Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une musique invisible [PV : Inoue Miyabi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
MESSAGES : 95

Fantôme Azur

MessageSujet: Une musique invisible [PV : Inoue Miyabi]   Lun 8 Fév - 0:03


Yue Ҩ Inoue
Une musique invisible


Encore une journée banal. J'avais eu pas mal de rebondissemen dans ma vie dernièrement alors quand cela redevenait normal j'avais l'impression de revivre mes jeunesses et surtout de retrouver le clame qui m'avait toujours accompagné depuis ma plus tendre enfance. Mais comme d'habitude cela me gênait au plus profond de moi. J'aurais aimé avoir un groupe d'amis, aimé avoir un endroit ou je pourrais rejoindre des gens qui m'étais chère qui me voyait et avec qui je pourrais rire, sourire, pleurer. Mais évidemment cela n'arrivait pas et cela n'arriverait sûrement jamais. Alors je déambulais silencieusement portant dans mon dos mon sac de cours, un sac discret de couleurs azur ayant un air plus féminin que masculin malgré que cela reste un sac à dos. Je tenais aussi contre moi serré contre mon torse entre mes petits bras, un cahier à la couverture en cuir noir.

Je le serrais contre moi et semblait le protéger comme la prunelle de mes yeux. J'y tenais beaucoup à ce cahier il renfermait des choses personnels et autre. Personne ou presque n'avait jamais eu l'autorisation de jeter un coup d'oeil à l'intérieur enfin une certaine personne n'avait pas eu besoin de l'autorisation pour regarder à l'intérieur. Continuons.. Je marchais au milieu des foules d'élèves, dansant au milieu d'eux pour les éviter et ne pas me faire renverser. Je ne savais pas exactement ou j'allais mais j'y allais. Au fur et à mesure de mes pas, le sol sous mes pieds changea. D'abord un sol dur, le carrelage de l'académie, puis les dalles de pierre de l'extérieure ensuite c'était de l'herbe coupé court les jardins que je traversais sans vraiment m'en rendre compte, je n'avais pas envie de me réinstaller ici. Alors je continuais de marcher et lorsque je revins à peu près à moi. J'étais au milieu d'une forêt. Cela peut paraître étrange mais je n'avais même pas remarqué, le sol mou et un peu mouillé, l'ombre provoqué par l'épais feuillage des arbres. Je regardais derrière moi. Rien, cela ne me disait rien, je ne voyais que quelques traces de mes pas qui s'évanouissait, tout autour de moi s'étendait l'immensité de la forêt. J'étais perdus.

Pris de panique, je répétais l'opération de regarder autour de moi plusieurs fois et à plusieurs vitesse, je commençais à trembler puis soudainement j'entendais un son, plutôt harmonieux presque rassurant, ne sachant pas comment réagir je ne fis confiance qu'à mon instinct et je me dirigeai là ou mes oreilles me conduisaient. Ce ne fut pas excessivement long mais assez long tout de même car je stressais. Puis au final j'aperçus une silhouette de loin, je m'en approchais lentement, je me rendais compte que mon acte était stupide je ne savais pas comment réagir même si je me trouvais face à face avec cette personne.


_________________

                                 
 Yue Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 150

Bourgeoise violoniste

MessageSujet: Re: Une musique invisible [PV : Inoue Miyabi]   Ven 4 Mar - 18:02

Une musique invisible

feat. Miyabi & Yue

Après quelques temps de marche , j'arrive au milieu de la forêt. Mon lieu favoris sur le campus je pense. Je pouvais y être seule , tranquille et je pouvais écouter le doux son de la nature. Mon violon à la main , je m'arrête sur le souche où j'ai l'habitude de me mettre. Je dépose mon sac à dos pour en déballer un petit drap et une petite boîte remplis de toutes sortes de friandises. La dernière chose que je sors de mon sac est mon petit carnet orange tous décoré , dans lequel je prenais toutes sortes de notes , je rédigeait des petits passages ou mes partitions encore.

Face à moi , il y avait ce beau ruisseau. Il était si clair et propre. J'aurais pu m'y baigner mais bon , c'est vrai que'il faisait assez humide dans la forêt. Le soleil , lui , illuminait la douche sur laquelle j'étais. Ce bon soleil me réchauffait et me mettait de bonne humeur. C'est après avoir pris mon bain de soleil que je décide enfin de me lever , prendre mon violon et de me mettre en position pour jouer.

Je reste immobile quelques secondes , j'écoute la nature puis je commence doucement à frotter les cordes de mon instrument. Un doux son mélodieux en sortit. Je n'entendais plus rien autour de moi , comme ci la nature , c'était arrêtée pour mieux m'écouter. Je jouais avec le sourire au lèvres , tournaillant doucement pour ne pas tomber , me rappelant des cours de danse classique en France.

Je termine mon morceau et ouvre enfin les yeux. Lorsque je me retourne pour reposer mon violon , je me retrouve presque face à face avec un ... inconnu ??

- Bon... Bonjour ?

J'avais de grand yeux , j'étais totalement surprise de voir quelqu'un face à moi , en pleine forêt. Qui aurait eu l'idée d'aller dans la forêt à vrai dire. C'était un jeune homme pas très grand mais toujours plus grand que moi. Il avait un visage de poupée. Il était sans imperfections. Il avait l'air très discret et fragile. On aurait dit un enfant mais il semblait avoir mon âge presque.

- Tu ... tu t'es perdus ?

made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MESSAGES : 95

Fantôme Azur

MessageSujet: Re: Une musique invisible [PV : Inoue Miyabi]   Mar 19 Avr - 7:08


Yue Ҩ Inoue
Une musique invisible


Pour rappeler la stupidité de mon acte. J’étais entrain de m’approcher d’une silhouette parfaitement inconnus sans savoir quoi dire. LA RAISON ? J’étais paumé dans une forêt parce que je suis un peu débile parfois et je suis tellement dans la lune que je sais pas comment je me suis retrouvé ici. En plus je me suis dirigé vers cette personne parce que la musique m’a attiré, et qu’elle musique d’ailleurs. Magnifique ! Mais pour l’instant, je me rends surtout compte de ma connerie, je suis devant elle, statique comme une statue de marbre et l’observe jouer sans savoir trop quoi dire. Je tente un petit bonjour discret, ma voix n’est pas portante elle ne transcende pas la musique et ne la perturbe pas du tout, d’un côté ça m’arrange je n’aurais pas assumé de la déranger dans  ce qui semble être une de ses répétitions. Et pour ce qui est du fait qu’elle me remarque, c’était normal que non, je suis aussi discret qu’une fourmi dans sa fourmilière, même plus parfois dans l’immensité du rien, je suis rien . Une goutte d’eau dans l’océan. Un vrai petit fantôme. Je cherche alors, je regarde autour de moi et j’aperçois quoi ? Une petite boîte remplis de friandise, l’envie d’en chiper me traverse l’esprit mais l’éducation que mes parents m’ont donnés me font directement m’arrêter. « Voler c’est mal ! » Me répétais-je intérieur alors que je me concentrais un peu sur la personne qui se trouve juste en face de moi sans même s’en rendre compte. Il faut dire que les paupières fermées ça aide à ne pas se rendre compte de ma présence.

Je semble soudainement me rappeler de ce qui m’a amené ici, le violon ! Je l’observe, j’observe ses mains, fine et gracieuse, des mains de jeune fille en somme. Et j’observe avec quelle grâce elle joue de son instrument à corde avec la passion d’un enfant. Je suis un peu un enfant en même temps. Mais lentement je suis comme absorbé par les notes de la mélodie, un petit sourire se dessine sur mon visage alors que mes prunelles azurs se plonge sur le bois de son instrument que je trouve beau jusque dans la forme. Cela me rappel pendant un court instant que moi-même, pour un compositeur, je ne joue d’aucun instrument étrange n’est-ce pas ? Il faut dire que je me repose beaucoup sur les logiciels et autre permettant de créer des sons de manière artificiels. Certaines personnes pourraient me cracher ouvertement dessus pour ça, mais bon je suis trop discret pour me faire repérer par ce genre d’odieux personnages, et tant mieux c’est grâce à cela que j’ai pu conserver mon innocence, innocence parfois alarmante pour les autres, moi je m’en fout je ne m’en rends pas compte. Tiens la musique vient de s’arrêter ? Enfin en vérité je ne me rendis compte que lorsque la voix m’interpella.

- Bon... Bonjour ? … Tu… Tu es perdus ?

Qu’elle dit la voix. Soudainement je me rends compte.. C’est à moi qu’elle parle. Mes yeux sont plongés dans les siens et quand j’en prends conscience, mes joues prirent une teinte rosé, je panique un peu, je fuis son regard qui se dirige vers mes chaussures, en parlant de mes chaussures, je fais machinalement se chevaucher mes pieds l’un sur l’autre, réaction aux stresse et à la gêne, dans le même genre je torture le tissu de mon t-shirt de mes doigts, faisant tourner mes index. J’essaye de me calmer et me répète en boucle Calme Yue, calme Yue CALME ! Il faut croire que ça finit par marcher car je me calme, enfin plus ou moins, je ne suis pas détendus mais je parviens à balbutier quelques mots.

- Je…Je.. Bonjour…… Oui.. Je.. J’suis perdu.

Je l’avais dis un peu honteusement, en même temps qui n’aurait pas honte de se perdre dans une forêt avec pour seule excuse. « J’étais dans mes pensées » mais bon je suis comme ça, un peu étourdis et je suis bien content d’être tombé sur cette fille, d’ailleurs je la trouve plutôt joli avec ses cheveux blonds, en même temps je trouve presque tout le monde joli moi !








HRP:
 

_________________

                                 
 Yue Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MESSAGES : 150

Bourgeoise violoniste

MessageSujet: Re: Une musique invisible [PV : Inoue Miyabi]   Mer 20 Avr - 20:01

Une musique invisible

feat. Miyabi & Yue

Je sentais comme une gêne dans sa voix. Il devait se sentir mal de m’avoir déranger je pense. Je décide donc de sauter de ma souche et me mettre face à lui. Il était plus grand que moi-même s’il était petit pour un garçon. J’allais pour commencer à l’analyser cependant j’avais peur encore de le déranger du coup j’ai évitée cet acte stupide.
« Oh je vois tu n’as pas dû faire attention où tu allais. Je suis tête en l’air moi aussi, ça m’arrive. »
Je lui rendis un grand sourire pour essayer de le mettre à l’aise. Bon, c’est vrai que j’avais mes petites manière et mimiques de princesse mais je faisais de mon mieux pour ne pas le faire se sentir mal.
Le soleil m’envoya quelques rayons et fit briller mes yeux bleus de mille feux. Mes cheveux brillaient tout autant. On aurait pu me croire sortie d’un conte de fée. Je me dirige vers mes affaires et je viens ouvrir ma boîte à friandises.
« Tu en veux ? Tu dois être un peu chamboulé d’être perdu comme ça. La marche à du te donner un peu faim non ? Aller viens t’asseoir avec moi. »
Je me mis sur une petite couverture que j’avais mise au sol. Je tapote sur un coin pour lui faire signe de venir à côté de moi.
Je commence à étaler mes sucreries pour lui en proposer quelques une. Je reste une grande enfant après tout même si j’ai maintenant 18 ans, je suis toujours dans mon monde à moi. Mon apparence de jeune princesse toute mignonne et mon attitude de lady n’étaient pas faciles à garder au quotidien cependant je faisais de mon mieux pour mettre à profit les leçons de tenus de la noblesse française.
J’avais peur qu’un blanc s’installe, je commence donc une conversation pour ne pas faire peur à mon visiteur.
« Je m’appelle Miyabi Inoue, cependant tu peux m’appeler par mon prénom tout ira bien.Ca m’étonne de voir quelqu’un venir jusqu’ici. C’est mon petit coin de paradis dans lequel je viens me cacher pour réviser tranquillement. Je n’aime pas le monde, le bruit. J’ai besoin d’être au calme et la nature m’offre ce plaisir. »

made by guerlain for epicode


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MESSAGES : 95

Fantôme Azur

MessageSujet: Re: Une musique invisible [PV : Inoue Miyabi]   Mer 20 Avr - 21:28


Yue Ҩ Inoue
Une musique invisible


C’est lorsqu’elle descendit de son perchoir que je me rendis compte qu’elle était plutôt petite. Cela ne mettait pas dans une situation plus détendus mais ça me rassurait un peu quand même, car elle n’était pas impressionnante de sa petite taille. Néanmoins sa bonne humeur et sa gentillesse me permirent de trouver mes marques et de me calmer un petit peu. Son sourire et la douceur de sa voix enlevait un peu le stresse et la gêne qui hantait mon corps et lorsqu’elle comprit la raison de mon égarement, un sourire enfantin vint illuminer mon visage alors qu’en même temps j’agitais timidement la tête de haut en bas pour confirmer ses dires. Cela me faisait du bien de tomber sur quelqu’un d’aussi gentille et attentionné, tomber sur une personne agressive m’aurait vraiment mis dans un état … Je ne préfère pas y penser. Je regardais simplement le soleil qui faisait rayonner son visage, ses cheveux et ses yeux particulièrement c’était beau honnêtement ! Je la suivais du regard sans bouger plus que ça, et lorsque je vis qu’elle ouvrit la boîte de friandise, elles me firent de nouveau envie, toute ces sucreries, toute ces bonnes choses qui faisait se réjouir mon petit cœur d’enfant. Alors inutile de vous préciser la joie qui emplit mon cœur lorsqu’elle m’en proposa, mes yeux azurs se mettent à briller de reconnaissance et je hoche de nouveau la tête un peu plus énergiquement cette fois. Signifiant clairement que j’en ai envie, de tout ce sucre. En plus elle me propose de s’asseoir vers elle, qu’elle aubaine ! Elle est vraiment gentille ! Je m’exclame alors d’une voix plus audible et enjoué

- Merci beaucoup !

Et je m’élance presque à ses côtés, je m’assois, les genoux pliés et pose ma tête dessue entouré de mes petits bras, des réactions typique infantile mais c’est inconscient chez moi. Je la regarde comme ça, de mes grandes prunelles océans et perds mon regard sur elle. Je suis vraiment reconnaissant de sa gentillesse et je l’apprécie déjà. Je la trouve très élégante, au-delà de la beauté naturelle et innée, elle dégage une sorte d’aura elle a de la prestance, de l’élégance. De la classe quoi, elle sait comment se tenir et je trouve cela vraiment passionnant, à côté d’elle j’ai un peu l’air d’un petit sauvageon mais je ne m’en rends pas compte et l’observe un peu passionné. Puis elle se présente, j’en avais presque oublié les politesses, je bois chacun de ses mots et les sauvegardes, la moindre information m’intéresse, j’ai très peu de discussion avec d’autre personne alors je retiens très bien ce que ces personnes me disent, je lui souris et décide de prendre à mon tour la parole pour me présenter la politesse avant tout et surtout un peu l’envie de parler de moi aussi.

- Enchanté Inoue ! Je m’appel Yue Kobayashi, mais Yue c’est très bien en plus c’est court et simple à retenir ! Hé bien moi.. Je suis très discret qu’ils disent mes parents, y parait que je suis même trop discret que c’est pour ça que les gens ils ne me voient pas. Et pour l’instant c’est plutôt vrai, en plus je suis timide alors ça m’aide pas à me faire des amis. En tous cas, tu joue super bien du violon ! C’était vraiment joli !

Je lui adressais un sourire franc et levait un de mes pouces en l’air, sans pour autant changer de position, j’avais toujours la joue droite écrasée sur mes genoux, ce qui me donnait un air un peu ridicule parfois et écrasait un peu mon sourire à un air débile.



_________________

                                 
 Yue Theme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une musique invisible [PV : Inoue Miyabi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une musique invisible [PV : Inoue Miyabi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La main invisible
» La musique au Moyen Âge
» musique amerindienne
» Musique médiévale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Villa des Masters :: Forêt-
Sauter vers: