Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 S c r e a m L o u d , C r y b a b y

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: S c r e a m L o u d , C r y b a b y   Mar 21 Juin - 20:59

Hinako Ajisai ou « Sai »
NOM : Ajisai
PRÉNOM(S) : Hinako
SURNOM(S) : Sai
ÂGE : 23 ans
ORIGINE : Japonaise
ORIENTATION : Hétéro-sexuelle

GROUPE : Membre du personnel
EMPLOI : Psychologue scolaire

TAILLE : 1m70
CORPULENCE : Tonique
CHEVEUX : Brun et longs
YEUX : Gris
DIVERS : Allergie au soleil

RANG PERSONNALISÉ : Psychologue sadique
Psychologie

Commençons tout d'abord par les aspects négatifs de sa personnalité ; car il faut l'avouer, cette demoiselle en possède bien plus que de qualités. Les faibles d'esprit ou partisans de la bonne foi qualifierons aisément Sai de quelqu'un de cruel et sans-cœur. C'est une jeune femme froide, qui n'ouvre la bouche que pour vous asséner de paroles tranchantes. Vous vous attendiez à quoi ? une psychologue compréhensive et aimante ? Si vous êtes trop sensibles, je vous conseillerais plutôt de vous enfermez dans les toilettes afin de ne pas avoir à faire avec son franc-parler légendaire. En apparence, cette brunette n'a peur de rien et adore jouer avec le danger : relations interdites, dérogation du règlement, provocation ou bagarre dans les rues... Une très vilaine personne, n'est-ce pas ?
Une démarche claquante et fière, un regard hautain. Est-il une personne sur Terre capable d'adoucir cette beauté glacée ? Prenez-la avec des pincettes, car c'est une véritable tête brûlée au sang-chaud. Si votre tête ne lui revient pas, vous aurez beaucoup de mal à engager une conversation agréable avec elle : réponses claires, nettes, précises et vent glacial ; débrouillez-vous pour continuer la discussion !

Sai vous sort déjà par les trous de nez ? Mazette ! malheureusement pour vous, il me reste d'autres défauts que je n'ai pas évoqué. Je vous laisse donc le loisir d'en apprendre plus par la suite, vous avez sûrement déjà bien saisi le personnage.

Cependant, laissez-la se rattraper. Si elle est aussi mauvaise, c'est bien à cause de son passé. Sous cette épaisse couche de crachat se trouve quelque chose de bien plus facile à apprivoiser, presque manipuler. Plus vous arriverez à percer sa coquille, plus elle se dévoilera aimante et sensible. Et qui sait, si vous creusez assez loin, peut-être pourrez-vous faire d'elle ce que vous voudrez ? Car c'est bien cela qui a conduit Sai à de telles réactions. Trop bonne trop conne, dirons-nous. De petite brebis apprivoisée, elle est devenue le loup à éviter.
Malgré cette tendance à remballer tous ceux qui lui parle, elle reste une personne tout à fait mature et responsable et ne s'emportera pas sur un élève en mal juste devant elle. Elle est psychologue, après tout. La vérité est qu'elle ne souhaite pas voir les élèves de cet établissement devenir aussi froids et ermites qu'elle. Sans-coeur, ou presque. Si vous saviez, en fait, tout l'amour que Sai a à donner. Mais trop  souvent foulée, elle n'accorde sa confiance qu'à peu de personnes désormais.
Vous avez tapé dans l’œil de Sai, ou elle vous aime bien ? Bonne pioche ! en amitié comme en amour, cette demoiselle est capable de toutes les extrémités. Si elle a sauté le pas pour se dévoiler à vous, elle ne vous laissera pas tomber de sitôt. Fidèle jusqu'au bout des ongles, vous comptez presque plus que son propre bien-être.

Envie de vous moquez d'elle ? Il y a bien des choses qui effraient notre petite psychologue. Le seul moyen de se rendre compte de l'une d'entre elles serait de vous retrouver enfermé dans un placard sombre avec elle, ou d'assister à une panne d’électricité avec toutes les fenêtres fermées. Vous l'avez ? Bingo, Sai a peur du noir.
Je vous souhaite bonne chance pour trouver sa seconde peur : la mort. Pas la façon de mourir, mais bel et bien la mort tout en entier. Ce à quoi l'Homme est destiné. Une fatalité. N'est-ce pas effrayant de ne pas savoir où vont toutes ces personnes décédées ? Quoi qu'il en soit, si vous vous lancé sur le sujet, préparez-vous à avoir un choc et la voir pleurer à chaude larmes.

Quelques derniers petits détails : ne l'appelez Ô grand jamais, par son véritable prénom. Vous aurez à faire à une véritable tornade de colère, deviendra plus froide que la glace, ou énervée au point de vouloir vous briser la nuque.
Histoire

Avant de devenir l'espèce de mégère qu'elle est aujourd'hui, Hinako a eu une enfance très douce. Mise au monde par un couple aimant, elle fût accueillie par une sœur déjà âgée de quelques années.
Elle grandit dans l'amour, au sein une famille moyenne, sans soucis. Un peu avant ses quatre ans, on annonça aux deux sœurs qu'elles allaient bientôt être trois. Quelle ne fût pas leur joie en apprenant cela ; la complicité des deux petites filles étaient d'une force rare. Bientôt, elles auraient tout le loisir de s'occuper de leur petite sœur ensemble.

Les années passaient, toujours bercées dans l'amour de cette famille soudée. Hinako avait des amies avec qui jouer, passait ses week-ends chez son papi et sa mamie-gâteau et bien sûr, avait une famille qui vivait paisiblement.

Un véritable conte de fée, n'est-il pas ? Rassurez-vous, je ne connais de famille parfaite et c'est aussi le cas de celle-ci. Le problème survint peu après les 14 ans de l'aînée : la crise d'adolescence. Ce phénomène naturel dans la vie de tout individu, qui nous fait prendre les mauvaises décisions et détester l'humanité entière.

Le soucis dans une famille de plusieurs enfants, c'est qu'ils auront toujours l'impression qu'un autre est privilégié. Et c'est exactement la sensation qu'a connu, pour la première fois, la grande de la famille. Il est vrai qu'en grandissant, on ne traite plus l'aîné comme le cadet. C'est pourtant bien ce qu'ils aimeraient. Crises de colère, reproches, fugues et menaces : une véritable guerre s'était déclarée dans la famille. En peu de temps, toute l'attention des parents s'était tournée vers elle, on cédait à tous ces caprices et une petite colère arrivait à transformer un « non » ferme en « oui » docile. Mais pouvons-nous les catégoriser comme de mauvais parents ? Après tout, comment agir lorsqu'on vous lave le cerveau à coups de « parents indignes ! » à longueur de temps ?

Mais la petite dernière n'était pas dénuée d'intelligence non plus. Pourquoi donc papa et maman ne s'intéressaient plus à elle ? Et puis, ce n'était pas vrai, d'abord, qu'elle était chouchoutée. Les avis sont bien subjectifs, comment savoir qui a tord et qui a raison ? En plus, il était très clair que les rôles s'étaient inversés. Elle décida donc de suivre l'exemple de sa sœur. Un calvaire de plus pour les parents, qui savaient plus où donner de la tête.

Prise entre ces deux caractères explosifs, Hinako se renferma dans une bulle où elle n'arrivait pas à s'épanouir et perdit toute confiance en elle. Presque inexistante aux yeux de ses parents, elle ne se sentait plus à sa place. Elle se concentra donc totalement dans ses études. Peut-être aurait-elle un peu de reconnaissance si elle devenait la meilleure ?

C'est en partit ce qui arriva. A force de travail, Hinako réussi haut la main à s'élever jusqu'à la première place du classement et entra au collège avec la sensation d'avoir accomplit quelque chose de bien. Pourtant, il était toujours aussi difficile d'obtenir l'attention de ses parents et la nouvelle était passée comme un courant d'air : pas d'encouragements ou de félicitations pour elle. Était-ce juste ?
Au collège, elle tenta de se faire de nouveaux amis. Pas facile lorsqu'on n'a plus d'estime de soi : à cause de cela, elle ne faisait pas attention à son apparence, sortait les cheveux emmêlés ou encore ne prenait pas soin de sa peau. On dit souvent que les années du collège sont les pires de notre vie. C'était bien le cas pour notre future psychologue. A cet, âge, les enfants sont très facilement méchants et Hinako devint tout de suite la tête de turc de sa classe. Car après tout, elle était le stéréotype même de l'intello renfermé et sans vie sociale. Elle supporta ce harcèlement toutes ses années de collège. Car oui, les moqueries à répétitions et mettre l'un de ces camarades à l'écart est du harcèlement et de l'intimidation.

Ce fut aussi le cas au lycée.
Heureusement pour elle, après tant d'années passées, l'aînée était enfin en âge de partir à l'autre bout du pays pour étudier à l'université. Le calme était de retour au sein de leur famille et les tensions s'étaient apaisées. De quoi laisser ses parents se rattraper et Hinako reprendre confiance en elle.

Elle réussi sans peine les examens de fin d'année, se retrouva dans les premiers du classement et décida de poursuivre des études à l'université. Ce fut à cette période que notre très chère Sai se réveilla. Comme un déclic, une alarme qui sonna enfin dans son crâne. Elle changea drastiquement de comportement, se refusant de vivre ce clavaire une nouvelle fois. La beauté glacée était enfin de sortie ; froide, inapprochable et désagréable. Personne ne pouvait se douter qui elle était, quelques années plus tôt. Elle entra plus sûre que jamais dans la meilleure université du Japon, décida de se faire surnommer Sai, rangeant au placard la bonne vieille et fragile Hinako. Elle ne se fit pas plus d'amis à cause de son comportement, mais cela l'importait peu.

Sans grande surprise, elle sortit diplômée à l'âge de 22 ans, la meilleure de sa promotion.

Elle postula en tant que psychologue scolaire à Saotome et fût tout de suite acceptée. Ce choix était pour elle une évidence : il y a toujours beaucoup de rivalité dans ce milieu et les élèves sont facilement sensibles. Si l'un d'eux subissait un harcèlement ou avaient quelconques problèmes personnels, l'empêchant de s'épanouir correctement, elle voulait être présente pour l'aider.
About you
PSEUDO : Lunaka
ÂGE : 19
PERSONNAGE SUR L'AVATAR : OC by Ilya Kuvshinov
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM : De partenaire en partenaire
AUTRES : Ho my, pardon pour ces pavés
CODE : Validé ma poulette ♥


Dernière édition par Hinako Ajisai le Jeu 23 Juin - 11:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: S c r e a m L o u d , C r y b a b y   Mer 22 Juin - 14:05

Bienvenue m1 et Ilya Kuvshinov ! J'approuve é-è
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: S c r e a m L o u d , C r y b a b y   Mer 22 Juin - 18:39

Merci beaucoup !  love je vois que nous portons le même amour pour Iya ! :B
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: S c r e a m L o u d , C r y b a b y   Mer 22 Juin - 19:02

Longue vie à Ilya ! é-è
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: S c r e a m L o u d , C r y b a b y   Jeu 23 Juin - 11:40

Gloire à Ilya !

J'en profite pour dire que ma fiche est terminée ! love
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1014

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: S c r e a m L o u d , C r y b a b y   Jeu 23 Juin - 13:00

Re-bienvenue à toi ♥

Alors j'adore ta fiche comme tu le sais x') Je comprend mieux comment Hina-chan est devenue ce qu'elle est, j'ai hâte de voir son évolution sur Saotome ♥

Tout est bon alors je te valide ! ♥ Si jamais tu as la moindre question n'hésite surtout pas :3

Tu es validé !

Tu peux désormais aller recenser ton avatar. Et maintenant que tu fais partit de la famille il te faut rp, pour cela passe une demande, et qui dit rp dit lien alors n'oublies pas de faire ta relationship. De plus il est important que tu fasses une demande de logement histoire d'avoir un toit où dormir ! N'oublies pas de faire un tour du côté des news pour être au courant de tout et bien sûr la zone flood t'ouvre ses bras, mais attention aux abus ;)
Sur ce, bon rp sur le forum !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: S c r e a m L o u d , C r y b a b y   

Revenir en haut Aller en bas
 
S c r e a m L o u d , C r y b a b y
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: The secrets moments :: Présentation des personnages :: Archivées-
Sauter vers: