Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Après aléas, verdict • Misaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Après aléas, verdict • Misaki   Mar 13 Aoû - 11:51

Il fallait le dire, hier soir, Aaron avait vraiment eu l’impression que son professeur de musique avait pris un malin plaisir à lui lancer une question piège pour après seulement le lui révéler, le tout agrémenté de quelques explications qui, avouons-le, avait tout de même bien aidé l’élève quant à la façon de procéder pour finir sa composition. Il aurait presque pu la remercier pour cela, car il savait qu’ainsi il avait économisé plusieurs précieuses heures qu’il avait investi en s’accordant une bonne nuit de sommeil réparatrice, mais comme d’ordinaire il se révélait bien trop fier pour cela. Au lieu de quoi, il pourrait éventuellement lui adresser un… Merci pour le cupcake ? Non, c’était un peu stupide, là. Oh et puis mince, il aviserait au moment venu.

Et ce sont sur ces pensées que le garçon entra dans la salle de classe S, où ses premiers cours l’attendaient. S’il avait bonne mémoire et l’esprit pas trop embrumé par son récent réveil, il verrait Misaki… En début d’après-midi. Il savait sa composition fin prête et ne stressait absolument pas à l’idée d’être choisi pour la jouer, à dire vrai c’était plutôt la perspective de devoir la remercier qui le mettait mal à l’aise. Oui, lui qui n’était d’ordinaire jamais gêné, le simple fait de sentir qu’il devait adresser un simple « merci » à quelqu’un lui donnait du fil à retordre et de quoi réfléchir pendant un bon petit bout de temps.


Les cours passèrent assez rapidement. L’adolescent prenait des notes des informations qu’il fallait le mieux retenir d’après lui-même et ses enseignants et essayait de rester aussi concentré que possible. Précisons bien « essayait », car il n’était pas vraiment dur de le distraire lorsque le sujet travaillé ne l’intéressait pas : un petit gazouillement d’oiseau, une brise ou simplement un petit animal tel qu’un écureuil qui traversait la cour et visible depuis la fenêtre, et il décrochait totalement et ne manquait pas de se faire reprendre lorsque ses professeurs s’en rendaient compte –autrement assez régulièrement. Il leur sortait alors un simple « pardon » et faisait mine de reprendre le fil du cours.
Et au contraire, il n’était pas non plus compliqué de le rendre particulièrement attentif, sous la seule condition que le sujet abordé l’intéresse un tant soit peu. Et ce cas-là signifiait : pas de bavardage alentours ou il risquait de lui-même faire taire ceux qui le dérangeaient.

Et puis arriva la pause déjeunée, qui se déroula le plus naturellement du monde : du vacarme et du désordre et un plat… Bon mais pas tout à fait au goût du jeune albinos pour aujourd’hui.

Ce fut ensuite le cours de Misaki qui débuta. L’élève aux yeux vairons avait déjà tranquillement sorti ses affaires et attendait maintenant que le dit cours débute, curieux de savoir ce qui allait se passer et toujours aussi perplexe sur comment la remercier. Sans surprise, il était plus habitué à s’excuser d’un air nonchalant que remercier quelqu’un qui lui avait apporté un peu d’aide. Parce que cela incluait qu’il admettait avoir eu des difficultés avec son sujet, ce qui… Etait un tout petit le cas, pensa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   Jeu 15 Aoû - 12:11

La matinée avait été tranquille. J'avais eu en cours que des première années. Donc  des cours paisibles et tranquilles. L'après-midi se montrait plus passionnante. Elle recevait dès la première heure de l'après midi la classe S de deuxième année. Je leur avait donné un devoir d'ailleurs.  J'allais leur consacrer une heure particulière.

Ma salle se composait de deux parties : celle avec les bureaux des élèves et celle ou il y avait le mien qui était monté sur une estrade. Mon bureau était placé au milieu. Lors de la pause méridienne, je réorganisa ma partie. Je déplaça mon bureau sur le côté, le collant au mur. Je demanda à quelques élèves passant de m'aider à soulever un petit piano. Ils le firent avec beaucoup d'envie. Le reste je pouvais le faire toute seule donc je les laisse donc s'en aller avec pour récompense un petit cupcake. J'en apportais toujours une boîte entière car on ne sait jamais, une crise d'hypoglycémie, ou encore un petit creux lors de la journée.

Après avoir installer tous ce que je voulais, je m'assis sur mon bureau, car ma chaise était coincé contre le mur puis je pris un déjeuner rapide.

-J'ai bien fait de me préparer un bento.

Repus par des crevettes panés frites, des makis,des nems maison et un éternel cupcake, j'attendis l'heure des cours. Je crois même m'être assoupis sur sur mon bureau car c'est une élève qui me réveilla. J'ai faillis tombé d'ailleurs, mais rien de cassé. Les élèves s'installèrent tranquillement, pendant que je m'occupe d'un dernier détaille : ma balle de papier. Quand ils furent installés, je pus commencer.

-Bonjour à tous ! La dernière fois on a parlé des dynamique et je vous ai demander de retravailler vos morceaux pour en ajouter. Donc au lieu de faire écouter des enregistrements vous allez le jouer devant la classe. J'ai emmené les instruments de tous le monde donc je pense qu'il ne devrait pas y avoir de problème.




-Si tu venais nous faire écouter ton morceau Aaron. Une prochaine fois je verrais si tu peux nous faire une démonstration de ton magnifique chant d'oiseau.
Merci Luke tu peux retourner à ta place. Il serait bien aussi que tu manifestes autant d'énergie en classe que sur ta guitare.


Il me sourit et retourna à sa place. J'étais un peu de titiller mes élève sinon ils ne me prendraient pas au sérieux mais ça va pour les deuxième années, ils sont assez absorbés par leurs cours et ils n'ont pas le temps de me donner du fil à retordre ; il est plus dur pour les premières années qui ne passent pas d'examen en fin d'année. Mais j'ai bien mis les points sur les i.

Aaron s'installa et me regardait pour voir s'il pouvait débuter.

-Vas-y Aaron.


Alors est ce que le plus d'hier soir l'a aidé ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   Mar 27 Aoû - 14:14


    Vint enfin le cours de Misaki, qui avait comme d’ordinaire modifié la salle à sa convenance. Le bureau était collé au mur et la chaise devenait donc inutilisable sachant qu’elle s’asseyait sur ce dit bureau, et le piano avait été déplacé –certainement avec un peu d’aide, il aurait été difficile pour une personne seule de le faire. Et maintenant, visiblement après avoir bien mangé, elle dormait d’un sommeil paisible et semblait très à l’aise. Aaron passa devant elle et partit s’installer à la place habituelle, au fond de la classe et près d’une fenêtre sans prendre la peine de la réveiller. De toute façon, un de ses camarades s’en chargea et manqua par la même occasion de faire chuter de surprise l’endormie.
    Le cours pouvait commencer.


    Le garçon aux cheveux blancs comme neige observa l’enseignante jouer avec une boule de papier chiffonnée dans la main, qui scrutait du regard chacun des élèves. Après quelques secondes de réflexion, elle lança son projectile à Luke en annonçant qu’il serait le premier à jouer son morceau. Et malgré le sourire apparent de celui-ci, il n’était pas difficile de deviner qu’il n’était pas à l’aise à cette idée-là. Grand bien lui fasse ! S’il voulait s’améliorer dans le monde du spectacle il avait intérêt à s’habituer à jouer devant un plus grand public, un de ces publics sans pitié qui ne laisse place à aucune erreur. De toute façon, il ne tarderait pas à se plonger dans son morceau et peut-être même à oublier les innombrables yeux rivés sur lui, comme cela se passait à de nombreuses reprises. Lui-même ne pouvait nier qu’il oubliait tout ce qui l’entourait lorsqu’il faisait écouter une de ses compositions à toute la classe.

    La musique se révélait dynamique et enjouée, en accord avec l’enthousiasme et l’énergie dont faisait preuve son créateur, tout en respectant les consignes et différentes contraintes qui avaient été donné. Ce n’était pas mauvais du tout.
    Mais l’adolescent se perdait déjà dans ses rêveries en observant ce qu’il se passait dans la cours à travers la fenêtre, quelque peu transporté par la musique. Et il ne cessa pas sa contemplation quand celle-ci s’interrompit. En revanche, il fut particulièrement surpris de sentir quelque chose de familier heurter sa tête. Ah… C’était la boule de papier ? Trop habitué à la recevoir, il la renvoya sans que sa détentrice ne la réclame pendant qu’elle commençait ses instructions le concernant :

    -Si tu venais nous faire écouter ton morceau Aaron. Une prochaine fois je verrais si tu peux nous faire une démonstration de ton magnifique chant d'oiseau.
    Merci Luke tu peux retourner à ta place. Il serait bien aussi que tu manifestes autant d'énergie en classe que sur ta guitare.

    *Que… ?*

    « De son magnifique chant d’oiseau » avait-elle dit ?
    L’albinos était décontenancé. Il ne chantait jamais que lorsqu’il était seul, et encore, uniquement pour tester la mélodie qu’il composait et qu’il n’avait pas d’instruments sous la main : Ce n’était qu’un fredonnement. A moins qu’elle ne l’ait surpris les quelques fois où son grand frère l’avait convaincu de chanter un petit air ensemble ?
    Non allez, il n’y avait pas de quoi s’affoler. Elle ne faisait que le taquiner. De toute manière, tous devaient penser cela. Et il préférait que ce soit ainsi : il ne manquerait plus qu’on vienne lui parler pour lui demander « c’est vrai que tu chantes bien en plus de composer ? C’est super ! » Et bla et bla et bla…

    L’élève aux yeux vairons s’installa donc devant le piano, pas stressé pour un sou. Il avait tellement travaillé sa partition hier soir, sans compter le coup de main que Misaki lui avait donné, et même ce qu’il avait modifié après son départ. Il ne s’inquiétait pas du résultat, car maintenant qu’il considérait son œuvre comme finie, il était le seul juge et qu’importe ce qu’en penserait les autres. Enfin, évidemment, si la jeune femme lui donnait des consignes, il serait contraint d’en prendre compte.
    Il entama donc sa mélodie, celle qui lui avait coûté quelques précieuses heures de sommeil, le plus sereinement du monde. C’était une musique qui restait dans les tons doux, même si elle semblait monter à certains moments, de sorte qu’elle résonne comme quelque chose plein d’espoir et de serein à la fois. Pour ce qui était de la technique, il supposait qu’il devrait s’en remettre à l’enseignante.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   Mer 28 Aoû - 13:44

Ce fut le tour d'Aaron de présenter son travail. Je vis son visage se décomposer alors que je lui annoncerais qu'il chanterait peut-être une prochaine fois. Peut-être qu'il n'aimait pas ça ? J'avais entrevu un petit fredonnement lors de mon entrée surprise dans la salle de composition hier soir mais il est vrai que je ne savais pas si il chante. D'autre collègues m'ont aussi dit que son frère était dans l'établissement mais en tant qu'idole. Peut-être qu'il avait peur que l'on fasse la comparaison.  

Vint le moment du verdict, la première partie ne fut pas une surprise car je l'avais déjà entendu mais la deuxième partie, même si j'avais déjà un peu anticiper ce qu'il allait faire, fut un pur bonheur. Les tons durs mais doux qui concordait exactement au reste du morceau. Il eut juste une petite... un petit imprévu que j'avais oublier de dire aux élèves. Oui ce piano était un vieux piano en très bon état mais il y avait un touche de cassée. Mais malgré cet accident il réussit malgré tout à bien jouer.

A la fin du morceau ce fut les applaudissements habituels de la classe et de moi même.

-Très bien Aaron. Morceau plein de rebondissement et agréable à l'oreille. Mais j'aimerais quand même un peu plus d'attention au travail des autres ou je n'hésiterais pas à te sanctionner. La musique n'est pas seulement créer un morceau mais aussi savoir écouter les autres.

Je ne parlais pas seulement à Aaron mais aussi aux autres élèves car c'était l'une des règles les plus importante pour moi de la musique. Perchée sur mon bureau, les pieds pendant dans le vide, j' envoya ma balle de papier à l'élève aux yeux vairons qui était sur le point de repartir à sa place.

-Je te laisse le choix du prochain...

Puis je me souviens de la touche cassée.

-Ah oui et désolé pour la touche, j'ai oublié de te prévenir.
Fis-je en mordant ma lèvre inférieurs.

Normalement, je n'ai pas à m'excuser ou même à me sentir coupable envers mes élèves mais cela reste pour moi une habitude et même si je suis un professeur je pense qu'une certaine confiance et entente doit régner entre moi et eux. Et puis je ne me considérais pas comme un professeur mais un élève : après tout je n'ai que 20 ans !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   Mer 28 Aoû - 16:47


    Aaron bouillonnait intérieurement malgré les applaudissements enthousiastes qui accueillirent la fin de son morceau. Alors qu’il était en plein milieu de la mélodie, et à quelques autres reprises, il avait eu le malheur de découvrir une touche défaillante à ce vieux piano. Une touche non seulement plus difficile à actionner mais en plus de cela quasi inaudible. En jouant cette simple note, il avait bien failli casser tout son rythme sous l’effet de la surprise et ruiner sa partition. Il se bénissait presque pour être parvenu à se reprendre sans trop de dégâts. Il tourna un regard accusateur à Misaki, accoudé sur le bord de l’instrument, ne sachant ou non s’il devait attendre la fin du cours pour lui dire ce qu’il pensait de ce « détail » qu’elle avait omis de préciser.

    -Très bien Aaron. Morceau plein de rebondissement et agréable à l'oreille. Mais j'aimerais quand même un peu plus d'attention au travail des autres ou je n'hésiterais pas à te sanctionner. La musique n'est pas seulement créer un morceau mais aussi savoir écouter les autres.
    Ouais. Murmura-t-il dans un hochement de tête contrarié.

    Ecouter les autres, hein ? Généralement il ne le faisait que lorsque la musique l’interpellait vraiment. Sinon ça n’avait aucun intérêt, de se concentrer et d’analyser des choses qui ne nous correspondaient pas vraiment. Et méticuleux comme il était, il préférait de loin sélectionner avec soin ce qu’il devrait écouter avec attention en retenant ainsi quelques nouvelles techniques à tester sur de nouvelles partitions.
    Résigné à sa manière, le garçon se leva et s’apprêtait à se rendre à sa place lorsque la boulette de papier lui fut à nouveau renvoyé, quoi que pas dans la tête cette fois-ci.

    -Je te laisse le choix du prochain...

    Une petite expression amusée sur le visage, son regard parcourut la classe à la recherche de quelqu’un pour faire écouter son morceau. Ils étaient nombreux dans la salle, alors les choix étaient multiples… Il ne tarda cependant pas à s’arrêter sur l’un d’entre eux : une jeune fille discrète et timide. Il savait que ça embêterait cette dernière –dont il avait déjà oublié le nom- à cause de ces deux traits de caractère et il pensait que c’était justement le fait de pratiquer souvent devant d’autres personnes qui lui ferait oublier un stress totalement inutile. Surtout qu’il avait déjà entendu quelques unes de ses partitions, par accident et en classe, et les trouvait pleines de potentiels malgré leur douceur excessive et leur maladresse. Il savait que c’était pour cette raison qu’elle avait pu atteindre la Classe S, alors elle allait devoir s’habituer aux yeux braqués sur elle, qu’elle le veuille ou non.
    L’adolescent finit par envoyer le projectile sur sa camarade qui sursauta de surprise et commençait déjà à s’affoler quelque peu. Elle devait le prendre pour un genre de sadique… Grand bien lui fasse.

    -Ah oui et désolé pour la touche, j'ai oublié de te prévenir.

    A ces paroles, l’albinos se tourna simplement vers l’enseignante en lui répondant sur un ton plat.

    Faites gaffe pour la prochaine fois.

    Oui, pour ceux qui se poseraient la question, le ton plat était dû à son contrôle plus ou moins maîtrisé qui l’empêchait de faire plus de reproches que cela à son professeur. Il ne manquerait plus qu’il lui manque de respect, et de surcroît devant la classe entière.

    L’élève aux yeux vairons partit finalement s’installer à sa place, s’affalant le plus tranquillement du monde sur sa chaise et patientant le temps que celle qu’il avait désigné approche du violon pour entamer son morceau. Car oui, son instrument de prédiction à elle, si sa mémoire ne flanchait pas, était le violon. Il savait que ce n’était pas toujours facile de jouer avec un violon, cet instrument demandait tellement de technique. Raison pour lui de se montrer curieux pour la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   Mer 4 Sep - 15:11

Aaron me fis comprendre part le ton plat de son "faites gaffe la prochaine fois" qu'il n'avait pas vraiment apprécié ce qu'il s'était passé. N'importe quel autre professeur l'aurait mal prit voir très mal prit, mais je ne fis comme s'il n'avait rien dit.

Quand je lui laissa le choix de choisir la prochaine personne qui allait passée, un petit sourire se dessina sur ses lèvres. Je savais qu'en lui laissant choisir il serait un peu plus attentif à ce que se passerait en cours plutôt que dehors. Il choisit la jeune la plus timide de la classe. Celle-ci commençait à paniquer avant même d'atteindre l'estrade. Elle me rapporta la balle en main propre à la différence des autres.

Cette élève était très talentueuse et composait des morceaux à faire fondre le coeur des plus dur. Mais pour l'instant elle n'avait pas encore assez de confiance en soie. Elle s'approcha du violon et testa les quelques cordes pour voir si elles étaient accordées. Ses doigts tremblaient sur les cordes, elle ne savait où poser le regard. Elle expira doucement et mit l'instrument sous son menton. Armée de son archet elle commença les premières notes mais sûrement prise de panique, elle fit un faux mouvement et produisit une fausse note.

Embarrassée par ça, elle baissa les bras et fixa ses pieds. Elle était serte fragile mais je savais qu'elle était capable d'une grande force. Il lui fallait juste un coup de pouce, lui faire comprendre que ce n'est pas en restant à l'écart qu'elle avancera et bien au contraire c'est en se cassant la gueule et en se relevant qu'on y arrive.

Je sauta de mon perchoirs, fis un pas et la regarda avec un regard déterminé.

"Tu comptes t'arrêter là? Comptes-tu te démontrer comme ça?

Elle releva la tête vers moi. Ses yeux montraient sa peur.

"Il y a des chose en tant que professeur que je ne pourrais jamais vous apprendre. La scène le spectacle, c'est un monde à la fois effrayant mais excitant. Quand vous êtes sur scène ce n'est plus une salle de classe ou encore une estrade devant des milliers de personne: c'est votre monde. Si tu espérais qu'en arrivant en classe S il te suffirait de savoir jouer en priver pour y arriver tu as tords. Donc relève moi donc ces bras et montre moi ton monde... et ta musique."

Mon intonation était devenue très dur, je n'avais encore jamais parlé comme ça à qui que ce soit. Je n'avais pas crier mais ma voix était assez forte que même les classes d'à côté auraient pus m'entendre. Je ne voulais pas lui faire peur mais seulement la bouster.

Ma jeune élève reprit courage et sur un air de défi se repositionna, expira un bon coup puis joua.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   Ven 6 Sep - 12:41

    Aaron observait la fille à qui il avait lancé la balle trembler. Il voyait ces petits mouvements imperceptibles et incontrôlables qui secouaient ses mains et peut-être même ses jambes alors qu’elle marchait d’un pas hésitant vers le professeur. Elle lui remit la balle en main propre, sûrement par crainte de ne pas savoir la lancer correctement, et s’arma de son violon tel un soldat partirait en croisade vouée à l’échec depuis le commencement. En y repensant, il trouvait fou d’être capable de stresser autant pour une si petite démonstration et ne parvenait décidemment pas à comprendre les personnes comme elle. Sans son potentiel certainement très grand, elle n’aurait jamais été admise en classe S. Il allait donc falloir qu’elle s’habitude à ce nouveau mode de travail si elle voulait y rester et ne pas descendre. Mine de rien, même les classes les plus « élevées » avaient leur lot de problème et de pression. La simple idée de descendre d’un rang en faisait pâlir plus d’un, lui y compris. Il travaillait si durement qu’il ne supporterait pas d’être recalé après s’être donné à fond. Trop compétiteur, sans doute ?

    Il fut à peine surpris lorsque de l’instrument sortit une fausse note due à un geste trop brusque de la part de l’élève –dont il venait tout juste de se souvenir le nom, Yuki. Elle se découragea à son goût bien rapidement et baissa les yeux vers le sol en devenant rouge pivoine. La pauvre était totalement embarrassée et ne savait pas quoi dire. Et heureusement –ou malheureusement ?- pour elle, Misaki ne tarda pas à la reprendre sur un ton étonnement dur venant d’elle.
    Elle lui adressa d’abord quelques paroles introductives puis passa sur un petit discours qui sans aucun doute était destiné à encourager mais aussi à faire enrager ne serait-ce qu’intérieurement la dénommée Yuki afin qu’elle se reprenne avec un peu plus de volonté. Cette technique, il le savait pour avoir été expérimenté à la fois par et sur le garçon aux cheveux blancs, était bigrement efficace. A moins de n’avoir aucune fierté, cela allait de soi. Or, il doutait que la jeune fille soit aussi peu confiante. Il y avait des limites, tout de même.

    La demoiselle, après un petit soupir discret, sembla se reprendre en main et lança un air de défi à la fois à la classe et à son professeur, comme si elle était soudainement bien décidée à montrer qu’elle aussi, elle pouvait le faire.

    La mélodie débuta. D’abord hésitante et toute timide, à l’image de celle qui la jouait et qui l’avait composé. Puis, lentement, très lentement, l’adolescent nota une assurance croissante dans ce morceau qui ne rendait que ce son plus doux et mielleux à l’oreille. Il lâcha un petit sourire satisfait. Eh bien voilà, ce n’était pas si dur de sortir quelque chose de potable. Il y avait évidemment quelques erreurs sur sa façon de maîtriser le violon et il supposait que cela était dû à cette petite pincée de stress qui résistait, mais en global et pour ceux qui ne faisaient pas attention à ces détails si minimes, le morceau était très joli et presque parfait.
    Oui, elle avait un potentiel. Oui, il faudrait du temps avant qu’elle ne le dévoile complètement. Il supposait qu’elle ne le révèlerait pas avant une bonne année, des encouragements et remontrances constants, et une sacré détermination capable de rivaliser avec son angoisse permanente.

    La fin de cette musique fut accueillie par des applaudissements chaleureux auxquels même l’élève aux yeux vairons prit part. En réfléchissant aux paroles de l’enseignante et à l’attention qu’il avait portée à la mélodie, il commençait un peu à comprendre pourquoi il fallait se montrer si concentré même lorsque les autres jouaient leur propre morceau. Mais vraiment un peu. Parce qu’il pouvait ainsi jauger la personnalité du personne mais aussi sa façon de travailler mais qu’il n’y voyait pas encore beaucoup d’autres intérêts. Il supposait que ça viendrait s’il continuait d’appliquer les consignes de Misaki. Encore fallait-il qu’il se motive pour faire cela….

    Yuki rougit et, timidement, envoya la balle à une de ses amies de classe. Elle retourna ensuite s’asseoir rapidement, certainement rassurée que cet épisode et jeta un coup d’œil à Aaron, qui détourna ensuite le regard. Manquerait plus qu’elle s’imagine des choses…
    Et le cours continua…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   Jeu 12 Sep - 14:38

Yuki se reprit et fit une parfaite interprétation. A l'image de son compositeur, la musique était douce et mielleuse. Il eut quelques imperfections au début mais elle prit de l'assurance au fil du morceau. Elle fut récompensée par un tonnerre d'applaudissement de toute la classe et même Aaron. Après avoir relancer la balle à l'une de ses camarades, Yuki lança un regard vers le garçon aux cheveux blancs mais celui-ci détourna le sien aussi vite vers la fenêtre.

L'heure passa et encore deux élèves passèrent : aussi différents les uns des autres ils avaient pas seulement des musiques ou des styles différents mais aussi leur propre interprétation. Cela on pouvait le deviner rien qu'en écoutant leur musique.
Le reste du temps, cependant, je ne regardais que d'un œil leur prestation car une idée germait dans ma tête ou plutôt prenait vie. La mettre en pratique sera plus difficile que d'y penser mais ça en valait le coup.

A deux minutes de la fin, j'arrêtais alors les prestations et commençais une petite phrase de conclusion :

-Bien, bravo à tous ! Je vois que vous avez bien travaillés et donnez le meilleur de vous même. Donc pour ceux qui ne sont pas passés aujourd'hui pourront le faire la prochaine fois. Je ne vous donne rien à faire pour la prochaine fois donc reposez-vous bien.


La sonnerie retentit. Les élèves se levèrent et je cria fort pour que l'on m'entende.

-Yuki et Aaron je veux vous voir maintenant !


La timide Yuki approcha comme si j'allais la manger. Je discuta alors de mon projet avec elle. Aaron quand à lui n'était pas assez près pour entendre. Puis je congédia, alors le jeune élève aux yeux vairons s'avança.

-Alors je vais faire court : ce n'est pas pour te punir que je t'ai demandé de venir rassure toi, je voudrais que tu viennes après demain soirs après les cours dans la salle de composition. Tu auras tous les détails là-bas. Prends ça pour un cours spécial auquel tu es presque obligé d'assister.


Mon idée en tête j'imaginais déjà la réaction d'Aaron à ce qui l'attendait. Il ne sera pas le seul bien sûr d'ailleurs Yuki aussi subira tous ça mais pour Aaron, je pense, sera une épreuve beaucoup plus compliquée...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   Jeu 12 Sep - 14:39

FIN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Après aléas, verdict • Misaki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après aléas, verdict • Misaki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» A quand le verdict du tribunal administratif (CSC/CA) ?
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: