Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Mar 21 Juin - 13:43

「 Nouveau partenaire, nouvelle rencontre  」

Eliot & Hakugin
Une mélodie ambiança la pièce en début d’après-midi, elle provenait du téléphone d’Eliot. Le jeune homme s’était couché relativement tard vers quatre heures du matin pour la simple et bonne raison qu’il avait travaillé comme une bête la veille. Son travail était loin d’être honorable pour certain, car le jeune britannique se prostitue pour gagner sa vie, ou du moins se faire de l’argent de poche. Il travaille dans une maison close en centre-ville, un bâtiment relativement imposant, richement décoré à l’extérieur comme à l’intérieur, néanmoins, il faut pouvoir trouver ce bâtiment. Cela fait déjà quelques temps qu’Eliot travaille pour cet établissement et ce dernier a très vite sut monter en notoriété, il était le mâle favori des clients. Il se souvient que dans ses débuts il enchainait les hommes et femmes à une vitesse assez impressionnante, il n’avait pas de moment de répit, en moyenne il avait 20 à 30 minutes avec un client. Il bossait de 15 heures de l’après-midi jusqu’à 3 heures du matin. Maintenant qu’il a atteint le haut de l’échelle, Eliot a toujours autant de clients, mais à des intervalles assez espacés. Ces clients les plus réguliers sont bien entendu des hommes d’affaires qui ont l’âge d’être son père, il a parfois des jeunes demoiselles ou alors des femmes mariées, c’est assez varié à vrai dire.

Ce qui fait son succès, c’est bien entendu sa beauté, mais également tout ce qu’Eliot est capable de supporter. Il a connu le fait d’être attaché par des menottes ou alors complètement ficelé par son client. Il portait parfois des accoutrements comme l’écolière, ou alors un kimono par exemple. Il était parfois enchainé par le cou à un mur, ce qui permettait également au client de faire absolument tout ce qu’il désire. Mais le pire, ou le mieux si on veut aller dans le sens du client, c’est que le britannique a su accueillir en lui, deux êtres imposants. Bien entendu, la première fois, Eliot était tout chose, il ne supportait pas la douleur, il criait et même hurlait de douleur, mais avec le temps il a su s’y habituer. Eliot est capable de s’occuper de quatre hommes au maximum, il en accueille deux en lui et les deux autres sont comblés par sa cavité buccale et bien entendu une de ses mains.

Aujourd’hui encore, le jeune homme travaillait dans cette maison close. Il n’avait pas le choix, sa mère était dans une très mauvaise période et il lui fallait de l’argent, alors le jeune anglais fait tout pour ramener un maximum d’argent dans le foyer de sa mère. Il se prépara comme à son habitude, en laissant une senteur envoutante sur son corps, aujourd’hui il opta pour un gout sucré, celui du chocolat chaud. Il s’habilla en suite en tenue décontractée, un slim et t-shirt, il se coiffa et mit sa boucle d’oreille et se peigna avant d’aller enfiler ses chaussures et d’y aller. Une fois dans le bâtiment, le jeune homme alla dans la pièce qui lui été réservée, étant dans les plus hauts échelons, il avait le droit à sa propre chambre pour faire ses prestations et sur un carnet il avait tous ses clients de la soirée. Et le premier était un grand homme d’affaire étranger, il avait payé le prix fort pour le garder deux bonnes heures, mais à son grand étonnement, il ne serait pas seul. Un autre homme l’accompagnera, il n’avait pas encore son nom, mais il savait seulement qu’il serait plus vieux que lui.

Il lui restait un peu de temps pour se préparer pour son client, il avait seulement demandé un simple boxer comme accoutrement, il n’était pas très exotique à ce que voyait l’anglais. Il en profita pour mettre des paillettes sur tout son corps, son parfum de chocolat chaud enivrait toute la pièce et son corps. Il était absolument parfait, son corps avait de magnifiques reliefs et la chambre avait été préparée pour eux. Un lit ovale assez large avec des draps bleus nuit, seul des bougies éclairaient la pièce et l’ambiançait en plus du parfum d’Eliot. Il y avait quelques petits accessoires que le client pouvait utiliser, des jouets sexuels bien entendu, des menottes, de la corde, des fouets, tout avait été mis en place. Eliot n’avait plus qu’à attendre son client et son collègue, il s’installa sur le lit avec une position provocatrice et sensuelle lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir. C’était son collègue et il était plutôt pas mal, au moins Eliot sera plutôt à l’aise avec lui. Il resta sur le lit dans sa position provocatrice, il se préparait mentalement à ce qui allait suivre, il éleva néanmoins sa voix sans aucun artifice.

« Tu dois certainement être mon partenaire ? Je suis Haruka, mais tu peux m’appeler Haru. Je m’en remets à toi. »

Il inclina légèrement la tête avec un certain respect, leur travail est peut être un déshonneur pour certains, mais Eliot savait que beaucoup faisait ce métier par sacrifice et pour de bonnes raisons, alors il n’était pas là pour juger. Mais pour le moment, il n’avait pas assez confiance pour lui dévoiler sa vraie identité, les clients l’appellent aussi Haruka, alors pour le moment il ne sera pas démasqué.  

« Je suis désolé pour ce qui va suivre, on ne se connaîtra pas sous notre meilleur jour, mais après tout, on n’a pas vraiment le choix. »

Il laissa son partenaire prendre place où il voulait sur son territoire, néanmoins ils respectèrent une certaine mise en scène pour appâter le client comme il fallait. D’ailleurs ce dernier arriva peu de temps après, un grand rouquin avec quelques taches de rousseur sur le visage, des yeux bleus et une carrure relativement sportive et imposante. Eliot le trouvait plutôt attirant, ce qui n’était pas pour le déplaire, il esquissa un léger sourire avant de reprendre avec une voix attirante et sensuelle.

« Bienvenue, maitre… »

Ce client était un habitué, alors il le connaissait, ça ne servait à rien de se présenter d’avantage et puis, il a dut choisir sur un catalogue donc il connait déjà les prénoms. L’homme d’affaire enleva sa veste de costume et s’installa sur le canapé en face du lit où se trouvaient les deux jeunes prostitués. Eliot se redressa et alla avec des mouvements ondulatoires calculés vers son client, servant une coupe de champagne à ce dernier et il lui tendit.

« Dites-nous ce qui vous ferez plaisir, maitre. Nous obéirons… »

Il laissa un léger soupire de plaisir s’entendre avant de sentir la main libre de son client toucher son torse et le fixer de son regard marin. Il jeta également un regard au partenaire de l’anglais et avec un léger sourire il demanda à ce que ces deux jeunes hommes se préparent ensemble et qu’ils fassent en sorte de l’exciter. Eliot inclina la tête en signe d’approbation et il retira son seul vêtement avant de se diriger vers son partenaire, il chuchota ses excuses avant de commencer son cinéma. Il  embrassa son partenaire, n’hésitant pas à unir sa langue à la sienne et d’une main il enleva le seul vêtement que portait ce dernier. Ayant le terrain libre, Eliot caressa l’intimité de son partenaire, faisant des mouvements de va et viens lents et intenses pendant qu’il mordillait un des tétons de ce dernier. Il savait y faire, après tout c’était la même routine, seulement il fallait parfois innover. Lorsqu’il sentit que son partenaire était en bonne posture pour aller plus loin, le jeune britannique descendit sa tête pour entamer une fellation des plus appréciable. Il commença par suçoter délicatement le gland de son partenaire, n’hésitant pas à certains moments à rentrer sa langue dans sa verge pour lui offrir plus de plaisir. Ensuite, après un petit moment d’adaptation, Eliot prit le membre de son partenaire entièrement en bouche et de faire des mouvements de va et vient longs et intenses, débouchant par la suite sur des mouvements irréguliers.

Seulement, le client qui sirotait son champagne juste à côté, n’était pas pleinement satisfait. Il demanda à ce que les deux garçons se fassent la même chose mutuellement. Eliot avait très bien compris ce qu’il demandait, il termina son mouvement avant de s’arrêter.

« Oui, maitre. »

La réponse était commune aux deux jeunes gens et Eliot regarda son partenaire, un air d’excuse sur son visage. Ce n’était pas la meilleure façon de se connaitre. Eliot se redressa et se plaça au-dessus de son partenaire, sa tête vers l’intimité de ce dernier et sa virilité vers la tête de son partenaire. C’est cette position que le client désirait alors Eliot reprit ses mouvements, mais en sentant les soins de son partenaire, qui étaient loin d’être désagréable, Eliot s’arrêtait parfois pour gémir de plaisir, le genre de gémissement qui incite le client à vouloir d’avantage.
Enjoy ~ ♥

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Sam 2 Juil - 23:38

Il me faut de l’argent.

C’est la seule raison qui me pousse à faire ce que je fais. L’argent, l’argent, toujours l’argent. Source de bien des maux. Source des inquiétudes qui m’empêchent certains soir de fermer l’œil. Mon pauvre salaire de jardinier me permet tout juste de subvenir à nos besoins, à mon frère et à moi, ne laissant que très peu à mettre de côté. Alors mes activités annexes n’étaient pas nécessaires, obligatoire uniquement en cas de gros pépins.

Néanmoins, ce mode de vie changea radicalement, laissant une plus grande part à ces activités annexes. Sunao, mon très cher petit-frère bien-aimé, grandissait et il était venu pour lui le temps de choisir quoi faire de sa vie. Son choix d’étude se porta sur la prestigieuse académie Saotome. Prestigieuse et donc coûteuse. Même en y étant un employé, je ne pouvais pas obtenir de réduction sur le prix des études. Il me fallait obtenir de l’argent, une somme importante, et je ne voyais que la vente de mon corps comme moyen pour cela.

Le trottoir était redevenu mon lieu de travail pour un temps. Emballé dans une tenue un minimum provocante, en pleine nuit, j’attendais là que des automobilistes s’arrêtent et me prennent en stop pour un séance de relation tarifée. C’était ainsi que j’arrondissais les fins de mois, que je nous offrais, à mon frère et à moi, de pouvoir vivre dans un petit confort supplémentaire.

Mais cette fois, cette soirée, celui qui s’arrêta devant moi me proposa quelque chose de différent. Alors que je lui demandais s’il voulait m’emmener faire un tour, il me dit qu’il voulait me voir avec un autre homme dans une maison close et me donna un rendez-vous tandis que j’acceptais. J’avais déjà travaillé dans des maisons closes. Si je n’étais pas à leur menu, trop vieux pour pouvoir y être présenté, certains hommes y avaient déjà loué des chambres pour pouvoir faire leur affaire dans un meilleur confort. Et ces hommes qui se permettaient de le faire payaient toujours bien.

La maison close qui me fut indiquée m’étais inconnue, cependant. J’étais anxieux quand je m’y rendis. Généralement, on y apprécie peu les gens qui travaillent à l’extérieur, aussi étais-je tout humble, pour ne pas froisser. Étonnamment, je ne fus pas aussi mal accueilli que j’en avais l’habitude parfois. Même, ce fut plutôt le contraire.

On m’introduisit dans une pièce où je pus me changer pour rester en sous-vêtement, tel que notre client l’avait demandé, avant d’être finalement accueilli dans une autre pièce par celui qui serait mon collègue pour la soirée.

Ce collègue était un jeune homme, bien plus jeune que moi, que je qualifierais volontiers de beau. Il se présenta à moi dans une tenue et une position dont on pouvait attendre d’un professionnel. J’étais impressionné. Je le saluai en m’inclinant légèrement, tel que les traditions japonaises le voulaient. Le jeune homme se présenta sous le nom de Haruka. Je me doutais bien que ce n’était pas son vrai nom. Dans ce métier, tout le monde agissait sous des pseudonymes. Et si n’avais pas moi-même de pseudonyme, j’utilisais néanmoins mon diminutif.

« Je suis Haku. Enchanté de faire ta connaissance. »

Malgré ce qui allait suivre, j’essayais de me montrer agréable, pour ne pas être enjoué. Car après tout, il n’y avait pas de quoi être particulièrement enjoué à ce genre de travail, à part si l’on est nymphomane. Pour toute réponse à sa phrase suivante, je lui souris, n’ayant rien de plus à ajouter. Je n’étais pas vraiment à l’aise.

Je m’installai sur le lit, pas trop loin de Haru, tentant de prendre une pose provoquante. Je n’étais pas doué pour ça. Je ne l’ai jamais été. Et puis n’étant pas vraiment dans mes habitudes, j’étais anxieux et mal à l’aise, ayant peur de faire une bêtise et de froisser mon collègue, ce qui finirait par se ressentir sur notre client. C’était bien la première fois que je travaillais avec une autre personne, et je devais avouer que ça me mettait hors de ma zone de confort.

Notre client arrivait enfin. L’attente m’avait paru une éternité. Comme Haru le fit, je le saluais avec les mêmes mots. Je laissais le jeune homme prendre les devants. Ce n’était pas mon terrain, pas mon territoire, je n’avais pas à agir sans y être invité. Je regardais Haruka et notre client, ce dernier surtout, avec un air que je voulais digne de notre position. Leur client fut assez explicite sur ce qu’il voulait et mon partenaire revint alors vers main, non sans s’être d’abord déshabillé complètement, ce qui ne me laissa pas indiffèrent. Comme si c’était la première fois, je rougissais toujours à voir un homme nu.

Il m’embrassa et je le lui rendis, passant une main sur sa nuque pour le maintenir à une distance raisonnable, n’hésitant pas à caresser sa langue de la mienne, regardant un peu mon client d’un air qui voulait dire que je pourrais lui faire la même chose voire mieux. Je n’empêchai pas Haru, lorsqu’il me retira mon vêtement, tandis que je passais ma seconde main sur une de ses fesses que je palpais avant de faire glisser ma main vers son membre que je caressai d’une main experte. Ce genre de choses, j’en avais l’habitude, on me le demandait souvent, que ce soit avec les mains ou avec toute autre partie de mon corps, la bouche incluse.

Le jeune homme me rejoignit dans mes actions, d’une main qui était tout autant, voire plus experte que la mienne. C’était bon. Vraiment bon. Et ses mordillements me faisaient craquer et pousser de longs gémissements appréciateurs, observant notre client comme si c’était lui qui me faisait ça.

Mes gémissements devinrent de légers cris quand mon partenaire attrapa mon membre avec sa bouche. Ceci, je l’avais peu expérimenté. Généralement, j’étais celui qui faisais ces actions, pas qui les subissait. Mais à travers le plaisir que je faisais entendre avec force de voix, attrapant les draps d’une main et la tête de Haru de l’autre, je faisais surtout attention à apprendre de mon partenaire. Toute expérience serait bonne à prendre et il semblait de loin plus expérimenté que moi.

Entre deux cris, je ne pouvais m’empêcher de me demander ce qui avait poussé Haruka à faire un travail comme le nôtre. Il avait l’air jeune, encore à un âge où il aurait dû être dans les jupons de sa famille. Des histoires, il y en avait beaucoup, autant qu’il y avait de prostitués, toutes différentes. Quelle était celle de ce jeune homme ? Il se le demandait.

L’expertise de ce jeune homme était plus qu’appréciable et je ne pouvais que le subir, en profitant comme une jeune femme prisonnière de son partenaire, me cambrant sous ses mouvements et le plaisir qu’ils me procuraient et qui me faisait tant crier, au point que j’en venais presque à oublier notre client.

Et celui-ci, d’ailleurs, ne semblait pas vraiment satisfait de ce que nous faisions. Il voulait que nos actions soient réciproques. Je savais ce qu’il voulait. Ça me gênait un peu, même dans le feu de l’action. C’était quelque chose que je n’avais jamais fait.

Néanmoins, j’acceptais, répondant la même chose qu’Haru. Ce n’est pas comme si j’avais le choix. J’aurais pu être au-dessus, mais Haruka semblait préférer cette position de dominance. Je le laissais faire. C’était sa pièce, son endroit, son territoire. Je ne pouvais que me soumettre à sa volonté, elle-même soumise à celle de notre client.

Je pris son membre en bouche, jouant avec ma langue et celui-ci, ayant posé mes mains sur ses fesses jouant avec et passant même de temps à autres mes pouces vers son intérieur. Je faisais de mon mieux pour l’entretenir comme il fallait, regardant notre client toujours comme si je le désirais lui, gémissant de temps à autres à son intention.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Lun 4 Juil - 15:25

「 Nouveau partenaire, nouvelle rencontre  」

Eliot & Hakugin
La chaleur devenait insoutenable, leurs souffles devenaient brûlant, Eliot avait presque du mal à respirer sous cette chaleur. Il faut dire que son partenaire était plutôt doué avec sa langue, si bien que si il pouvait, il se laisserait venir, seulement il savait se contrôler un minimum. Il continuait sa fellation avec des mouvements beaucoup plus accentués, il n’hésita pas à enfouir le membre de son partenaire profondément dans sa gorge, utilisant sa cavité buccale comme n’importe quelle cavité intime. Cela n’était pas forcément agréable, mais il devait le faire pour donner du spectacle à leur client qui d’ailleurs avait l’air d’apprécier puisqu’il se masturbait devant la scène.

Il connaissait bien ce client, il est marié et père de famille, pourtant il n’hésite pas  à tromper sa femme avec un adolescent comme Eliot. Eliot était son favori, il l’accueillait presque tous les soirs et vu la somme astronomique qu’il dépensait ici, il a le droit de faire absolument tout ce qu’il veut. Le britannique se souvient d’une fois où il avait emmené une de ses collègues de travail, un homme légèrement plus jeune, qui allait devenir père de ce qu’il avait pu entendre. Simplement, les deux hommes parlèrent affaire pendant qu’ils couchaient avec l’adolescent, manque de respect total non ? Mais à vrai dire, personne ne respecte les prostituées, le véritable rôle de la prostituée et de faire dire absolument tout ce qu’elle veut à son client, de connaitre ses moindres secrets et Eliot maitrisait ce don à merveille.

Eliot n’allait plus pouvoir tenir très longtemps, il sentait la virilité de son amant frétiller dans sa cavité buccale, alors lui aussi avait atteint sa limite ? L’anglais accentua ses mouvements et il tenta d’avaler le nectar de son camarade, malheureusement il en avait déversé une trop grande quantité. Il avala un peu plus de la moitié, alors que son visage était légèrement teint de blanc, d’ailleurs lui aussi c’était laissé venir. Tout ceci avait réussi à le faire céder sur le matelas juste à côté de son partenaire. L’anglais avait de légères rougeurs au niveau des joues et il tentait de reprendre son souffle, mais visiblement, il n’allait pas avoir de répit. Son client qui venait de revêtir sa tenue d’adam s’approcha de lui et il lui lia les mains dans le dos avec de la ficelle rouge. On ne peut pas dire que le jeune homme aimait ça, en réalité, il avait un peu peur de ce qui l’attendait et sans plus attendre son client se plaça en dessous de lui et le pénétra d’un seul coup, laissant Eliot pousser un cri relativement fort, il avait eu mal, car il n’avait pas été préparé. De plus la virilité de son client était assez imposante, de plus il lui disait des choses obscènes comme le fait qu’il pourrait venir tellement Eliot le serrait.

Sans plus attendre, le client bougea de lui-même en offrant de grands coups de rein, s’enfonçant de plus en plus profondément dans l’intimité du britannique. Il n’offrait pas des gémissements de plaisirs, mais des hurlements de douleurs, il laissa ses yeux s’humidifier et il se retenait de pleurer, il ne devait pas, c’est contraire à ses principes. Après quelques instants, le client s’arrêta de lui-même, le pauvre Eliot lui tremblait et laissait entendre de petits soupirs. Le client demanda à ce que Haku le rejoigne dans la matrice d’Haruka. L’anglais ouvra un peu plus les yeux, non il ne voulait pas subir ça, surtout qu’il a les mains liées dans son dos, il ne pourra rien faire. D’une voix faible et paniquée il regarda son client en l’implorant.

«  Non, non … non pas ça, tout, mais pas ça maitre …. »

Lui, esquissait un sourire amusé et il reprit en attirant le visage de ce dernier vers lui, ce qui faisait pencher son bassin de façon à ce que Haku puisse également le pénétrer : «  Mais voyons Haruka, tout le monde sait que tu aimes ça. ». Non c’est faux, il déteste ça, ça fait horriblement mal, c’est le client qui aime ça pas lui. D’ailleurs il l’embrassa un instant avant de l’observer lorsque que Haku commença à entrer dans l’intimité du britannique. Il se redressa d’un coup en se cambrant et il poussa un cri horrible, un hurlement d’une douleur inégalée, les larmes coulèrent toutes seules. Il venait d’accueillir deux personnes en lui, ce n’est pas la première fois, seulement cela fait horriblement mal. Ce qui était le pire, c’est qu’il ne pouvait pas s’accrocher à quoi que ce soit vu qu’il a les mains liées dans le dos. Son client, cette bête horrible ordonna de commencer à bouger, alors les deux protagonistes bougèrent à l’intérieur de la matrice. Eliot souffrait et il gémissait de souffrance, il en pleurait pendant qu’il offrait du plaisir aux autres, cela s’entendait pas les soupires de plaisir des deux protagonistes. Tout ce qu’il souhaitait pour le moment c’est que ces derniers viennent vite, pour que ce cauchemar se termine.

Enjoy ~ ♥

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Jeu 7 Juil - 18:56

Mon corps devenait moite, perlant de sueur. Ce que Haruka me faisait était bon, si bon que j’en avais le souffle court. Il était doué, il n’y avait pas de quoi tergiverser à ce propos, et je faisais de mon mieux pour me retrouver à la hauteur du spectacle que nous donnions en duo. Lèvres, langue, gorge, j’utilisais tout ce que j’avais pour le faire crier comme il se doit. Car ce n’est pas pour nous que nous nous faisions ça, mais pour un autre. Un autre qui semblait apprécier le spectacle comme il se doit.

C’était bon. Trop bon même. Je… Je n’en pouvais plus. J’essayais de tenir mais… Je tournais la tête, libérant ma bouche et mon souffle et me laissait aller dans un cri que j’essayais de faire un minimum sexy pour notre client. Je sentis Haru tenter d’avaler mais il n’y parvint pas totalement. Je culpabilisais un peu de m’être laissé aller ainsi, sachant pertinemment que je n’y pouvais rien. Pas facile tous les jours la vie de prostitué, on a aussi notre lot de préoccupations. Mon partenaire s’était d’ailleurs lui aussi laissé aller, sur les draps, heureusement. Sinon, je n’aurais pas pu faire comme lui. Je ne pouvais pas avaler. Ça me dégoûtait trop.

Nous reprenions notre souffle quand je vis notre client s’approcher de nous et lier les mains de Haru dans son dos. Je me demandais ce qui allait nous arriver et je ne pouvais pas manquer de voir une lueur d’inquiétude dans les yeux de mon partenaire de travail. Je m’écartais un peu, laissant la place à notre client, réduit à observer sans apprécier. J’essayer d’apprécier, car c’était probablement ce que le client voulait, mais Haruka, lui, n’appréciait pas, même pas un peu. C’était clairement visible. Il avait mal et ça se voyait. Je me retenais pour ne pas aller à son secours. Je ne devais pas. Je ne pouvais pas.

Puis le client s’arrêta. J’aurais pu être soulagé pour Haru, mais je savais que ça ne se terminerait pas aussi facilement, que Haru aurait encore à subir, que son martyr n’était pas terminé. Je me demandais si c’était toujours ainsi que ça se passait ici. Si c’était toujours ainsi que ça se passait avec lui. On me demanda alors d’agir. Le client voulait que je pénètre mon partenaire également.

« Oui, maître. »

C’est tout ce que je pu dire, c’était tout ce que j’avais à dire. Haruka paniquait. Il suppliait. Je ne voulais pas, mais je n’avais pas le choix. Tentant de penser à autre chose, je me remis un peu en condition manuellement. Mine de rien, voir mon partenaire ainsi m’avait touché et l’humeur, les sensations si bonnes d’il y a si peu de temps s’étaient envolées très loin.

Puisque notre client était sous Haru, je décidais de me placer au-dessus de lui. Et doucement, j’entrais en lui. Je ne voulais pas lui faire plus mal qu’il ne souffrait déjà. Mais c’était peine perdue. Je n’avais jamais connu ça mais je pouvais imaginer. Alors que Haru se cabrait, je lui offris une rapide étreinte, un maigre réconfort. Son cri me déchira autant les tympans que le cœur et j’avais mal également. Mal pour lui, mal de son étroitesse qui n’était pas faite pour nous accueillir tous les deux, notre client et moi.

M’appuyant d’une main sur le lit, je glissais mon autre main dans une, lié, d’Haru, espérant ainsi l’aider un peu même si je ne pouvais pas atténuer sa douleur. Si cette douleur je ne la connaissais pas, je savais bien ce que c’était que d’avoir les mains liées dans le dos, de ne pouvoir se soulager un minimum en agrippant quelque chose. Je continuai d’obéir à notre client, faisant des petits mouvements de va et vient à l’intérieur d’Haruka. À dire vrai, je pouvais difficilement en faire plus mais le peu que je pouvais faire me procurait un intense plaisir. L’étroitesse de mon camarade, conjuguée à la place prise par notre client, m’offrait des sensations que je n’avais jamais connues avant, accentuées par les mouvements du client que je ressentais contre mon membre.

Je retenais en partie mes soupires de plaisir. Je ne voulais pas heurter Haruka plus que ça, lui infliger ça dans ses oreilles qui étaient si proches de ma bouche, mais je voulais tout de même que notre client y trouve son compte. Rapidement, peut-être trop rapidement pour notre client, je ne pus plus me retenir. C’était trop, beaucoup trop. Je serrais avec force la main d’Haru en me répandant en lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Ven 8 Juil - 13:11

「 Nouveau partenaire, nouvelle rencontre  」

Eliot & Hakugin
Le britannique avait son dos légèrement appuyé contre le torse de son partenaire, il était cambré, il souffrait terriblement. Ses yeux pleurèrent tous seuls, son regard n’inspirait que souffrance et il fixait le plafond de cette chambre aux nuances de tourment. Son cri déchirait sa gorge, pourtant il tenta de le contenir en serrant les dents, mais rien à faire. De plus son partenaire s’introduisait doucement en lui, ce qui n’était pas franchement très agréable. Il avait une lourde sensation de brulure, il avait l’impression que ses muqueuses internes se déchiraient, mais il devait supporter la douleur, pour l’argent. Il lui faut cet argent pour prendre soin de sa mère, alors il peut endurer toutes les douleurs du monde, non ?

Le jeune homme sentit une main se glisser dans la sienne qui était prisonnière d’une corde rouge qui irritait considérablement sa peau. Son partenaire aurait-il de la compassion pour lui ? Il en avait aucune idée, toujours est-il que pour le moment, le jeune homme pouvait à peine serrer sa main pour se rassurer, la corde était bien trop serrée. C’est alors qu’ils commencèrent à bouger en lui, Eliot ne gémissait pas, non il hurlait de souffrance, ce n’était vraiment pas agréable, il croyait que ses muqueuses allaient réellement se déchirer. Mais à entendre son client, ça lui plaisait, mais pour son partenaire, Eliot n’était pas très sûr. Il sentait le souffle ardent de son partenaire contre son oreille, mais il entendait des petits soupirs qu’il tentait certainement de cacher au fond de sa gorge. Alors lui aussi devait certainement apprécier. Les mouvements devenaient de plus en plus rapides, de plus en plus court, ils étaient certainement à leur limite, Eliot gémissait désormais comme une vulgaire femelle, ce genre de gémissement qui attire n’importe quel homme normalement constitué. Ce n’est que sur la fin que la douleur s’était partiellement atténuée, mais elle était toujours présente, il n’avait qu’une hâte, c’est que cela se finisse. Il sentait ses deux amants palpiter en lui, en entendant son client lui dire qu’il allait venir, il sentit la main de son camarade se resserrer. Les deux hommes s’arrêtèrent et se déversèrent en lui, Eliot ne faisait qu’accueillir ce liquide que tant de femme convoite, mais il gémit un peu plus fort avant de finalement se laisser aller lui aussi. Il tenta de reprendre son souffle, en vain, les deux hommes se libérèrent de leur prison charnelle, tandis que les membres d’Eliot tremblèrent et finirent par le faire céder sur le matelas. Contre ce dernier, il essayait de reprendre une respiration normale, il fermait les yeux, ce cauchemar était terminé, il n’avait plus de force pour contenir la semence de ces deux prédateurs, une partie s’échappa de son être.

Seulement, le client n’en avait pas terminé, il demanda des soins de son partenaire, Eliot entendait ses paroles avec un léger écho, sa tête tournait un peu, mais il était bien conscient que ce que demandait son client, était simplement de quoi le remettre d’attaque pour nous reprendre ensemble. Eliot pour le moment tentait de récupérer, il espérait que son partenaire s’en sortirait un peu mieux et qu’il fera en sorte qu’Eliot puisse récupérer avant de reprendre avec lui ses prestations.


Enjoy ~ ♥

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Dim 10 Juil - 18:52

Je voyais ne voyait que trop bien la douleur chez mon collègue. Cette douleur me fendait le cœur à voir. D’autant plus que j’étais obligé d’y participer, d’ajouter à son mal, à son martyr. Je voulais faire de mon mieux pour éviter que son mal ne soit trop grand mais c’est comme à croire que ça ne l’aidait pas davantage. Intérieurement, je l’encourageais, même s’il ne pouvait pas l’entendre.

Si tout d’abord les cris de Haru me fendaient le cœur, je les occultais bientôt de mon esprit. Sans cela, je n’étais pas capable de faire ce que j’avais à faire, ce que je devais faire à contrecœur. Pour avoir de l’argent pour mon frère, j’étais obligé de faire du mal à quelqu’un d’autre. Un instant fugitif, je me dis que ce n’était pas pour ça que j’étais là. Ma présence dans ces lieux était destinée à donner du plaisir, non du mal.

Puis bientôt, avant que je ne le remarque, je fus excité par ses cris, cris qui n’étaient plus de douleurs, mais de plaisirs, des cris comme je pouvais en faire pour exciter mes clients, mais en bien mieux, en plus excitant. Ça me plaisait, bien entendu, mais je ne voulais pas trop le montrer. J’avais quand même un peu de considération pour le calvaire de mon collègue.

Lorsque j’en eu terminé, je fus épuisé, mais pas autant que Haruka qui s’effondra sur le matelas. Je me posais à côté de lui, moitié assis, moitié couché, reprenant mon souffle, regardant notre client. J’avais peur de ce qu’il nous réservait par la suite mais j’étais persuadé que ce n’était pas encore terminé.

Cette fois, c’était moi qu’il demandait. Il voulait que je m’occupe de lui. Lui répondant d’un simple « avec plaisir, maître, » sans que ce soit vraiment la réalité, je m’approchais de lui. Tout d’abord je lui fit quelques baisers mais ça ne semblait pas lui plaire. Pourtant, c’était toujours un bon début de mise-en-bouche. Je me collais contre lui, délicatement, et lui mordillait l’oreille un instant. Non, ça non plus. Apparemment, il voulait quelque chose d’un peu moins fin.

Alors je me baissai au niveau de son membre. J’y posais mes lèvres et suçait légèrement, avalant par mégarde un peu de son liquide restant. Ça me dégoûtait, mais je faisais abstraction. Faisait jouer ma langue sur mon client, je faisais de mon mieux de lui donner du plaisir, avant de le prendre entièrement en bouche et d’entamer des mouvements de va et vient, d’abord légers puis plus rapides.

Je ne pouvais pas manquer de sentir que ça, ça plaisait à notre client. Au bout d’un moment, il me demanda d’arrêter. Tout d’abord, j’ai craint qu’il n’apprécie pas, mais au final, c’est simplement qu’il était prêt à reprendre les rênes.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Jeu 14 Juil - 20:49

「 Nouveau partenaire, nouvelle rencontre  」

Eliot & Hakugin
Eliot était allongé sur le matelas, complétement épuisé. Il tentait de reprendre une respiration normale pendant que son corps humide laisser s’échapper un nectar délicat. Il entendait son client quémander encore plus. Il entendait son partenaire obéir aux moindres demandes de ce dernier, il espérait simplement que celui-ci arriverait à le satisfaire. A entendre, il essaya plusieurs choses, jusqu’à trouver ce qui lui ferait le plus plaisir. Simplement, cet homme d’affaire en voulait encore plus. Eliot se redressa alors avec un peu de mal puisqu’il avait encore les mains liées. Il s’avança comme il pouvait vers son client et finalement sans vraiment attendre d’ordre, il entreprit une nouvelle fellation et il ne manquait pas de le faire avec sensualité. Il prenait entièrement son membre en bouche, ne manquant pas d’offrir des bruits obscènes, mais il jeta un léger regard à son partenaire pendant cette dernière et il lui faisait signe de la faire avec lui. De fait, Eliot laissa le membre de leur client à Haku pendant que lui s’occupait de ses bourses. Il savait que c’était un point sensible chez les hommes et cela pouvait s’entendre aux gémissements de leur client. Les deux protagonistes continuèrent jusqu’à ce que leur client craque une nouvelle fois et il était satisfait. Si bien, qu’il autorisa Haku à défaire les chaines de l’anglais.

Le temps était presque écoulé, simplement leur client leur réservait encore beaucoup de chose. Il expliqua son désir suivant, il voulait qu’Eliot l’accueil de nouveau en lui, tandis que Haku lui serait juste au-dessus de son visage pour qu’il puisse lui donner du plaisir. L’homme d’affaire s’allongea sur le dos et était parfaitement prêt, Eliot n’avait plus besoin de se préparer puisque son intimité était désormais parfaitement humide. Il s’empala sur le membre de son client, tandis que Haku se trouvait devant lui et instinctivement il saisit les deux mains de ce dernier en entrelaçant ses doigts avec les siens. Et Eliot reçu l’ordre de bouger tandis que Haku commença à gémir, le client s’amusait avec son intimité et il avait l’air d’apprécier. Eliot commença à bouger ses hanches de manière sensuelle, faisant des mouvements assez lents. Il soupirait de plaisir, simplement l’homme d’affaire mit son grain de sel. Il bougea ses hanches pour offrir des grands coups de rein à Eliot ce qui avait pour don de le faire gémir comme une femelle. Entendre tous ces bruits autour de lui, l’excitait littéralement, il en voulait plus et d’ailleurs il en réclama plus en bougeant de plus en plus vite. Il croisa le regard d’Haku qui avait l’air aussi excité que lui. Pendant une fraction de seconde il continua de le regarder avec de légères rougeurs jusqu’à finalement unir ses lèvres aux siennes. N’hésitant pas une seule seconde à unir sa langue à la sienne. Il sentait qu’il n’allait pas tarder à se laisser venir et lorsque son client se déversa en lui, l’anglais en fit de même.

Les deux jeunes gens n’avaient pas le temps de se reposer. Cette fois-ci il força Eliot se mettre devant Haku à quatre pattes et derrière Haku le client ne perdit pas son temps pour le pénétrer. Et avant de bouger en lui, il lui ordonna de pénétrer à son tour Haruka  et lorsqu’il sentit son camarade en lui, Eliot laissa échapper un gémissement des plus exquis. Et de là, chacun bougea à l’intérieur de la matrice de l’autre, sauf Eliot qui agrippait le drap avec force et qui criait de plaisir. Il n’y a pas à dire son partenaire était relativement doué pour ça. Simplement, il n’offrit qu’à son partenaire que des cris et des gémissements de plaisirs, il n’avait pas le droit aux traditionnels « Encore ! » ; « Vas y plus ! » ou alors hurler son prénom. Il ne pouvait pas se le permettre. Il faisait une chaleur horrible dans la pièce, les deux hommes allaient de plus en plus vite et de plus en plus sauvagement dans les matrices. Et finalement chacun se lassa venir dans un râle sans précédent. Eliot resta allongé sur le ventre et son camarade en fit de même. Tandis que le client essuya sa virilité avant de se rhabiller, il souriait en disant qu’il avait adoré, il paya Haku avant de finalement partir. Eliot aurait sa part lorsqu’il partira tout à l’heure. Les membres de l’anglais tremblaient, cette soirée l’avait vidé complètement, il avait de la chance que ce soir il n’avait plus personne. Il tenta de reprendre sa respiration en vain et il n’avait même plus la force de se redresser pour le moment, ce client est l’un des pires que le jeune homme puisse avoir.


Enjoy ~ ♥

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Mer 20 Juil - 14:13

Mon partenaire de labeur, bien qu’épuisé, restait avide de faire bien son travail. Pour peu, j’aurais pu croire qu’il aimait ça. Mais en même temps, me disais-je, si on n’aime pas ça, on ne fait pas ce travail. Ou plutôt, en faisant ce travail, on finit probablement par aimer ça, d’une certaine façon. À aimer et à détester peut-être aussi. Après ça, je me demande souvent si je serais capable d’avoir une relation normale avec quelqu’un, si je saurais traiter une petite-amie comme telle, si je saurais lui faire l’amour d’une façon saine alors que j’ai fait tant de choses dégoûtantes. Cela pourrait très bien être un petit-ami, d’ailleurs, mais je pense que j’aurais encore plus de mal. J’ai vécu des choses si… affreuses… avec des hommes… Je ne sais pas si je saurais prendre un homme comme compagnon de vie.

Je me sentais un peu ridicule d’avoir été obligé d’obtenir l’assistance d’Haru alors qu’il aurait mieux fait de se reposer un peu. Néanmoins, le client apprécia que nous nous occupions de lui tous les deux. J’avais fait de mon mieux, utilisant tout ce que j’avais à ma disposition : lèvres, langue, gorge et même un peu des dents, avec prudence car un accident peut arriver si vite. Notre client satisfait, il m’autorisa à détacher mon partenaire, ce que je fis sans attendre.

Notre service ne se terminait pas là. Encore une fois, il voulait Haru, pas moi, et ça ne me dérangeait pas. Voyant comme mon partenaire d’un soir avait eu mal, je n’avais aucune envie de devenir son favori. Néanmoins, je n’étais pas épargné pour autant : je devais me mettre au-dessus de lui pour qu’il puisse me « donner du plaisir ». Du plaisir, oui il m’en donna. Ça n’était pas désagréable et, les doigts entrelacés à ceux de mon partenaire, je me laissais à manifester mon plaisir par des gémissement, exagérant volontairement ceux-ci pour notre client. Lorsque j’entendis Haru gémir lui aussi, je ne pus m’empêcher de me sentir toute chose. De ce que notre client me faisait, des gémissements de Haru, j’en prenait un immense plaisir coupable. Les joues rouges de gêne et de plaisir, je regardais le jeune homme qui finit par croiser mon regard avant que, d’un même mouvement, nous nous jetâmes sur les lèvres l’un de l’autre, comme si nous avions lu l’idée dans nos pensées. C’était bon, si bon, tout ça. Je fini par me laisser aller avec les deux autres hommes, excité par leur excitation.

Mais moi qui me croyait relativement épargné ne le fut pas plus longtemps. Je fus placé derrière Haruka. Je savais ce qu’il voulait que je fasse, je m’en doutais, mais je fus surpris lorsqu’il me pénétra de but en blanc. Je lâchais un cri de douleur mêlé avec un chouïa de plaisir. J’avais été préparé pour ça, assurément, mais c’était trop brutal. Mon corps n’était pas encore totalement habitué à ce genre de choses. Après ça, comme je m’en doutais, on me demanda de pénétrer mon partenaire, ce que je fis délicatement. Préparé comme il l’avait été, je n’avais aucune difficulté, aucune résistance à la faire. Passant mes bras autour de son torse, je le tenais contre moi pour avoir plus de liberté de bouger en lui comme je le souhaitais. Dans l’immonde chaleur de la pièce, je découvrais un univers de plaisir que je n’avais jamais exploré avant, laissant entendre volontiers ma voix quant à ces découvertes. Le plaisir que je recevais du client, je tentais de le retransmettre à mon collègue, ne faisant que me procurer plus de plaisir encore. Je criais de plaisir comme une femme de joie, suppliant mon client d’y aller plus fort. Chose qu’il fit, devenant de plus en plus sauvage avec moi, tandis que je faisais de même avec Haru, essayant néanmoins de ne pas lui transmettre la douleur que moi je ressentais malgré le plaisir.

Puis, tout se termina. Je fini par me laisser souiller par le client et par souiller mon camarade dans un râle. Relâchant Haru qui s’effondra sur les draps, je tentais en vain de ne pas faire de même mais j’étais réellement épuisé. Notre client, lui, ne semblait pas si épuisé que ça. Il se rhabilla et me donna ma solde avant de disparaitre comme il était arrivé.

« Tout ça pour quelques billets… »

C’était très peu cher payé pour ce que nous avions subits. J’espérais que Haru serait payé plus que moi. Même, je supposais qu’il serait payé plus que moi. Après tout, c’est une poule de luxe alors que je concoure dans la basse-cour. Essoufflé, épuisé, je parvins à me redresser, à m’asseoir au bord du lit. Tout d’abord je comptais et recomptais ma paie pour être sûr. C’était peu. Vraiment peu à mon goût. Mais toujours plus que ce que j’aurais eu autrement. Puis je me tournais vers Haruka.

« Haru… Tu vas bien ? »

Il avait l’air encore plus mal en point que moi et c’était normal après ce qu’il avait vécu ce soir. D’un côté, je m’estimais heureux de ne pas être à sa place, même si mon côté égoïste aurait tout de même bien voulu, pour pouvoir offrir une meilleure vie à mon petit-frère.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Dim 24 Juil - 13:55

「 Nouveau partenaire, nouvelle rencontre  」

Eliot & Hakugin
Le jeune homme avait entendu la remarque de son partenaire. Ça le faisait à moitié sourire, c’est vrai que pour tout ce qu’ils avaient endurés, ils seraient payés à rien. Enfin, Eliot gagnera certainement plus que lui puisqu’il ne fait pas parti de la maison. Son patron lui donne un pourcentage plus important que ce qu’il avait au départ. Puisqu’il est monté en notoriété, cela parait normal qu’il gagne plus non ? Ce soir, l’anglais ne pouvait pas se plaindre, il n’avait plus de client après, il pouvait rentrer chez lui comme si de rien n’était. Mais demain, ce sera autre chose, il aura une quinzaine de client, plus fortunés les uns que les autres et il devra exécuter le moindre de leurs désirs. Rien que de penser à ça il laissa échapper un léger soupire avant de se redresser. Ses jambes tremblèrent ainsi que ses bras, c’était tout à fait normal après ce qu’il avait subi. D’ailleurs ses poignets gardèrent les stigmates  des cordages qui l’avaient lié. Il avait mal aux reins, très mal, après tout son corps n’était pas fait pour accueillir deux personnes en même temps. Il tremblait et tenta de calmer l’inflammation de ses poignets en passant sa main sur les rougeurs. Et il reprit avec une voix un peu plus faible.

« Oui … enfin … ça peut aller … j’ai mal aux reins … mais ça va passer ne … t’inquiète pas pour moi. »

Il releva son regard turquoise vers lui et il n’avait pas vraiment fait attention, mais il a l’air beaucoup plus âgé que lui. M’enfin, ça ne le dérangeait pas pour autant. Il reprit en continuant des mouvements sur ses rougeurs au poignet.

« Et toi … ? Je sais à quel point ce … client peut-être … dur à supporter … »

Dans tous les sens du terme évidemment. Ce client et père de famille réalise tous ses fantasmes que sa femme ne peut pas faire pour lui. Du cosplay sexy, des positions plus osées les unes que les autres et parfois réaliser des demandes bien insolites. Eliot plaignait sa femme, elle qui avait porté deux fois la vie, qui a mis au monde ses enfants et qui doit certainement être fidèle. Elle a pour mari, un homme riche et adultère, qui se fiche éperdument d’elle. Eliot ne l’aurait pas supporté, mais bon il n’était pas à sa place et il ne le sera jamais, mais il espérait sincèrement que cette femme prendra son courage à deux mains pour l’affronter.

Eliot n’avait pas la force de se lever pour le moment. Il se sentait trop faible physiquement, si bien qu’il alla vers la tête de lit pour être à moitié allongé. Cette position apaisait ses tensions au niveau des reins ce qui était plutôt bénéfique. Il respirait fort, il avait du mal à reprendre une respiration normale, son corps était encore humide de sueur et il avait encore chaud à l’intérieur. Il fallait qu’il trouve la force pour aller se doucher le plus vite possible, mais pour le moment ses membres devaient se reposer un instant. Il reprit en regardant son partenaire.

« Dis-moi si je me trompe, tu n’es pas d’ici ? Tu sais que tu pourrais gagner plus ? »



Enjoy ~ ♥

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Lun 8 Aoû - 11:31

Je voyais Haru se frotter les poignets. Le fait d’avoir été ligoté devait l’avoir blessé, irrité tout du moins. J’ai connu ça aussi. De temps en temps, rarement, mais ça m’est aussi arrivé. Il disait avoir mal aux reins, ce qui est tout à fait normal. Mais ce qui m’étonnait à moitié le plus, c’était le fait que ce client semblait être plus ou moins régulier, à la façon dont il en parlait.

« Il vient souvent ? Tu dois morfler avec lui. J’dois avouer que j’ai jamais eu de client comme lui avant. »

Je ris un peu. Juste un peu. Comme pour dédramatiser la situation. Je restais assis, difficilement, n’ayant pas la force de me tenir droit, m’appuyant sur mes genoux pour éviter de m’écrouler au sol. J’étais épuisé et n’avait qu’une seule envie : être auprès de mon petit-frère, tranquillement à la maison.

Il me dit que je pourrais gagner plus si je m’affiliais à une maison close comme celle où nous étions en ce moment. J’en étais bien conscient, mais j’étais aussi conscient que je n’étais pas rentable pour un établissement comme celui-ci, qu’on ne me prendrait pas.

« Je suis bien trop vieux pour ça. J’ai déjà assez de mal à avoir des clients sur le trottoir, alors en dans un établissement… Je n’ai pas vraiment un profil intéressant. »

Tout ça, j’en étais bien conscient. Et j’étais également conscient que plus j’allais vieillir, plus ce serait compliqué alors que les frais de Sunao ne cesseraient d’augmenter. M’enfin, j’espérais juste que tout cela pouvait durer encore assez pour que Sunao termine son école.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 551

Je veux qu'on voit mes muscles à la télé.

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Lun 29 Aoû - 17:16

「 Nouveau partenaire, nouvelle rencontre  」

Eliot & Hakugin
L’anglais esquissa un léger sourire, morfler était un mot tellement faible pour décrire ce qui pouvait se passer avec cet homme. C’est une vraie bête, une personne sans retenue et qui n’atteint jamais la satisfaction. Eliot avait l’habitude de ce genre de client, il ne s’en plaignait jamais car lorsqu’il sortait avec son professeur d’anglais, Ephraïm, Eliot était plus que passionné. Son amant revenait à la charge sans cesse, tandis que le britannique usait de sa beauté pour le provoquer. Il mentirait s’il disait qu’il n’aimait pas faire l’amour brutalement, mais ce client dépasse l’entendement dirons-nous.

« Assez souvent oui … sa femme ne doit plus lui offrir assez de plaisir faut croire … Et puis morfler, le mot est faible, ce que tu as vu ce soir n’est qu’un aperçu, crois-moi. » Il fit une légère pause avant de reprendre. « Tu as de la chance de ne pas être tombé sur des clients comme lui. »

Eliot observa sur le côté de son lit et un peignoir rouge en satin s’y trouvait, pour éviter de mettre son collègue mal à l’aise, il préféra se vêtir de ce peignoir. Bien sûr, ce n’était pas facile, il avait un peu mal, ses membres tremblèrent, mais il prenait sur lui, il le fallait bien. Il noua la ceinture autour de sa taille révélant ainsi un corps plus que fin, mais possédant une fine musculature. En écoutant son collègue parler, il se dirigea lentement, mais surement vers une commode où se trouvait un verre d’eau et du doliprane. Il fallait qu’il prenne quelque chose pour la douleur, même s’il doute que ça pourra faire quelque chose.

En prenant son médicament, il observa son collègue tout en s’appuyant contre le mur. Trop vieux ? C’est vrai qu’à première vue il n’a pas l’air de toute jeunesse, mais ce n’est pas non plus un vieillard. Mais en y repensant, dans cet établissement la personne la plus vieille n’a que 26 ans, si sa mémoire est bonne. Il ignore l’âge de son collègue, mais il doit certainement être plus vieux ? Enfin, ça ne le regarde pas, et il ne le recroisera jamais dans tous les cas.

« Je peux comprendre, c’est sûr que … ce sera difficile de trouver des clients dans ce cas …. »

Simplement une question lui passa par la tête, pourquoi faisait-il ce métier ? Ou plutôt pourquoi offrait-il son corps ? Pour nourrir sa famille ? Ou bien peut être qu’il aime simplement ça ? Eliot est d’un naturel curieux et cette question le démange réellement.

« Dis-moi, pourquoi tu fais ça ? Par obligation ? Ou par plaisir ? »

Enjoy ~ ♥

_________________

 
SECRET NIGHT ★ i’m drunk off your hazy eyes and scent the tip of a sweet love is like a fire on this night when even the moon is sleeping, let’s secretly leave (c) P!A


Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   Jeu 8 Déc - 22:01

Il faut avouer que je suis impressionné par Haru. Même si nous exerçons tous les deux le même métier, il est certain que le sien est bien plus difficile. Et pourtant, malgré les horreurs qu’il fait pour avoir un peu d’argent, il garde toujours le sourire. Mais je me demande si ce sourire est sincère ou n’est qu’un sourire de façade comme j’ai dans ces même situations.

Est-ce que je serais capable de travailler dans les même conditions que lui ? Est-ce que je serais capable de m’occuper régulièrement de ce genre de clients ? J’en doute grandement. J’ai déjà assez de mal parfois avec mes clients actuels qui sont peu exigeants par rapport à ce que nous venons de vivre.

Au commentaire de mon partenaire quant à la femme de notre client, je m’autorise un petit rire. Il est vrai que pour qu’il soit ainsi avide, il doit probablement ne plus rien faire avec sa femme depuis un moment. Mais je perds mon sourire quand il me dit que ce soir, ce n’était qu’un aperçu. Je n’ose pas imaginer ce qu’il peut vivre parfois. Et surtout, je n’en ai pas l’envie.

« Je suis payé en conséquence. Mais je dois avouer que je ne t’envie pas ta place. Je ne pourrais pas vivre ce genre de choses régulièrement. »

L’autre se vêtit d’un beau peignoir et je me dis que je n’aurais jamais l’occasion d’en porter de similaire. Je l’admirais, autant lui que son peignoir. Il était fin, presque maigre malgré sa légère musculature. Pour peu, je le trouverais beau. À côté de lui, je devais avoir l’air d’un rustre, d’un paysan.

Je le regarde être, faire. Ce n’est pas par perversité mais plutôt par curiosité. Il m’intrigue, ce jeune. Être si jeune et devoir faire ce genre de choses. Ce n’est pas quelque chose que je recommande. Si je le pouvais, je l’aiderais. Mais je n’en ai pas la capacité. Quant à lui, je ne sais pas s’il accepterait mon aide.

Lui aussi m’observe. Je suppose qu’il doit se demander quel âge j’ai. J’ai bien dit que je suis trop vieux pour travailler dans une maison close mais je ne lui ai pas précisé mon âge. Curieux, je me demande quel âge il me donne mais je n’ose le lui demander.

Il semble de mon avis, me disant que ce serait difficile que je trouve des clients. Je hoche la tête, bien conscient des difficultés que je pourrais avoir.

Puis il me pose une question, me demande pourquoi je fais ça. La réponse me semble pourtant logique. Comment quiconque pourrait faire ça pour le plaisir ? Je pense que si on pouvait choisir, très peu de personnes feraient ce boulot.

« Je fais ça pour payer l’école à mon petit-frère. L’académie Saotome. Sans ça, je ne pourrais pas le lui offrir. »

Déjà que j’ai du mal à payer le loyer, les charges, la nourriture. Mais je l’aime tellement, je ferais tout pour lui. Vraiment tout. N’est-ce pas là la preuve ? Je me prostitue, je m’inflige des horreurs pour pouvoir lui payer son école, pour qu’il soit heureux.

« Et toi ? Si je peux me permettre de poser la question. Si tu ne veux pas y répondre, n’y réponds pas. »

Je ne sais pas si je peux lui poser la question. C’est assez indiscret, mais puisqu’il me l’a demandé, autant lui poser la même question. Qu’il me réponde ou non, ce n’est que pour faire la conversation. Après tout, nous ne nous reverrons probablement plus.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[xXx] Nouveau partenaire, nouvelle rencontre [PV Hakugin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle journée, nouveau patron, nouvelle vie [Pv Heiji]
» Nouveau Pokemon, nouvelle légende.
» Un nouveau monde, nouvelle vie (Ouvert à tous)
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» Nouveau Projet Anime pour Kenshin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: