de couleur dans ses mèches, et pourtant il  n’en a rien fait : il est né avec des cheveux blancs et il assume même s’il ne prend pas toujours le temps de s’en occuper : cela ne se voit pas forcément au premier coup d’œil, mais sous cette chevelure longue et lisse se cache des mèches rebelles pas toujours faciles à dompter, comme celle qui cache son front et couvre parfois son regard insolite. Heureusement, il parvient à lui donner un aspect plus naturel et donc plus… ordonné. Mais quand la flemme le prend, attendez-vous à retrouvez non plus une coiffure mais une touffe sur son crâne chevelu…
D’ailleurs, quand je vous parle du regard insolite… Je suppose que vous l’avez déjà remarqué. Oui, ces yeux vairons, eux aussi naturels et qu’il ne cherche pas non plus à camoufler derrière des lentilles de contact. Le gauche est d’un vert très clair, un vert pomme dirais-je, le droit est d’un bleu azuré. Le tout formant un mélange pour le moins unique où brille constamment une lueur tantôt ennuyée tantôt taquine, et, comme je vous l’expliquais au début, assez tape-à-l’œil. Enfin, certains affirment que se démarquer dans le monde du spectacle est quelque chose d’important, et je pense que c’est plutôt réussi physiquement avec notre jeune ami…
Tout cela ajouté à un petit sourire en coin qu’il arbore toujours lorsqu’il renvoie les gens balader et que leur réaction se révèle amusante, il en découle à mon avis une aura très présente et sûre d’elle, presque intimidante par moment…


Parlons vêtements maintenant. Le style d’habits qu’il porte est assez varié, cela peut passer du classe au classique d’un jour à l’autre en fonction de ses humeurs et de son envie du jour à s’investir dans sa tenue. Néanmoins, tous remarqueront qu’il reste pour ainsi dire dans des tons tels que le blanc, le noir et le gris, parfois le bleu ou un rouge très foncé, mais jamais quelque chose de trop extravagant. De plus, les accessoires ne sont pas toujours son fort… Une capuche quand il pleut et une casquette quand il fait beau fait largement l’affaire, n’est-ce pas… ? Il ne faut pas non plus le juger comme quelqu’un de simpliste à ce sujet-là : quand il veut, il peut faire quelque chose de très élaboré. Seulement, la mode n’étant pas sa passion, il n’est pas très méticuleux de ce côté-là et fait le strict minimum pour une future star.
Histoire
Aaron, d’aussi loin qu’il se souvienne, a toujours baigné dans l’esprit de la musique. Deuxième fils de la famille, son grand frère de trois ans, Kaito, chantait déjà depuis sa plus tendre enfance et n’a pas tardé à initier le nouveau de la famille. Leur mère, Azami, et leur père, Yuki, travaillaient tous deux dans une maison d’édition dont les chanteurs leur promettaient un grand avenir, et c’était d’ailleurs là qu’ils s’étaient rencontrés…


Ce bébé grandit donc comme tout autre enfant, aimé par ses parents et aussi par son frangin malgré leurs nombreuses querelles sur quelles paroles introduire à la musique, quel mouvement faire et qui était celui qui se trompait sur la chorégraphie… Des disputes correspondantes au monde dans lequel ils vivaient. Tout semblait aller pour le mieux…

Et ce n’était malheureusement le cas qu’en famille. En effet, bien que son jeune âge ne lui permettait pas encore de s’en rendre compte, le nombre surprenant d’amis qu’il pouvait se faire était principalement dû aux parents de ses camarades, qui voulaient se rapprocher de la fortune de sa famille par le biais de leur enfant. Néanmoins, des secrets comme ceux-là sont souvent destinés à être percés à jour… Et ce qui devait arriver arriva donc. Vers l’âge de neuf ans, le garçon surprit une conversation entre une mère et un de ses amis. Il n’oublia jamais les mots qu’il entendit ce jour-là : « Maman, j’en ai marre de jouer avec Aaron… ». Première douche froide. « Mon chéri, tu dois te forcer… Ses parents pourraient nous aider s’ils savent que tu t’entends bien avec lui… ».  Coup de poignard en plein cœur.
Ces formulations sont parfaitement appropriées pour décrire ce qu’il ressentit à cet instant. Et c’est à partir de là qu’il devint beaucoup exécrable envers les autres enfants. Sa famille, si elle n’était pas victime de ses nouvelles mauvaises humeurs, voyait bien qu’il s’était passé quelque chose. Et ce fut Kaito qui finit par délier la langue de son petit frère, qui avoua ce qui s’était passé en sanglot.


Et puis, quelques années passèrent après cela. Plus exactement sept ans. Huit ans pendant lesquels il ne se passa plus aucuns évènements comme ceux-ci et pour cause Aaron se renferma tant sur lui-même qu’il devint froid, qu’il renvoyait balader toutes personnes qui l’approchaient. Ainsi, il devint quelqu’un d’assez solitaire, qui pour s’occuper et surtout évacuer tous les sentiments qui bouillonnaient en lui écrivait énormément de mélodies. Finalement, il se passionna dans cette activité et la préféra à chanter et danser même s’il pratiquait celle-ci de temps à autre, pour le simple plaisir.

Et puis, c’est tout naturellement qu’à ses seize ans il entra à l’Académie Saotome, là où Kaito s’était déjà rendu depuis trois ans déjà. Ce dernier avait choisi la voie d’idole, tandis que le petit de la famille avait décidé de devenir compositeur, préférant de loin écrire ses propres musiques pour ensuite entendre toute sorte de voix les chanter.
Pour qu'Aaron puisse entrer à Saotome donc, il se devait de passer comme tous les autres un examen d'entrée particulièrement laborieux... Et c'est en connaissance de cause que son frangin décida de lui donner un petit coup de main en ce qui concernait les révisions, afin qu'il ait plus de chance de les réussir "haut la main".

Et, en un an, il s’intégra… Plus ou moins bien à l’Académie. Il était parvenu à se forger rapidement sa réputation de garçon qu’il valait mieux ne pas approcher pour son moral, ainsi les gens avaient tendance à le laisser tranquille… Pour son plus contentement : il pouvait ainsi écrire ses partitions et travailler dessus sereinement et sans qu’on le dérange.


Enfin, on n’est jamais à l’abri des imprévus … Ni des gens ignorant totalement son asociabilité.
About you
PSEUDO : Lune
ÂGE : 15 ans
PERSONNAGE SUR L'AVATAR : Utatane Piko — Vocaloid
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM : Google !
AUTRES : Je trouve ce forum très bien fait malgré son ouverture récente ^^



Dernière édition par Aaron Satô le Ven 9 Aoû - 17:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1014

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.   Jeu 8 Aoû - 18:51

Bienvenue à toi ♥
Alors le début de ta fiche est vraiment parfaite j'ai beaucoup aimé le caractère de ton personnage *w* , en tout cas j'ai hâte de voir la suite ^w^
Je te souhaite une excellente continuation pour ta fiche m2

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.   Jeu 8 Aoû - 22:01

Merci pour le bienvenue, et merci pour le compliment, ça fait toujours plaisir o/ ♥

Je vous avertis donc que j'ai fini ma fiche... Vu l'heure tardive, il est fort possible que j'ai laissé filer des fautes bêtes et quelques phrases qui ne veulent rien dire... Si c'est le cas et qu'il y en a trop, n'hésitez pas à me le dire, je ferais alors les modifications nécessaires !

Voilà voilà... ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1014

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.   Ven 9 Aoû - 16:45

Alors ton histoire est très bien je trouve *w* au niveau des fautes personnellement j'en ai vu que deux : Deuxième fils de la famille de trois ans et Et ce n’était malheureusement le cas qu’au milieu familial il y a juste ça qui m'a fait dérailler o/
Et sinon je voudrais que tu rajoute une petite ligne sur le fait que ton personnage a passer le concours Saotome qui est assez dur d'ailleurs o/ , il y a juste ça, après modification je te validerais ^w^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.   Ven 9 Aoû - 17:40

Haha... Maintenant que tu me cites ces deux phrases, j'avoue qu'elle sont.... Hum... insolites x'D En tout cas, je les ai corrigé !
De même pour les petites lignes sur l'examen d'entrée à Saotome : c'est l'avant-dernier paragraphe. ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1014

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.   Ven 9 Aoû - 17:47

Eh bien tout est parfait mon petit diabolo menthe ~♥

Tu es validé !
Tu peux désormais aller recenser ton avatar Et maintenant que tu fais partit de la famille il te faut rp, pour cela passe une demande, et qui dit rp dit lien alors n'oublies pas de faire ta relationship. De plus il est important que tu fasses une demande de logement histoire d'avoir un toit où dormir ! Et penses à regarder comment gagner des yens pour pouvoir t'acheter toutes sortes de choses. N'oublies pas de faire un tour du coté des news pour être au courant de tout et bien sûr la zone flood t'ouvres ses bras, mais attention aux abus ;)
Sur ce, bon rp sur le forum !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron Satô • Touche-moi et j'te bouffe.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Une touche de déco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: The secrets moments :: Présentation des personnages :: Archivées-
Sauter vers: