Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle Collocation • Rei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Nouvelle Collocation • Rei   Mar 13 Aoû - 13:08

Ah… Enfin tranquille.
Aaron n’avait attendu que ça, que le week-end arrive. Cette semaine avait été particulièrement pénible, dans le sens où beaucoup des cours s’étaient révélés à ses yeux inintéressant et ce malgré tous ses efforts pour se distraire en classe : il n’était pas rare qu’il se mette à composer alors qu’un professeur était en pleine explication sur des sujets barbants –ou tout simplement sur des sujets prometteurs mais qui étaient expliqués de façon trop classique. Il n’y avait pas à dire, monsieur était très exigeant en la matière et il n’était pas aisé de capter son attention alors qu’il était assis sur une chaise à regarder l’heure tourner. Alors imaginez un peu de quoi il rêvait : sortir en ville, dans un petit coin tranquille comme un parc ou se rendre dans des manèges à sensation, toutes sortes d’activités qui commençaient à sérieusement lui manquer.
Le vendredi soir, c’était donc soulagé qu’il avait posé négligemment ses affaires au pied de son lit et qu’il s’était affalé sur son matelas douillet  en se programmant mentalement ce qu’il ferait les deux journées suivantes.

Seulement voilà.
Il y avait toujours un petit imprévu pour l’empêcher de se reposer sereinement.
Cette fois-ci, un professeur était venu toquer à la porte de la chambre, et le garçon l’avait bien laissé poireauter deux bonnes minutes avant de daigner lancer un « Quoi encore ? » en ouvrant la porte. L’enseignant lui avait alors expliqué que le lendemain, il aurait un nouveau colocataire, à savoir un petit nouveau à Saotome. Comme il était évident qu’il allait avoir une dent contre ce dit nouveau qui troublait son samedi, l’homme avait précisé qu’il devrait être accueilli comme il se devait et… que ce serait lui qui se chargerait de lui faire visiter l’Académie, sous peine d’une sanction. Sa réaction ? Un « Et puis quoi encore ? » d’une voix plate et une porte fermée à la volée sans laisser le temps à son interlocuteur de rajouter ne serait-ce qu’un mot de plus.


C’était donc à cela que pensait l’adolescent en ce début d’après-midi, cloîtré dans sa chambre plus ou moins contre son gré et le plus naturellement du monde installé sur le lit vide destiné au nouveau… Dont il ne connaissait même pas le nom. Oh, pour cela, il ne se faisait aucune inquiétude : il suffisait de lui trouver un surnom adéquat. Et sachant qu’il avait un an de moins que lui –eh oui, s’il arrivait tout juste et en première année, cela semblait logique-, quelque chose du genre « minus » devrait suffire. Et puis, ça permettrait de le jauger et de voir quelles seraient ses réactions face à son aîné.

Et, comme l’avait prédit l’enseignant, en milieu d’après-midi, l’albinos ne tarda pas à entendre des bruits de pas provenant du couloir. Oh, c’était peut-être quelqu’un d’autre, mais cette théorie fut rapidement dissipée lorsque la porte s’ouvrit doucement et qu’une nouvelle tête qu’il n’avait jamais vue apparut devant lui. Plantant ses yeux vairons dans ceux du petit nouveau, Aaron fut bien obligé de l’accueillir… à sa manière :

Oh. C’est toi la demi-portion censée squatter ma chambre ?

Oui, on avait déjà connu bien meilleur accueil… Mais la dite demi-portion pouvait s’estimer heureuse de ne pas avoir simplement été rejeté et mise à la porte par son colocataire.


Dernière édition par Aaron Satô le Sam 14 Sep - 15:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle Collocation • Rei   Mar 13 Aoû - 14:38





















 ❝ Nouvelle colocation ❞
ou l'agréable accueil de son "senpai"




Le voila enfin, ce merveilleux jour où il quitterait tout pour vivre de sa passion, ce jour où il irait découvrir un tout nouvel endroit bien loin de son ancienne habitation. Mais même si il était heureux de quitter sa famille d'accueil temporairement, il était avant tout stressé à l'idée d’intégrer Saotome. Il avait pourtant réussit à passer l'examen d'entrée haut la main alors pourquoi est-ce qu'un simple rentrée le faisait autant stresser ? La réponse n'était pas si simple, parce que lui même ne savait pas la raison de toute cette inquiétude qui le "hantait", c'était la même chose à chaque fois qu'il changeait d'établissement, ce stress était comme naturel et surtout incontrôlable.

Portant alors sa valise relativement imposante, on lui indiqua où se trouvaient les dortoirs des garçons ainsi que le numéro de sa future chambre. On le prévint également de la présence de son colocataire qui l'attendait afin de lui faire visiter d'une manière plus précise l'établissement. Il semblait plus ou moins heureux à l'idée d'avoir quelqu'un à ses côtés dans sa chambre, il aurait certainement eu du mal à supporter le fait d'être seul pour ses débuts. Poussant alors la porte d'entrée de la Chambre N°1, il pointa le bout de son nez assez timidement avant de tourner son regard vers une voix qui venait de l'interpeller d'une manière qui n'est pas des plus agréables, il faut l'avouer.

« Oh. C’est toi la demi-portion censée squatter ma chambre ? »

Il regarda alors un instant la personne à la voix si... agréable et chaleureuse et remarqua presque aussitôt que celui-ci avait un physique plutôt original. Cheveux blancs, yeux vairons, bref il y avait quand même plus commun comme physique. Refermant alors doucement la porte, il se tourna vers son nouveau colocataire et lui lançât un sourire qui semblait plus faux qu'autre chose.

«C'est bien ça. Enchanté de vous connaître !»lançat-il

Il arborait un ton qui montrait bien que ses paroles étaient un tantinet ironique. Gardant bien sa "gueule d'ange" en mode "actif" il observa alors un bref instant la chambre et ne mit pas bien longtemps à comprendre que son sympathique colocataire était installé sur le lit que Rei était censé occuper. Il posa son bagage sur le sol avant de revenir à l'albinos et de faire mine de n'avoir rien remarqué.

«Je suis Hajime Rei et j'intègre la classe des premières années de la section "Compositeur". »

Inclinant légèrement sa tête en guise de marque de politesse, il la releva bien assez vite et replongea son regard dans les yeux vairons du jeune homme.

«Je...crois que vous êtes sur mon lit, je me trompe ?»reprit-il tout sourire.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle Collocation • Rei   Mar 13 Aoû - 16:33


    Ce n’est qu’après avoir prononcé ces paroles fortes peu… Accueillante qu’Aaron daigna observer un peu plus le physique du nouveau venu. Au premier abord, il semblait banal : petit, cheveux noirs corbeau, yeux d’un beau bleu pâle… Mais là où il sortait du lot, c’était cette grande cicatrice qui barrait son œil gauche, un peu plus clair que son jumeau de droite. Hm… Il se demandait bien d’où pouvait provenir cette brûlure. Il était néanmoins assez intelligent pour savoir que ce genre de questions ne se posaient pas comme ça… Tout de même.
    Après avoir refermé doucement la porte de la chambre, le nouveau colocataire afficha un grand sourire hypocrite et répondit :

    «C'est bien ça. Enchanté de vous connaître !»

    … Hm ? Il venait de lui faire comprendre clairement qu’il était de trop dans cette chambre, et tout ce qu’il trouvait à lui répondre, c’était un… « Enchanté de vous connaître » ? Original celui-là. D’ordinaire, les gens avaient tendance à sortir de leurs gongs et répliquer froidement ou se contentaient de l’ignorer. Lui, il lui sortait un joli sourire faux et lui répondait comme s’il venait de l’accueillir chaleureusement.
    Le garçons aux cheveux noirs se déplaça afin de déposer ses bagages puis revint vers l’aîné,

    «Je suis Hajime Rei et j'intègre la classe des premières années de la section "Compositeur". »
    Je sais. On m’a déjà dit qui t’étais. Et que j’dois te faire visiter le lycée. Ca me fait chier, mais j’vais devoir le faire... Plus tard. Visite la chambre en attendant. Répondit-il au tac à tac.

    Il y eut un petit silence pendant lequel le dénommé Rei inclina légèrement la tête en signe de politesse, signe de tête que lui rendit d’un air nonchalant l’adolescent affalé sur le lit.


    «Je...crois que vous êtes sur mon lit, je me trompe ?»

    L’albinos, quelque peu exaspéré par le sourire qui ne quittait pas le visage de la demi-portion, l’observa d’un air moqueur.

    Bien deviné, p’tit futé.

    Franchement, il ne pouvait pas simplement s’énerver plutôt que de paraître tout gentil comme ça ? C’était une réaction on ne peut plus logique que de sourire niaisement et faussement.
    L’élève aux yeux vairons continua de fixer longuement Hajime sans la moindre gêne et sans prononcer une seule parole de plus. C’était samedi et il n’avait pas vraiment envie de faire des efforts… Encore moins question relation. Lui qui n’était déjà pas très doué de ce côté-là, lorsque la flemmardise et les « empêcheurs de rien faire » se pointaient, c’était pire.

    Hrp:
     
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle Collocation • Rei   Mar 13 Aoû - 17:52





















 ❝ Nouvelle colocation ❞
l'étrange impression de ne pas être la bienvenue




Décidément, le garçon aux yeux vairons se montrait de plus en plus aimable au fil des minutes. Ce qui avait pour don de commencer à faire croire que la politesse et la gentillesse serait un peu moins utiles qu'habituellement, mais peu importe, ce n'est pas comme si cela changeait quoi que ce soit. Rei était quelqu'un de poli et de souriant, c'était comme ça et il changerait pour rien au monde. A moins que l'on commence sérieusement à le taper sur le système, ce qui n'était heureusement pas le cas ici, du moins pas encore. Après tout, il était habitué à recevoir des commentaires désagréables et ce garçon là était loin d'être le premier à l'accueillir aussi froidement.

Le brun s'avança alors vers le piano qui se trouvait au fond de la pièce, soulevant alors le morceau de bois laqué qui cachait les touches bi-colores, il posa délicatement sa main sur les touches sans trop y mettre de pression, ne voulant pas faire sortir un quelconque son de celui-ci. Ignorant alors un petit instant son "sympathique camarade" il se mit à observer la pièce et étant pratiquement incapable de voir de son œil brûlé, il se tournait et bougeait beaucoup plus que quelqu'un doté de ses deux yeux intacts. Après avoir inspecté chacun des recoins de la pièce il en revint à l'albinos qui était toujours confortablement installé dans le futur lit du brun si bien évidemment l'actuel occupant daignera se bouger de là un moment donné.

Les manières de Rei semblait légèrement agacé le garçon aux yeux vairons, il faut dire que lorsque l'on a quelqu'un qui réponds à une provocation en souriant et en faisant comme si de rien était, ça a tendance à un peu énervé. Mais c'était voulu, c'était la manière que Rei avait pour montrer qu'il était le genre de personne calme qui ne s’énerverait pas pour quelqu'un qui le prenait de haut ou autre.

Se sentant alors observé depuis un bon petit moment déjà le "semi-borgne" ne put s’empêcher d'afficher un sourire amusé.

«Il y a quelque chose qui ne va pas ? J'ai quelque chose sur le visage peut-être ?»

C'était ce que l'on pouvait appeler de l'humour...pas drôle. Voir pas drôle du tout. Et pourtant, même si il savait que ça n'était pas drôle, ça ne l’empêchait pas de la ressortir à chaque fois que quelqu'un le dévisageait de la sorte. Ça l'amusait de sortir ce truc, au moins ça lui permettait de montrer qu'il assumait complètement sa cicatrice, même si parfois il ne pouvait plus la supporter. Et puis ce qu'il aimait voir était la réaction des gens, la plus part se montraient gênés et honteux mais il n'y a jamais vraiment eu d'autres réactions que celles-ci.

Il se dirigea alors vers l'albinos aux yeux vairons et se positionna bien en face de lui, toujours le sourire aux lèvres.

«Et maintenant ? Puis-je savoir à mon tour qui vous-êtes ? Contrairement à vous, je n'ai eu aucune information à votre sujet, ça serait donc mieux que je connaisse au moins votre nom. Il marqua une petite pause A moins que vous ne préféreriez que je vous trouve un surnom à la hauteur de votre sympathie.»reprit-il avec sa petite bouille d'être innocent.




HRP:
 



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle Collocation • Rei   Mer 14 Aoû - 11:49


    Aaron observa son nouveau camarade contempler de long en large la chambre, certainement pour mieux s’y retrouver. Il s’était installé sur le piano et avait effleuré de ses doigts les touches noires et blanches sans y mettre la moindre pression, apparemment peu désireux d’émettre le moindre son. C’en était même dommage, il aurait bien aimé voir comment il se débrouillait, ce première année, pour se faire une idée de son niveau pratique et du genre de morceau qu’il aimait jouer et composer. Pas que son cas l’intéressait tant que ça, mais il aimait se faire une idée de la personne qui allait dorénavant dormir dans le même espace que lui. Il le jaugeait de l’œil, essayant de mieux comprendre ses réactions et le pourquoi du comment. Ceci, en revanche, était plus qu’intéressant à savoir, surtout lorsqu’on savait qu’il comptait l’embêter et lui faire sans arrêt des remarques plus ou moins ironiques : en fonction de ses réactions il pourrait se faire une idée de comment il prenait certaines phrases.

    Finalement, le brun se retourna et fixa le garçon avec un sourire amusé. Quoi ? Pourquoi il souriait bêtement, lui ?

    «Il y a quelque chose qui ne va pas ? J'ai quelque chose sur le visage peut-être ?»

    A ces mots, il retint avec beaucoup de peine un rire d'émaner de sa gorge mais fut incapable de cacher le grand sourire qui naquit alors sur ses lèvres. Oui, ce genre d’humour l’amusait profondément et augmentait même son estime par rapport à la demi-portion : chercher à mettre mal à l’aise les gens avec sa brûlure et prouver par la même occasion qu’il ne servirait à rien d’essayer d’aborder ce sujet pour le blesser était décidemment bien trouvé. Seulement, manque de chance pour lui, il n’était pas du tout du genre à être gêné par une telle remarque, et il sauta même sur l’occasion :

    Ouais, t’as une grosse marque rouge sur le visage.

    Pas si cruel que cela au fond, il s’était empêché de poser une question qui le titillait depuis que le dénommé Rei était entré ici : que s’était-il passé pour qu’il finisse ainsi ? Certainement un feu de maison, mais il se demandait bien comment s’était déroulé ce jour et s’il y avait des morts, quelque chose comme ça. Une curiosité à la limite du sans-gêne, somme… Encore heureux qu’il ne soit pas encore assez indiscret et insolent pour poser une telle question. Puis, de toute façon, après quelques jours passés à le voir comme ça, cette interrogation ne tarderait pas à quitter ses pensées pour laisser place au naturel : ce serait toujours ainsi et il ne se poserait plus de questions sur le pourquoi  du comment.
    Hajime s’approcha encore plus de l’adolescent, qui continuait de le fixer avec ce petit sourire aux lèvres.

    «Et maintenant ? Puis-je savoir à mon tour qui vous êtes ? Contrairement à vous, je n'ai eu aucune information à votre sujet, ça serait donc mieux que je connaisse au moins votre nom. A moins que vous ne préféreriez que je vous trouve un surnom à la hauteur de votre sympathie.»

    Cette fois-ci, il ne put empêcher un petit rire de sortir. En fait, sa première impression de son colocataire, quelqu’un de trop souriant qui ignorerait simplement les remarques juste en répondant gentiment et poliment, était peut-être un peu faussé : il se révélait avoir plus de  répondant que prévu. Et c’en devenait même amusant.

    Non, merci, sans façon. J’suis Aaron Satô, compositeur en deuxième année et donc ton aîné.

    Oui, personne n’avait rêvé, il avait bien insisté sur le mot « aîné ». Sous-entendu : Je suis ton aîné donc pense bien à me respecter comme il se doit et à m’obéir si besoin. Ah, aussi : cette chambre m’appartient et si je veux je peux te laisser dormir par terre. Il aurait bien aimé lui sortir cela aussi, mais ça aurait été ouvrir les hostilités pour de bon, et tout ce qu’il voulait à ce moment c’était l’embêter et le jauger. Et puis, ça commençait à devenir amusant, alors il n’en ferait pas trop pour gâcher ça…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle Collocation • Rei   Mer 14 Aoû - 14:18





















 ❝ Nouvelle colocation ❞
ou le gars qui se prends pas pour un moins que rien




Il se retenait de rire et ça se voyait, finalement cet humour avait finit par faire sourire quelqu'un. Finalement le garçon aux yeux vairons savait rigoler et sourire d'une manière beaucoup plus franche que ce qu'il avait montré depuis qu'ils avaient "fait connaissance" (enfin, façon de parler).

▬ Ouais, t’as une grosse marque rouge sur le visage.

A ces mots, Rei afficha une mine surprise qu'il remplaça assez vite par un rire qu'il ne put empêcher de sortir, décidément son colocataire n'avait vraiment pas peur de dire les choses telles qui les pensaient. C'était bien le premier qui désignait ouvertement sa cicatrice comme étant "une grosse marque rouge sur le visage". Il riait de bon cœur avant de se calmer en prenant une inspiration forte.  

«Désolé...c'est juste que vous êtes le premier à réagir comme ça. Je dois dire que c'est assez surprenant.»

Il essuya ses quelques larmes qui s'étaient montré lors de son petit fou rire et écouta bien attentivement le nom de son colocataire. "Aaron Satô", bizarrement il portait assez bien son prénom. Mais il y avait un petit détail qui dérangea légèrement Rei, c'était le fait que cet Aaron soit son aîné et qu'il ait la ferme intention de voir son cadet adopter une conduite respectueuse en vers lui. Mais pour Rei, être l’aîné de quelqu'un ne rime pas avec «être le chien de quelqu'un»....

«Ah. Je vois, enchanté Satô-senpaï»

Il avait bel et bien insisté sur le nom et son suffixe tout en décomposant bien les syllabes en adoptant l'attitude la plus agaçante qui puisse exister : le grand sourire innocent. Il avait l'air de vouloir dire, "tu veux jouer aux emmerdeurs ? Pas de soucis, je suis doué pour ça aussi !" Remarquant donc que son sympathique aîné n'avait guère l'intention de bouger du lit qui revenait logiquement à notre petit brun, celui-ci se dirigea de nouveau vers le piano. Porté par une envie soudaine, il s'installa confortablement sur le siège et prit connaissance de tous les détails de l'instrument. Il soupira d'une façon perceptible. Avant de commencer à bouger ses doigts en appuyant cette, fois-ci, sur les touches du piano.


Ce fut le premier morceau qui lui passa par la tête, pendant qu'il jouait, il semblait être dans son monde, ne prêtant plus une quelconque attention à Aaron. Il ferma les yeux et laissa ses doigts se balader sur l'instrument de bois. Quand la mélodie cessa, il se retourna vers son colocataire, se rendant compte qu'il l'avait complètement zappé un instant.

«Ah...Désolé, j'avais une envie soudaine de jouer et j'ai tendance à oublier ce qui m'entoure quand je joue...»

Il se leva et prit délicatement le couvercle boisé du piano avant de le baisser en prenant soin de faire le moins de bruit possible. Il prit alors ses affaires pour les rapprocher de l’armoire qui semblait la plus proche de son lit.

«Vous me permettez quand même de m'installer, Senpaidit-il tout sourire.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle Collocation • Rei   Mer 14 Aoû - 19:04


    Hrp:
     

    La remarque d’Aaron sur la « grosse marque rouge » qui couvrait le visage du nouveau surprit d’abord ce dernier qui ne tarda pas ensuite à éclater de rire. Un de ces fous rires qu’il était difficile d’arrêter et qui faisait remonter les larmes aux yeux. Surpris, l’aîné n’afficha cependant qu’un air satisfait. Certes, il n’avait pas eu comme intention première de provoquer un rire comme celui-ci à son interlocuteur, mais il n’allait pas s’en plaindre, n’est-ce pas ? C’était même une bonne chose pour leur relation, bien que celle-ci ait commencé assez mal et à cause de son accueil peu chaleureux. Il semblait que leur rapport ait une petite chance d’évoluer positivement s’ils tous deux continuaient sur cette lancée.

    «Désolé...c'est juste que vous êtes le premier à réagir comme ça. Je dois dire que c'est assez surprenant.»

    Hm ? Assez surprenant ? Il n’avait pas dû rencontrer beaucoup de gens capables de dire clairement les choses et surtout comme elles étaient et comme ils le pensaient pour dire ça. Peut-être pas toujours facile à vivre, d’être entouré de personnes incapables de se montrer franc ? Quoi qu’il exagérait certainement un peu la situation du brun : il n’avait pas l’air si triste que ça, au contraire.

    «Ah. Je vois, enchanté Satô-senpaï»
    Bien, bien. Continue de m’appeler comme ça et je t’offre un cookie. Sauf si t’aimes pas ça ?  Répliqua-t-il, toujours un petit sourire ancré aux lèvres.

    Décidemment, il sentait que le cadet risquait de se révéler un bon divertissement pour le garçon aux cheveux blancs, qui voyait déjà ses soirées et, qui sait, cette fin de journée égayée par des chamailleries dans ce genre. Puis, soyons fou, il pourrait même y prendre goût sur le long terme.

    Le dénommé Rei se dirigea finalement vers le piano d’un pas tranquille et s’installa sur le siège. Oh… Il allait jouer un morceau ? Voilà qui était parfait. Il allait pouvoir se faire une petite idée de son niveau et de sa façon de jouer.
    Hajime entama donc sa mélodie, l’air naturel et le regard perdu. Hm… A peine avait-il commencé à pianoter sur les touches de l’instrument qu’il se plongeait déjà dans son monde ? C’était une bonne chose pour lui, d’une certaine manière. Ca permettait de se concentrer correctement sur le morceau, bien qu’il risquait de devoir faire attention au monde qui l’entourait pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Pour prendre un exemple tout bête, l’élève aux yeux vairons ne se serait pas fait prier pour lui jeter quelque chose à la tête s’il n’avait pas apprécié cette petite démonstration, auquel cas la cible n’aurait certainement pas été capable d’esquiver.
    Lorsque la musique s’acheva, la demi-portion sembla seulement maintenant se rendre compte de ce qu’il avait fait.

    «Ah...Désolé, j'avais une envie soudaine de jouer et j'ai tendance à oublier ce qui m'entoure quand je joue...»

    L’adolescent laissa passer un petit silence. Les compliments, ce n’était pas son fort, alors bon… Il allait le faire à sa manière.

    Là j’pense que j’suis censé faire clap clap avec les mains et te dire que c’était pas mauvais ?

    Sur ces compliments plus que douteux, il se redressa et s’installa avec la plus grande nonchalance du monde sur son propre lit, attrapant au passage son portable pour y consulter l’heure. Hm… Ce serait bientôt l’heure de manger. Et son ventre commençait déjà à crier famine, maintenant qu’il imaginait un bon petit plat sous ses yeux.

    Allez, grouille et range-moi tout ça. J’ai la dalle et j’vais pas laisser une demi-portion comme toi se perdre dans l’Académie. Il fit une légère pause avant de reprendre, une petite idée ayant traversée son esprit. J’te guide jusqu’au self et j’te fais la présentation des lieux… Et tu m’passes ton dessert en échange, ça marche ?

    Il était quasiment sûr que sa proposition serait rejetée, et à dire vrai il s’en fichait pas mal : tant que ça pouvait embêter son nouveau colocataire, ce serait bon. Et puis, il fallait avouer qu’ils avaient encore environ trois quart d’heure, mais le temps de faire une visite rapide et de laisser le compositeur de première année ranger ses affaires, il lui semblait qu’ils arriveraient même un peu après l’heure d’ouverture réfectoire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Nouvelle Collocation • Rei   Jeu 15 Aoû - 9:13





















 ❝ Nouvelle colocation ❞
tout est bien qui finit bien




Suite aux "compliments" plutôt indirects aux quels il avait eu le droit, Rei esquissa un léger sourire. Finalement, son colocataire n'était pas si désagréable qu'il le laissait paraître, il pouvait se montrer plus ou moins sympa de temps en temps. Il remarqua alors que celui-ci se décida enfin à bouger du lit afin d'aller rejoindre le sien pour y prendre son portable pour y regarder l'heure. Faisant alors la remarque comme quoi ça serait bientôt l'heure de manger et qu'il fallait se magner si ils ne voulaient pas arriver en retard et s'ils ne peuvent pas manger par la faute du nouveau, ça serait plutôt embêtant autant pour l'un que pour l'autre. A ces mots, il pressa donc le pas tout en prenant soin de ranger ses affaires sans les abîmées ou froissées avant de se stopper net dans sa course à l'entente de la deuxième partie de la phrase.

▬J’te guide jusqu’au self et j’te fais la présentation des lieux… Et tu m’passes ton dessert en échange, ça marche ?

Faisant mine d'ignorer alors cette phrase, il continua de ranger ses affaires plus calmement avant de finir par refermer sa valise pratiquement vide, il ne restait que quelques bricoles qu'il sortirait en temps voulu. Il se retourna alors vers son aîné, affichant une mine qui semblait bien déterminée.

«Ça marche!»lançât-il

Ça ne le gênait pas de donner son dessert aujourd'hui, il n'avait pas vraiment faim et puis il n'était pas non plus un adorateur des choses sucrées. Il s'avança alors vers la porte de sortie, le visage toujours aussi déterminé et sérieux. Il se stoppa arriver en face de la poignée de la porte et croisa les bras avant de prendre une forte inspiration.

«Mais ça sera seulement pour cette-fois !»

Même si il montrait une mine qui pourrait faire croire que ça l'embêtait de céder son dessert à Aaron, ça l'amusait. C'était bien la première fois qu'il se comportait ainsi avec quelqu'un mais c'était agréable. L'on pourrait croire extérieurement qu'ils ne s'entendent pas à merveille et c'est plus ou moins le cas puisqu'ils viennent de se connaitre, mais au fond on pouvait sentir que les deux ne se détestaient pas pour autant. Bien au contraire, Rei l'aimait bien, il trouvait amusant le fait qu'il essaie complètement de caché ses réels sentiments, finalement l'un se "cachait" derrière son sourire et l'autre faisait le dur alors qu'au fond il est sympa. Ils faisaient une belle paire...Et même si Aaron ne semblait pas être le genre de personne qui parle beaucoup de lui, notre japonais avait envie de le connaitre plus en détail. Il voulait savoir le pourquoi de cette carapace si dure et froide, si une telle raison existait, bien évidemment.

Il attrapa alors fermement la poignée avant de la baisser et de pousser la porte afin de l'ouvrir. Affichant cette fois-ci un sourire naturel sur ses lèvres, il dirigea son regard vers celui de son aîné.  

«On y va ?»




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nouvelle Collocation • Rei   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle Collocation • Rei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: