Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Mer 11 Sep - 17:09

Cela faisait deux jours que je ne tenais plus en place : j'avais beau m'occuper comme je peux au travail je ne pouvais m'empêcher de m'inquiéter pour Risa. Le week-end dernier, j'ai passé une excellente soirée avec elle, le lendemain aussi d'ailleurs : entre les cupcakes que j'avais préparés et la bataille de polochons où l'on s'est battue comme des lionnes (mot très bien choisit pour représenter l'état de ma coiffure après). Mais ce n'était pas ma coiffure qui m'inquiétait tant mais plutôt Risa et son, peut-être, futur job. Je lui avais proposée ce soir là de venir travailler à l'académie. Le lundi matin je suis directement passée au bureau du directeur pour lui expliquer son cas et tout ce qu'il lui est arrivée. Je crois que je n'ai jamais parlé aussi vite et le directeur lui me regardait menton dans la main tout en m'écoutant attentivement. Et il m'a répondu après mon discourt un simple : « Dites-lui de venir et je verrais. ».

Cela faisait deux jours que je l'avais annoncé à Risa par téléphone, et autant de temps que je n'ai pas eu de nouvelle d'elle. Est-elle passée à l'établissement ? A-t-elle eu ou non le poste ? Je crois que je n'ai pas arrêté de manger cette semaine et j'ai du pendre au moins 10 kilos en moins de deux jours. La tension était à son comble car j'avais épuisé mes réserves de cupcakes, de farine, d'oeufs, de lait et encore pire : de chocolat. Oui ce qui finis par vous tuez, c'est quand il n'y a plus de chocolat dans votre placard. Ce matin j'ai découvert cette horreur et faillit défaillir. C'est décidé : il faut, non, je DOIS arrêter les cupcakes...

Les cours de la matinée m'avaient épuisés, pas à causes des élèves mais plutôt au plan que j'envisageais déjà depuis un moment : celui de faire un sujet en binôme. Mais comme toujours je cale sur le sujet. Je déambulais dans les couloirs quand je vis au loin une personne aux longs cheveux bruns.

*Tiens elle ressemble à Risa...*

Mais au fur et à mesure de mon avancé, je remarqua que...

*C'est Risa !!!*

Fronçant les sourcils et m'arrêtant de marcher, la fixa du regard. On aurait dit qu'elle... PLEUR !!
Je courus sur elle et l'attrapa risquant de la faire chavirer.

Risa?!Mais qu'est ce qu'il t'arrive ?! Tu as mal... ON ta fait quelque chose ? Il faut appeler une infirmière... mais non on en a pas...


Affolée j'aurais aimé qu'à ce moment précis que quelqu'un passe dans le couloirs mais pas un chat. Soudain je me souvins de l'entretien...

Oh non... C'est l'entretien ? Risa dit moi que non... Pitié réponds moi Risa dit moi que...


Je la secouais avec plus de force qu'il ne le fallait. Mais j'étais bouleversé, terrorisée comme je ne l'avais jamais été. Tout ce que je voulais c'est qu'elle me réponde et savoir pourquoi elle pleurait. Si ça se trouve... il ne l'a pas prise...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Ven 13 Sep - 19:38

Crainte  


Deux jours venaient de s'écouler depuis mes retrouvailles musclées avec Misaki, qui n'est autre que ma cousine, en effet nous avions passer la moitié de notre soirée à faire une bataille de polochon, mais nous avions fait aussi comme au bon vieux temps, se caler devant la télé tout en mangeant des sucreries, une vraie soirée entre filles quoi. Mais aujourd'hui mon destin se sceller à jamais au niveau professionnel, mon premier entretien pour décrocher un travail et tout ça c'était grâce à Misaki sans elle je serais encore en train de chercher du travail, j'en avait vaguement parler à mon petit ami qui n'était autre que ce fameux Kyo, celui qui me sauva de mon terrible cauchemar, Misaki n'était pas au courant, ce dernier m'a revenu visite hier et toutes mes tristesses ont soudainement disparues, mais je vous le raconterais toute l'histoire une prochaine fois après tout ce n'est pas ma préoccupation première. Pour cet entretien je me suis habiller correctement jupe noir qui arrive au dessus du genou avec un collant couleur chair et une chemise femme blanche à manche longue, une vrai panoplie de secrétaire, c'est une tenue à la fois décontracter et très sérieuse, au niveau de la coiffure je m'étais fait un chignon simple et au niveau de maquillage à par un coup de mascara c'est tout ce que j'ai mis.

Une fois toute prête je m'étais diriger vers l'académie, une magnifique hospice à la fois rustique et moderne, je me suis diriger timidement dans cette grande propriété, mais une jeune femme qui devait être une enseignante m'indiqua le chemin de mon lieu d'entretien. Une fois arriver, je me suis présenter à la secrétaire et cette dernière m'invita à patienter sur une chaise et bizarrement je commençais à me sentir mal, je ne savais pas comment se passer un entretien, mais je sais que je vais devoir parler du côté sombre de mon passé. Quelques minutes plus tard un homme assez grand sortit du bureau et je me suis levée à la hâte car ce dernier était le proviseur, je me suis inclinée en signe de respect avant de me présenter, ce dernier m'adressa un sourire avant de me m'inviter à rentrer dans son bureau. Une fois bien installer j'ai déposer délicatement mon dossier sur son bureau et ce dernier s'empressa de lire et évidemment il me posa la fameuse question : « Qu'avez-vous fait comme travail si vous n'avait pas exercer le métier d'infirmière? »    Mon visage s'est alors attrister, mais j’essayais de cacher en vain et je lui ai tout raconter de tout début jusqu'à maintenant, bien évidemment en excluant quelques détails, j'étais prête à fondre en larmes, mais le proviseur trouva les mots réconfortant et rassurant, il m'expliqua qu'il allait me prendre à l'essai pendant un mois et qu'il prendrais sa décision par la suite. Je l'ai remercier avant que ce dernier m'accompagne à sa porte avant de me faire sortir, ce dernier m'avait donner un papier d'information qu'il avait fait lui même, m'expliquant que j'aurais une visite rien que pour moi avec un surveillant et un essayage de ma tenue d'infirmière et que je serais présenter auprès des autres professeurs, je souriais dans un premier temps et en rangeant le papier dans mon sac les larmes vinrent d'un coup, l'émotion était forte, il ne m'avait pas rejeter et ça c'était déjà beaucoup.
Je senti alors une main m'agripper violemment le bras et ce n'était autre que Misaki.

« Risa?!Mais qu'est ce qu'il t'arrive ?! Tu as mal... ON ta fait quelque chose ? Il faut appeler une infirmière... mais non on en a pas...    Oh non... C'est l'entretien ? Risa dit moi que non... Pitié réponds moi Risa dit moi que... »    

En essuyant tant bien que mal mes larmes à l'aide de mon index j'essayais de lui expliquer calmement.

« Misa...non c'est rien...je suis tellement heureuse, il m'a accepter malgré tout mon passé, il a été si gentil avec moi, je ne pensais pas que cela ce passerais comme ça, je suis heureuse, tellement heureuse. »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Sam 21 Sep - 12:57

Je crois que toute la pression que j'avais dut endurer pendant ces deux jours, est retombée tellement vite que je n'ai pas tout de suite compris. Je n'avais pas vraiment compris ce qu'elle avait essayé de me dire. En faite j'ai juste entendu le « heureuse » de la fin. Mais a-t-elle vraiment dit ça ?

-Heu... heureuse ?!


Mes yeux étaient restés rivés sur son visage sur lequel elle avait essuyé ses larmes d'un revers de la main. Mais elle souriait... elle souriait. Maintenant c'est moi qui avait les yeux embués. Malgré ce sentiment qui me prenait la gorge, je réussis à balbutier :

-Il... il t'a... embaucher ?!


Son sourire me convaincue, enfin je crois car j'ai commencé à pleurer comme une madeleine. Je crois que la dernière fois que j'ai autant pleurer c'était quand j'ai regardé pour la première fois Titanic. Oui j'ai pleuré à la fin du film. Pourquoi à la fin de ce genre de film ils devaient faire mourir le seul amour de l'héroïne. En plus c'était pas n'importe quel acteur : c'était Léonardo Dicaprio !!! Bref...  J'essayais de me reprendre comme je pouvais mais les larmes continuaient à couler malgré moi. Je pris un de me sourires réussit enfin à articuler :

Toi alors... Tu réussiras toujours à me faire peur !! Ne me refait plus jamais ça ! Compris ?!


Je fixais une fois de plus son minois.

Viens je t'emmène manger un bout mais sur le chemin tu me racontes TOUT !!! Compris ? Et je veux tous les détails !

La prenant alors part le bras je l'entraînais avec moi dans les longs corridors de l'établissement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Dim 22 Sep - 16:04

Crainte  


La voix de Misaki se fit plus tremblante, ses yeux s'humidifier, elle s'est vraiment inquiété pour moi et cela me toucher encore plus, moi qui essayer tant bien que mal à sécher mes larmes, j'avais énormément de mal.  

«Il... il t'a... embaucher ?! »  

Un sourire s'installa sur mon visage et à ce moment là Misaki craqua et se mit elle aussi à pleurer, elle devait avoir accumuler beaucoup trop de pression ses derniers jours, je lui pris les mains entre les miennes les serrant quelques peu en la regardant les yeux encore tout humidifiés.  

« Misa...je suis désolée de t'avoir autant inquiéter, pardonne moi »

Elle me regarda une fois de plus.

«Toi alors... Tu réussiras toujours à me faire peur !! Ne me refait plus jamais ça ! Compris ?! »

J'étais tellement soulagé que l'entretien se soit bien passer, j'allais enfin pouvoir exercer le métier que j'adorais tant, le métier d'infirmière, aider les personnes, êtres toujours en contacte avec son patient, nouer des liens tout ça m'avait attirer à faire mes études d'infirmière, elles ne sont pas forcément accepter ceci dit, les prises de sang, les vaccins et tout ce qui va avec effraie les personnes en général. Misaki me regarda encore avant de me proposer quelque chose.

«Viens je t'emmène manger un bout mais sur le chemin tu me racontes TOUT !!! Compris ? Et je veux tous les détails ! »  


Je lui ai sourit avant de lui répondre positivement d'un signe de la tête et je l'ai suivit sans m'y opposer et sur le chemin je ne savais pas trop quoi lui dire, je voulais tout garder de l'entretiens pour plus tard, il y a le fait que je sors maintenant avec Kyohei, mais c'est difficile à dire, je pense que je vais pas trouver mieux.


« Ta journée s'est bien passée ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Sam 28 Sep - 5:46

Me suivant alors dans le couloir de l'établissement aux murs crèmes, Risa me demanda si j'avais passé une bonne journée.

-Après t'avoir vu oui car tu ne sauras jamais comment j'étais en train de stresser de l'intérieur!! Mais dit moi pourquoi tu ne m'as pas prévenue ou même envoyer des nouvelles de toi??

En marchant, on croisait quelques élèves qui me saluaient quand ils passaient près de moi. Puis réfléchissant, cela ne fait que deux jours qu'on ne s'est pas vus et je réagissais comme si elle avait encore disparut pendant plus d'un an. Je souris.

Excuse-moi. C'est que... je pense que j'avais peur que tu t'en ailles encore alors qu'on venait de se retrouver. Mais dit moi il n'y a eu aucun problème pour l'emploie? Parce que à vrai dire j'ai résumé un peu la situation au principal mais il ne m'a pas du tout laisser entrevoir sa décision. C'est pour ça que je suis dans cet état!!


Puis je retourna mon regard vers Risa.

Et tu sais le pire? C'est que j'ai pris plus de trois kilos en seulement deux jours!!! J'ai dut arrêter les cupcakes et toutes les formes de pâtisseries car j'ai épuisé mes réserves d'ingrédients. Du coup je me nourris que de pommes et d'oranges du jardin. Ce qui n'est pas plus mal pour ma ligne.


Oui car en plus de ses kilos en trop, je ne rentrais presque plus dans mon pantalon jean, ce qui pour moi était frustrant car je ne porte que ça. En faite si l'on regarde bien j'ai la garde robe d'une adolescente et pas celle d'une adulte. Bon à 21 ans je ne me considère pas encore comme une adulte mais c'est ce que je suis!! Je passai nerveusement ma main dans mes cheveux que j'avais laissés comme à mon habitude lâches. Ils rebondissaient quand je marchais.

-Bon Risa j'ai déjà trop parler à toi de me dire ce qui s'est passé lors de ces deux jours et de cet entretiens!!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Dim 29 Sep - 20:35

Crainte




«Après t'avoir vu oui car tu ne sauras jamais comment j'étais en train de stresser de l'intérieur!! Mais dit moi pourquoi tu ne m'as pas prévenue ou même envoyer des nouvelles de toi?? »

J'ai eu un regard d'incompréhension, cela ne fait que deux jours que nous ne nous sommes pas vu, mais tout en marchant je me suis rendu compte que en fait Misaki avait peur que je disparaisse encore une fois, ce qui est compréhensible. Sur le chemin nous avons croiser quelques élèves qui ont saluer Misaki, j'ai également incliner la tête en signe de respect, mais ses derniers ne me connaissant pas ont préférer me dévisager, chose qui me gêner un peu.

«Excuse-moi. C'est que... je pense que j'avais peur que tu t'en ailles encore alors qu'on venait de se retrouver. Mais dit moi il n'y a eu aucun problème pour l'emploie? Parce que à vrai dire j'ai résumé un peu la situation au principal mais il ne m'a pas du tout laisser entrevoir sa décision. C'est pour ça que je suis dans cet état!! »

Un léger sourire s'installa sur mon visage, c'était bien ça elle avait bien peur que je disparaisse encore, tout en marchant dans ma tenue de secrétaire j'ai sourit de manière rassurante.

« Ne t'inquiète pas Misa-chan je ne disparaitrais plus jamais, jamais. »

Elle me regarda alors.

«Et tu sais le pire? C'est que j'ai pris plus de trois kilos en seulement deux jours!!! J'ai dut arrêter les cupcakes et toutes les formes de pâtisseries car j'ai épuisé mes réserves d'ingrédients. Du coup je me nourris que de pommes et d'oranges du jardin. Ce qui n'est pas plus mal pour ma ligne. »

Je me suis mise à rire, pour moi c'était tout le contraire, je peux manger tout et n'importe quoi, je n'arrive pas à prendre un gramme, c'est pesant à la longue, non pas que me physique me dégoûte, mais j'aimerais prendre un ou deux kilos en plus, enfin ce n'est qu'un simple détail.

«Bon Risa j'ai déjà trop parler à toi de me dire ce qui s'est passé lors de ces deux jours et de cet entretiens!!»

Devrais-je tout lui dévoiler ? Je crois qu'elle en a bien le droit après tout elle fait partie de ma famille et cela ne s'oublie pas.

« Eh bien, il s'est passer énormément de chose pendant ses deux jours...en particulier une chose, une chose magnifique m'est arriver, tu sais le jeune homme blond qui m'a sauver de mon cauchemar, il est revenu à mon appartement et on a eu une discussion très émotive et on a commencer à sortir ensemble. »

Mes joues se sont alors teinte d'une couleur rose et en sortant mon portable pour lui montrer mon fond d'écran qui n'était autre que Kyo et moi et tout en lui confiant mon portable pour qu'elle regarde je lui ai alors parler de l'entretien.


« Ensuite pour l'entretien, j'ai du raconter mon cauchemar du moins une partie et le directeur n'était pas dégoûter ou quoi que se soit, il m'a dit que j'étais courageuse, ça m'a beaucoup toucher. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Sam 5 Oct - 6:10

Voyant que je m'étais inquiété, Risa resserra un peu ma main et me répondit d'une voix très rassurante :

« Ne t'inquiète pas Misa-chan je ne disparaitrais plus jamais, jamais. »

L'on rit un peu de mes habitudes alimentaires, je la questionna sur ce qu'elle avait fait pendant ces deux jours. Ses joues prirent une jolie tinte rose. Risa était vraiment un livre ouvert : tous ses sentiments sont reflétés sur son visage. Puis après une courte hésitation, elle dévoila la chose qui la rendait si heureuse.

« Eh bien, il s'est passer énormément de chose pendant ses deux jours... débuta-t-elle. en particulier une chose, une chose magnifique m'est arriver, tu sais le jeune homme blond qui m'a sauver de mon cauchemar, il est revenu à mon appartement et on a eu une discussion très émotive et on a commencer à sortir ensemble. » 

Je me tournai vers elle, exorbitée. Précipitamment elle sortie son portable de son sac à main, puis me montra une photo. Quand je posai les yeux sur cette image, j' eu un choc. Oui j'avais déjà vu cette personne : blond, yeux bleus, un magnifique sourire aux lèvres. J'étais tellement concentré sur la photo que je n'écoutais qu'à moitié ce que me racontais Risa. Je dis un petit oui mais toujours en fixant la photo bizarrement. Je me souviens de tous les visages que je croise, pas forcément du nom par contre. Mais ce gars là je l'avais déjà vu, mais où ?

Risa... Tu me dis qu'il s'appelle comment ?

Je me redis compte qu'elle me regardait bizarrement mais aussi que je tenais son téléphone depuis tout à l'heure.

Euh... Pardon...
fis-je en lui rendant son téléphone.
C'est juste que... j'ai déjà vu cette personne. Mais tu sais comment je suis, je ne me souviens pas où.

Mais cela m'intrigue quand même, je n'ai pas une mémoire d'éléphant mais quand il s'agit de personne que j'ai vu c'est différent. Qui sait, cela me reviendra peut-être plus tard. Pour ne pas inquiété plus que ça Risa, je décidai de la taquiner un peu.

Donc tu as attendu deux jours avant de me dire que tu n'es plus célibataire ! En même temps je comprends que tu voulais garder pour toi toute seule ce beau et magnifique prince charmant.


Puis m'étirant un peu je lui lança :

Vivement mon tour !!

Et nous continuâmes notre route dans un éclat de rire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Sam 12 Oct - 13:17

Crainte  




Misaki me regarda avec un regard étonné, lorsque je lui ai donné mon portable pour lui montrer la photo que l'on avait prise moi et Kyo, elle resta regarder la photo pendant un long moment, je me demandais d'ailleurs si elle écoutait ce que je lui disais.

«Risa... Tu me dis qu'il s'appelle comment ?»

C'est alors qu'elle me regarda et me rendit mon portable.  

«Euh... Pardon... C'est juste que... j'ai déjà vu cette personne. Mais tu sais comment je suis, je ne me souviens pas où.
»


Mon regard c'est agrandi, Misaki l'avais déjà vu et je me demandais bien où elle a put le voir. Peut-être dans un magasin, ou dans une supérette ou dans un parc, je ne vois pas dans quel autre endroit elle aurait bien put le croiser. Enfin pourquoi je me monte la tête? Kyohei n'a rien à me cacher, Misaki non plus et puis de toute manière je le vois se soir je pourrais lui montrer la photo de Misaki et lui demander s'il la connait.

«Donc tu as attendu deux jours avant de me dire que tu n'es plus célibataire ! En même temps je comprends que tu voulais garder pour toi toute seule ce beau et magnifique prince charmant. Vivement mon tour !! »

A l'entente de sa phrase mon visage prit une teinte rosée, parler de ceci est un peu difficile pour moi, je me doute que pour mes frères c'est beaucoup plus facile, mais en plus de cela j'ai passer ses deux jours avec Kyohei et ce jeune homme me faisait tout oublier, il essayait de me faire oublier les moments ténébreux que j'ai put rencontrer, mais le pire c'est que j'oubliais tout, absolument tout la preuve, je n'en ai même pas parler à Misaki.
 
« Désolée, Misa-chan tu sais que j'ai énormément de mal à parler de tout ce qui me concerne, même lorsque nous étions enfant j'avais du mal. Mais tu sais Misa-chan je suis sûr que tu trouveras quelqu'un de bien et magnifique très vite, tu es belle, jeune et attirante, il n'y a pas de raison»

En lui souriant nous continuons de marcher en direction de la sortie, bizarrement j'avais le sentiment que Misaki ne m'avait pas tout dit sur sa vie passée, mais lors de nos retrouvailles nous avions discuter de cela, mais si elle ne m'a pas énumérer certaines choses c'est qu'elle a ses raisons, mais je suis sûr qu'un moment ou un autre nous aurons un moment pour en discuter.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Jeu 24 Oct - 16:45

Je me sentais bête de me morfondre sur mon cas alors que Risa était heureuse. Oui l'histoire qui s'est passée entre moi et Mickael n'était qu'une histoire parmi d'autre milliers. Au début je trouvais ça très bien d'être seule, avoir ma propre salle de bain, cuisine et lit sauf qu'au font de moi même je me sens seule. Maintenant que j'ai retrouvé Risa c'est différent : j'aurais quelqu'un à qui parler mais elle a sa vie à elle. On est plus des enfants... Moi qui rêvait d'indépendance et de vivre seule jusqu'à mes 25 ans au moins... c'est raté.

« Désolée, Misa-chan tu sais que j'ai énormément de mal à parler de tout ce qui me concerne, même lorsque nous étions enfant j'avais du mal. Mais tu sais Misa-chan je suis sûr que tu trouveras quelqu'un de bien et magnifique très vite, tu es belle, jeune et attirante, il n'y a pas de raison» 

-C'est moi qui est désolé. Tu n'as pas à tout me raconter. Enfant je me souviens que je devais enquêter dans mon coin avant de trouver la raison pour laquelle tu étais triste. Fis-je avec une pointe d'humour.

Pour ce qui du reste de son affirmation, je ne fis aucun commentaire. « Encore faudrait-il qu'il existe quelqu'un de bien et magnifique comme elle le dit. Ca ne courre pas les rues de mon quartier. » avais-je envie de dire. Il n'y avait que quelques ivrognes qui après s'être saoulés passaient. J'étais plutôt loin d'eux mais le samedi soir sur la plage on ne voyait qu'eux. Je devrais peut-être aller un peu en boîte, ça me détendrait sûrement.

Je voyais bien que Risa était sur un nuage, donc je garda mon commentaire pour moi même. En faite dès qu'elle m'avait parlé de ce garçon, son visage s'était illuminé. Puis tout en marchant j'eus une sorte de flash. Alors cela me trottait depuis un moment d'où j'avais vu le copain de Risa. C'est là que je m' exclama :

Mais Oui !!
fis-je.

Il travaillait ici ! J'ai dut le croisé dans les couloirs de l'établissement.

-Tu peux officiellement dire que je n'ai pas alzheimer !! exclamais-je en riant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MESSAGES : 1016

Infirmière Sexy

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Ven 25 Oct - 15:10

Crainte  




«C'est moi qui est désolé. Tu n'as pas à tout me raconter. Enfant je me souviens que je devais enquêter dans mon coin avant de trouver la raison pour laquelle tu étais triste. »

Je continuais de la regarder et bizarrement je voyais qu'elle était triste et je me demandais bien ce qu'elle avait pu vivre pendant les années précédentes. Mais en tout cas la voir comme cela me faisait un petit pincement au cœur, je n'aimais pas la voir comme cela, mais ce si il lui ait arriver quelque chose cela a du être douloureux, elle ne m'a pas répondu du tout d'ailleurs. C'est alors que je me suis rendu compte que je ne lui avait pas répondu à sa question précédente.  

« Oh , il se nomme Kyohei Tägtgren. Je suis désolée j'étais dans mes pensées et j'en ai oublier ta question, excuse moi.»

C'est alors par la suite qu'elle s'exclama.

«Mais Oui !! Tu peux officiellement dire que je n'ai pas alzheimer !! »

Elle s'est mise à rire et je l'ai accompagner, elle venait de se souvenir où elle l'avait vu, mais afin de garder du suspense elle ne me dira rien je la connait tellement que cela ne m'étonnera même pas.  
 
« Ah, mais je n'en doute pas, alors tu te souviens de tout ? Où tu la vu, sa carrure ?»

Je lui ai sourit et nous continuons à marcher pour aller vers ce fameux café.

Spoiler:
 





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   Dim 3 Nov - 17:08

En effet je me souvenais où je l'avais vu mais je ne pense pas que cela plairait à Risa. A moins que...
* Mais oui c'est sûrement ça !*


C 'étais un soir et j'étais partie courir sur la plage. Je me suis arrêtée pour m'acheter une bouteille d'eau car j'avais complètement oublier d'en prendre une. Donc je suis partie en acheter une dans une petite supérette. Et donc je suis passé devant le club de strep tease. C'est là-bas que je l'ai vu. C 'étais sûrement un soir où il venait te voir.

Je savais que cette nouvelle n'était pas vraiment bonne ni mauvaise. Mais je n'allais pas lui mentir.

Oh si j'avais su que tu étais là dedans je t'aurais enlevée il y a longtemps !! m'exclamais-je en lui serrant fort les bras.


Risa sourit.

Maintenant je veux une seule chose ! Que tu viennes dîner chez moi avec lui. Ca me permettrait de te montrer où j'habite et puis de le rencontrer. Et étant ici la seule représentante de ta famille, je me dois de te donner ma bénédiction avant tout ok ??


J' éclata de rire tout en essayant de trouver une date mais aussi quelque chose à préparer à manger.  Des crevettes frites, ou bien un poisson au gingembre... Mon ventre gargouilla brusquement.

Bon il nous régler une dernière question : que va-t-on manger ! Je te laisse choisir !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une peur bleue mais une vie qui devient rose... (ft. Risa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guenièvre Pendragon
» Devant un bébé, on craque mais devant deux on devient gaga [PV Hanna]
» WILLY ○ La peur... Une arme primitive mais efficace.
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» LOU ♣ Je suis pessimiste quand je regarde le monde, mais mon système nerveux est optimiste.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saotome Gakuen :: Archives :: Partitions perdues :: Archives RPs-
Sauter vers: