Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Toi aussi, écoute les voix des étoiles ~ [Pv : Reinhart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Toi aussi, écoute les voix des étoiles ~ [Pv : Reinhart]   Jeu 2 Juin - 2:07

Ecoute la voix des étoiles


Mei Hua Zuo | Reinhart von Lichnowsky


  -----------------------------------------------

 

Dis, et si tu écoutais un peu ? Ce monde là n’est jamais vraiment silencieux. Alors écoute-le donc. Tu vois ? Il parle. Il murmure. Il gigote. Il hurle parfois aussi. S’il souffre ? Comment le saurais-je ? Ce n’est pas comme si je croyais vraiment qu’il ait des émotions humaines. Je te dis juste qu’il sait se faire entendre si tu sais écouter. Alors tais-toi un peu et écoute, mon précieux extraterrestre.

Les étoiles s’étendent sur la voute obscure comme autant d’yeux ouverts sur la petite planète bleue. Ils observent. Ils jugent. Mei en est persuadée. Ils la regardent, ils la jaugent. Sous leurs regards elle doit faire de son mieux. Elle n’était pas arrivée à Saotome depuis plus d’une semaine mais elle avait déjà trouvé l’astuce pour grimper sur le toit sans se faire prendre. C’était la deuxième fois qu’elle grimpait la haut et cette fois, elle était équipée. Un lourd sac à dos sur les épaules, elle marcha laborieusement jusqu’à sa destination tel un ninja.. qui porterait sa maison sur le dos !

- Tortue ninja.

La jeune fille acquiesce très sérieusement en franchissant la porte menant au toit, prenant soin de la refermer sans un bruit derrière elle. Posant son lourd fardeau sur les gravillons, elle lève les yeux au ciel. Parfait. Dégagé de tout nuage il laissait les grands yeux bleu se noyer dans l’infinie noirceur de l’espace. La brise se lève, emporte la chevelure azur et soulève la jupe d’écolière fantasque qu’était sans aucune doute Mei. Elle ferme les yeux, passe une main dans ses cheveux, son front était chaud, si chaud sous ce vent nocturne. Comme une étoile, un ilot de chaleur dans le ciel froid.

- Au travail.

En effet, elle n’était pas venu ici juste pour profiter de la fraicheur de la nuit. Reprenant son lourd bagage sur le dos, elle entreprit de grimper à nouveau. Elle voulait atteindre les antennes qui se trouvaient au-dessus de la sortie de toit. Ce n’était qu’un simple mur à escalader mais il fallut bien trente minutes à notre frêle protagoniste pour le grimper. Une fois arrivée, elle pu enfin ouvrir son sac. À l’intérieur.. un tas de câbles, de morceaux de ferrailles en tous genres, des outils et même un casque de protection.

Après une heure de travail minutieux, deux électrocutions minimes et trois pansements, Mei pu enfin contempler la fin de son chantier. La vieille radio qu’elle trainait avec elle depuis plusieurs années maintenant, était désormais le coeur d’un gentil petit monstre. Connecté au réseau électrique et aux antennes de l’établissement. Avec ça, Mei était certaine d’amplifier le panel de fréquences émises et réceptionnées par sa machine déjà trafiquée un bon nombres de fois. À vrai dire, la machine fonctionnait parfaitement, les raccordements étaient impeccables, ça aurait du travail sérieux si.. cela n’avait pas été fait dans un but aussi farfelu que celui qui motivait Mei.

Mais Mei s’en fiche. Mei est déjà loin. Perdue entre les étoiles du ciel et celles qui se cachent au fond de ses yeux rêveurs. Elle se redresse, tend ses bras menus vers la voute céleste.

- Je vous écoute, onee-sama.

Une seconde. Deux. Dix. Trente secondes s’écoulèrent. Puis une minute. Deux. Dix. Une heure. La radio grésillait doucement, comme le ronronnement rauque d’un chat mécanique. Mei était assise à côté, genoux contre le torse, bras autour des genoux et yeux fixés dans le ciel, attendant, patiemment, sa réponse. Un nouveau bruit vint la faire redresser le menton. Elle en était certaine, elle avait entendu quelque chose. Elle colla son oreille à la radio. Le bruit se répéta mais.. quelque chose n’allait pas. À nouveau. Encore. Et encore. Ca devenait plus fort. Un bruit mat et de plus en plus perceptible. Ca ne venait pas de la radio !

Quelqu’un était entrain de monter l’escalier qui menait au toit. Un extraterrestre ? Hm. Peu probable, un extraterrestre serait directement descendu du ciel sur le toit, à quoi bon s’embêter monter les escaliers, c’était fatiguant et peu pratique. Mei acquiesce deux fois pour elle-même. Cependant, il y avait une petite probabilité, il ne fallait pas la renier. Elle allait donc faire passer à celui ou celle qui passerait cette porte, un test. Se rapprochant du bord du petit toit où elle se trouvait, elle se mit à genoux et se pencha en avant. Tout le haut de son corps se retrouvait donc pendu dans le vide, sa longue chevelure turquoise parvenant presque à atteindre les gravillons qui couvraient le toit principal. La demoiselle était donc penchée de moitié juste devant la porte. Le nouveau venu aurait donc, en ouvrant la porte, la vision d’un visage à l’envers avec une barbe bleue démesurée et deux bras pendants.

Les pas se rapprochaient, l’inconnu serait là dans moins de cinq secondes. Le rouge commençait à monter au visage de Mei, dans cette étrange position et, brusquement, sa chemise eut la bonne idée de répondre à l’appel de la gravité. Le tissu tomba naturellement sur le visage de la jeune fille dévoilant son ventre comme le soutien-gorge.. sauf que non, en fait, Mei n’en portait pas. Le temps de se rendre compte de cela la poignée se tournait et la porte s’ouvrait.

Cela fit un petit « chpok » quand la demoiselle se prit la porte de métal en pleine figure. Parce que oui, la porte s’ouvrait évidemment de l’intérieur vers l’extérieur, et pas l’inverse. Puis un « brop » quand elle tomba de son perchoir, sonnée. La chute ne fut pas rude, il n’y avait pas deux mètres de hauteur. La pesanteur avait simplement achevée son action. Dans son malheur, Mei avait au moins retrouvée un peu de pudeur, sa chemise bien que passablement débraillée avait retrouvée une place plus appropriée sur sa poitrine. Cela dit, elle avait une belle marque rouge sur le front à présent.
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 93

Seigneur de la Nuit

MessageSujet: Re: Toi aussi, écoute les voix des étoiles ~ [Pv : Reinhart]   Jeu 9 Juin - 11:46

Le professeur ouvrit vigoureusement la porte, ne faisant que la pousser d’un grand coup, et s’engagea sur le toit sur lequel elle donnait. Alors qu’il passait le pas de la porte, celle-ci revint un peu, doucement, vers lui, après avoir frappé contre ce qui se trouvait derrière et qui devait être le mur.

Le toit semblait vide et ça n’étonnait pas Reinhart. Bien que la porte ne soit jamais fermée à clef, le lieu était interdit aux élèves. S’il en avait déjà croisé, généralement des groupes ou des couples, il les avait fait fuir en les menaçant d’une heure de colle. Il préférait largement être seul sur le toit.

Il faisait nuit depuis quelques temps, la luminosité parfaite pour l’enfant de la Lune. Levant la tête vers le ciel, il pouvait le voir à découvert, laissant la possibilité d’observer la myriade d’étoiles qui brillaient pour le seul plaisir des yeux.

Ce genre de nuit était toujours propices à l’apparition de quelque être ou phénomène surnaturel. C’était aussi pour ça qu’il venait ici, qu’il sortait tard le soir là où il espérait pouvoir trouver quelque chose qui sorte du naturel.

Enfant de la Lune, la nuit était son royaume où il s’estimait être le roi parmi les humains.  Il aimait la nuit, seul moment de la journée où il pouvait faire ce qu’il voulait sans avoir à craindre pour sa santé, pour sa longévité.

Alors qu’il faisait s’évanouir ses pensées dans l’air frais nocturne, il entendit un bruit. Un grésillement léger, mais désagréable pour ses oreilles qui ne s’attendaient à rien d’autre qu’à le bruit du vent et de quelques animaux et insectes nocturnes.

Il se retourna et vit, sur la sortie menant au toit, un appareillage de câbles et d’engins qui lui semblait étranges. Son regard se posa dessus quelques secondes, intrigué de ce que ça pouvait être et de ce à quoi ça pouvait servir. Il y avait des antennes, toujours visibles, qui étaient à l’origine ici. Mais le reste était nouveau.

Puis son regard se posa sur une demoiselle, près de la porte. Une jeune élève dont il connaissait vaguement le visage. Elle faisait partie de son club, non ? Une marque sur son front semblait indiquer qu’elle s’était cognée mais ça lui était peu important.

« C’est vous qui avez fait ça ? »

Tendant le bras vers l’amas de choses bizarre sur le toit et le pointant du doigt, il s’interrogeait. Qui d’autre qu’elle pouvait avoir fait ça ? Certainement pas l’école qui avait tendance à faire en sorte que tout soit propre et rangé.

« A quoi ça sert ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Toi aussi, écoute les voix des étoiles ~ [Pv : Reinhart]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que j'écoute à l'instant ~
» ça brouille l' écoute
» Les grandes voix du rock
» Le cumul des mandats coute cher
» Premier ministre Garry Conille par 16 voix pour, 4 contre et 5 abstention

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: